FLASHS

FORUM VELO 101

Forum Autres Dopage • Records du monde moser

Retour au forum Autres > Dopage Bas de page

envoyé le 06/08/2018 20:14

oui mais a quel dose et quantités ? tu le sais ? moi non ....

On sait que Pantani avait le surnom de MR 60% ( d'épo) ....est ce que les autres en prenaient autant ? idem la testo et autre .....

Il faut savoir que l' EPO coute trés très cher , les médecins comme Ferrari n'étaient pas a la portée de toute les bourses ...  

Ullrich par exemple avait aussi de gros moyen pour se doper  mais lui son problème était la prise de poids .....

 

 

De ce qui est ressorti de son affaire son protocole n'était guère différent de celui d'Ullrich - qui est en détention depuis deux jours tiens ou d'autres.

L'EPO se trouvait à chaque coin de rue et dans toutes les pharmacies ou presque.

N'oublie pas que Jacky Durand tournait à l EPO, et il ne devait pas rouler sur l or.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 06/08/2018 20:14

Le surnom de Mr 60% était attribué à Riis.

oui c'est vrai mais Pantani aussi je crois :

 

Le 13 octobre 2000, Pantani est convoqué devant le tribunal de Forlì pour fraude sportive : absorption présumée d'EPO. Il risque d'un mois à un an de prison. L'affaire avait commencé au 18 octobre 1995. Blessé lors d'un accident sur le Milan-Turin, il avait été contrôlé avec un hématocrite (pourcentage du volume de globules rouges dans le sang) anormalement élevé pendant son séjour à l'hôpital. L'hématocrite de Pantani était de 60,1 %, nettement au-dessus des 50 % tolérés par l'UCI12

https://fr.wikipedia.org/wiki/Marco_Pantani#Affaires_de_dopage

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 06/08/2018 20:16

De ce qui est ressorti de son affaire son protocole n'était guère différent de celui d'Ullrich - qui est en détention depuis deux jours tiens ou d'autres.

L'EPO se trouvait à chaque coin de rue et dans toutes les pharmacies ou presque.

N'oublie pas que Jacky Durand tournait à l EPO, et il ne devait pas rouler sur l or.

je suppose que les meilleurs avaient le meme protocole mais les autres pas sur ......certains coureurs bricolent dans leur coin avec leur moyens .....

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 06/08/2018 20:17

je suppose que les meilleurs avaient le meme protocole mais les autres pas sur ......certains coureurs bricolent dans leur coin avec leur moyens .....

C'est clair

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 06/08/2018 20:19

De ce qui est ressorti de son affaire son protocole n'était guère différent de celui d'Ullrich - qui est en détention depuis deux jours tiens ou d'autres.

L'EPO se trouvait à chaque coin de rue et dans toutes les pharmacies ou presque.

N'oublie pas que Jacky Durand tournait à l EPO, et il ne devait pas rouler sur l or.

C'est vrai pour Durand et presque tout le peleton a une époque mais en quelle quantité ? il ne prenait de l'épo je pense que sur certaines étapes , courses ou périodes  ...

C'est un peu comme la cocaïne certains peuvent s'en payer plein d'autres occasionnellement .

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 06/08/2018 20:30

oui que tu prenne un peu ou beaucoup de produits interdits c'est du dopage ...

Mais la question c'est le protocole et la quantité....cela impacte le niveau , etre a 52% d'EPO ou 60% c'est pas la meme.

Pour avoir fréquenter les salles de muscu et discutés avec certains "chargés " tu a de tout , ceux qui font cela a petite dose par peur aussi de se bousiller la santé et ceux qui y vont carrément sans réfléchir et qui veulent des résultats rapides  ...et cela a un coût aussi . 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 06/08/2018 20:42

oui que tu prenne un peu ou beaucoup de produits interdits c'est du dopage ...

Mais la question c'est le protocole et la quantité....cela impacte le niveau , etre a 52% d'EPO ou 60% c'est pas la meme.

Pour avoir fréquenter les salles de muscu et discutés avec certains "chargés " tu a de tout , ceux qui font cela a petite dose par peur aussi de se bousiller la santé et ceux qui y vont carrément sans réfléchir et qui veulent des résultats rapides  ...et cela a un coût aussi . 

