FLASHS

FORUM VELO 101

Forum Autres Billets d'humeur • Quelles sont les raisons d'optimisme

Retour au forum Autres > Billets d'humeur Bas de page

envoyé le 02/01/2012 16:38

"L'urgence est de revoir la taxation du travail qui doit baisser. Il faut financer le social autrement qu'en taxant le travail."

Actuellement, le travail est subventionné avec la loi Tepa qui pèse très lourdement sur les finances publiques. Avant toute chose, il faudrait commencer par arrêter de le subventionner, et compenser en ramenant la durée légale hebdomadaire de travail à 39 ou 40h à salaire inchangé (pour le salaire de 35h), pour éviter de dégrader la compétitivité des entreprises. 

En quoi l'allongement du temps de travail rendra plus compétitives des boites qui licencient ? Quel effet peut-on attendre sur la réduction du chômage ? 

Je suis sans doute très bête, mais pour moi le fait de travailler plus longtemps diminue le nombre de travailleurs et donc pénalise l'économie. Surtout si on indemnise moins (voire plus du tout) les chômeurs. Ca me semble une question d'arithmétique élémentaire.

Je peux comprendre que les marchés puissent accueillir favorablement un recul social, il n'y a que ça qui leur convienne. Mais j'ai du mal à comprendre qu'ils puissent être stupides au point de penser qu'une aggravation du chômage contribue à résorber la dette. 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 02/01/2012 17:18

Pour ce qui est de taxer les bénéfices des spéculateurs c'est très simple: ils arrêtent instantanément de spéculer en France et comme déjà l'essentiel se fait à Londres et New-york explique moi ce qu'il y aura à récupérer pour financer. 

Quand je pense aux spéculateurs, il me revient automatiquement cette forte parole du général US Sheridan (attribuée souvent à tort au général Custer qui était sous ses ordres) :

"Un bon Indien est un Indien mort"

smiley mr-green

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 02/01/2012 17:41

Seule solution : baisser les dépenses de manière drastique et donc y compris sociales. Mais il faut le faire de façon juste. C'est seulement là où le débat commence. Comment dépenser moins et mieux.

Il existe des pistes, mais voilà!!! Il faudrait que ces messieurs qui nous dirigent acceptent à remettre de l'ordre dans le mille-feuilles français.... ou on a empilé les strates les unes sur les autres, ou les doublons, si ce n'est davantage, sont légion!!!

Croyez vous que ces messieurs, ayant les fesses au gras, vont donner l'exemple???!!!

Diviserpar 2,5 ou 3 le nombre des deputés et des senateurs. les petites communes ou la totalité du produit des impots locaux n'arrivent pasà couvrir l'indemnité du maire et de son adjoint!!! les presidents des communautes urbaines et leur Kyrielle d'adjoint, à la trappe. (ceux là, si mes souvenirs sont bons, coutent un MAX). Et il y en a encore, le menage n'est pas terminé!! 

Il me revient en memoire... Nos Chers deputés, battus à des elections continuaient à percevoir, 6 mois mesemble-til leur indemnités!! Jean-louis Debré, avant de quitter le perchoir a fait voter un prolongement, de6 mois, on est passé à 5 ou 6 ans!!! Rien que ça. En prenant l'hypothese ou TOUS les deputés sont battus, il faut payer DEUX assemblées!! Celle nouvellement elue, et celle des battus....... pour qu'ils puissent aller à la pèche à la ligne

Dernier exemple de la volonte de nos politique, PERSONNE n'a accepté de baisser ses indemnités. Pour les autres oui, Mais pour soi, PAS touche, sauf s'il s'agit d'une augmentation!!!!

si tu ne veux pas payer pour les battus on a qu'a voter toujours les meme comme cela le probleme est enterrésmiley smile

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 02/01/2012 17:41

Inutile de se pignoler sur le programme de l'un ou de l'autre des candidats. Pour un grand nombre de Français l' élection se résumera simplement  à un pour ou contre Sarkozy. Bon nombre de personne ne regardera pas les débats et ne lira pas les imprimés déposés dans les boites aux lettres mais ira voter. Avoir un avis sur comment résorber la "crise" est bien mais pour que ce soit entendu il faut avoir du poids auprès de nos concitoyens sinon cela ne reste que du vent. Pour vous en rendre compte il vous suffit de lire tous les post de ce site. Peu de personnes sont du même avis et personne n'arrive à rallier un convaincu à son point de vue. Pour répondre à la question initiale: non, je n'ai aucune raison d'être optimiste pour 2012.  

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 02/01/2012 19:56

si tu ne veux pas payer pour les battus on a qu'a voter toujours les meme comme cela le probleme est enterrésmiley smile

Je ne me rappelai plus dequoi, j'avais parlé..... Des deputés battus!!!

Faut reconnaitre que par les temps qui courent, c'est proprement scandaleux.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 02/01/2012 20:10

Je viens de lire cet article. Certes ça serait de bonne politique. Mais, sauf erreur, c'est les Allemands qui bloquent et qui ne veulent pas. L'article parle de "métamorphose ou la mort", c'est dire la gravité de la crise ! Mais je crois qu'il n'y a pas de "métamorphose" possible sans mort. Il faudra "mourir".

Le problème est que certains cherchent encore à échapper à cette mort et s'imaginent qu'en tirant la couverture à eux ils y échapperont.

Personne n'y échappera.

L'économie mondiale va "collapser".

L’Amérique ne peut s'en sortir. L’Europe non plus. Et ça va faire chuter l'Asie.

Rions.

 

Moi aussi je viens de lire l'article de Patrick -journal Le Monde-. Si, on pourrait s'en sortir. Il est proprement SCANDALEUX ne pouvant rembourser le capital d'un vieux emprunt, qu'on ait à réemprunter à des taux de 6 à 8%, alorsqu'on pourrait les avoir à 0,02%!!!! Mais, ça va durer jusqu'a QUAND???? On ne peut rembourser!!! Mais je rève!! Il y a quelque chose qui m'echappe, dans les annuités, n(y a-t-il pas le capital + l'interet bien sur, mais sur l'article, on pourrait penser que non!!!

Bernard, tu vasnous eclairer, car je comprends pas de devoir emprunter pour un emprunt arrivant à echéance!!!!

Sinon, le terme "metamorphose" n'est pas bien choisi!! Ceserait plutot "renaissance"!!

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 02/01/2012 20:14

Au temps pour moi. C'est donc récent, et je n'avais pas suivi cette actualité en 2008 (trop occupé avec la crise des subprimes probablement)

Au temps pour moi. Quel sale temps, ou aux temps anciens!!

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 02/01/2012 21:55

s'ils continuent leurs conneries, on sera bientot plus bas que la corée du nord. laquelle est completement fermée,

que la chute des autres ne l'empechera pas de vivre. alors que l'occident mourra par interconnection aigue !!  

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 02/01/2012 22:08

Christophe, tu confines au génie smiley cool

Et en plus je ne connaissais pas. Champagne ! smiley laughing

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 02/01/2012 22:11

Discutions de couloir de cadres très sup, d'un grand groupe que je ne décrirai pas tant que j'y suis... Je suis déguisé en senior de cabinet d'audit pour  être crédible, cravate de notaire   et  montre Suisse vintage héritée de mon père...J'écoute...

Pur rsumer ce que j'entends, pour ceux qui connaissent l'histoire, l'impression d'être à la place d'Alexis léger entendant Chamberlain dire :

"ah le cons si ils savaient" à son retour de Munich alors que la foule l'acclamait. 

 

C'est amusant. Plutôt que jouer les boute-en-train, tu devrais nous narrer plus précisément la teneur des propos entendus.

Encore qu'on s'en doute un peu, mais lire des horreurs fait partie de la dure condition de forumeur. 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 02/01/2012 22:14

Question de pure curiosité : est-ce que la branlette intellectuelle rend sourd ???

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 02/01/2012 22:29

LA solution , il n'y en a qu'une , c'est de prendre l'argent ou il se trouve.. Taxer à 50 % les bénéfices faramineux fait par les spéculateurs, taxer forfaitairement les 2millions et demi de millionnaires qui vivent en france. 30 000 € x 2.500.000 = 75 milliards. etc... Pas facile, je l'admet mais je vois que ça..

"LA solution , il n'y en a qu'une , c'est de prendre l'argent ou il se trouve.. Taxer à 50 % les bénéfices faramineux fait par les spéculateurs, taxer forfaitairement les 2millions et demi de millionnaires qui vivent en france. 30 000 € x 2.500.000 = 75 milliards. etc... Pas facile, je l'admet mais je vois que ça.."

ça serait pourtant le plus simple et le plus efficace si c'etait fait par le gouvernement actuel: les riches ainsi punis, n'oseraient pas protester, vu que ça viendrait de sarko.

30000 euros c'est rien du tout pour beaucoup de gens, juste un peu d'epargne, donc ça ne nuierait pas à l'economie. et puis faut arreter de nous faire croire que tous les riches vont fuir à l'etranger. il y en a certainement qui donneraient volontiers 30000 e, comme nous on donne 15 euros.

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 02/01/2012 22:35

Tu veux voter Boutin pour bouter? Hollande ne fera rien il se contentera de ne pas appliquer ses promesse d'embauche, on ira au clash......un peu plus tard.

 

 

 

brouter Boutin c'est plus agreable !

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 02/01/2012 23:06

Renseigne toi donc sur le sens premier de boute-en-train, c'est du meme ordre que la cravate de notaire....Et personn'a remarqué mon erreur: écrire Chamberlain au lieu de Daladier le taureau du Vaucluse.

Ta réflexion montre que tu n'as pas compris mon propos, je t'explique : tu attises notre curiosité comme le boute-en-train allume la jument, et tu laisses notre curiosité en rade.

Toi compris ? understood ? a capito ? ponimaïechli ti ?

oui - non - peut-être - sans opinion ou ne se prononce pas (*)

(*) rayer la mention inutile

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 02/01/2012 23:23

brouter Boutin c'est plus agreable !

Ho Bernie, t'as essayé ???

Mais il te faut nous narrer l'événement séance tenante mon cher ! On n'a pas tous les jours l'occasion de voir relater des pratiques confinant à la zoophilie......

Allez, accouuuuuuuuuche !!!!!!!!!!!!

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 03/01/2012 09:24

Une partie de l'endettement des États vient des emprunts qu'il faut faire pour rembourser des emprunts anciens. Comme la personne surendettée qui prend toujours plus de revolving.

La BCE prête aux banques qui elles-mêmes prêtent aux États avec leur marge.

L'idée est de dire la BCE prête aux États directement comme la Réserve fédérale Américaine le fait.

Oui, bien sûr.

Mais ça ne suffira pas pour nous sortir de cette crise gravissime.

Il faut avant tout réduire les dépenses de façon drastique. La difficulté est que si on le fait ça fait chuter la consommation et ça entraine encore plus de difficultés puisqu'il y a moins d'argent qui rentre dans les caisses.

Bref, je maintiens : on est mort mais c'est pas grave : on renaîtra.

Dont, si j'ai bien compris, le systeme de prêt des Etats ne fonctionne pas comme pour les particuliers!!

Pour nous, emprunt en 10 ans par ex. et les mensualités englobent capital+interets, et au bout de 10 ans, le prêt est soldé, on n'en parle plus, il est remboursé.

L'Etat, NON!!! Au bout des 10 ans, il doit ENCORE rembourser le capital, et comme il n'a pas les fonds, il reemprunte pour solder le precedent!!! Mais je rêve!!! Et on s'enfonce GRAVE. le precedent etant à 1,5%, l'actuel pour le solder est à 5 ou 6%!!

Si on voulait atteindre le fond, on ne s'y prendrait pas autrement!!

Qu'est ce qu'est ce cette façon de ne rembourser que des interets?!! Et il semblerait que cette façon de faire est la regle pour tous les pays!! Et ensuite , l'echeance venue, on est plus con que le jour du 1er emprunt. Apres on parle du sur endettement des ménages, L'Etat fait de même.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 03/01/2012 10:06

On emprunte pour rembourser les dettes. C'est simple, non ? T'as un crédit revolving. T'as pas de sous pour le rembourser. T'en ouvres un autre. Et ainsi de suite.

Notons que ça partait d'un excellent sentiment : ne pas avoir à couper dans les dépenses notamment sociales !

Manque de pot : désormais il va le falloir.

Je ne suis sincèrement pas sûr qu'il ne faudrait pas qu'on le fasse de manière drastique.

Il se mettrait en place des solidarités évidentes : familiales et caritatives.

Mais ça serait du domaine du privé et non de l’État. Le problème est que même la droite est réticente puisqu'elle serait balayée.

Jusqu'à se qu'on retrouve un nouvel équilibre, un re nouveau du fonctionnement du monde.

Excuses moi bernard, maisje ne suis pas au parfum des arquanes des prets banquiers, des credits revolving. Ne connaissant que le pret traditionnel

 

On emprunte pour rembourser les dettes. C'est simple, non ? T'as un crédit revolving. T'as pas de sous pour le rembourser. T'en ouvres un autre. Et ainsi de suite.

Et voila, la fuite en avant ORGANISEE. Oui, on emprunte pour rembourser les dettes -suite à un 1er emprunt- T'as pas de sous, et bis repetita... et comme tu dis "et ainsi de suite". Comme il n'y aura JAMAIS de sous, puisqu'il faut emprunter pour des depenses courantes, les anciennes dettes ne peuvent être soldées!! Mais pourquoi se priver!!! on reemprunte.....

Notons que ça partait d'un excellent sentiment : ne pas avoir à couper dans les dépenses notamment sociales !

Oui, pour les dep sociales. Non pour les dep de confort ou indues aux exterieurs venant se soigner en France par ex.

Le problème est que même la droite est réticente puisqu'elle serait balayée.

bé OUI, elle le sait fort bien!! L'ex. d'autres pays va nous arriver, je pense à l'espagnol. La gauche a succede à la droite (Zappatero), et celui-ci balayé par la droite, qui applique un plan drastique!!!

..

 

 

 

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 03/01/2012 10:16

Ca y est il a compris! Tu saisis maintenant pourquoi c'est grave? et pas comparable à l'endettement d'un ménage ou d'une entreprise. Une entreprise emprunte pour investir donc croitre ou encore pour avoir de la trésorerie si activité irrégulière, pas pour faire face au quotidien au long cours sans jamais rembourser et en empruntant plus cher pour payer les interets.

Pour faire face à ces interets il faut de la croissance qui à la longue en relativise le montant, la croissance peut-elle être infinie dans un monde fini? 

Ca y est il a compris!

Oui!! Mais c'est debile, completement débile.

Pour faire face à ces interets il faut de la croissance qui à la longue en relativise le montant, la croissance peut-elle être infinie dans un monde fini?

l faut de la croissance, mais il n'y en apas! Pour relativiser cette dette, il y a me semble-t-il, une autre methode, empirique surement pour nos economies, mais que faire!! c'est l'inflation!! Avec notre monnaie, on decidait... Actuellement avec la monnaie unique, on subit. Dont, on ne peut devaluer ou utiliser un autre moyen pour se sortir de ce merdier.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 03/01/2012 10:46

A quoi bon sur un forum ou la majorité pense qu'on peut relancer la machine économique en mettant le Smic à 2000 euros (je l'ai bien lu) et en imprimant autant de billets de banque que nécesaire (je l'ai lu aussi).

Ce n'est pas plus idiot que de penser relancer la machine en coupant les vivres.

Ca, ce n'est même pas poser un cataplasme sur la jambe de bois, c'est carrément amputer l'autre jambe.

 

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 03/01/2012 11:25

Oui mais avec l'euro on ne peut pas, les allemands n'ont aucune raison de l'accepter et il y a d'autres inconvénients à l'inflation. D'une manière ou d'une autre il faut que l'économie soit en phase avec le niveau réel du pays. La répartition de cette richesse entre la population c'est une autre question, mais la taille du gâteau ce n'est pas du virtuel.

Je reformule ma question que visiblement tu ne veux pas comprendre :

--> en appauvrissant la population, comment comptes-tu relancer la machine (voire simplement la laisser continuer à tourner)

Question subsidiaire :

--> comment certains arrivent à négocier des prêts à 0,01% et pas les autres.

Autre question subsidiaire, au cas où tu serais arrivé ex-aequo aux 2 premières :

--> comment font les financiers pour prêter l'argent qu'ils n'ont pas, puisque l'économie réelle ne peut pas tenir le rythme imposé par les marchés.

Si le fric prêté par les marchés est virtuel, la même virtualité devrait pouvoir s'appliquer au moins aux taux d'intérêts exigés. Si un effort est demandé à tous, la logique impose que les plus lourdement sollicités soient ceux qui en ont les moyens. 

Je voudrais aussi arriver à comprendre par quel miracle on impute toujours aux peuples la responsabilité des maux dont ils souffrent : est-ce la protection sociale, ou les 35h qui déclenchent autant de misère dans le monde ? En quoi les lois françaises sont-elles responsables du vent de panique qui souffle sur l'Europe ? 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 03/01/2012 11:38

Faudra que tu m'expliques la différence entre un "étranger" qui vient se soigner en France et un Français tout aussi malade qui cherche aussi à se soigner.

Ca n'a strictement aucun rapport avec le problème de la dette.

On est dans le marginal par rapport à de l’abyssal.

"Faudra que tu m'expliques la différence entre un "étranger" qui vient se soigner en France et un Français tout aussi malade qui cherche aussi à se soigner."

Peut-être que l'étranger en question n'a jamais cotisé à quoi que ce soit du système de santé français et que le Français a déjà pas mal raqué durant sa vie ?

Par exemple, demande à un restaurateur l'influence sur sa dette s'il sert des repas gratuitement plutôt que de les faire payer smiley smile

Même un ex-banquier devrait comprendre ça !

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 03/01/2012 11:41

Faudra que tu m'expliques la différence entre un "étranger" qui vient se soigner en France et un Français tout aussi malade qui cherche aussi à se soigner.

Ca n'a strictement aucun rapport avec le problème de la dette.

On est dans le marginal par rapport à de l’abyssal.

On est dans le marginal par rapport à de l’abyssal.

Oui, peut-être. Et les 50 centde Sarko par boites de medoc, comment le qualifier!! Double peine pour les malades.

la différence entre un "étranger"

Tu as bien compris!! J'ai voulu être "soft". Il y a bien des non droit qui n'ont aucune vergogne à se faire soigner gratis!! Ils ont bien raison, la France n'est-elle pas une terre d'accueil!!!!

Si ça a un rapport , même tout petit. Tout s'aditionne.

Tu ne crois pas trop que si on mettait en oeuvre le systeme decrit sur le Monde, nous permettrait de remonter vers la surface?!! N'empêche que pour rembourser la Dette, on ne pourrait rembourser que le differentiel du montant des interets entre 6% et 0.02% Sachant que ceux ci representent en gros 40 milliards/an et en economisant un peu (niches fiscales 85 milliardsqui sont cadeau), en diminuant les depenses de fonctionnement de nos politiqueset leur nombre, TOUS confondus, et en augmentant les impots, il me semble qu'il est relativement facile de rembourser 120, à 150 milliards/an!!!

C'est pas une idee de droite, mais de gauche!!!!!!!  L'etat doit donner l'exemple. Voir la façon dont a proceder le Canada il y a 12-15 ans... Tout sur la table, et la moindre depenses inutiles etait "sabrée".

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 03/01/2012 11:44

"Faudra que tu m'expliques la différence entre un "étranger" qui vient se soigner en France et un Français tout aussi malade qui cherche aussi à se soigner."

Peut-être que l'étranger en question n'a jamais cotisé à quoi que ce soit du système de santé français et que le Français a déjà pas mal raqué durant sa vie ?

Par exemple, demande à un restaurateur l'influence sur sa dette s'il sert des repas gratuitement plutôt que de les faire payer smiley smile

Même un ex-banquier devrait comprendre ça !

André, excuses moi, je croyais que c'etait à moi que tu posais la question, et 2eme erreur, j'ai cru que c'etait Bernard qui me la posait......

Jamais deux sans trois!!! Si, Bernard me l'avait bien posée plus haut.... On a repondu sensiblement pareil!!!

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 03/01/2012 12:03

Réponse à Patrick Mouillard: "Je reformule ma question que visiblement tu ne veux pas comprendre :

--> en appauvrissant la population, comment comptes-tu relancer la machine (voire simplement la laisser continuer à tourner)"

Je te retournes ta question: comment compte tu continuer à financer un système social fondé sur l'emprunt depuis 10 ans, voir 30 alors qu'on est en train de nous considérer comme insolvables et de monter les taux à un niveau qui équivaut à un refus de crédit. 

Le reste est trop long à expliquer je n'ai pas le temps. Si je choisis mes horaires, ce que je ne ferais pas maintenant je le retrouverai à faire ce soir. Il existe des forums d'économie plus spécialisés.    

 Il existe des forums d'économie plus spécialisés

Mais à velo 101, en plus d'être des cyclistes zèlés (??), nous sommes de "brillants" economistes!!!!!

comment compte tu continuer à financer un système social fondé sur l'emprunt depuis 10 ans

Effectivement, va falloir resserer, revoir un peu -beaucoup- la copie!!!! J'ai donné une piste!! Elle vaut cequ'elle vaut, et je ne suis pas un economiste!! Mais on peut remettre de l'ordre dans lamaison.... SI, on peut decider SOI-MÊME!! Ce dont je doute fortement, passant sous les fourches caudines de Bruxelles!!!!

Comment dire, plutot comment expliquer, les chinois eux, n'ont pas des dettes, mais un tresor d'environ 3 200 milliards, et encore, jesuis persuadé qu'ils en ont environ le double!!! Pourtant, ils n'ont pas de petrole ou de gaz!!! Ils ne doivent pas non plus avoir beaucoup de lois sociales!!! Mais est-ce une finalité de conduire ainsi une economie d'un pays, en laissant les gens dans une misère noire (Corée du Nord, et d'autres), pour se hisser en haut de l'echelle!!!!

 

Répondre Prévenir le modérateur

Répondre

Modifier mon abonnement aux réponses de ce sujet

Retour au forum Autres > Billets d'humeur Haut de page

KTM

Sport 101 Facebook V4