FLASHS

FORUM VELO 101

Forum Autres Billets d'humeur • Résultats de Planck (fond diffus cosmologique)

Retour au forum Autres > Billets d'humeur Bas de page

envoyé le 23/03/2013 22:41

J'ai cité "Nature" connaissant de réputation l'intransigeance de leurs comités d'approbation.....

Surtout qu'ils avaient pris une volée de bois vert (2 même) dans l'affaire de la mémoire de l'eau (Benvenisti, tu te rappelles?)

Hummm... joker !

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 23/03/2013 22:50

Aucune chance, sur TF1 ils veulent bien faire semblant de croire qu'il s'agit de chercheurs qui ont tout inventé, puisque ça rapporte, mais Nature accepte moins facilement les imposteurs.

J'ai vu effectivement que Brian Greene avait fait 4 épisodes sur Arte. Lui c'est un vrai chercheur (théorie des cordes) et vulgarisateur reconnu- assez indigeste quand même son The Elegant Universe. Je lui préfère largement ses concurrents Lee Smolin (The trouble with physics) et Peter Voigt (orthographe?, Not even wrong). Mais bon c'est comme ça.

En tout cas merci, en cherchant à l'instant le premier bouquin cité je viens de trouver un autre bouquin de Brian Greene dans ma table de chevet "The fabric of the cosmos". J'avais totalement oulié que je l'avais acheté smiley embarassed

En parlant de théorie des cordes et super cordes, j'avais lu à l'époque (il y a longtemps) un bouquin d'Etienne Klein dur le temps, passionnant même sit du point de vue des cordes j'avoue ne pas avoir tout saisi.

Mais je me souviens avoir été subjugué par l'immensité des "possibilités" que ça ouvre quant à la compréhension de la formation de l'univers.........et de la place du temps (surtout l'échelle du temps de l'univers)

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 24/03/2013 23:56

Ben...si le temps commence à t=0, avant il ne peut rien y avoir ? Ou alors j'ai mal lu les aventures des Bogdanov et les 7 boules de cristal....smiley laughing

nouvelle tentative de réponse, ça a marché ce coup-ci

Je suppose que les Bogdanov doivent faire intervenir un Dieu au temps t=0.smiley lol

En fait nous avons des théories qui marchent jusqu'à (ou à partir de plutôt) 10 puissance -44 seconde (10^-44).

Mais ces théories s'effondrent aux temps antérieurs et ne permettent donc pas de remonter jusqu'à t=0, ni donc a fortiori de remonter aux temps précédant t=0.

L'une des causes de cette incapacité à remonter avant t= 10^-44 tient à l'incapacité actuelle des physiciens à concilier la relativité générale et la mécanique quantique.

Depuis bien des années presque tout le monde parie sur la théorie des cordes pour parvenir à une meilleure description de l'Univers et donc du big bang. Mais d'autres, comme Lee Smolin, préfèrent tenter de résoudre le problème à l'aide de la gravitation quantique.

Le 1er physicien à considérer sérieusement l'avant big bang fut Veneziano vers 1990 - comme quoi il n'est pas nécessaire d'être tout jeune pour proposer des chose neuves, il avait + de 50 ans et était connu pour ses travaux en physique théorique.

Voici un extrait de wiki sur le pré big bang

Le pré-big bang est le nom donné à un modèle cosmologique décrivant des phases très anciennes de l'univers primordial.
Son nom provient de ce que l'univers ne serait pas issu d'une singularité gravitationnelle initiale, et que son histoire aurait débuté avant la phase dense et chaude qu'il a connue il y a environ 13,7 milliards d'années et que l'on dénomme le Big Bang. Le scénario du pré Big Bang a été proposé au début des années 1990 par les physiciens italiens Gabriele Veneziano et Maurizio Gasperini.
Ce scénario est grandement fondé sur la théorie des cordes, encore incomplète, et fait notamment appel à l'idée que l'univers est issu d'une phase vide en contraction, qui aurait ensuite connu un rebond, avant d'entrer dans la phase d'expansion observée aujourd'hui. Ces idées sont en opposition marquée avec celles de l'inflation cosmique, qui est à ce jour le scénario de loin le plus populaire pour décrire les premières phases de l'histoire de l'univers tel que nous le connaissons. En particulier, expliquer l'inflation cosmique ne nécessite pas de faire appel à la théorie des cordes.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/03/2013 00:07

"Il y a plusieurs types d'escrocs : à ce sujet, 3 sont célèbres et je les ai dans mon viseur depuis pas mal de temps : Lance Armstrong et les frères Bogdanov  ."

Ca ne m'étonne pas, je me fais toujours avoir avec ces histoires de vérités alternatives; de T Messan et "l'effroyable imposture" au bouquin publié par le  GEIPAN sur les ovnis en passant par la Bible et l'oeuvre de Virenque "ma vérité".smiley laughing

Cependant si vous voulez voir les derniers cas  répertoriés d'observation de trucs volants bizarres dans votre région, allez jeter un oeil sur:

http://www.cnes-geipan.fr/

 

 je me fais toujours avoir avec ces histoires de vérités alternatives; de T Messan et "l'effroyable imposture"

J'étais un fidèle de l'émission d'Ardisson et j'avais été scotché par Messiaen.

Juste après l'émission je suis allé consulter l'édition du Washington Post du 12 septembre que j'avais gardée.

Il ne m'a pas fallu une demi-heure pour voir que Messiaen racontait n'importe quoi.

Je n'ai toujours pas pardonné à Ardisson de lui avoir donné cette tribune, je n'ai plus jamais regardé aucune de ses émissions.

 Messiaen avait été présenté comme membre du cercle Voltaire qui peu avant avait fait un coup d'éclat que j'avais trouvé positif ; j'avais donc au début de l'émission un préjugé favorable sur le bonhomme! 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/03/2013 11:13

ouais, mais bon on sait qu'on ne sait rien! et ce qui est étonnant aussi c'est que le temps a un commencement ce qui ne permettrait pas de remonter au delà... du moins de ce que l'on peut imaginer!

ouais, mais bon on sait qu'on ne sait rien!

Ben non. On ne sait pas tout, mais les spécialistes savent plein de choses.

 ce qui est étonnant aussi c'est que le temps a un commencement ce qui ne permettrait pas de remonter au delà

Quand tu traces un axe des x sur une feuille, par exemple pour représenter ta taille sur l'axe des y,

tu prends comme origine le jour de ta naissance, mais c'est totalement arbitraire, tu peux continuer vers les x négatifs, jusqu'à l'instant de ta conception 9 mois avant. Et tu peux même continuer avant ta conception, mais avec deux branches.

Si tu as une théorie de l'avant big-bang évidemment tu remontes vers des temps négatifs.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/03/2013 11:18

"...l'idée que l'univers est issu d'une phase vide en contraction, qui aurait ensuite connu un rebond"

C'est pas moi qui vais contrarier la théorie! smiley cool

Mais tout de même il serait plus raisonnable d'énoncer des concepts aussi inimaginables du point de vue de la représentation qu'on peut s'en faire, d'une autre façon que par des mots.

Déjà de se dire qu'à 10e-44 l'univers entier tenait dans une tête d'épingle ,c'est déja pas simple à se représenter (imaginer déjà la Tour Eiffel compressée dans le volume d'une tête d'épingle!); mais alors se dire que ça vient du vide ,ça se gâte......

 l'univers est issu d'une phase vide

Rappel : le vide de la mécanique quantique grouille d'activité.

Ce qu'on y appelle le vide c'est juste l'état de moindre énergie du système considéré.

Pour un cycliste sur un parcours de montagnes russes, le vide de son énergie potentielle serait atteint au point le plus bas de son parcours.

Si tu crois que c'est compliqué de comprendre avec des mots, tu passes carrément aux équations mathématiquessmiley mr-green

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/03/2013 18:29

ah bon ils ont de la chance de savoir plein choses, j'ai des potes qui bossent au CEA, et il parait qu'on en connait pas tant que ça!

c'est quelques % de ce qui est a notre porté...

apres pour le temps je crois que ce n'est pas une constante universelle c'est ce qu'a démontré Einstein...

mais si pour toi le temps n'est pas un probleme  tu seras peut etre capable de nous unifier la mécanique quantique et la relativitésmiley mr-green

ce qui nous permettra de passer au-dessus du mur de Plank, et puis si tu arrives aussi a m'expliquer ce qu'est un quanta d'espace temps je suis preneur... du moins de ce qui permettrait de passer a un temps négatif selon ta loi...

 

 

Il me semble quand même que des théories qui décrivent

1 ) notre univers depuis 10^-44 s jusqu'à 13,7 milliards d'années (certes avec les inconnues que sont la matière et l'énergie noires)

2) les interactions faible, électromagnétique et forte avec un très grand degré de précision

3) la gravitation, même si elle n'est pas encore quantifiée

couvrent une énorme partie de notre environnement.

Tu adoptes un ton qui me semble agressif, je dirais inutilement agressif

PS : Qui sont tes potes astrophysiciens du CEA? Tu nous donnes 1 ou 2 noms?

PS2 : quand je parle de pré big-bang, je ne parle pas de MA théorie, mais je citais celle de Veneziano aux débuts du traitement du sujet en 1990. 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/03/2013 19:29

un ton agressif non, ironique plutot, du moins c'est ce que j'ai essayé de fairesmiley wink

j'ai pas que des potes au CEA j'ai aussi dans mes relations un profs de physique qui roule a longchamp et il me parle d'entropie et de quantas...

je sais bien qu'il y a une notion en dessous du quanta ou le temps n'est plus lisse, mais je ne serai pas t'en dire plus...

quantum, quanta (pas quanta, quantas, on n'est pas en Australie smiley wink)

On quantifie l'espace, en mécanique quantique, il est donc naturel de penser à quantifier le temps.

Mais la nature du temps est énigmatique, s'agit-il d'une quantité fondamentale ou émergente?

Franchement après la découverte du Higgs, les 1ers résultats de Planck et bientôt d'ALMA, le moment semble mal choisi pour l'ironie, mais je prends acte de ton intention, même si c'était raté dans l'exécution smiley smile

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/03/2013 20:26

bon ok je ne recommencerai plus!

le quanta n'est pas qu'une petite quantité de temps mais bien une rupture de continuité c'est un seuil, du moins c'est ce que j'ai compris.

C'est plus simple que ça, tu peux décrire le monde qui t'entoure comme un continuum, c'est ce que fait par exemple la mécanique classique dans laquelle les matériaux sont continus, ou au contraire comme une succession de quantités ponctuelles, comme les atomes, et tu peux descendre plus bas avec le noyau et les électrons, puis descendre aux protons dans le noyau. Puis dans le proton tu vas trouver des quarks. Pour le moment ça s'arrête là.

Donc ton espace est continu ou discontinu, une ligne ou une succession de points.

Rien n'interdit d'imaginer qu'il en va de même du temps, mais il n'y a pas de preuve pour autant que je sache que ça mène à quelque chose de cohérent ou de plus "profitable".

C'est Planck l'inventeur des quanta. Il a montré que la distribution de température d'un corps noir ne peut s'expliquer que si l'on considère que l'énergie est discontinue.