Je pense qu'à partir du moment où les instances permettent un taux hématocrite jusqu'à 52 pour cent c'est déjà permettre le dopage car certains cyclistes sont naturellement à 40 pour cent et gagnent les 12 qui manquent par préparation médicale.

Pour la muscu j'ai connu un gars décédé à 25 ans surement car il abusait de certaines choses.

Ensuite il ne faut pas englober tous ceux qui font de la muscu dans le même panier ce serait donner raison à ceux qui mettent tous les cyclos dans le même panier du dopage.

Je connais pas mal de gars et de filles qui font de la muscu, à raison de 5 séances par semaine 2h chacune qui ne prennent rien d'autre que des proteìnes - whey par exemple.

Moi-même qui en ce moment même où je t écris en suis à 250 pompes, autant de curl et 20mn de push ups je ne prends rien d'autre que de la chicorée Leroux. Même pas de whey, je préfère manger du poulet..

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 06/08/2018 22:46

On a le droit de jouer avec vous à qui dit la plus grosse connerie?

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 06/08/2018 23:18

Je te promets et jure que je l'entends très souvent et régulièrement de la part d'Espagnols, de cyclistes mais aussi dans la presse sportive, les medias.

Et ils démontrent, à la Moreau ici, pourquoi et comment.

Heu, 1989 et 1996, ce n’est pas la même chose, non ? Le cyclisme avait diablement évolué, avec les progressions improbables de coureurs moyens, l’explosion des performances qui n’avaient guère bougé entre 1970 et 1990, la débauche de watts. Tous les témoignages sans exception, notamment de coureurs repentis, font état de l’apparition de l’EPO vers 1990 ou 1991, avec un temps d’avance chez les Italiens et les Espagnols. Plus généralement l’ensemble du monde cycliste, ainsi que les spécialistes de l’histoire du dopage, s’accordent sur ce point. En théorie, Jo et toi pouvez avoir raison contre le reste du monde.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 06/08/2018 23:31

Heu, 1989 et 1996, ce n’est pas la même chose, non ? Le cyclisme avait diablement évolué, avec les progressions improbables de coureurs moyens, l’explosion des performances qui n’avaient guère bougé entre 1970 et 1990, la débauche de watts. Tous les témoignages sans exception, notamment de coureurs repentis, font état de l’apparition de l’EPO vers 1990 ou 1991, avec un temps d’avance chez les Italiens et les Espagnols. Plus généralement l’ensemble du monde cycliste, ainsi que les spécialistes de l’histoire du dopage, s’accordent sur ce point. En théorie, Jo et toi pouvez avoir raison contre le reste du monde.
Je pense que tu répètes des lieux communs, des dires de forum sans plus. De même, depuis quand la vérité est détenue par la majorité? De plus mon propos est moins de dire que tel ou tel est dopé que dire que celui qui l'affirme comme Moreau concernant Indurain doit le démontrer. Pas de preuve pas d infraction.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 06/08/2018 23:35

Je pense que tu répètes des lieux communs, des dires de forum sans plus. De même, depuis quand la vérité est détenue par la majorité? De plus mon propos est moins de dire que tel ou tel est dopé que dire que celui qui l'affirme comme Moreau concernant Indurain doit le démontrer. Pas de preuve pas d infraction.

Quand on croit en dieu, ça fait du monde tout de même, tu peux croire à partir de là n'importe quoi, y compris qu'il y ait des vainqueurs du Tour sans dopage.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 06/08/2018 23:55

Quand on croit en dieu, ça fait du monde tout de même, tu peux croire à partir de là n'importe quoi, y compris qu'il y ait des vainqueurs du Tour sans dopage.

Je pense que je croirai en Dieu avant de croire à un vainqueur du Tour non dopé.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 07/08/2018 00:08

On a le droit de jouer avec vous à qui dit la plus grosse connerie?

