FLASHS

FORUM VELO 101

Forum Route Cyclosport • Paris-Roubaix 2020

Retour au forum Route > Cyclosport Bas de page

envoyé le 24/09/2019 08:55

Bonjour,

nous sommes un groupe de 6-7 cyclistes qui envisageons de participer à Paris/Roubaix challenge en 2020.

Y en a t il qui on déjà fait ça ?

Quelles sont les meilleures solutions en terme de logistique (ou dormir la veille ?, navettes ? distance Roubaix Aeroport ? Comment aller de l'aéroport à Roubaix avec le vélos ? vaut il mieux expédier les vélos par transporteur à l'hotel ?...etc

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 24/09/2019 12:59

Bonjour,

nous sommes un groupe de 6-7 cyclistes qui envisageons de participer à Paris/Roubaix challenge en 2020.

Y en a t il qui on déjà fait ça ?

Quelles sont les meilleures solutions en terme de logistique (ou dormir la veille ?, navettes ? distance Roubaix Aeroport ? Comment aller de l'aéroport à Roubaix avec le vélos ? vaut il mieux expédier les vélos par transporteur à l'hotel ?...etc

bonjour Pierre,

je n'ai pas du tout l'expérience de cela, mais je cherche un  groupe de cyclos sur le quel je pourrai me greffer pour faire ce genre de courses.

Je vous envoie un message en "privé".

Slts & merci, Julien

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 20/10/2019 22:23
J y serai en 2020 avec un collègue suisse! Faut juste remonter mon domane :-)

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 21/10/2019 06:29

Louis de Funès avait participé il y a bien longtemps.

A présent, je doute que Rabbi pourrait Paris Roubaix.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 06/11/2019 23:23
Je remonte le post : des expérimentés de cette cyclo, bonnes pratiques, points importants, etc Je suis preneur et vous remercie d avance :-)

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 06/11/2019 23:45

Louis de Funès avait participé il y a bien longtemps.

A présent, je doute que Rabbi pourrait Paris Roubaix.

... je doute que

Rabbi pourrait Paris Roubaix

Une pierre dans son jardin?

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 07/11/2019 02:02

... je doute que

Rabbi pourrait Paris Roubaix

Une pierre dans son jardin?

Un caillou suffira.

Szalu - le khayou n'est pas hongrois     smiley undecided

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 07/11/2019 13:09

Je remonte le post : des expérimentés de cette cyclo, bonnes pratiques, points importants, etc Je suis preneur et vous remercie d avance :-)

Salut Olivier,

Pour le point voyage logistique etc.. je ne peux pas trop t'aider, je suis a 60 km de Roubaix.

Par contre pour la pratique, il faut sous gonfler, perso je mets 5bar (Je fais 80kg).

Toujours prendre le haut du pavé, et garder une bonne vitesse pour réduire les vibrations.

Pour les secteurs, la trouée d'Arenberg et le carrefour de l'arbre font vraiment mal.

Pense aussi a prendre des bidons qui ne bouge pas trop, on les perds assez vite sur les pavés.

L'organisation est top, route bien sécurisée et l'ambiance au vélodrome est sympa !

 

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 07/11/2019 14:50

Salut Olivier,

Pour le point voyage logistique etc.. je ne peux pas trop t'aider, je suis a 60 km de Roubaix.

Par contre pour la pratique, il faut sous gonfler, perso je mets 5bar (Je fais 80kg).

Toujours prendre le haut du pavé, et garder une bonne vitesse pour réduire les vibrations.

Pour les secteurs, la trouée d'Arenberg et le carrefour de l'arbre font vraiment mal.

Pense aussi a prendre des bidons qui ne bouge pas trop, on les perds assez vite sur les pavés.

L'organisation est top, route bien sécurisée et l'ambiance au vélodrome est sympa !

 

 

Merci FX,

On m'a en effet parlé des porte-bidons et d'en choisir des bien serrés. Pression, je pense partir sur 6bar pour mes 75km maintenant, peut-être 73km le jour J.

Le challenge sera en effet de prendre le haut du pavé et de garder la vitesse. Après, tu subis aussi les autres cyclistes qui roulent plus lentement et le haut des pavés sera parfois encombrés.

