FLASHS

FORUM VELO 101

Forum Route Entraînement / Santé • Patrik chêne " face au cancer

Retour au forum Route > Entraînement / Santé Bas de page

envoyé le 09/09/2018 19:51

ce soir sur la une il y avait un reportage sur la personne citée dans le sujet , bien sur ayant été concerné j'ai écouté pour voir, bien sur l'approche de cette maladie nous n'y sommes pas habitué, mais ou j'étais sur que lui et moi nous nous retrouverions c'est quand le chirurgien te dis " vous êtes guéri , baissez votre garde et reprenez une vie " normal " , et la c'est la chute, vous vous retrouvez , même si bien accompagné , seul , abandonné, car , inconsciemment votre vie, ou survie était dans les hôpitaux , avec VOS chimios , ce sont elles qui vont , peut être vous sauvez , et l'impression d'être laché est terrible , et il faut après des années de galère de souffrance , réaprendre a vivre , a retourner dans la société , pas facile , la preuve , je n'y suis jamais revenu vraiment des années après .

vive le vélo car sans lui je ne vous écrirais pas ici

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/09/2018 20:07

ce soir sur la une il y avait un reportage sur la personne citée dans le sujet , bien sur ayant été concerné j'ai écouté pour voir, bien sur l'approche de cette maladie nous n'y sommes pas habitué, mais ou j'étais sur que lui et moi nous nous retrouverions c'est quand le chirurgien te dis " vous êtes guéri , baissez votre garde et reprenez une vie " normal " , et la c'est la chute, vous vous retrouvez , même si bien accompagné , seul , abandonné, car , inconsciemment votre vie, ou survie était dans les hôpitaux , avec VOS chimios , ce sont elles qui vont , peut être vous sauvez , et l'impression d'être laché est terrible , et il faut après des années de galère de souffrance , réaprendre a vivre , a retourner dans la société , pas facile , la preuve , je n'y suis jamais revenu vraiment des années après .

vive le vélo car sans lui je ne vous écrirais pas ici

Pas vu, mais c'est le problème de tous les "suivis", ou les moyens sont dérisoires dès que la mécanique est guérie (en même temps, on sait que c'et fragile).

On te fixe un rendez-vous avec un psy au bout de deux mois, alors que c'est chaque soir qu'il te faudrait pouvoir parler... C'est là qu'il te faut de bons potes (mais ils fatiguent), une famille en or (mais elle fatigue), ou un truc comme le vélo.

Et quand tu es le pote ou la famille fatiguée, ce n'est pas drôle non plus, parce que tu aimerais qu'il y ait quelque chose de prévu. Mais il n'y a rien... A part le vélo ou un truc comme ça...

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/09/2018 20:20

ce soir sur la une il y avait un reportage sur la personne citée dans le sujet , bien sur ayant été concerné j'ai écouté pour voir, bien sur l'approche de cette maladie nous n'y sommes pas habitué, mais ou j'étais sur que lui et moi nous nous retrouverions c'est quand le chirurgien te dis " vous êtes guéri , baissez votre garde et reprenez une vie " normal " , et la c'est la chute, vous vous retrouvez , même si bien accompagné , seul , abandonné, car , inconsciemment votre vie, ou survie était dans les hôpitaux , avec VOS chimios , ce sont elles qui vont , peut être vous sauvez , et l'impression d'être laché est terrible , et il faut après des années de galère de souffrance , réaprendre a vivre , a retourner dans la société , pas facile , la preuve , je n'y suis jamais revenu vraiment des années après .

vive le vélo car sans lui je ne vous écrirais pas ici

Ton témoignage me fait penser aux personnes ayant séjourné longtemps en prison et qui se retrouvent désemparées lorsqu'il s'agit de retourner à la vie "normale". Certaines vont même jusqu'à commettre une connerie pour se faire remettre en prison.

La liberté et la solitude font peur Raphaël, c'est pour cette raison qu'on "apaise" la population en occupant les esprits, en distrayant. L'alcool, la cigarette, la télévision, la consommation en général.

Il y a aussi les médicaments, ou le boulot, etc. Le yoga, le sport, les réseaux sociaux, les forums...

Chacun se débrouille comme il peut… Nous sommes tous des funambules !

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/09/2018 20:28

Pas vu, mais c'est le problème de tous les "suivis", ou les moyens sont dérisoires dès que la mécanique est guérie (en même temps, on sait que c'et fragile).

On te fixe un rendez-vous avec un psy au bout de deux mois, alors que c'est chaque soir qu'il te faudrait pouvoir parler... C'est là qu'il te faut de bons potes (mais ils fatiguent), une famille en or (mais elle fatigue), ou un truc comme le vélo.

Et quand tu es le pote ou la famille fatiguée, ce n'est pas drôle non plus, parce que tu aimerais qu'il y ait quelque chose de prévu. Mais il n'y a rien... A part le vélo ou un truc comme ça...

Jamais vu de psy, si , on me l'a promis , je l'attends encore , et oui l'entourage s'il ne fatigue pas et plus difficille a regarder que la maladie car leur yeux parlent pour eux , et tu lis a travers eux ce que tu es devenu , ce a quoi tu ressembles , dur , le sport m'a aidé car j'en ai toujours fait et je savais que c'est sur le moral que le sport joue et le moral ça vaut tout les médicaments , tout les traitements , ou plutôt , le sport est pour moi un complément indispensable a la guérison .

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/09/2018 20:34

Jamais vu de psy, si , on me l'a promis , je l'attends encore , et oui l'entourage s'il ne fatigue pas et plus difficille a regarder que la maladie car leur yeux parlent pour eux , et tu lis a travers eux ce que tu es devenu , ce a quoi tu ressembles , dur , le sport m'a aidé car j'en ai toujours fait et je savais que c'est sur le moral que le sport joue et le moral ça vaut tout les médicaments , tout les traitements , ou plutôt , le sport est pour moi un complément indispensable a la guérison .

leur yeux parlent pour eux , et tu lis a travers eux ce que tu es devenu

Tu vois cela parce que tu te dévalorises. N'as-tu jamais pensé que leurs yeux expriment leur immense peur ? Peur de la maladie, peur de la mort.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/09/2018 21:15

leur yeux parlent pour eux , et tu lis a travers eux ce que tu es devenu

Tu vois cela parce que tu te dévalorises. N'as-tu jamais pensé que leurs yeux expriment leur immense peur ? Peur de la maladie, peur de la mort.

Oui, enfin c'est plus vaste que ça. Y'a pas que de la peur. Y'a aussi de la fatigue, de la lassitude, le sentiment d'impuissance alors qu'il faut continuer à assurer à côté pour les autres... Soutenir le malade, mais également ceux qui ont peur pour le malade, ceux que la maladie effraie, enfin soutenir tout le monde. D'ailleurs je pense que le malade aussi doit soutenir tout le monde, en plus de lui-même. C'est pas tout blanc ou tout noir, les bons et les méchants.

Ce qui est certain, en revanche, c'est que chacun se sent tout seul, notamment parce que le système de santé ne prévoit pas la prise en charge de la douleur morale. Déjà que pour la douleur physique, ça fait 30 ans qu'on en parle, et rien n'est gagné.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/09/2018 22:10

leur yeux parlent pour eux , et tu lis a travers eux ce que tu es devenu

Tu vois cela parce que tu te dévalorises. N'as-tu jamais pensé que leurs yeux expriment leur immense peur ? Peur de la maladie, peur de la mort.

non thierry on ne se dévalorise pas, la maladie elle , te dévalorise aux yeux des autres , tu lis et vois cela dans leur yeux, bien sur que l'entourage a peur pour toi, surtout quand tu es comme moi je l'étais, condamné , comme dit Maurice , c'est beaucoup plus compliqué que cela .

mais bon cela fait parti de la vie , l'apprentissage , au moins , après cela tu as une autre vie smiley wink , et surtout , le pire , je ne regret pas d'avoir eu cela , et sais tu pourquoi ? si tu trouves t'es bon

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 10/09/2018 06:18

non thierry on ne se dévalorise pas, la maladie elle , te dévalorise aux yeux des autres , tu lis et vois cela dans leur yeux, bien sur que l'entourage a peur pour toi, surtout quand tu es comme moi je l'étais, condamné , comme dit Maurice , c'est beaucoup plus compliqué que cela .

mais bon cela fait parti de la vie , l'apprentissage , au moins , après cela tu as une autre vie smiley wink , et surtout , le pire , je ne regret pas d'avoir eu cela , et sais tu pourquoi ? si tu trouves t'es bon

La maladie te diminue physiquement, et aussi moralement, mais ta valeur n'a rien à  voir avec ça. Le regard des autres, c'est autre chose. Ma compagne précédente était très affaiblie dans les mois qui ont précédé son décès, les chimios lui avaient fait perdre les cheveux, elle avait une poche qu'il fallait remplacer tous les jours, mais j'étais toujours amoureux d'elle. D'autres par contre ne supportent pas et quittent leur conjoint. Je ne dis pas que c'est bien ou mal. Ils ne peuvent faire autrement.

D'accord avec toi que ce sont des expériences qui transforment une vie. Et d'accord aussi pour trouver les regrets inutiles. Nos épreuves font partie de nous, elles sont notre histoire. Vais-je choquer en disant qu'elles nous enrichissent ? Mais j'ai vu également que ma compagne était attachée à sa maladie. Ca interpelle, parce qu'on se rend compte à ce moment qu'un combat a lieu entre le malade et lui-même et que les traitements ne peuvent pas tout.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 10/09/2018 09:25

non thierry on ne se dévalorise pas, la maladie elle , te dévalorise aux yeux des autres , tu lis et vois cela dans leur yeux, bien sur que l'entourage a peur pour toi, surtout quand tu es comme moi je l'étais, condamné , comme dit Maurice , c'est beaucoup plus compliqué que cela .

mais bon cela fait parti de la vie , l'apprentissage , au moins , après cela tu as une autre vie smiley wink , et surtout , le pire , je ne regret pas d'avoir eu cela , et sais tu pourquoi ? si tu trouves t'es bon

Tu ne regrette pas car le quotidien d'avant avec ses problèmes qui nous paraissent pas vivables et nos plaintes qui en découlent, nos enervements pour des broutilles ,te paraissent ridicules celà t'a ouvert les yeux sur notre "univers"sur les proches que l'on n'écoutent pas ,les gens que l'on n'aident pas,les vrais amis,les vrais amours,la réalité de la vie .En fait notre bref passage doit être "rentabilisé " en se remplissant de toujours plus d'expériences du monde qui nous entoure.

Bien à toi,Jr 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 10/09/2018 09:29

De toute façon, à la naissance on a tous le cancer !!

Il se développe ou il ne se développe pas !! L'environnement y est pour beaucoup

Citation du cancérologue, le Pr BELPOMME, que j'ai eu l'honneur de cotoyer.personnellement

 

Répondre Prévenir le modérateur

Répondre

Modifier mon abonnement aux réponses de ce sujet

Retour au forum Route > Entraînement / Santé Haut de page

KTM

abus JUIN

Meribel juin 2019
INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 26 mai 2019
mercredi 12 juin 2019
dimanche 23 juin 2019
vendredi 28 juin 2019
dimanche 30 juin 2019
samedi 06 juillet 2019
dimanche 07 juillet 2019
jeudi 11 juillet 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES