FLASHS

FORUM VELO 101

Forum Autres Billets d'humeur • Politiquement correct

Retour au forum Autres > Billets d'humeur Bas de page

envoyé le 09/03/2019 10:16

J'ai loupé un épisode, là... on a été censuré?

Enfin, je veux dire "recadré d'une manière positive" hahaha!!!

J'ai loupé un épisode, là... on a été censuré?

Pas exactement, bcp d'intervenants sont passés à la trappe de sorte que leurs noms n'apparaissent plus.

Le cadre est apparu parce que j'ai voulu reprendre d'un seul bloc un échange réparti sur plusieurs messages individuels.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/03/2019 11:35

60% du vocabulaire anglo-saxon est d'*** latine, soit directe, soit via le français. Mais il a pris son propre sens , s'est parfois affaibli ou a servi de fourre-tout . Impacter  fait partie de cette dernière catégorie, au lieu d'"affecter", "toucher", "produire un effet", "frapper", selon le contexte.

Il y en a plein : "attractif" pour "attrayant" , "posture" pour "attitude" et des centaines d'autres.   Pourquoi est-ce si horripilant ? Parce que c'est introduit sans autre nécessité que la copie servile  d'un modèle de civilisation  qu'on veut absolument nous fourguer, et que le langage conditionne la pensée. On le sait depuis Platon et Aristote, et ça a été largement développé depuis. Ca ne nous éloigne pas du politiquement correct, qui utilise de nombreux anglicismes qui est aussi une forme de conditionnement. Hypocrite en plus, dans une société de violence économique valorisée, de rapports sociaux de plus en plus tendus.

 

Ceci dit, je n'ai rien contre le fait d'importer un mot quand il correspond à une réalité (un objet, un aliment) ou un concept abstrait quand il n'existe pas, mais là, ce n'est pas le cas.

il (60% du vocabulaire anglo-saxon d'origine latine) a pris son propre sens , s'est parfois affaibli ou a servi de fourre-tout . Impacter  fait partie de cette dernière catégorie, au lieu d'"affecter", "toucher", "produire un effet", "frapper", selon le contexte…… Ceci dit, je n'ai rien contre le fait d'importer un mot quand il correspond à une réalité (un objet, un aliment) ou un concept abstrait quand il n'existe pas, mais là, ce n'est pas le cas.

En tant que francophone belge, je lis ton plaidoyer pour le respect de la langue française avec un intérêt tout particulier. Il y va bien sûr de la conservation d'un "patrimoine", d'une histoire et d'une identité. Mais, à la différence du latin par exemple, le français est une langue "vivante", il évolue de manière à exprimer l'esprit et la forme de la culture actuelle... dans un monde qui connaît de moins de moins de frontières. Est-il "politiquement correct" de considérer aussi la réticence à l'influence anglo-saxonne comme la réminiscence d'une rivalité ancestrale entre deux grandes nations ? 

Nous sommes confrontés à davantage de mixité linguistique en Belgique et les habitants de la partie francophone n'oseraient revendiquer le moindre droit sur la langue française. Je devrais donc me montrer moins pointilleux que les Français sur les dérives et les entorses infligées à notre langue commune. J'observe pourtant avec dépit et inquiétude ce qui s'apparente à une perte des valeurs dans une société qui remplace de plus en plus la culture par la consommation.

J'espère dans tous les cas avoir démontré ma légitimité à m'exprimer sur cette question sensible.

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/03/2019 12:15

il (60% du vocabulaire anglo-saxon d'origine latine) a pris son propre sens , s'est parfois affaibli ou a servi de fourre-tout . Impacter  fait partie de cette dernière catégorie, au lieu d'"affecter", "toucher", "produire un effet", "frapper", selon le contexte…… Ceci dit, je n'ai rien contre le fait d'importer un mot quand il correspond à une réalité (un objet, un aliment) ou un concept abstrait quand il n'existe pas, mais là, ce n'est pas le cas.

En tant que francophone belge, je lis ton plaidoyer pour le respect de la langue française avec un intérêt tout particulier. Il y va bien sûr de la conservation d'un "patrimoine", d'une histoire et d'une identité. Mais, à la différence du latin par exemple, le français est une langue "vivante", il évolue de manière à exprimer l'esprit et la forme de la culture actuelle... dans un monde qui connaît de moins de moins de frontières. Est-il "politiquement correct" de considérer aussi la réticence à l'influence anglo-saxonne comme la réminiscence d'une rivalité ancestrale entre deux grandes nations ? 

Nous sommes confrontés à davantage de mixité linguistique en Belgique et les habitants de la partie francophone n'oseraient revendiquer le moindre droit sur la langue française. Je devrais donc me montrer moins pointilleux que les Français sur les dérives et les entorses infligées à notre langue commune. J'observe pourtant avec dépit et inquiétude ce qui s'apparente à une perte des valeurs dans une société qui remplace de plus en plus la culture par la consommation.

J'espère dans tous les cas avoir démontré ma légitimité à m'exprimer sur cette question sensible.

 

Le problème est l'affaiblissement de la pensée par l'appauvrissement de la langue. Ces termes ne rentrent dans la langue que parce qu'une idéologie, une manière de penser y rentre. Car il ne faut pas s'y tromper, ce qu'on appelle la mixité, l'interpénétration des cultures n'est en réalité que l'extension du modèle anglo-saxon et de son modèle culturel, c'est le monde cocacolaïsé, macdonaldisé, la culture de la  consommation et l'apologie de la réussite par le fric. Pas un hasard si dans le parti qui affiche une servilité toute particulière à ce modèle on appelle les bénévoles des "helpers". La langue n'est pas quelque chose d'anodin, et vouloir changer les mots ou leur sens ( ce que fait le politiquement correct entre autres), ou interdire l'expression de certains mots, c'est un projet de société.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/03/2019 12:24

Le problème est l'affaiblissement de la pensée par l'appauvrissement de la langue. Ces termes ne rentrent dans la langue que parce qu'une idéologie, une manière de penser y rentre. Car il ne faut pas s'y tromper, ce qu'on appelle la mixité, l'interpénétration des cultures n'est en réalité que l'extension du modèle anglo-saxon et de son modèle culturel, c'est le monde cocacolaïsé, macdonaldisé, la culture de la  consommation et l'apologie de la réussite par le fric. Pas un hasard si dans le parti qui affiche une servilité toute particulière à ce modèle on appelle les bénévoles des "helpers". La langue n'est pas quelque chose d'anodin, et vouloir changer les mots ou leur sens ( ce que fait le politiquement correct entre autres), ou interdire l'expression de certains mots, c'est un projet de société.

Le problème est l'affaiblissement de la pensée par l'appauvrissement de la langue.

J'appelle ça de la colonisation.

Pire, une colonisation consentie.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/03/2019 13:16

Le problème est l'affaiblissement de la pensée par l'appauvrissement de la langue.

J'appelle ça de la colonisation.

Pire, une colonisation consentie.

Le cheminement de ta réflexion est intéressant : le danger semble venir de l'extérieur dans un premier temps, puis le sujet (pensant et parlant) redevient responsable de son choix.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/03/2019 13:26

Le problème est l'affaiblissement de la pensée par l'appauvrissement de la langue.

J'appelle ça de la colonisation.

Pire, une colonisation consentie.

"Consentie ou subie" 

Il y a une nuance .

Je crois qu' il n y a pas de consentements,juste du Je m en foutisme......

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/03/2019 13:52

Bon les mecs, c'est quoi ce bordel? Vous n'allez pas refaire la société, tout de même?

Je ne sais pas, mais je ne suis pas du tout d'accord avec votre soi disant appauvrissement de la langue, de la société et que sais je encore...

J'ai un n'enf de 14 ans, je peux vous dire qu'en l'entendant parler vous seriez rassurés sur l'avenir de la francophonie et de la non consumérisation, il n'y a pas que des gros nazes sur terre, loin s'en faut!

Allez quoi, soyez optimistes, on n'a jamais si bien vécu que maintenant, et l'interculturalité est aussi un apport de richesse, ne restez pas coincés dans vos fonds de vallées, en sortant le fusil dès que vous entendez le moindre bruit suspect!!!!

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/03/2019 17:15

Le problème est l'affaiblissement de la pensée par l'appauvrissement de la langue. Ces termes ne rentrent dans la langue que parce qu'une idéologie, une manière de penser y rentre. Car il ne faut pas s'y tromper, ce qu'on appelle la mixité, l'interpénétration des cultures n'est en réalité que l'extension du modèle anglo-saxon et de son modèle culturel, c'est le monde cocacolaïsé, macdonaldisé, la culture de la  consommation et l'apologie de la réussite par le fric. Pas un hasard si dans le parti qui affiche une servilité toute particulière à ce modèle on appelle les bénévoles des "helpers". La langue n'est pas quelque chose d'anodin, et vouloir changer les mots ou leur sens ( ce que fait le politiquement correct entre autres), ou interdire l'expression de certains mots, c'est un projet de société.

Car il ne faut pas s'y tromper, ce qu'on appelle la mixité, l'interpénétration des cultures n'est en réalité que l'extension du modèle anglo-saxon et de son modèle culturel, c'est le monde cocacolaïsé, macdonaldisé, la culture de la  consommation et l'apologie de la réussite par le fric.

Bien sûr Christophe, mais ce n'est pas de cela qu'il s'agit lorsque je parle de la mixité linguistique en Belgique. Je ne te ferai pas l'affront de te rappeler que nous avons trois langues officielles dans notre pays : le français, le néerlandais et l'allemand.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/03/2019 22:12

Bon les mecs, c'est quoi ce bordel? Vous n'allez pas refaire la société, tout de même?

Je ne sais pas, mais je ne suis pas du tout d'accord avec votre soi disant appauvrissement de la langue, de la société et que sais je encore...

J'ai un n'enf de 14 ans, je peux vous dire qu'en l'entendant parler vous seriez rassurés sur l'avenir de la francophonie et de la non consumérisation, il n'y a pas que des gros nazes sur terre, loin s'en faut!

Allez quoi, soyez optimistes, on n'a jamais si bien vécu que maintenant, et l'interculturalité est aussi un apport de richesse, ne restez pas coincés dans vos fonds de vallées, en sortant le fusil dès que vous entendez le moindre bruit suspect!!!!

Tant mieux pour le tien, j'en vois aussi quelques uns sur la masse que j'ai en face de moi, mais globalement, ça dégringole, avec en prime le refus d'apprendre, le fameux "à quoi ça sert ? ". Pas beaucoup mieux chez beaucoup d'adultes. Lis un peu la presse en ligne, tu vas voir...

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 10/03/2019 11:12

On ne dit plus sourd, mais mal entendant

on ne dit plus aveugle mais non voyant

on ne dit plus femme qui ne pratique pas la fellation mais non d'une pipe

on ne dit plus femme de ménage mais technicienne de surface

on ne dit plus prostituée mais travailleuse du sexe

on ne dit plus chômeur mais travailleur privé d'emploi

on ne dit plus caissière mais hôtesse de caisse

on ne dit plus nain ,mais personne à verticalité reduite

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 10/03/2019 11:21

on ne dit plus nain ,mais personne à verticalité reduite

on ne meurt plus du cancer, mais d'une longue maladie.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 12/03/2019 09:30

Je viens de lire qu'en Corée du Nord, les élections législatives se sont passées comme ceci:

  • 99,99% de participation de la population (le 0.1% restant étant des marins en mer à ce moment)
  • 1 seul et unique candidat par circonscription
  • chaque candidat a été élu avec 100% des voix

Le parti unique se félicite de ce beau résultat, reflet d'une saine démocratie.

Je le mets ici car c'est en effet une politique tout à fait correcte, prenez en de la graine lors du prochain suffrage!

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 12/03/2019 14:12

Les voitures électriques sont "Neutres en co2", celle là je l'adore!

Décodage: on pollue ailleurs que chez nous et personne ne voit rien, donc c'est propre.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 08/04/2019 12:37

Une perle entendue hier sur les antennes radio de Belgique: une dame qui a "vécu une expérience de génocide" au Rwanda.

Waaaa, là pour le coup, j'en étais soufflé. Une expérience de génocide!!!! 

Je ne sais pas vous, mais si j'étais le boss de cette radio (la Première), je vire ce journaleux dans la seconde.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 08/04/2019 13:51

L'avantage parfois d'utiliser des mots anglais c'est que ni le locuteur ni l'auditeur ne savent de quoi on parle.

Ainsi le mot "casting" dans le milieu du cinéma.

S'agit-il d'une audition ou de la distribution d'un film?

Il y a aussi l'un des derniers mots à la mode : spoil, adoré des prétendus humoristes et des animateurs de la radio.

Je le cite parce que ce week-end j'ai entendu l'un de ces "humoristes" l'utiliser d'une façon qui montrait bien qu'il en ignorait le sens. J'aurais dû en noter le contexte pour vous en faire profiter au lieu d'éteindre immédiatement ma radio

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 08/04/2019 13:56

Une perle entendue hier sur les antennes radio de Belgique: une dame qui a "vécu une expérience de génocide" au Rwanda.

Waaaa, là pour le coup, j'en étais soufflé. Une expérience de génocide!!!! 

Je ne sais pas vous, mais si j'étais le boss de cette radio (la Première), je vire ce journaleux dans la seconde.

Celle-là, faudrait en faire une affiche pour vendre aux touristes.

Il me revient en mémoire cette perle relevée par un spécialiste du genre à l'époque où les bureaux étaient remplis de dactylographes qui devaient retaper les textes à la moindre modif de l'original, la voici, brute de décoffrage, je te laisse reconstituer phonétiquement l'intention de départ :

"le bonheur du nazi tranquille et prospère" smiley mr-greensmiley mr-greensmiley mr-green

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 11/04/2019 07:34

Une belle encore, ça n'est jamais fini:

"les personnes en demande d'hébergement", pour les migrants clandestins qui ne savent où passer la nuit.

Je vois qu'il y a une constante dans la syntaxe qui revient presque à tous les coups. Ce sont toujours des personnes au départ, suivi du verbe précédé du petit mot "en", ou alors "en situation de", et enfin terminé par le truc édulcoré qui est très adouci et gnangnan par rapport au drame que vivent ces personnes.

Ca fait très propre sur soi.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 11/04/2019 11:12

60% du vocabulaire anglo-saxon est d'*** latine, soit directe, soit via le français. Mais il a pris son propre sens , s'est parfois affaibli ou a servi de fourre-tout . Impacter  fait partie de cette dernière catégorie, au lieu d'"affecter", "toucher", "produire un effet", "frapper", selon le contexte.

Il y en a plein : "attractif" pour "attrayant" , "posture" pour "attitude" et des centaines d'autres.   Pourquoi est-ce si horripilant ? Parce que c'est introduit sans autre nécessité que la copie servile  d'un modèle de civilisation  qu'on veut absolument nous fourguer, et que le langage conditionne la pensée. On le sait depuis Platon et Aristote, et ça a été largement développé depuis. Ca ne nous éloigne pas du politiquement correct, qui utilise de nombreux anglicismes qui est aussi une forme de conditionnement. Hypocrite en plus, dans une société de violence économique valorisée, de rapports sociaux de plus en plus tendus.

 

Ceci dit, je n'ai rien contre le fait d'importer un mot quand il correspond à une réalité (un objet, un aliment) ou un concept abstrait quand il n'existe pas, mais là, ce n'est pas le cas.

Supprimé (sans objet, il semble qu'à présent on puisse écrire "origine" en toute impunité)

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 11/04/2019 11:16

Je viens de lire qu'en Corée du Nord, les élections législatives se sont passées comme ceci:

  • 99,99% de participation de la population (le 0.1% restant étant des marins en mer à ce moment)
  • 1 seul et unique candidat par circonscription
  • chaque candidat a été élu avec 100% des voix

Le parti unique se félicite de ce beau résultat, reflet d'une saine démocratie.

Je le mets ici car c'est en effet une politique tout à fait correcte, prenez en de la graine lors du prochain suffrage!

Ce cas de Corée me turlupine smiley lolsmiley lolsmiley lol

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 11/04/2019 11:26

Ce cas de Corée me turlupine smiley lolsmiley lolsmiley lol

Moi je l'ai trouvé délicieux. A déguster sans modération, un bel optimisme de ce niveau, c'est tellement rare.

A mon avis, ça doit d'ailleurs être unique dans l'histoire de l'humanité, depuis l'élection de Gnrfht 1°, qui comme son nom l'indique, fut le premier Homo Sapiens élu au suffrage universel en 214.368 avant J.C., un 17 avril.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 11/04/2019 13:33

Moi je l'ai trouvé délicieux. A déguster sans modération, un bel optimisme de ce niveau, c'est tellement rare.

A mon avis, ça doit d'ailleurs être unique dans l'histoire de l'humanité, depuis l'élection de Gnrfht 1°, qui comme son nom l'indique, fut le premier Homo Sapiens élu au suffrage universel en 214.368 avant J.C., un 17 avril.

Apparemment j'avais écrit qq chose de faux.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 11/04/2019 13:50

Ce cas de Corée me turlupine smiley lolsmiley lolsmiley lol

oh petard, celle là j'ai mis du temps à la trouver !

elle est tordue mais raide !

laissons chercher les forumeurs

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 11/04/2019 14:26

oh petard, celle là j'ai mis du temps à la trouver !

elle est tordue mais raide !

laissons chercher les forumeurs

smiley wink

DSK l'avait sortie à l'Assemblée Nationale... fallait oser !!!

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 11/04/2019 14:27

Apparemment j'avais écrit qq chose de faux.

Je ne sais pas, je n'ai pas trouvé la solution. Je ne suis pas bon à ce jeu là :-)

Répondre Prévenir le modérateur

Répondre

Modifier mon abonnement aux réponses de ce sujet

Retour au forum Autres > Billets d'humeur Haut de page

KTM

Sport 101 Facebook V4

Week end promo