L'échange d'énergie se fait par des quanta d'énergie, pas par n'importe quelle quantité.

Bon, mon repas est prêt. A+

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 26/03/2013 11:02

je crois pas!

je pense que le quanta est la preuve de la discontinuité, du moins si j'ai bien compris.

je pense que le quanta est la preuve de la discontinuité, du moins si j'ai bien compris.

Et moi je ne comprends ce que tu dis ne pas comprendre.

Une fois encore, au singulier c'est quantum. Je pense que l'effet photoélectrique est l'exemple le plus parlant de ce qu'est la quantification (le fait qu'une quantité prenne des valeurs discrètes, discontinues / l'énergie des photons dans ce cas précis).

 

L'arrticle suivant me paraît compréhensible

http://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_photoélectrique

bonne lecture

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 26/03/2013 23:12

Il me semble quand même que des théories qui décrivent

1 ) notre univers depuis 10^-44 s jusqu'à 13,7 milliards d'années (certes avec les inconnues que sont la matière et l'énergie noires)

2) les interactions faible, électromagnétique et forte avec un très grand degré de précision

3) la gravitation, même si elle n'est pas encore quantifiée

couvrent une énorme partie de notre environnement.

Tu adoptes un ton qui me semble agressif, je dirais inutilement agressif

PS : Qui sont tes potes astrophysiciens du CEA? Tu nous donnes 1 ou 2 noms?

PS2 : quand je parle de pré big-bang, je ne parle pas de MA théorie, mais je citais celle de Veneziano aux débuts du traitement du sujet en 1990. 

Tiens, Bernard, je voudrais bien savoir ce que tu penses des piques de Cédric Villani qualifiant de "constat de non compréhension" les explications mettant en oeuvre matière noire et énergie sombre ?

Propos salués par JM Bonnet-Bidaud, du CEA, qui va plus loin en dénonçant l'attitude dogmatique des cosmologistes arc-boutés sur des théories auxquelles on est prié d'adhérer et qu'il fustigue d'un mot cruel : ""toujours dans l'erreur, mais jamais dans le doute" ?

Ce n'est bien sûr qu'une question ! Je ne me permettrais pas le ridicule de prendre parti...  

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 27/03/2013 00:03

Et pis tiens, tant que tu y es, explique moi la très curieuse traduction "dark matter" par "matière noire" et "black energy" par "énergie sombre"...

Tu vas me dire que je sodomise le libellules, et ... avec quelque raison smiley smilesmiley wink

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 27/03/2013 08:58

 

 

Qui suis-je pour contredire Villani? Mais tu lui attribues une citation de Lev Landau, que je trouve d'ailleurs sur son site.

 

De fait, l’astronomie présente plusieurs caractéristiques remarquables : d’abord la richesse des observations (même au niveau des textes de référence, il est remarquable de voir la place que les traités d’observation occupent aux côtés des traités théoriques); ensuite la quasi-impossibilité de réaliser des expériences, et puis le contraste entre la familiarité apparente des objets que les grands télescopes nous ont montrés (galaxies spirales, planètes avec leurs satellites, anneaux, etc.) et la difficulté que nous avons à les expliquer, menant les astronomes à toutes sortes de contorsions pour expliquer des phénomènes complexes (matière noire ? énergie noire ? Les astronomes sont souvent dans l’erreur mais jamais dans le doute, disait l’immense physicien Lev Landau, jamais en peine d’amabilités pour ses collègues).

Quant à Bonnet-Bidaud - dont je ne connaissais ni le nom ni les idées, je veux bien le croire sachant ce qui se passe dans un autre domaine, celui de la physique des particules où un physicien théoricien dont la thèse et les publications le mettraient à l'écart de l'idéologie dominante qu'est la foi en la théorie des cordes se verrait presque certainement exclus de tout recrutement au niveau mondial.

C'est le combat de Lee Smolin et de Peter Woit (et non pas Voigt comme j'ai pu l'écrire ici ou là). .... à suivre

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 27/03/2013 09:07

je pense que le quanta est la preuve de la discontinuité, du moins si j'ai bien compris.

Et moi je ne comprends ce que tu dis ne pas comprendre.

Une fois encore, au singulier c'est quantum. Je pense que l'effet photoélectrique est l'exemple le plus parlant de ce qu'est la quantification (le fait qu'une quantité prenne des valeurs discrètes, discontinues / l'énergie des photons dans ce cas précis).

 

L'arrticle suivant me paraît compréhensible

http://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_photoélectrique

bonne lecture

 

toujours dans l'""etat de non comprehension"" qui est souvent le mien , vu que je ne suis pas scientifique (mais vraiment pas -juste agriculteur ce qui laisserait entendre que si je touche pas cette matiere , je ne comprends plus )

 

--concernant l'univers infini: cet univers en expansion: mais il s'étale où , vu qu'il occupe tout ?

(attention je pose des questions de mon niveau , sans malice aucune )

-- ce fameux vide du départ ? bon là je viens de relire que ce vide ne serait pas du vide

--la matiere noire qui semble composer la  presque totalité de la masse de l'univers : mais comment alors les scientifiques appréhendent des theories sur des données qu'ils ignorent quasiment totalement (ma question sans doute doit recouper des choses que vous avez dites ?.)

-- meme cette fameuse lumiere du big bang qui nous arrive (je me trompe la aussi ?)

comment se fait il qu"elle existe encore ,puisqu'elle nous arrive , alors que les vraies matieres solides (les astres etc ) sont deja là  -('là je sais pas trop eclairer ma pensée)

et elle va où? (en partant du principe que l'univers a des limites , bien qu'il soit illimité!)