Je suis en train de remonter le Domane pour la cyclo, donc j'espère que le système arrière fera un peu le job au niveau des vibrations. Double guidoline prévue également.

Par contre, j'ai un peu de mal de me fixer un objectif. Le premier est bien entendu de finir, mais je voudrais malgré tout me fixer un temps. Mon premier sentiment était 28kmh de moyenne mais comme je pars à l'inconnu...smiley cool

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 20/11/2019 08:35

Merci FX,

On m'a en effet parlé des porte-bidons et d'en choisir des bien serrés. Pression, je pense partir sur 6bar pour mes 75km maintenant, peut-être 73km le jour J.

Le challenge sera en effet de prendre le haut du pavé et de garder la vitesse. Après, tu subis aussi les autres cyclistes qui roulent plus lentement et le haut des pavés sera parfois encombrés.

Je suis en train de remonter le Domane pour la cyclo, donc j'espère que le système arrière fera un peu le job au niveau des vibrations. Double guidoline prévue également.

Par contre, j'ai un peu de mal de me fixer un objectif. Le premier est bien entendu de finir, mais je voudrais malgré tout me fixer un temps. Mon premier sentiment était 28kmh de moyenne mais comme je pars à l'inconnu...smiley cool

Olivier,

nous sommes 7 cyclistes Ariègeois inscrits. En tant que "chef de projet" j'ai fixé un objectif raisonnable de 26km/h.

Au niveau du matos, je suis encore dans le flou entre :

- acheter un gravel pour mettre des pneus lisses mais gros (>35mm)

- acheter un nouveau route à disque pour monter des pneus assez gros (32mm)

- partir avec mon Nevi Titane qui accepte les pneus de 28mm

Pour la logistique, on part pour quatre jours de l'Ariège en voiture avec des accompagnateurs. On dort la veille à 20km du départ et puis ensuite à Lille pour faire la fête si on est encore entiers !

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 23/11/2019 16:48

Olivier,

nous sommes 7 cyclistes Ariègeois inscrits. En tant que "chef de projet" j'ai fixé un objectif raisonnable de 26km/h.

Au niveau du matos, je suis encore dans le flou entre :

- acheter un gravel pour mettre des pneus lisses mais gros (>35mm)

- acheter un nouveau route à disque pour monter des pneus assez gros (32mm)

- partir avec mon Nevi Titane qui accepte les pneus de 28mm

Pour la logistique, on part pour quatre jours de l'Ariège en voiture avec des accompagnateurs. On dort la veille à 20km du départ et puis ensuite à Lille pour faire la fête si on est encore entiers !

 

bonjour a tous ,c'est fais depuis quelques jours pour le paris Roubaix 145 km ,je le ferai avec mon urago en Reynolds 531 comme neuf avec fourche carbone  et guidon carbone juste voir au niveau des section pneus  a bientôt sur les pavessmiley rolleyes

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 02/12/2019 09:21

bonjour a tous ,c'est fais depuis quelques jours pour le paris Roubaix 145 km ,je le ferai avec mon urago en Reynolds 531 comme neuf avec fourche carbone  et guidon carbone juste voir au niveau des section pneus  a bientôt sur les pavessmiley rolleyes

Essai ce Week-end sur des pistes forestières caillouteuses avec mon Nevi + Conti 4 seasons 28mm gonflés à 4.5 bars :

Je confirme que je ne comprends pas trop le concept du gravel… en montée, il n'y a pas photo, mon Nevi passe beaucoup mieux (roues/pneus plus légers), sur les portions plates ou descendantes gravillonnées, il n'y a pas photo non plus, sur les portions de pistes très caillouteuses, on est très secoué mais pas beaucoup plus que avec le Gravel Topstone que j'ai essayé.

Donc Paris-Roubaix se fera avec le Nevi...

Par contre, j'ai passé les parties très caillouteuses sans encombres mais avec néanmoins de la vigilance sur les appuis pour éviter les pincements et quand je suis revenu sur des tronçons en meilleur état, moins de concentration --> crevaison par pincement sur l'avant…

Bien sûr j'avais ma petite sacoche de réparation avec tout le nécessaire…. sauf une chambre à air… En pleine montagne, sans réseau… retour à pied...

