FLASHS

FORUM VELO 101

Forum Autres Billets d'humeur • Pereverance

Retour au forum Autres > Billets d'humeur Bas de page

envoyé le 18/02/2021 19:14

Ce soir le dernier Rover de la NASA tente de se poser sur Mars. Une prouesse technique avec un risque important d'échec. Ce soir l'essentiel du matériel utilisé a déjà été éprouvé sur Curiosity mais l'objectif de précision est supérieur. 

C'est prévu pour ce soir 21h55. En terme d'expérience, suivre cet événement ressemblera au championnat du monde de Bergen en pire : 6 mois de voyage sans aucun intérêt à tirer un bout droit à + 50 000 kmh et une conclusion intense de quelques minutes qui ne sera même pas filmée et avec aux commentaires des personnes qui ne savent pas plus que vous le résultat de la course. 

En cas d'échec c'est est un à 2 Milliards de Dollars. Une goutte d'eau dans les conséquences économiques du Covid, c'est le prix pour avoir un peu de rêve ce soir et pendant les années à venir avec de nombreuses images et résultats scientifiques passionnants. 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 18/02/2021 19:26

Ce soir le dernier Rover de la NASA tente de se poser sur Mars. Une prouesse technique avec un risque important d'échec. Ce soir l'essentiel du matériel utilisé a déjà été éprouvé sur Curiosity mais l'objectif de précision est supérieur. 

C'est prévu pour ce soir 21h55. En terme d'expérience, suivre cet événement ressemblera au championnat du monde de Bergen en pire : 6 mois de voyage sans aucun intérêt à tirer un bout droit à + 50 000 kmh et une conclusion intense de quelques minutes qui ne sera même pas filmée et avec aux commentaires des personnes qui ne savent pas plus que vous le résultat de la course. 

En cas d'échec c'est est un à 2 Milliards de Dollars. Une goutte d'eau dans les conséquences économiques du Covid, c'est le prix pour avoir un peu de rêve ce soir et pendant les années à venir avec de nombreuses images et résultats scientifiques passionnants. 

Dix minutes d'attente avant de recevoir ton message , tu es sur Mars ?

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 18/02/2021 19:39

Ce soir le dernier Rover de la NASA tente de se poser sur Mars. Une prouesse technique avec un risque important d'échec. Ce soir l'essentiel du matériel utilisé a déjà été éprouvé sur Curiosity mais l'objectif de précision est supérieur. 

C'est prévu pour ce soir 21h55. En terme d'expérience, suivre cet événement ressemblera au championnat du monde de Bergen en pire : 6 mois de voyage sans aucun intérêt à tirer un bout droit à + 50 000 kmh et une conclusion intense de quelques minutes qui ne sera même pas filmée et avec aux commentaires des personnes qui ne savent pas plus que vous le résultat de la course. 

En cas d'échec c'est est un à 2 Milliards de Dollars. Une goutte d'eau dans les conséquences économiques du Covid, c'est le prix pour avoir un peu de rêve ce soir et pendant les années à venir avec de nombreuses images et résultats scientifiques passionnants. 

On cherche quelqu'un pour aller récupérer les échantillons. Tu es sur la liste des volontaires je suppose.

Ton pote sud-africain Elon Musk smiley lol voit 1 000 000 de terriens sur Mars d'ici 2050 smiley rolleyessmiley rolleyessmiley rolleyes

Je vois bien Oscar Pistorius partir dans les 1ers s'il n'y a pas de contrôle antidopage.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 18/02/2021 20:23

On cherche quelqu'un pour aller récupérer les échantillons. Tu es sur la liste des volontaires je suppose.

Ton pote sud-africain Elon Musk smiley lol voit 1 000 000 de terriens sur Mars d'ici 2050 smiley rolleyessmiley rolleyessmiley rolleyes

Je vois bien Oscar Pistorius partir dans les 1ers s'il n'y a pas de contrôle antidopage.

J'ai trop de respect pour se métier pour m'en imaginer digne. Grâce à Elon Musk ca va devenir comme diriger un pays : extrêmement difficile sauf que n'importe quel blaireau, facho ou milliardaire pourra accéder aux fonctions. 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 18/02/2021 20:30

Dix minutes d'attente avant de recevoir ton message , tu es sur Mars ?

non je suis sur Février, tu as pris de l'avance ? 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 18/02/2021 20:50

Ce soir le dernier Rover de la NASA tente de se poser sur Mars. Une prouesse technique avec un risque important d'échec. Ce soir l'essentiel du matériel utilisé a déjà été éprouvé sur Curiosity mais l'objectif de précision est supérieur. 

C'est prévu pour ce soir 21h55. En terme d'expérience, suivre cet événement ressemblera au championnat du monde de Bergen en pire : 6 mois de voyage sans aucun intérêt à tirer un bout droit à + 50 000 kmh et une conclusion intense de quelques minutes qui ne sera même pas filmée et avec aux commentaires des personnes qui ne savent pas plus que vous le résultat de la course. 

En cas d'échec c'est est un à 2 Milliards de Dollars. Une goutte d'eau dans les conséquences économiques du Covid, c'est le prix pour avoir un peu de rêve ce soir et pendant les années à venir avec de nombreuses images et résultats scientifiques passionnants. 

On anticipe la fin de la terre pour trouver un autre point de chute ?   

Sacré challenge croisons les doigts ......

Ce qui m'attriste c'est que personne ne viens visiter la terre  "d'ailleurs" ...... serait t'on seul dans cette immense univers ? 

Pourquoi toutes les planètes que nons connaissons sont si vides sont si limitées .....quand on vois la richesse de notre belle terre ...

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 18/02/2021 21:07

On anticipe la fin de la terre pour trouver un autre point de chute ?   

Sacré challenge croisons les doigts ......

Ce qui m'attriste c'est que personne ne viens visiter la terre  "d'ailleurs" ...... serait t'on seul dans cette immense univers ? 

Pourquoi toutes les planètes que nons connaissons sont si vides sont si limitées .....quand on vois la richesse de notre belle terre ...

Je suis d'accord. Notre planète est parfaite car l'évolution nous a conçue pour y être à l'aise et encore on y vit pas partout. 

J'adore l'adage qui dit que "l'homme rêve de transformer Mars en la Terre alors qu'il ne se rend pas compte qu'il transforme la Terre en Venus"

Mars c'est comme le continent Antartique : C'est passionnant à explorer pour la recherche scientifique, ca n'apporte rien à l'humanité de le coloniser et il faut apporter énormément de ressource et de moyens sur place juste pour survivre. 

Qu'on vive en harmonie sur Terre avec la nature au lieu d'user cette planète parfaitement adaptée pour nous pour vivre sur une planète morte et hostile. 

Coloniser Mars n'apportera que la fortune à celui qu'on payera pour organiser le voyage, ca n'a aucun intérêt pour l'humanité. 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 18/02/2021 21:58

Ce soir le dernier Rover de la NASA tente de se poser sur Mars. Une prouesse technique avec un risque important d'échec. Ce soir l'essentiel du matériel utilisé a déjà été éprouvé sur Curiosity mais l'objectif de précision est supérieur. 

C'est prévu pour ce soir 21h55. En terme d'expérience, suivre cet événement ressemblera au championnat du monde de Bergen en pire : 6 mois de voyage sans aucun intérêt à tirer un bout droit à + 50 000 kmh et une conclusion intense de quelques minutes qui ne sera même pas filmée et avec aux commentaires des personnes qui ne savent pas plus que vous le résultat de la course. 

En cas d'échec c'est est un à 2 Milliards de Dollars. Une goutte d'eau dans les conséquences économiques du Covid, c'est le prix pour avoir un peu de rêve ce soir et pendant les années à venir avec de nombreuses images et résultats scientifiques passionnants. 

C'est fait smiley smile

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 18/02/2021 22:05

Comme Papa dans Maman smiley cool

Tout s'est bien passé, la bête s'est posée; l'horizon est dans le bon sens sur la première photo. Le système autonome d'évitement des zones escarpées semble avoir fonctionné avec succès. Le Rover s'est posé dans une zone plane sans cailloux à quelques km seulement du bord du cratère ciblé : ils se sont en gros posés à Grenoble au milieu des Alpes... en automatique depuis une autre planète.  

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 18/02/2021 22:09

La précision d'atterrissage n'est qu'une première étape. La prochaine mission devra se poser le plus près possible de ce Rover car il va prélever plusieurs échantillons de sol pour les transférer sur la prochaine sonde qui sera équipée d'une fusée pour les renvoyer sur Terre. 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 18/02/2021 22:14

Avant cela, Ingenuity. C'est pas gagné vu la pression sur marssmiley undecided

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 18/02/2021 22:19

Je suis d'accord. Notre planète est parfaite car l'évolution nous a conçue pour y être à l'aise et encore on y vit pas partout. 

J'adore l'adage qui dit que "l'homme rêve de transformer Mars en la Terre alors qu'il ne se rend pas compte qu'il transforme la Terre en Venus"

Mars c'est comme le continent Antartique : C'est passionnant à explorer pour la recherche scientifique, ca n'apporte rien à l'humanité de le coloniser et il faut apporter énormément de ressource et de moyens sur place juste pour survivre. 

Qu'on vive en harmonie sur Terre avec la nature au lieu d'user cette planète parfaitement adaptée pour nous pour vivre sur une planète morte et hostile. 

Coloniser Mars n'apportera que la fortune à celui qu'on payera pour organiser le voyage, ca n'a aucun intérêt pour l'humanité. 

pour coloniser Mars il faut d'abord qu'il y ait des volontaires, et comment y transporter des millions de tonnes de materiel et autres, pour seulement y survivre, comme tu le dis !! 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 18/02/2021 22:23

Comme Papa dans Maman smiley cool

Tout s'est bien passé, la bête s'est posée; l'horizon est dans le bon sens sur la première photo. Le système autonome d'évitement des zones escarpées semble avoir fonctionné avec succès. Le Rover s'est posé dans une zone plane sans cailloux à quelques km seulement du bord du cratère ciblé : ils se sont en gros posés à Grenoble au milieu des Alpes... en automatique depuis une autre planète.  

 

Très belle perf du JPL de Pasadena... Une de plus...Lors de mon passage dans les Agences Spatiales c’est certainement là que j’ai été le plus impressionné...

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 18/02/2021 22:25

pour coloniser Mars il faut d'abord qu'il y ait des volontaires, et comment y transporter des millions de tonnes de materiel et autres, pour seulement y survivre, comme tu le dis !! 

les volontaires il y en aura mais oui Mars n'était pas habitable c'est pas comme les colons de l'Amérique qui sont allés quelque part de déjà vivable et surtout déjà habité. Ils auront pas de bison à chasser pour manger ou de Pocaonthas à violer pour passer le temps. smiley mr-green

Il y a beaucoup d'argent à se faire à envoyer des gens dans l'espace, il n'y en a pas à ramener de la haut. 

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 18/02/2021 22:30

Très belle perf du JPL de Pasadena... Une de plus...Lors de mon passage dans les Agences Spatiales c’est certainement là que j’ai été le plus impressionné...

déjà que je rêverais de visiter le Air and Space Museum de DC... je suis un peu jaloux smiley wink

Ca me fait penser que la Sky Crane et la platforme du Rover étaient les versions de tests au sol du Curiosity que le JPL a stocké puis converti en matériel volant. 

Respect total à ces ingénieurs. Une missions tous les 3 ans et pas le droit à l'erreur. On est loin des "autres" qui vont péter un réservoir en acier toutes les 2 semaines en mondovision HD pour tester un circuit de pressurisation smiley lol

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 18/02/2021 23:09

les volontaires il y en aura mais oui Mars n'était pas habitable c'est pas comme les colons de l'Amérique qui sont allés quelque part de déjà vivable et surtout déjà habité. Ils auront pas de bison à chasser pour manger ou de Pocaonthas à violer pour passer le temps. smiley mr-green

Il y a beaucoup d'argent à se faire à envoyer des gens dans l'espace, il n'y en a pas à ramener de la haut. 

 

voyage sans retour

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 18/02/2021 23:29

déjà que je rêverais de visiter le Air and Space Museum de DC... je suis un peu jaloux smiley wink

Ca me fait penser que la Sky Crane et la platforme du Rover étaient les versions de tests au sol du Curiosity que le JPL a stocké puis converti en matériel volant. 

Respect total à ces ingénieurs. Une missions tous les 3 ans et pas le droit à l'erreur. On est loin des "autres" qui vont péter un réservoir en acier toutes les 2 semaines en mondovision HD pour tester un circuit de pressurisation smiley lol

Décidément l’herbe sera toujours plus verte dans le pré d’à côté... Après quelques années dans le programme spatial j’avais une envie assez forte de rentrer dans ... l’industrie automobile, pour faire du planning de produits. Missions spatiales ou voitures... Il faut s’appeler Elon Musk pour pouvoir faire les 2 en même temps...

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 19/02/2021 00:13

Décidément l’herbe sera toujours plus verte dans le pré d’à côté... Après quelques années dans le programme spatial j’avais une envie assez forte de rentrer dans ... l’industrie automobile, pour faire du planning de produits. Missions spatiales ou voitures... Il faut s’appeler Elon Musk pour pouvoir faire les 2 en même temps...

Sont talent s'arrête à celui de business man : il a eu des milliards de la NASA en financement, infrastructures et transferts de technologies. Le principal avantage de SpaceX n'est pas d'être dirigé par tel ou un tel. C'est d'être un nouvel acteur qui n'a pas été construit dans les années 60. Epoque où les crédits congrès devaient arroser chaque état de chaque sénateur en emplois éparpillés. Le SLS est un parfait exemple de projet pour maintenir plus d'emplois et de sites que nécessaire. 

SpaceX fait tout au même endroit, s'est vu offrir des infrastructures au KSP et des technologies (les boucliers de réentrée cis-lunaire de la Dragon sont directement tirées d'Apollo, la NASA mène des essais de transfert d'ergols en orbite : développement nécessairs aux plan sur la comète du Starship). La tendance désormais pour l'opinion du "Tax Payer" est de faire croire que le privé porte tous les coûts de manière efficace. Les coûts sont toujours portés par le public, l'héritage des décennies précédentes est valorisé, déjà en 1960 c'était des entreprises du secteur privé qui assuraient l'essentiel de la mise en oeuvre. L'exploitant et la facade a changé de nom, derrière ce sont les mêmes ingénieurs des mêmes université qui continue le même travail seulement dans une organisation plus efficace. Comme l'a brillamment souligné un observateur du secteur : la principale différence avec SpaceX c'est qu'ils ont une base de fans inconditionnels. A l'opposé on vante le JPL mais la moitié de ses sondes sont produites par Lockheed Martin. 

Il y a surtout une femme qui gère SpaceX au quotidien et dont on ne parle pas. Leurs ingénieurs font du bon travail c'est à souligner mais l'excès de communication floue et leur PDG "gourou" les fait malheureusement passer au second plan. 

Pour Tesla il a eu 10 ans de production à crédit. Dans un monde équilibré on devrait pas avoir une capitalisation supérieure à des années de production et à la valeur de son appareil productif, c'est le symptôme du capitalisme : il est plus simple de créer un changement rapide en fabricant un nouvel acteur et en rasant les anciens plutôt que faire une conversion raisonnée et planifiée. Si Porsche vendait ses Panamera au prix d'un VW Tiguan ils n'auraient pas besoin de pub non plus pour qu'il y ait la queue devant leurs boutiques et une réputation irrationnelle. Tesla ne bouche ses dettes que pas sa valorisation boursière qui explose : les premiers actionnaires se rembourses car les suivants pensent faire la même affaire, une nouvelle bulle, encore... 

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 19/02/2021 06:05

Super exploit technologique.

Il y a même pas 1 siècle la télé n'existait pas et maintenant on a des images nettes de Mars qui est a 225 millions de km de la terre environ....

Je ne sais pas si on vas trouver grand chose d'intéressant sur Mars mais chapeau pour avoir pu y poser un engin.....

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 19/02/2021 07:09

On anticipe la fin de la terre pour trouver un autre point de chute ?   

Sacré challenge croisons les doigts ......

Ce qui m'attriste c'est que personne ne viens visiter la terre  "d'ailleurs" ...... serait t'on seul dans cette immense univers ? 

Pourquoi toutes les planètes que nons connaissons sont si vides sont si limitées .....quand on vois la richesse de notre belle terre ...

Ho que non , nous ne sommes pas seul dans l'univers , ce dernier est infini , et d'autres système solaire doivent ou plutôt existe , et donc d'autres planètes sont habitées, seulement c'est a des années lumières de " chez nous " et nous ne vivrons jamais assez longtemps pour aller voir , donc continuons a rêver 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 19/02/2021 07:13

pour coloniser Mars il faut d'abord qu'il y ait des volontaires, et comment y transporter des millions de tonnes de materiel et autres, pour seulement y survivre, comme tu le dis !! 

As-tu cherché dans le dictionnaire " pereverence " ?

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 19/02/2021 08:41

Sont talent s'arrête à celui de business man : il a eu des milliards de la NASA en financement, infrastructures et transferts de technologies. Le principal avantage de SpaceX n'est pas d'être dirigé par tel ou un tel. C'est d'être un nouvel acteur qui n'a pas été construit dans les années 60. Epoque où les crédits congrès devaient arroser chaque état de chaque sénateur en emplois éparpillés. Le SLS est un parfait exemple de projet pour maintenir plus d'emplois et de sites que nécessaire. 

SpaceX fait tout au même endroit, s'est vu offrir des infrastructures au KSP et des technologies (les boucliers de réentrée cis-lunaire de la Dragon sont directement tirées d'Apollo, la NASA mène des essais de transfert d'ergols en orbite : développement nécessairs aux plan sur la comète du Starship). La tendance désormais pour l'opinion du "Tax Payer" est de faire croire que le privé porte tous les coûts de manière efficace. Les coûts sont toujours portés par le public, l'héritage des décennies précédentes est valorisé, déjà en 1960 c'était des entreprises du secteur privé qui assuraient l'essentiel de la mise en oeuvre. L'exploitant et la facade a changé de nom, derrière ce sont les mêmes ingénieurs des mêmes université qui continue le même travail seulement dans une organisation plus efficace. Comme l'a brillamment souligné un observateur du secteur : la principale différence avec SpaceX c'est qu'ils ont une base de fans inconditionnels. A l'opposé on vante le JPL mais la moitié de ses sondes sont produites par Lockheed Martin. 

Il y a surtout une femme qui gère SpaceX au quotidien et dont on ne parle pas. Leurs ingénieurs font du bon travail c'est à souligner mais l'excès de communication floue et leur PDG "gourou" les fait malheureusement passer au second plan. 

Pour Tesla il a eu 10 ans de production à crédit. Dans un monde équilibré on devrait pas avoir une capitalisation supérieure à des années de production et à la valeur de son appareil productif, c'est le symptôme du capitalisme : il est plus simple de créer un changement rapide en fabricant un nouvel acteur et en rasant les anciens plutôt que faire une conversion raisonnée et planifiée. Si Porsche vendait ses Panamera au prix d'un VW Tiguan ils n'auraient pas besoin de pub non plus pour qu'il y ait la queue devant leurs boutiques et une réputation irrationnelle. Tesla ne bouche ses dettes que pas sa valorisation boursière qui explose : les premiers actionnaires se rembourses car les suivants pensent faire la même affaire, une nouvelle bulle, encore... 

 

Je suis d’accord sur à peu près tout...En particulier sur le fait que Space X c’est du financement public, dans la même veine que celui de la NASA...Je pense qu’il y a eu à un moment donné une volonté de l’administration américaine de mettre en place une organisation un peu plus dynamique et efficace et aussi plus jeune que celle de la NASA. Sur les « conversions raisonnées et planifiées », l’histoire des entreprises montre que malheureusement elles arrivent rarement à les faire... il y a plein de raisons à cela. Certaines sont en effet à chercher du côté des actionnaires qui pensent que pour diversifier leurs investissements , il vaut mieux investir directement dans des start up novatrices plutôt que de devoir financer l’apprentissage de nouveaux métiers par des boites existantes. Mais elles sont aussi à chercher du côté des personnes qui travaillent dans ces mêmes boites, dirigeants et salariés : généralement ce sont davantage des personnes qui apprécient le confort et le prestige de boites bien établies que des innovateurs à la recherche de nouveaux processes.... L’exemple de la pharma est flagrant, sur l’ARN messager l’innovation est venue de Start Ups, et pas des Big Pharma déjà en place. Si on voulait investir dans la biotech, il valait mieux viser sur Moderna que sur Sanofi..

Répondre Prévenir le modérateur

Répondre

Modifier mon abonnement aux réponses de ce sujet

Retour au forum Autres > Billets d'humeur Haut de page

CAMPAGNOLO

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 07 mars 2021
jeudi 13 mai 2021
samedi 05 juin 2021
dimanche 20 juin 2021
dimanche 01 août 2021
samedi 14 août 2021
vendredi 10 septembre 2021
dimanche 03 octobre 2021

VOIR TOUTES LES EPREUVES