Bernard, surtout ne joue pas, reste sur une bonne image de toi, tu vas te ridiculiser smiley mr-green

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 07/08/2018 00:55

Je pense que tu répètes des lieux communs, des dires de forum sans plus. De même, depuis quand la vérité est détenue par la majorité? De plus mon propos est moins de dire que tel ou tel est dopé que dire que celui qui l'affirme comme Moreau concernant Indurain doit le démontrer. Pas de preuve pas d infraction.
Les lieux communs ne sont pas forcément inexacts. Ton propos qui m’intéresse concerne LeMond et l’EPO, et j’ai bien dit qu’en théorie tu peux avoir raison non pas contre la majorité, mais pratiquement contre l’unanimité du reste du monde, à défaut de pouvoir apporter la moindre preuve à l’appui de ton affirmation.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 07/08/2018 01:21

Les lieux communs ne sont pas forcément inexacts. Ton propos qui m’intéresse concerne LeMond et l’EPO, et j’ai bien dit qu’en théorie tu peux avoir raison non pas contre la majorité, mais pratiquement contre l’unanimité du reste du monde, à défaut de pouvoir apporter la moindre preuve à l’appui de ton affirmation.
Mais ce n est pas moi qui affirme qu'Indurain a été le premier vainqueur du Tour à l EPO mais Moreau de ce forum.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 07/08/2018 20:41

Si on retire tous les dopés de la liste des meilleures performances, alors je ne vois qu'une possibilité :

record de l'heure : Bernard Moreau, 34,856 km

juste devant Pubowski… Ah non ! Shooté lui aussi… à l'hormone de croissance !

smiley lol

Et encore je ne mettrais pas ma main à couper smiley innocent

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 07/08/2018 23:14

Si on retire tous les dopés de la liste des meilleures performances, alors je ne vois qu'une possibilité :

record de l'heure : Bernard Moreau, 34,856 km

juste devant Pubowski… Ah non ! Shooté lui aussi… à l'hormone de croissance !

juste pour info :

Chris Boardman 56,375 km ds l'heure en position superman.

Pas de raison de suspecter l'usage d'EPO exogène ou autre dopage sanguin.

Pour ses 49,441 km en position quasi-Merckx, il ne valait plus que 90% de l'ancien Boardman.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 14/08/2018 20:39

Je pense écrire prochainement à Greg LeMond pour lui signaler qu'un forumeur de Velo101 mène depuis des années une campagne contre lui au sujet de l'EPO.

Pourquoi pas , mais je doute qu'il te réponde  !!!

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 23/08/2018 09:17

Moi je crois l'arrivée de l'epo avec LeMond en 1989 avec ce retour "miraculeux". Peu après son exploit l'epo est validé officiellement en Californie. Lui qui aimait dire à qui voulait l'entendre qu'il était "le pionnier". Pour ce qui est antérieur il y avait pour les personnes les plus pointues des méthodes s'en approchant, sans être de l'epo pour autant en jouant sur la conservation du sang préparé et autotransfusions pour être efficace en temps voulu.

La théorie du complot selon Jo Garo:

En 1989, Lemond débarque des Etats-Unis en Europe pour disputer le Tour de France dans une petite équipe belge qui n'a pas un sou. Il a une valise remplie d'EPO, un produit révolutionnaire à l'époque. Il a réussi à soudoyer tous les services douaniers, très stricts aux Etats-Unis, et passe donc sans problème tous les contrôles aux aéroports. Il est le seul de son équipe à l'employer, les autres ayant presque tous abandonné. Il a appris tout seul comment s'injecter ce nouveau produit, dont à l'époque on ne sait pas grand chose quant à son utilisation et la façon de se l'injecter (dosage, surveillance médicale), car il n'y a pas de médecin compétent dans cette petite équipe.

Même Lance Armstrong ne se procurera jamais l'EPO aux Etats-Unis avant de disputer le TDF, mais en Espagne, comme le raconte avec moult détails Tyler Hamilton dans son livre : "La course secrète". Le risque d'être pris aux contrôles douaniers était bien trop grand.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 23/08/2018 10:42

La théorie du complot selon Jo Garo:

En 1989, Lemond débarque des Etats-Unis en Europe pour disputer le Tour de France dans une petite équipe belge qui n'a pas un sou. Il a une valise remplie d'EPO, un produit révolutionnaire à l'époque. Il a réussi à soudoyer tous les services douaniers, très stricts aux Etats-Unis, et passe donc sans problème tous les contrôles aux aéroports. Il est le seul de son équipe à l'employer, les autres ayant presque tous abandonné. Il a appris tout seul comment s'injecter ce nouveau produit, dont à l'époque on ne sait pas grand chose quant à son utilisation et la façon de se l'injecter (dosage, surveillance médicale), car il n'y a pas de médecin compétent dans cette petite équipe.

Même Lance Armstrong ne se procurera jamais l'EPO aux Etats-Unis avant de disputer le TDF, mais en Espagne, comme le raconte avec moult détails Tyler Hamilton dans son livre : "La course secrète". Le risque d'être pris aux contrôles douaniers était bien trop grand.

" Les victoires du printemps et de l'été se préparent l'hiver. "

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 23/08/2018 16:44

SAuf que l'EPO se prend pendant les 3 semaines du Tour.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 23/08/2018 17:50

SAuf que l'EPO se prend pendant les 3 semaines du Tour.

C'est de quelle couleur smiley lol ?

Au pays des naïfs règne Michel Roth.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 23/08/2018 18:11

La théorie du complot selon Jo Garo:

En 1989, Lemond débarque des Etats-Unis en Europe pour disputer le Tour de France dans une petite équipe belge qui n'a pas un sou. Il a une valise remplie d'EPO, un produit révolutionnaire à l'époque. Il a réussi à soudoyer tous les services douaniers, très stricts aux Etats-Unis, et passe donc sans problème tous les contrôles aux aéroports. Il est le seul de son équipe à l'employer, les autres ayant presque tous abandonné. Il a appris tout seul comment s'injecter ce nouveau produit, dont à l'époque on ne sait pas grand chose quant à son utilisation et la façon de se l'injecter (dosage, surveillance médicale), car il n'y a pas de médecin compétent dans cette petite équipe.

Même Lance Armstrong ne se procurera jamais l'EPO aux Etats-Unis avant de disputer le TDF, mais en Espagne, comme le raconte avec moult détails Tyler Hamilton dans son livre : "La course secrète". Le risque d'être pris aux contrôles douaniers était bien trop grand.

Michel, Garo fait montre comme d'habitude de certitudes..........alors qu'en fait, ce sont des suppositions smiley undecided

Le doute sur tel ou tel coureur sera toujours d'actualité, mais par définition pas de preuves, donc impossible d'affirmer le cas de dopage pour Lemond smiley mr-green

De toute façon, Garo ne peut accepter la contradiction, il a toujours raison, donc je pense que tu perds ton tempssmiley mr-green

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 23/08/2018 19:01

Michel, Garo fait montre comme d'habitude de certitudes..........alors qu'en fait, ce sont des suppositions smiley undecided

Le doute sur tel ou tel coureur sera toujours d'actualité, mais par définition pas de preuves, donc impossible d'affirmer le cas de dopage pour Lemond smiley mr-green

De toute façon, Garo ne peut accepter la contradiction, il a toujours raison, donc je pense que tu perds ton tempssmiley mr-green

Les certitudes de Michel Roth ne valent pas plus que mes suppositions, sous forme de grande naïveté il lui manque manifestement l'expérience sur l'histoire du sport et du vélo en particulier.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 23/08/2018 19:48

La théorie du complot selon Jo Garo:

En 1989, Lemond débarque des Etats-Unis en Europe pour disputer le Tour de France dans une petite équipe belge qui n'a pas un sou. Il a une valise remplie d'EPO, un produit révolutionnaire à l'époque. Il a réussi à soudoyer tous les services douaniers, très stricts aux Etats-Unis, et passe donc sans problème tous les contrôles aux aéroports. Il est le seul de son équipe à l'employer, les autres ayant presque tous abandonné. Il a appris tout seul comment s'injecter ce nouveau produit, dont à l'époque on ne sait pas grand chose quant à son utilisation et la façon de se l'injecter (dosage, surveillance médicale), car il n'y a pas de médecin compétent dans cette petite équipe.

Même Lance Armstrong ne se procurera jamais l'EPO aux Etats-Unis avant de disputer le TDF, mais en Espagne, comme le raconte avec moult détails Tyler Hamilton dans son livre : "La course secrète". Le risque d'être pris aux contrôles douaniers était bien trop grand.

"le raconte avec moult détails Tyler Hamilton dans son livre : "La course secrète"

Si Hamilton le dit on peut le croire sur parole, un des plus grands menteurs de l'histoire du vélo qui là, pour une fois, dit la vérité .. certains ont l'exigence faible.

Répondre Prévenir le modérateur

Répondre

Modifier mon abonnement aux réponses de ce sujet

Retour au forum Autres > Dopage Haut de page

Rose Bikes

KTM

INSCRIPTION EN LIGNE