Bon du coup je réfléchis sur les roues/pneus. Y a t il un pneu tubeless plus particulièrement recommandé pour le pavé… et pour les roues : une Mavic Aksium ? faire monter des jantes Open Pro UST en 32 trous ? J'attends toujours des réponses de spécialistes du pavé mais apparemment il n'y en a pas trop sur 101

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 02/12/2019 10:28

Essai ce Week-end sur des pistes forestières caillouteuses avec mon Nevi + Conti 4 seasons 28mm gonflés à 4.5 bars :

Je confirme que je ne comprends pas trop le concept du gravel… en montée, il n'y a pas photo, mon Nevi passe beaucoup mieux (roues/pneus plus légers), sur les portions plates ou descendantes gravillonnées, il n'y a pas photo non plus, sur les portions de pistes très caillouteuses, on est très secoué mais pas beaucoup plus que avec le Gravel Topstone que j'ai essayé.

Donc Paris-Roubaix se fera avec le Nevi...

Par contre, j'ai passé les parties très caillouteuses sans encombres mais avec néanmoins de la vigilance sur les appuis pour éviter les pincements et quand je suis revenu sur des tronçons en meilleur état, moins de concentration --> crevaison par pincement sur l'avant…

Bien sûr j'avais ma petite sacoche de réparation avec tout le nécessaire…. sauf une chambre à air… En pleine montagne, sans réseau… retour à pied...

Bon du coup je réfléchis sur les roues/pneus. Y a t il un pneu tubeless plus particulièrement recommandé pour le pavé… et pour les roues : une Mavic Aksium ? faire monter des jantes Open Pro UST en 32 trous ? J'attends toujours des réponses de spécialistes du pavé mais apparemment il n'y en a pas trop sur 101

salut pierre" pour les pneus tubeless je te recommande le schwalbe pro one .pour les roues des fulcrum 3 il y à des promos fin de saison .mais le plus important est la préparation physique sur un chantier pareil .

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 02/12/2019 11:47

salut pierre" pour les pneus tubeless je te recommande le schwalbe pro one .pour les roues des fulcrum 3 il y à des promos fin de saison .mais le plus important est la préparation physique sur un chantier pareil .

Je ne suis pas très inquiet sur le coté "préparation physique"... sur ce plan je suis à peu près sur qu'un effort type Paris-Roubaix me conviendra mieux que les périples en montagne que j'ai fait jusque là...

Pour les roues, ce n'est pas le budget que je voulais y mettre...

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 02/12/2019 15:15

Hum, il faut une bonne prépa, surtout au niveau musculaire, le dos et les épaules notamment.

Pour les jambes nous sommes d'accord, c'est pas non plus la sortie du siècle.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 02/12/2019 17:06

Bon, je ne sais pas si Paris-Roubaix cyclo a jamais fait 280km... ça me surprendrai dans la mesure où les pros font autour des 260km...

Pour la version "cyclo" nommée Paris-Roubaix Challenge (si on parle bien de la même chose), il y a plusieurs options :

- une boucle de 70km avec qques secteurs pavés de la fin du circuit pro (dont le carrefour de l'arbre)

- une boucle de 145km environ avec la majorité des secteurs pavés (à partir d'Arenberg)

- un parcours de 172km environ avec l'intégralité des secteurs pavés. C'est à cette dernière épreuve que je vais participer.

Pour avoir discuté avec des copains qui ont participé l'an passé, la difficulté ce n'est pas la distance mais bien les pavés. Comme le souligne Thibault, il faut probablement une préparation physique sur les bras les avant-bras et le dos.

Quand je dis que je ne suis pas très inquiet sur l'aspect physique c'est parce que d'une part, j'ai plus un gabarit de flahute que de grimpeur et que d'autre part j'ai une pratique du sport pluri-disciplinaire (route/VTT/trail/ski/ski de rando/natation…) qui fait que j'ai des épaules, des bras… etc...

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 02/12/2019 17:43

Essai ce Week-end sur des pistes forestières caillouteuses avec mon Nevi + Conti 4 seasons 28mm gonflés à 4.5 bars :

Je confirme que je ne comprends pas trop le concept du gravel… en montée, il n'y a pas photo, mon Nevi passe beaucoup mieux (roues/pneus plus légers), sur les portions plates ou descendantes gravillonnées, il n'y a pas photo non plus, sur les portions de pistes très caillouteuses, on est très secoué mais pas beaucoup plus que avec le Gravel Topstone que j'ai essayé.

Donc Paris-Roubaix se fera avec le Nevi...

Par contre, j'ai passé les parties très caillouteuses sans encombres mais avec néanmoins de la vigilance sur les appuis pour éviter les pincements et quand je suis revenu sur des tronçons en meilleur état, moins de concentration --> crevaison par pincement sur l'avant…

Bien sûr j'avais ma petite sacoche de réparation avec tout le nécessaire…. sauf une chambre à air… En pleine montagne, sans réseau… retour à pied...

Bon du coup je réfléchis sur les roues/pneus. Y a t il un pneu tubeless plus particulièrement recommandé pour le pavé… et pour les roues : une Mavic Aksium ? faire monter des jantes Open Pro UST en 32 trous ? J'attends toujours des réponses de spécialistes du pavé mais apparemment il n'y en a pas trop sur 101

Le concept du gravel ne se résume pas seulement a des pneus plus large, c'est également une géométrie bien mieux adaptée aux chemins et sentiers. 

Avant de passer au gravel, j'avais testé avec mon Airstreem équipée de boyau 30 (28 réellement) dans les chemins forestiers qui chez moi, se compose principalement de sable compact et de gros cailloux ronds. 

Mais dans des passages avec du sable "mou" et des chemins bien caillouteux, c’était assez instable, je n'était vraiment pas rassuré. 

Pour moi l’acquisition d'un vélo gravel dépends de la région, donc des chemins qu'on y trouveras. 

Dans des contrées ou les chemins sont plus "cassants" je m’équiperais plutôt d'un vtt Ts avec petit débattement, 110, 120 mm, qui sera beaucoup plus à l'aise qu'un gravel.

Quand je regarde des vidéos, ou les gars sont dans des chemins ou single avec cailloux et racines, je ne vois vraiment pas quel est le plaisir. smiley undecided

Se faire malmener, alors qu'il existe des vtt qui sont plus adaptées à ce genre de terrains ! 

Et ils se vantent que le gravel passe partout, mais je crois que la plupart d'entre eux n'ont pas connu les premiers vtt et que ce n'est pas un exploit, mais un retour en arrière ! smiley mr-green

D'ailleurs les premiers gravel Ts existent déjà, c'est quand même bien le progrès !smiley lol

   

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 02/12/2019 20:14

Le concept du gravel ne se résume pas seulement a des pneus plus large, c'est également une géométrie bien mieux adaptée aux chemins et sentiers. 

Avant de passer au gravel, j'avais testé avec mon Airstreem équipée de boyau 30 (28 réellement) dans les chemins forestiers qui chez moi, se compose principalement de sable compact et de gros cailloux ronds. 

Mais dans des passages avec du sable "mou" et des chemins bien caillouteux, c’était assez instable, je n'était vraiment pas rassuré. 

Pour moi l’acquisition d'un vélo gravel dépends de la région, donc des chemins qu'on y trouveras. 

Dans des contrées ou les chemins sont plus "cassants" je m’équiperais plutôt d'un vtt Ts avec petit débattement, 110, 120 mm, qui sera beaucoup plus à l'aise qu'un gravel.

Quand je regarde des vidéos, ou les gars sont dans des chemins ou single avec cailloux et racines, je ne vois vraiment pas quel est le plaisir. smiley undecided

Se faire malmener, alors qu'il existe des vtt qui sont plus adaptées à ce genre de terrains ! 

Et ils se vantent que le gravel passe partout, mais je crois que la plupart d'entre eux n'ont pas connu les premiers vtt et que ce n'est pas un exploit, mais un retour en arrière ! smiley mr-green

D'ailleurs les premiers gravel Ts existent déjà, c'est quand même bien le progrès !smiley lol

   

Ts = Tubeless ?

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 03/12/2019 10:38

Le concept du gravel ne se résume pas seulement a des pneus plus large, c'est également une géométrie bien mieux adaptée aux chemins et sentiers. 

Avant de passer au gravel, j'avais testé avec mon Airstreem équipée de boyau 30 (28 réellement) dans les chemins forestiers qui chez moi, se compose principalement de sable compact et de gros cailloux ronds. 

Mais dans des passages avec du sable "mou" et des chemins bien caillouteux, c’était assez instable, je n'était vraiment pas rassuré. 

Pour moi l’acquisition d'un vélo gravel dépends de la région, donc des chemins qu'on y trouveras. 

Dans des contrées ou les chemins sont plus "cassants" je m’équiperais plutôt d'un vtt Ts avec petit débattement, 110, 120 mm, qui sera beaucoup plus à l'aise qu'un gravel.

Quand je regarde des vidéos, ou les gars sont dans des chemins ou single avec cailloux et racines, je ne vois vraiment pas quel est le plaisir. smiley undecided

Se faire malmener, alors qu'il existe des vtt qui sont plus adaptées à ce genre de terrains ! 

Et ils se vantent que le gravel passe partout, mais je crois que la plupart d'entre eux n'ont pas connu les premiers vtt et que ce n'est pas un exploit, mais un retour en arrière ! smiley mr-green

D'ailleurs les premiers gravel Ts existent déjà, c'est quand même bien le progrès !smiley lol

   

"c'est également une géométrie bien mieux adaptée aux chemins et sentiers"

--> ça ne m'a pas paru flagrant, mais mon Titane est relativement long et stable déjà. 

"Dans des contrées ou les chemins sont plus "cassants" je m’équiperais plutôt d'un vtt Ts avec petit débattement, 110, 120 mm, qui sera beaucoup plus à l'aise qu'un gravel."

--> en fait petit à petit, quand tu fais vraiment de la montagne (ou que tu vas dans des sentiers très accidentés) tu cherches plus le franchissement que la performance, et tu passes vite sur des modèles All Mountain avec 150/150mm. Ce que tu perds en énergie, tu le gagnes en confort/adhérence/sécurité.

"Et ils se vantent que le gravel passe partout, mais je crois que la plupart d'entre eux n'ont pas connu les premiers vtt et que ce n'est pas un exploit, mais un retour en arrière !"

--> Ben oui, à la fin des années 80, on roulait avec des vélos rigides et des pneus de 26x1.8"... A part la taille des roues et le guidon plat... Bon, dans le caillouteux, comme les tubeless n'existaient pas encore, on pinçait beaucoup !

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 03/12/2019 17:36
Le copain qui fera avec moi avec l année prochaine a déjà participé et selon lui les pavés sont clairement le gros chantier, on ne sent pas bien compte! Les zones inter pavés deviennent presque des zones de récupération! Mais on va se donner les moyens en terme de préparation :-)

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 03/12/2019 19:26
Les bas cotés ne sont ils pas bloqués en raison des barrières qui évitent les bas côtés ?

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/12/2019 18:56

Les bas cotés ne sont ils pas bloqués en raison des barrières qui évitent les bas côtés ?

Bonjour

 

Je retourne en 2020 pour la 5 ème fois  ( 145 km) à part Aremberg ou il y a des barrières on peut prendre les bas coté; au niveau du gonflage je ne change rien car la première foi j'ai sous gonflé et pincé 3 fois, je ne prend pas de bidons  mais un petit sac à dos avec chambre à air,matériel de dépannage et j'ai doublé ma guidoline. J'ai des pneus de 28 

 

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/12/2019 21:11
Double guidoline ok pour moi déjà! Pneus de 28 ok pour moi! Vais changer les portes bidons ou camelback j hésite encore!

Répondre Prévenir le modérateur

Répondre

Modifier mon abonnement aux réponses de ce sujet

Retour au forum Route > Cyclosport Haut de page

BIKE SHOW EVENTS

AVIGNON TOURISME

LABORATOIRE FENIOUX
INSCRIPTION EN LIGNE