- en basant tout sur la science quantique , est ce que la notion rien ne se perd (notre milieu), rien ne se crée est completement caduque (oui surement , mais uniquement pour l'infiniment petit ? )

 

-- la fameuse photographie de depart du post : on peut considerer aussi que ce n'est qu'une approche + ou - approximative , vu que ne n'est qu'une composition de logiciels avec +ou - de données exactes ( les rayonnements radios et autres des telescopes )?

- sinon , une question que j'avais posé concernant l'effondrement de l'univers sur lui meme  pourrait il etre encore considere comme un des possibles big bang -------et tout recommenserait a l'infini

merci quand meme si t'arrives a me répondre sur quelques trucs (mon coté novice le serait peut etre un peu moins )

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

et puis bien au dela de tout ca (qui allimente un imaginaire riche et necessaire pour pleins de raisons , certes ;;;la science serait une porte sur des données iremplacables , absolument necessaire pour notre survie )

on peut voir cependant , les sommes fantastiques allouées a ces pratiques scientifiques (plus le requisitionnement de tous les plus grands cerveaux...) comme une vaste supercherie en comparaison aux tristes etats de bons nombres d'humains sur cette planéte , en plus engagée elle meme sur une certaine dérive dangereuse, justement a cause de ces sciences è

mais là aussi ce n'est qu'un questionnement individuel !

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 27/03/2013 09:12

Et pis tiens, tant que tu y es, explique moi la très curieuse traduction "dark matter" par "matière noire" et "black energy" par "énergie sombre"...

Tu vas me dire que je sodomise le libellules, et ... avec quelque raison smiley smilesmiley wink

En fait je vois bien plus souvent dark energy et dark matter. Mais passons.

Noir ou sombre expriment l'un et l'autre l'ignorance : on est dans le noir quant à leur nature. Mais comme on est encore plus dans le noir pour l'énergie que la matière, j'aurais tendance à préférer matière sombre et énergie noire.

Quand même, si t'es théoricien du domaine, ça doit être jouissif de pouvoir te lancer dans toutes sortes de spéculations et de théories débridées en l'absence d'une théorie dominante reconnue par tous.

L'article que je citais plus haut, avec des extraits de Giudice, ouvre une voie intéressante en faisant le rapprochement entre cette énergie noire, le champ de Higgs et l'inflaton.

Actuellement il y a vraiment pléthore d'expériences en cours de montage ou déjà sur pied qui s'adressent à la matière sombre, une dizaine mondialement.

Et puis on n'a pas parlé de matière sombre chaude ou froide smiley smile

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 27/03/2013 09:15

toujours dans l'""etat de non comprehension"" qui est souvent le mien , vu que je ne suis pas scientifique (mais vraiment pas -juste agriculteur ce qui laisserait entendre que si je touche pas cette matiere , je ne comprends plus )

 

--concernant l'univers infini: cet univers en expansion: mais il s'étale où , vu qu'il occupe tout ?

(attention je pose des questions de mon niveau , sans malice aucune )

-- ce fameux vide du départ ? bon là je viens de relire que ce vide ne serait pas du vide

--la matiere noire qui semble composer la  presque totalité de la masse de l'univers : mais comment alors les scientifiques appréhendent des theories sur des données qu'ils ignorent quasiment totalement (ma question sans doute doit recouper des choses que vous avez dites ?.)

-- meme cette fameuse lumiere du big bang qui nous arrive (je me trompe la aussi ?)

comment se fait il qu"elle existe encore ,puisqu'elle nous arrive , alors que les vraies matieres solides (les astres etc ) sont deja là  -('là je sais pas trop eclairer ma pensée)

et elle va où? (en partant du principe que l'univers a des limites , bien qu'il soit illimité!)

- en basant tout sur la science quantique , est ce que la notion rien ne se perd (notre milieu), rien ne se crée est completement caduque (oui surement , mais uniquement pour l'infiniment petit ? )

 

-- la fameuse photographie de depart du post : on peut considerer aussi que ce n'est qu'une approche + ou - approximative , vu que ne n'est qu'une composition de logiciels avec +ou - de données exactes ( les rayonnements radios et autres des telescopes )?

- sinon , une question que j'avais posé concernant l'effondrement de l'univers sur lui meme  pourrait il etre encore considere comme un des possibles big bang -------et tout recommenserait a l'infini

merci quand meme si t'arrives a me répondre sur quelques trucs (mon coté novice le serait peut etre un peu moins )

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

et puis bien au dela de tout ca (qui allimente un imaginaire riche et necessaire pour pleins de raisons , certes ;;;la science serait une porte sur des données iremplacables , absolument necessaire pour notre survie )

on peut voir cependant , les sommes fantastiques allouées a ces pratiques scientifiques (plus le requisitionnement de tous les plus grands cerveaux...) comme une vaste supercherie en comparaison aux tristes etats de bons nombres d'humains sur cette planéte , en plus engagée elle meme sur une certaine dérive dangereuse, justement a cause de ces sciences è

mais là aussi ce n'est qu'un questionnement individuel !

Désolé, il est temps que je me mette à bosser smiley frown

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 27/03/2013 21:53

En fait je vois bien plus souvent dark energy et dark matter. Mais passons.

Noir ou sombre expriment l'un et l'autre l'ignorance : on est dans le noir quant à leur nature. Mais comme on est encore plus dans le noir pour l'énergie que la matière, j'aurais tendance à préférer matière sombre et énergie noire.

Quand même, si t'es théoricien du domaine, ça doit être jouissif de pouvoir te lancer dans toutes sortes de spéculations et de théories débridées en l'absence d'une théorie dominante reconnue par tous.

L'article que je citais plus haut, avec des extraits de Giudice, ouvre une voie intéressante en faisant le rapprochement entre cette énergie noire, le champ de Higgs et l'inflaton.

Actuellement il y a vraiment pléthore d'expériences en cours de montage ou déjà sur pied qui s'adressent à la matière sombre, une dizaine mondialement.

Et puis on n'a pas parlé de matière sombre chaude ou froide smiley smile

Je chipote, et ça n'apporte rien au débat, mais je n'aime pas cette expression "matière noire" : la matière, on sait ce que c'est, et là on est à peu près certain qu'il ne s'agit pas de matière au sens où on l'entend, mais une manifestation de gravitation dont on ignore l'origine.

Ca ne peut pas être simplement une propriété de l'espace ?

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 27/03/2013 21:54

Désolé, il est temps que je me mette à bosser smiley frown

Ouais ouais ouais. Combien de cols aujourd'hui ? smiley wink

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 27/03/2013 22:23

Je chipote, et ça n'apporte rien au débat, mais je n'aime pas cette expression "matière noire" : la matière, on sait ce que c'est, et là on est à peu près certain qu'il ne s'agit pas de matière au sens où on l'entend, mais une manifestation de gravitation dont on ignore l'origine.

Ca ne peut pas être simplement une propriété de l'espace ?

 

je n'aime pas cette expression "matière noire"

Moi ça va,

et puis si je dis "la matière sombre", avec ton mauvais esprit tu vas penser qu'elle coule  Faut aussi penser à ce qu'on disait avant et qui m'énervait prodigieusement, on lisait partout : la masse manquante. Ce qui était du plus grand ridicule.

Finalement je l'aime bien, ce serait quand même mauvais pour l'emploi si on connaissait déjà toute la physique après si peu de siècles passés à l'étudier.

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 27/03/2013 22:26

Ouais ouais ouais. Combien de cols aujourd'hui ? smiley wink

Non, seulement 1h10 de vélo aujourd'hui, j'ai vraiment du boulot et je voudrais finir mon brouillon avant le w-e de Pâques qui en Suisse commence vendredi.

D'ailleurs j'y retourne, ce qui ne m'empêchera pas d'aller zieuter velo101 pendant les pauses.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 30/03/2013 12:13

toujours dans l'""etat de non comprehension"" qui est souvent le mien , vu que je ne suis pas scientifique (mais vraiment pas -juste agriculteur ce qui laisserait entendre que si je touche pas cette matiere , je ne comprends plus )

 

--concernant l'univers infini: cet univers en expansion: mais il s'étale où , vu qu'il occupe tout ?

(attention je pose des questions de mon niveau , sans malice aucune )

-- ce fameux vide du départ ? bon là je viens de relire que ce vide ne serait pas du vide

--la matiere noire qui semble composer la  presque totalité de la masse de l'univers : mais comment alors les scientifiques appréhendent des theories sur des données qu'ils ignorent quasiment totalement (ma question sans doute doit recouper des choses que vous avez dites ?.)

-- meme cette fameuse lumiere du big bang qui nous arrive (je me trompe la aussi ?)

comment se fait il qu"elle existe encore ,puisqu'elle nous arrive , alors que les vraies matieres solides (les astres etc ) sont deja là  -('là je sais pas trop eclairer ma pensée)

et elle va où? (en partant du principe que l'univers a des limites , bien qu'il soit illimité!)

- en basant tout sur la science quantique , est ce que la notion rien ne se perd (notre milieu), rien ne se crée est completement caduque (oui surement , mais uniquement pour l'infiniment petit ? )

 

-- la fameuse photographie de depart du post : on peut considerer aussi que ce n'est qu'une approche + ou - approximative , vu que ne n'est qu'une composition de logiciels avec +ou - de données exactes ( les rayonnements radios et autres des telescopes )?

- sinon , une question que j'avais posé concernant l'effondrement de l'univers sur lui meme  pourrait il etre encore considere comme un des possibles big bang -------et tout recommenserait a l'infini

merci quand meme si t'arrives a me répondre sur quelques trucs (mon coté novice le serait peut etre un peu moins )

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

et puis bien au dela de tout ca (qui allimente un imaginaire riche et necessaire pour pleins de raisons , certes ;;;la science serait une porte sur des données iremplacables , absolument necessaire pour notre survie )

on peut voir cependant , les sommes fantastiques allouées a ces pratiques scientifiques (plus le requisitionnement de tous les plus grands cerveaux...) comme une vaste supercherie en comparaison aux tristes etats de bons nombres d'humains sur cette planéte , en plus engagée elle meme sur une certaine dérive dangereuse, justement a cause de ces sciences è

mais là aussi ce n'est qu'un questionnement individuel !

--concernant l'univers infini: cet univers en expansion: mais il s'étale où , vu qu'il occupe tout ?

La vision c'est que l'univers n'occupe pas TOUT. EN DEHORS de l'univers IL N'Y A RIEN ,PAS LE MÊME LE VIDE. en se propageant l'Univers propage aussi l'espace, crée l'espace.

(attention je pose des questions de mon niveau , sans malice aucune )

-- ce fameux vide du départ ? bon là je viens de relire que ce vide ne serait pas du vide

En physique quantique effectivement le VIDE n'est pas rien, c'est juste l'état de plus basse énergie qui grouille de particules virtuelles. C'est d'ailleurs un énorme problème car cela implique une constante cosmologique qui devrait être 10^120 fois (1 suivi de 120 zéros) plus élevée que la valeur observée. C'est l'un des vraiment gros problèmes à résoudre.

--la matiere noire qui semble composer la  presque totalité de la masse de l'univers : mais comment alors les scientifiques appréhendent des theories sur des données qu'ils ignorent quasiment totalement (ma question sans doute doit recouper des choses que vous avez dites ?.)

La matière noire, c'est environ 5 fois plus que la matière visible, mais les 2 ensemble c'est seulement 30% de l'énergie totale, reste 70% pour l'énergie noire. Je trouve que c'est pas mal après seulement qq siècles de physique. Dans 10 000 ans on en saura plus. On sait qu'il en est ainsi parce que l'univers est "plat". Pour faire une analogie, prend un triangle RECTANGLE sur la Terre dont les sommets sont au PÔle Nord, à Libreville et à Quito, C'EST UN TRIANGLE DONT LA SOMME DES ANGLES DéPASSE 180°, DONC LA TERRE EST UN PETIT ESPACE COURBE. en l'occurence dont la courbure est positive,  une sphère. On peut faire des mesures correspondantes pour notre univers et en déduire qu'il ne ressemble pas à une sphère (en 4 dimensions)

-- meme cette fameuse lumiere du big bang qui nous arrive (je me trompe la aussi ?) C'est pas seulement qu'elle nous arrive, mais qu'on baigne dedans, mais on ne peut pas voir les 1ers 380 000 ans parce que les atomes ne s'étaient pas encore formés avant ça.

comment se fait il qu"elle existe encore ,puisqu'elle nous arrive , alors que les vraies matieres solides (les astres etc ) sont deja là  -('là je sais pas trop eclairer ma pensée)

En gros elle existe parce qu'il n'y a rien pour l'absorber. Avant 380 000 ans il y avait un échange entre énergie radiative ( ladite lumière) et la matière/masse,

et elle va où? (en partant du principe que l'univers a des limites , bien qu'il soit illimité!).

Elle va dans tous les sens, (elle peut être réfléchie comme la lumière émise au centre du Soleil et qui met 1 million d'années à en sortir), mais le plus loin qu'elle a pu aller depuis le big bang c'est forcément 13,7 milliards d'années, soit ça multiplié par 365 jours, puis par 24 h puis 3600 secondes puis par 300 000 km/S POUR AVOIR LA DISTANCE EN KM. Apparemment ça veut dire que notre univers mesure actuellemEnt 53 milliards d'années ( pas 13,7 milliards), dès que je suis sûr d'avoir bien compris pourquoi je reviens.

- en basant tout sur la science quantique , est ce que la notion rien ne se perd (notre milieu), rien ne se crée est completement caduque (oui surement , mais uniquement pour l'infiniment petit ? )

Absolument pas, elle restE vraie cette assertion, tout se transforme matière <-> énergie ,  énergie de masse <-> énergie des rayonnements

 

-- la fameuse photographie de depart du post : on peut considerer aussi que ce n'est qu'une approche + ou - approximative , vu que ne n'est qu'une composition de logiciels avec +ou - de données exactes ( les rayonnements radios et autres des telescopes )?

Au contraire, une précision DES DONNéES absolument fabuleuse, grâce à des instruments d'une précision fabuleuse, des petites régions un peu plus chaudes par 0,000000001° (je n'ai pas vérifié le nombre de zéros correspondant aux données de Planck) seront - je parie - éventuellement mises en correspondance avec telle ou telle galaxie que l'on observe aussi des milliards d'années plus tard en astronomie classique.

- sinon , une question que j'avais posé concernant l'effondrement de l'univers sur lui meme  pourrait il etre encore considere comme un des possibles big bang -------et tout recommenserait a l'infini

Ce n'est plus vraiment d'actualité puisque depuis les expériences sur les Supernova de type 1A de Saul Perlmutter et de machin-chose dont les résultats datent de 1998, on sait que depuis 7 milliards d'années après le big bang l'expansion de  l'univers qui se faisait de moins en moins vite

(et qui pensait-on alors allait s'arrêter avant de se transformer en effondrement gravitationnel),

s'est remise à accélérer, remettant en selle cette fameuse énergie noire, représentable par une constante cosmologique, une sorte d'antigravité , d'énergie du vide, de pression négative.

merci quand meme si t'arrives a me répondre sur quelques trucs (mon coté novice le serait peut etre un peu moins )

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 30/03/2013 13:38

Et l'Esprit dans tout ça ?

Et si tout ça n'existait que par la force de l'Esprit et pourrait disparaître comme disparaît un rêve au réveil ?

Et, comme nous sommes de l'univers, si nous n'étions qu'Esprit ?

Si le matériel n'existait pas ?

Demande à ton chien puis va lancer ton propre fil de discussion avec lui.

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 30/03/2013 18:26

--concernant l'univers infini: cet univers en expansion: mais il s'étale où , vu qu'il occupe tout ?

La vision c'est que l'univers n'occupe pas TOUT. EN DEHORS de l'univers IL N'Y A RIEN ,PAS LE MÊME LE VIDE. en se propageant l'Univers propage aussi l'espace, crée l'espace.

(attention je pose des questions de mon niveau , sans malice aucune )

-- ce fameux vide du départ ? bon là je viens de relire que ce vide ne serait pas du vide

En physique quantique effectivement le VIDE n'est pas rien, c'est juste l'état de plus basse énergie qui grouille de particules virtuelles. C'est d'ailleurs un énorme problème car cela implique une constante cosmologique qui devrait être 10^120 fois (1 suivi de 120 zéros) plus élevée que la valeur observée. C'est l'un des vraiment gros problèmes à résoudre.

--la matiere noire qui semble composer la  presque totalité de la masse de l'univers : mais comment alors les scientifiques appréhendent des theories sur des données qu'ils ignorent quasiment totalement (ma question sans doute doit recouper des choses que vous avez dites ?.)

La matière noire, c'est environ 5 fois plus que la matière visible, mais les 2 ensemble c'est seulement 30% de l'énergie totale, reste 70% pour l'énergie noire. Je trouve que c'est pas mal après seulement qq siècles de physique. Dans 10 000 ans on en saura plus. On sait qu'il en est ainsi parce que l'univers est "plat". Pour faire une analogie, prend un triangle RECTANGLE sur la Terre dont les sommets sont au PÔle Nord, à Libreville et à Quito, C'EST UN TRIANGLE DONT LA SOMME DES ANGLES DéPASSE 180°, DONC LA TERRE EST UN PETIT ESPACE COURBE. en l'occurence dont la courbure est positive,  une sphère. On peut faire des mesures correspondantes pour notre univers et en déduire qu'il ne ressemble pas à une sphère (en 4 dimensions)

-- meme cette fameuse lumiere du big bang qui nous arrive (je me trompe la aussi ?) C'est pas seulement qu'elle nous arrive, mais qu'on baigne dedans, mais on ne peut pas voir les 1ers 380 000 ans parce que les atomes ne s'étaient pas encore formés avant ça.

comment se fait il qu"elle existe encore ,puisqu'elle nous arrive , alors que les vraies matieres solides (les astres etc ) sont deja là  -('là je sais pas trop eclairer ma pensée)

En gros elle existe parce qu'il n'y a rien pour l'absorber. Avant 380 000 ans il y avait un échange entre énergie radiative ( ladite lumière) et la matière/masse,

et elle va où? (en partant du principe que l'univers a des limites , bien qu'il soit illimité!).

Elle va dans tous les sens, (elle peut être réfléchie comme la lumière émise au centre du Soleil et qui met 1 million d'années à en sortir), mais le plus loin qu'elle a pu aller depuis le big bang c'est forcément 13,7 milliards d'années, soit ça multiplié par 365 jours, puis par 24 h puis 3600 secondes puis par 300 000 km/S POUR AVOIR LA DISTANCE EN KM. Apparemment ça veut dire que notre univers mesure actuellemEnt 53 milliards d'années ( pas 13,7 milliards), dès que je suis sûr d'avoir bien compris pourquoi je reviens.

- en basant tout sur la science quantique , est ce que la notion rien ne se perd (notre milieu), rien ne se crée est completement caduque (oui surement , mais uniquement pour l'infiniment petit ? )

Absolument pas, elle restE vraie cette assertion, tout se transforme matière <-> énergie ,  énergie de masse <-> énergie des rayonnements

 

-- la fameuse photographie de depart du post : on peut considerer aussi que ce n'est qu'une approche + ou - approximative , vu que ne n'est qu'une composition de logiciels avec +ou - de données exactes ( les rayonnements radios et autres des telescopes )?

Au contraire, une précision DES DONNéES absolument fabuleuse, grâce à des instruments d'une précision fabuleuse, des petites régions un peu plus chaudes par 0,000000001° (je n'ai pas vérifié le nombre de zéros correspondant aux données de Planck) seront - je parie - éventuellement mises en correspondance avec telle ou telle galaxie que l'on observe aussi des milliards d'années plus tard en astronomie classique.

- sinon , une question que j'avais posé concernant l'effondrement de l'univers sur lui meme  pourrait il etre encore considere comme un des possibles big bang -------et tout recommenserait a l'infini

Ce n'est plus vraiment d'actualité puisque depuis les expériences sur les Supernova de type 1A de Saul Perlmutter et de machin-chose dont les résultats datent de 1998, on sait que depuis 7 milliards d'années après le big bang l'expansion de  l'univers qui se faisait de moins en moins vite

(et qui pensait-on alors allait s'arrêter avant de se transformer en effondrement gravitationnel),

s'est remise à accélérer, remettant en selle cette fameuse énergie noire, représentable par une constante cosmologique, une sorte d'antigravité , d'énergie du vide, de pression négative.

merci quand meme si t'arrives a me répondre sur quelques trucs (mon coté novice le serait peut etre un peu moins )

 

Pour la composition de l'univers comme on l'a comprend aujourd'hui:

http://en.wikipedia.org/wiki/File:DarkMatterPie.jpg

La curiositié est sans fin ni frontière!

Facinant pour le moins dire!

pour ceux qui veulent des expériences personelles à l'aide de télescopes et présentations

vous y trouverez des "stars parties" ou soirées d'étoiles animées dans vos régions:

http://www.webastro.net/forum/

Et pour de très belles photos tous les jours sur l'internet:

http://apod.nasa.gov/apod/archivepix.html

 

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 30/03/2013 18:30

Et l'Esprit dans tout ça ?

Et si tout ça n'existait que par la force de l'Esprit et pourrait disparaître comme disparaît un rêve au réveil ?

Et, comme nous sommes de l'univers, si nous n'étions qu'Esprit ?

Si le matériel n'existait pas ?

Bernard: 

Comme d'habitude tu "mets ton pied dans ta gueule" (anglicisme)

Une OBSERVATION, ce qui est cette photo/image à ce sujet n'a rien à voir avec un esprit (imaginaire) ou même un rêve!

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 30/03/2013 19:05

--concernant l'univers infini: cet univers en expansion: mais il s'étale où , vu qu'il occupe tout ?

La vision c'est que l'univers n'occupe pas TOUT. EN DEHORS de l'univers IL N'Y A RIEN ,PAS LE MÊME LE VIDE. en se propageant l'Univers propage aussi l'espace, crée l'espace.

(attention je pose des questions de mon niveau , sans malice aucune )

-- ce fameux vide du départ ? bon là je viens de relire que ce vide ne serait pas du vide

En physique quantique effectivement le VIDE n'est pas rien, c'est juste l'état de plus basse énergie qui grouille de particules virtuelles. C'est d'ailleurs un énorme problème car cela implique une constante cosmologique qui devrait être 10^120 fois (1 suivi de 120 zéros) plus élevée que la valeur observée. C'est l'un des vraiment gros problèmes à résoudre.

--la matiere noire qui semble composer la  presque totalité de la masse de l'univers : mais comment alors les scientifiques appréhendent des theories sur des données qu'ils ignorent quasiment totalement (ma question sans doute doit recouper des choses que vous avez dites ?.)

La matière noire, c'est environ 5 fois plus que la matière visible, mais les 2 ensemble c'est seulement 30% de l'énergie totale, reste 70% pour l'énergie noire. Je trouve que c'est pas mal après seulement qq siècles de physique. Dans 10 000 ans on en saura plus. On sait qu'il en est ainsi parce que l'univers est "plat". Pour faire une analogie, prend un triangle RECTANGLE sur la Terre dont les sommets sont au PÔle Nord, à Libreville et à Quito, C'EST UN TRIANGLE DONT LA SOMME DES ANGLES DéPASSE 180°, DONC LA TERRE EST UN PETIT ESPACE COURBE. en l'occurence dont la courbure est positive,  une sphère. On peut faire des mesures correspondantes pour notre univers et en déduire qu'il ne ressemble pas à une sphère (en 4 dimensions)

-- meme cette fameuse lumiere du big bang qui nous arrive (je me trompe la aussi ?) C'est pas seulement qu'elle nous arrive, mais qu'on baigne dedans, mais on ne peut pas voir les 1ers 380 000 ans parce que les atomes ne s'étaient pas encore formés avant ça.

comment se fait il qu"elle existe encore ,puisqu'elle nous arrive , alors que les vraies matieres solides (les astres etc ) sont deja là  -('là je sais pas trop eclairer ma pensée)

En gros elle existe parce qu'il n'y a rien pour l'absorber. Avant 380 000 ans il y avait un échange entre énergie radiative ( ladite lumière) et la matière/masse,

et elle va où? (en partant du principe que l'univers a des limites , bien qu'il soit illimité!).

Elle va dans tous les sens, (elle peut être réfléchie comme la lumière émise au centre du Soleil et qui met 1 million d'années à en sortir), mais le plus loin qu'elle a pu aller depuis le big bang c'est forcément 13,7 milliards d'années, soit ça multiplié par 365 jours, puis par 24 h puis 3600 secondes puis par 300 000 km/S POUR AVOIR LA DISTANCE EN KM. Apparemment ça veut dire que notre univers mesure actuellemEnt 53 milliards d'années ( pas 13,7 milliards), dès que je suis sûr d'avoir bien compris pourquoi je reviens.

- en basant tout sur la science quantique , est ce que la notion rien ne se perd (notre milieu), rien ne se crée est completement caduque (oui surement , mais uniquement pour l'infiniment petit ? )

Absolument pas, elle restE vraie cette assertion, tout se transforme matière <-> énergie ,  énergie de masse <-> énergie des rayonnements

 

-- la fameuse photographie de depart du post : on peut considerer aussi que ce n'est qu'une approche + ou - approximative , vu que ne n'est qu'une composition de logiciels avec +ou - de données exactes ( les rayonnements radios et autres des telescopes )?

Au contraire, une précision DES DONNéES absolument fabuleuse, grâce à des instruments d'une précision fabuleuse, des petites régions un peu plus chaudes par 0,000000001° (je n'ai pas vérifié le nombre de zéros correspondant aux données de Planck) seront - je parie - éventuellement mises en correspondance avec telle ou telle galaxie que l'on observe aussi des milliards d'années plus tard en astronomie classique.

- sinon , une question que j'avais posé concernant l'effondrement de l'univers sur lui meme  pourrait il etre encore considere comme un des possibles big bang -------et tout recommenserait a l'infini

Ce n'est plus vraiment d'actualité puisque depuis les expériences sur les Supernova de type 1A de Saul Perlmutter et de machin-chose dont les résultats datent de 1998, on sait que depuis 7 milliards d'années après le big bang l'expansion de  l'univers qui se faisait de moins en moins vite

(et qui pensait-on alors allait s'arrêter avant de se transformer en effondrement gravitationnel),

s'est remise à accélérer, remettant en selle cette fameuse énergie noire, représentable par une constante cosmologique, une sorte d'antigravité , d'énergie du vide, de pression négative.

merci quand meme si t'arrives a me répondre sur quelques trucs (mon coté novice le serait peut etre un peu moins )

 

merci pour avoir pris le temps pour cette réponse (si si j'apprecie ) autre question où tu dois avoir la réponse:

il y a une quarantaine d'année j'avais lu plusieurs bouquins de vulgarisation d'albert ducrocq sur justement l'univers ,la matiere etc

aujourd'hui y a t il de bonnes vulgarisations sur ces sujets (quand je dis bonnes , pour moi , des V-qui amenent certaines visualisations (!?)qui facilitent la comprehension de données ardues)

merci d'avance

Répondre Prévenir le modérateur

Répondre

Modifier mon abonnement aux réponses de ce sujet

Retour au forum Autres > Billets d'humeur Haut de page

Sea Otter

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 07 avril 2019
samedi 13 avril 2019
dimanche 14 avril 2019
lundi 22 avril 2019
dimanche 28 avril 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES