FLASHS

FORUM VELO 101

Forum Autres Billets d'humeur • Résultats de Planck (fond diffus cosmologique)

Retour au forum Autres > Billets d'humeur Bas de page

envoyé le 15/09/2017 08:44

Bon, en vrac, sérieux et sourires ...

Ce que je crois c'est que l'Homme est donc une parcelle de Dieu, non fini (pas seulement moi, vous aussi). Le but de notre passage dans l'univers que nous connaissons, et qui n'est peut-être qu'une illusion, est notre amélioration. Le but est que nous devenions Dieu, dans la perfection. C'est ce que disent toutes les religions, toutes de manière différente. Et, pour ce faire, libres, ce qui est le don suprême, on passe, lors de notre mort physique, vers un autre univers, vers d'autres univers, et selon l'évolution de chacun, voire sa régression. Mais bon, ça c'est une question de foi. Ça ne se démontre pas. La foi est une grâce, dit-on ... "Ne crains pas, crois seulement" Mc 5.36.

L'univers, et son étude scientifique, plonge le chercheur dans l'abyssal, dans l'incroyable. Chaque nouvelle découverte montre l'étendue du merveilleux. Je ne trouve pas plus idiot de croire au merveilleux que j'expose succinctement au dessus ! Même si c'est une "grâce" et donc que ça ne se décrète pas, je trouve même plus "intelligent" de croire puisque, selon les Textes, c'est la foi qui déterminera notre futur.

Quant au chien. Oui, je parle chien beaucoup mieux que femmes. Avec le premier on se comprend ! Par contre, pour pouvoir vivre avec moi et être sorti, il leur faut des points communs.

D'abord la beauté. Mon chien va avoir 9 ans. Il vieillit mais il reste magnifique parce que bien entretenu. Son comportement de chien fou et derrière lui, hélas ... et il me suit désormais comme un ...toutou.

Ensuite l'odeur ! Ça c'est un truc incroyable ! Il y a une expression bien connue : "je ne sais pas le sentir". Eh bien ça correspond à quelque chose de physique. Un chien de chasse, car un fox non dénaturé est de chasse, lorsqu'il vieillit, et s'il est beaucoup dehors même par temps humide, prend une odeur caractéristique, presque d'humus. Cette odeur je ne l'aime pas chez les autres chiens alors que je l'aime chez mon chien. Ceci dit je ne l'impose pas. Lorsque je le mets chez sa gardienne pour cause de voyage ... je le lave, justement parce que je sais que c'est une chose très personnelle !

Voilà ... sérieux ... plus ou moins ... et sourires.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 15/09/2017 10:04

Bon, en vrac, sérieux et sourires ...

Ce que je crois c'est que l'Homme est donc une parcelle de Dieu, non fini (pas seulement moi, vous aussi). Le but de notre passage dans l'univers que nous connaissons, et qui n'est peut-être qu'une illusion, est notre amélioration. Le but est que nous devenions Dieu, dans la perfection. C'est ce que disent toutes les religions, toutes de manière différente. Et, pour ce faire, libres, ce qui est le don suprême, on passe, lors de notre mort physique, vers un autre univers, vers d'autres univers, et selon l'évolution de chacun, voire sa régression. Mais bon, ça c'est une question de foi. Ça ne se démontre pas. La foi est une grâce, dit-on ... "Ne crains pas, crois seulement" Mc 5.36.

L'univers, et son étude scientifique, plonge le chercheur dans l'abyssal, dans l'incroyable. Chaque nouvelle découverte montre l'étendue du merveilleux. Je ne trouve pas plus idiot de croire au merveilleux que j'expose succinctement au dessus ! Même si c'est une "grâce" et donc que ça ne se décrète pas, je trouve même plus "intelligent" de croire puisque, selon les Textes, c'est la foi qui déterminera notre futur.

Quant au chien. Oui, je parle chien beaucoup mieux que femmes. Avec le premier on se comprend ! Par contre, pour pouvoir vivre avec moi et être sorti, il leur faut des points communs.

D'abord la beauté. Mon chien va avoir 9 ans. Il vieillit mais il reste magnifique parce que bien entretenu. Son comportement de chien fou et derrière lui, hélas ... et il me suit désormais comme un ...toutou.

Ensuite l'odeur ! Ça c'est un truc incroyable ! Il y a une expression bien connue : "je ne sais pas le sentir". Eh bien ça correspond à quelque chose de physique. Un chien de chasse, car un fox non dénaturé est de chasse, lorsqu'il vieillit, et s'il est beaucoup dehors même par temps humide, prend une odeur caractéristique, presque d'humus. Cette odeur je ne l'aime pas chez les autres chiens alors que je l'aime chez mon chien. Ceci dit je ne l'impose pas. Lorsque je le mets chez sa gardienne pour cause de voyage ... je le lave, justement parce que je sais que c'est une chose très personnelle !

Voilà ... sérieux ... plus ou moins ... et sourires.

"est" et non "et" derrière lui.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 15/09/2017 10:35

Bon, en vrac, sérieux et sourires ...

Ce que je crois c'est que l'Homme est donc une parcelle de Dieu, non fini (pas seulement moi, vous aussi). Le but de notre passage dans l'univers que nous connaissons, et qui n'est peut-être qu'une illusion, est notre amélioration. Le but est que nous devenions Dieu, dans la perfection. C'est ce que disent toutes les religions, toutes de manière différente. Et, pour ce faire, libres, ce qui est le don suprême, on passe, lors de notre mort physique, vers un autre univers, vers d'autres univers, et selon l'évolution de chacun, voire sa régression. Mais bon, ça c'est une question de foi. Ça ne se démontre pas. La foi est une grâce, dit-on ... "Ne crains pas, crois seulement" Mc 5.36.

L'univers, et son étude scientifique, plonge le chercheur dans l'abyssal, dans l'incroyable. Chaque nouvelle découverte montre l'étendue du merveilleux. Je ne trouve pas plus idiot de croire au merveilleux que j'expose succinctement au dessus ! Même si c'est une "grâce" et donc que ça ne se décrète pas, je trouve même plus "intelligent" de croire puisque, selon les Textes, c'est la foi qui déterminera notre futur.

Quant au chien. Oui, je parle chien beaucoup mieux que femmes. Avec le premier on se comprend ! Par contre, pour pouvoir vivre avec moi et être sorti, il leur faut des points communs.

D'abord la beauté. Mon chien va avoir 9 ans. Il vieillit mais il reste magnifique parce que bien entretenu. Son comportement de chien fou et derrière lui, hélas ... et il me suit désormais comme un ...toutou.

Ensuite l'odeur ! Ça c'est un truc incroyable ! Il y a une expression bien connue : "je ne sais pas le sentir". Eh bien ça correspond à quelque chose de physique. Un chien de chasse, car un fox non dénaturé est de chasse, lorsqu'il vieillit, et s'il est beaucoup dehors même par temps humide, prend une odeur caractéristique, presque d'humus. Cette odeur je ne l'aime pas chez les autres chiens alors que je l'aime chez mon chien. Ceci dit je ne l'impose pas. Lorsque je le mets chez sa gardienne pour cause de voyage ... je le lave, justement parce que je sais que c'est une chose très personnelle !

Voilà ... sérieux ... plus ou moins ... et sourires.

"Cette odeur je ne l'aime pas chez les autres chiens alors que je l'aime chez mon chien"

C'est comme avec les bébés... Ce qu'on trouve à la limite "charmant" (pipi d'ange, par exemple, pour rester dans le soft) chez son enfant est toujours assez dégoûtant pour les étrangers !

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 15/09/2017 11:00

"Cette odeur je ne l'aime pas chez les autres chiens alors que je l'aime chez mon chien"

C'est comme avec les bébés... Ce qu'on trouve à la limite "charmant" (pipi d'ange, par exemple, pour rester dans le soft) chez son enfant est toujours assez dégoûtant pour les étrangers !

On va arriver à fond diffus dans le cuissard!

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 15/09/2017 12:05

"Cette odeur je ne l'aime pas chez les autres chiens alors que je l'aime chez mon chien"

C'est comme avec les bébés... Ce qu'on trouve à la limite "charmant" (pipi d'ange, par exemple, pour rester dans le soft) chez son enfant est toujours assez dégoûtant pour les étrangers !

Pour les femmes , comme c'est bizarre , c'est le contraire .On aime toujours celle de l'autre .Si elle ne fait pas 130 kgs !

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 15/09/2017 12:38

Bon, en vrac, sérieux et sourires ...

Ce que je crois c'est que l'Homme est donc une parcelle de Dieu, non fini (pas seulement moi, vous aussi). Le but de notre passage dans l'univers que nous connaissons, et qui n'est peut-être qu'une illusion, est notre amélioration. Le but est que nous devenions Dieu, dans la perfection. C'est ce que disent toutes les religions, toutes de manière différente. Et, pour ce faire, libres, ce qui est le don suprême, on passe, lors de notre mort physique, vers un autre univers, vers d'autres univers, et selon l'évolution de chacun, voire sa régression. Mais bon, ça c'est une question de foi. Ça ne se démontre pas. La foi est une grâce, dit-on ... "Ne crains pas, crois seulement" Mc 5.36.

L'univers, et son étude scientifique, plonge le chercheur dans l'abyssal, dans l'incroyable. Chaque nouvelle découverte montre l'étendue du merveilleux. Je ne trouve pas plus idiot de croire au merveilleux que j'expose succinctement au dessus ! Même si c'est une "grâce" et donc que ça ne se décrète pas, je trouve même plus "intelligent" de croire puisque, selon les Textes, c'est la foi qui déterminera notre futur.

Quant au chien. Oui, je parle chien beaucoup mieux que femmes. Avec le premier on se comprend ! Par contre, pour pouvoir vivre avec moi et être sorti, il leur faut des points communs.

D'abord la beauté. Mon chien va avoir 9 ans. Il vieillit mais il reste magnifique parce que bien entretenu. Son comportement de chien fou et derrière lui, hélas ... et il me suit désormais comme un ...toutou.

Ensuite l'odeur ! Ça c'est un truc incroyable ! Il y a une expression bien connue : "je ne sais pas le sentir". Eh bien ça correspond à quelque chose de physique. Un chien de chasse, car un fox non dénaturé est de chasse, lorsqu'il vieillit, et s'il est beaucoup dehors même par temps humide, prend une odeur caractéristique, presque d'humus. Cette odeur je ne l'aime pas chez les autres chiens alors que je l'aime chez mon chien. Ceci dit je ne l'impose pas. Lorsque je le mets chez sa gardienne pour cause de voyage ... je le lave, justement parce que je sais que c'est une chose très personnelle !

Voilà ... sérieux ... plus ou moins ... et sourires.

Par le biais de ton intervention, je me glisse dans cette discussion... de spécialistes, mais pas seulement, parce que la recherche scientifique à son degré le plus avancé rejoint la quête de tout humain un peu curieux de ses origines et du sens de sa vie.

En quoi suis-je intéressé par le Big Bang et l'instant qui lui a succédé ? Quel lien entre l'énergie et l'état de la matière des premiers moments et mon être actuel ? Quel enseignement puis-je en tirer pour ma vie de tous les jours ?

Il ne s'agit pas d'une spéculation purement intellectuelle mais bien d'un désir de mieux me sentir relié à l'univers, d'un désir de me sentir "fils" de l'univers. A l'heure où la "radicalisation" touche en priorité les personnes déracinées et en manque de repères, la démarche n'est pas anecdotique.

En parlant de filiation, je signifie déjà que je me sens l'héritier de tout ce qui me précède. Cela implique l'humilité, le respect : ce que je suis, je le dois en premier à mes parents; je ne me suis pas "fait" tout seul, je ne suis pas le maître de ma vie. Vient ensuite la question "que vais-je faire de cette vie ? que vais-je léguer à mes enfants et à l'univers ?

Le temps... Je suis incapable d'en parler comme un physicien. Je le perçois comme l'expression du changement, d'un mouvement et d'une direction. Il est indissociable de la réalité historique et donc du sens de l'univers. 

Liberté ? La question est essentielle et difficile, tu en conviendras Bernard, toi le chantre de l'anarchie. Rassure-toi, je ne prétends pas clore ici le sujet, je vais juste y aller de ma réflexion personnelle. Je pars de l'idée que s'il y a en moi des parcelles, des espaces de liberté, cette potentialité doit déjà exister aux niveaux les plus élémentaires de la matière et de l'énergie. La liberté n'est donc pas l'apanage de l'être humain, elle est présente partout, à des degrés divers d'élaboration et de perfectionnement. Le visage actuel de l'univers est le résultat de la succession d'un nombre incalculable de choix. Ce qui signifie aussi que replacé dans les mêmes conditions initiales, l'univers serait différent (ou ne serait pas ?) s'il devait recommencer.

Dieu ? Je ne puis accepter un dieu "montreur" de marionnettes dont la mégalomanie exigerait qu'on se soumette à sa loi sauf à risquer l'enfer. Comme pour la liberté, la déité est au cœur de toute chose, de tout être.

L'amour ? Quelle est l'intention, la force à l'œuvre dans la matière et l'énergie ? L'aspiration agissante qui nous élève et nous réunit à la fois ?

Foi ? Les scientifiques découvrent l'existence de "matières" et d'"énergies" non accessibles par l'expérience sensible. Nous n'avons conscience que d'une part infime de la réalité. Il nous est impossible d'embrasser toute la réalité. Et pourtant, nous nous laissons entraîner en avant. Oh, pas si facilement, les périodes de doute durent souvent plus longtemps que les éclairs de clairvoyance... Comme dans un rêve (j'aime illustrer par des rêves, moments où la vérité tente de sortir de l'inconscience) où je progressais avec difficulté dans un tunnel obscur et parsemés d'obstacles et au bout duquel j'entrevoyais par instants une lumière).

Longue vie et courage aux chercheurs, de tous bords et de tous poils !

 

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 15/09/2017 12:39

On va arriver à fond diffus dans le cuissard!

Belle anticipation ! Le cuissard, c'est pour plus tard smiley lol

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 15/09/2017 12:48

Pour les femmes , comme c'est bizarre , c'est le contraire .On aime toujours celle de l'autre .Si elle ne fait pas 130 kgs !

Oui Isaac, on a beau dire, les odeurs c'est primordial : elles toucheraient une zone primitive de notre cerveau qui échappe à notre contrôle.

Il faut se méfier de la puissance des odeurs ! smiley wink

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 15/09/2017 19:37

Par le biais de ton intervention, je me glisse dans cette discussion... de spécialistes, mais pas seulement, parce que la recherche scientifique à son degré le plus avancé rejoint la quête de tout humain un peu curieux de ses origines et du sens de sa vie.

En quoi suis-je intéressé par le Big Bang et l'instant qui lui a succédé ? Quel lien entre l'énergie et l'état de la matière des premiers moments et mon être actuel ? Quel enseignement puis-je en tirer pour ma vie de tous les jours ?

Il ne s'agit pas d'une spéculation purement intellectuelle mais bien d'un désir de mieux me sentir relié à l'univers, d'un désir de me sentir "fils" de l'univers. A l'heure où la "radicalisation" touche en priorité les personnes déracinées et en manque de repères, la démarche n'est pas anecdotique.

En parlant de filiation, je signifie déjà que je me sens l'héritier de tout ce qui me précède. Cela implique l'humilité, le respect : ce que je suis, je le dois en premier à mes parents; je ne me suis pas "fait" tout seul, je ne suis pas le maître de ma vie. Vient ensuite la question "que vais-je faire de cette vie ? que vais-je léguer à mes enfants et à l'univers ?

Le temps... Je suis incapable d'en parler comme un physicien. Je le perçois comme l'expression du changement, d'un mouvement et d'une direction. Il est indissociable de la réalité historique et donc du sens de l'univers. 

Liberté ? La question est essentielle et difficile, tu en conviendras Bernard, toi le chantre de l'anarchie. Rassure-toi, je ne prétends pas clore ici le sujet, je vais juste y aller de ma réflexion personnelle. Je pars de l'idée que s'il y a en moi des parcelles, des espaces de liberté, cette potentialité doit déjà exister aux niveaux les plus élémentaires de la matière et de l'énergie. La liberté n'est donc pas l'apanage de l'être humain, elle est présente partout, à des degrés divers d'élaboration et de perfectionnement. Le visage actuel de l'univers est le résultat de la succession d'un nombre incalculable de choix. Ce qui signifie aussi que replacé dans les mêmes conditions initiales, l'univers serait différent (ou ne serait pas ?) s'il devait recommencer.

Dieu ? Je ne puis accepter un dieu "montreur" de marionnettes dont la mégalomanie exigerait qu'on se soumette à sa loi sauf à risquer l'enfer. Comme pour la liberté, la déité est au cœur de toute chose, de tout être.

L'amour ? Quelle est l'intention, la force à l'œuvre dans la matière et l'énergie ? L'aspiration agissante qui nous élève et nous réunit à la fois ?

Foi ? Les scientifiques découvrent l'existence de "matières" et d'"énergies" non accessibles par l'expérience sensible. Nous n'avons conscience que d'une part infime de la réalité. Il nous est impossible d'embrasser toute la réalité. Et pourtant, nous nous laissons entraîner en avant. Oh, pas si facilement, les périodes de doute durent souvent plus longtemps que les éclairs de clairvoyance... Comme dans un rêve (j'aime illustrer par des rêves, moments où la vérité tente de sortir de l'inconscience) où je progressais avec difficulté dans un tunnel obscur et parsemés d'obstacles et au bout duquel j'entrevoyais par instants une lumière).

Longue vie et courage aux chercheurs, de tous bords et de tous poils !

 

 

Bravo ! Vraiment bravo ! (je parle de ta plus longue intervention !).

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 15/09/2017 22:09

Bravo ! Vraiment bravo ! (je parle de ta plus longue intervention !).

Merci Bernard ! Je n'ai pas souvent l'occasion d'exprimer ces convictions, c'est la discussion amorcée par Bernard Moreau qui en a été l'élément déclencheur. 

Lors du dialogue entre B. Moreau et Patrick Mouillard, je me suis senti largué en raison de mes connaissances scientifiques beaucoup trop rudimentaires, mais je ne me suis pas découragé, parce que la finalité de la recherche n'a à mon sens aucune légitimité si elle vise une ségrégation entre les hommes, ce qui ne serait pas très différent d'une exclusion de l'homme de l'univers.

A ma manière, j'ai tenté une réconciliation, une réunification.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 27/09/2017 22:40

http://www.lemonde.fr/cosmos/article/2017/09/27/premieres-ondes-gravitationnelles-detectees-en-europe_5192492_1650695.html

Au secours ! J'ai rien compris !

FANTASTIQUE!

Coup de bol aussi car seulement 1 mois de fonctionnement de prévu et c'est arrivé après 15 jours.

Cerise sur le gâteau, LIGO également était en fonctionnement, ensemble ils peuvent donc pointer vers la source.

Franchement, quand y'a 10-20 ans je voyais le degré de précision nécessaire et l'isolation indispensable de toutes les sources de perturbations, je ne pensais pas qu'ils y arriveraient.

Une pensée bien sûr pour Jo Weber.

Merci d'avoir rapporté la nouvelle.

J'AJOUTE QUE TOUT CECI N'EST PAS AU BON ENDROIT, PAS GRAND-CHOSE à VOIR AVEC PLANCK!

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 27/09/2017 23:30

http://www.lemonde.fr/cosmos/article/2017/09/27/premieres-ondes-gravitationnelles-detectees-en-europe_5192492_1650695.html

Au secours ! J'ai rien compris !

En fait, c'est sur le fil suivant que tu aurais dû poster, mais comme il y a maintenant 102 ans, ce n'est pas si facile de voir le lien.

http://www.velo101.com/forum/voirsujet/100-ans--33807/

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 28/09/2017 00:00

http://www.lemonde.fr/cosmos/article/2017/09/27/premieres-ondes-gravitationnelles-detectees-en-europe_5192492_1650695.html

Au secours ! J'ai rien compris !

Lorsque deux trous noirs fusionnent, l'événement est d'une violence telle qua la trame de l'espace vibre, à la façon des rides que le vent provoque à la surfece de l'eau.

Cet vibration est tellement ténue (heureusement !) qu'il faut des détecteurs hyper sophistiqués pour la détecter.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 26/11/2017 11:28

On pourrait sans doute considérer les choses de ce point de vue (j'espère qu'il t'a permis une bonne nuit de rêves).

Toutefois ce n'est pas là que Giudice situe le problème dans son bouquin (A zeptospace odissey) qui paraîtra bientôt en version française.

The crisis with the concepts of dark energy and the cosmological constant has stimulated new approaches to some of the basic questions about particle physics. One interesting possibility has emerged as a consequence of a feature of string theory, called the landscape. The physicist Leonard Susskind took this term from biochemistry, where it refers to the vast number of possible configurations of large biomole- cules. String theory too allows for a huge number of possible configurations, each of them corresponding to a different particle world, each with its own characteristics and its own values of the fundamental constants.

An interesting result arises when the landscape is married with the idea of eternal inflation. In eternal inflation the universe is perpetually generating bubbles of space, which in turn expand and form other bubbles in their interiors. Each bubble corresponds to a different config- uration of the landscape. So the entire cosmos ends up divided into a huge number of separated universes, each of which corresponds to a different particle world. For this reason, this scheme is called the multi- verse, in contrast with the usual case of a single universe.

The multiverse is simultaneously populated with a huge variety of universes, each of them characterized by different physical laws. This conception of reality defies the idea that a single theory, uniquely deter- mined by logical consistency, must lie on top of Jacob’s ladder. The idea of the multiverse forces us to reconsider some of the fundamental “why” questions in physics and to wonder whether they are good leads or just red herrings. According to this new conception, the physical laws that we observe in nature are only one of the many possible alternatives that simultaneously coexist in the multiverse. Let me illustrate these ideas with an example. 

J'ai mis en caractères gras les parties principales pour cette discussion.

Si tu as du mal avec l'anglais je viendrai à tout secours.


La fin de la matière noire et de l'énergie noire ??

Le professeur (honoraire) André Maeder de l'université de Genève publie dans la revue scientifique 'The Astrophysical Journal" une nouvelle théorie qui n'a pas besoin de l'hypothèse de la "matière noire" et le l'énergie noire". (publié novembre 2017).

Communiqué de l'université de Genève en anglais:

https://www.unige.ch/communication/communiques/en/2017/cdp211117/

Communiqué en français:

https://www.unige.ch/communication/communiques/2017/cdp211117/

Lien vers "Astrophysical Journal"

http://iopscience.iop.org/article/10.3847/1538-4357/aa92cc

André Maeder est auteur d'un très beau livre de vulgarisation sur la possibilité de vie sur d'autres planètes:

"L'unique Terre habitée ? Les conditions pour la vie sur les planètes". Edition Favre, 2012.

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 26/11/2017 16:47

La fin de la matière noire et de l'énergie noire ??

Le professeur (honoraire) André Maeder de l'université de Genève publie dans la revue scientifique 'The Astrophysical Journal" une nouvelle théorie qui n'a pas besoin de l'hypothèse de la "matière noire" et le l'énergie noire". (publié novembre 2017).

Communiqué de l'université de Genève en anglais:

https://www.unige.ch/communication/communiques/en/2017/cdp211117/

Communiqué en français:

https://www.unige.ch/communication/communiques/2017/cdp211117/

Lien vers "Astrophysical Journal"

http://iopscience.iop.org/article/10.3847/1538-4357/aa92cc

André Maeder est auteur d'un très beau livre de vulgarisation sur la possibilité de vie sur d'autres planètes:

"L'unique Terre habitée ? Les conditions pour la vie sur les planètes". Edition Favre, 2012.

 

Si Maeder dit vrai c'est la cata,

regarde sur la figure présentée ds cet article de 2015 de Pauline Gagnon

https://www.quantumdiaries.org/2015/07/24/dark-matter-and-dark-energy-better-watch-out/

la figure qui montre le nombre d'expériences ayant déjà permis de restreindre le domaine d'existence éventuelle de tels objets et tient compte de ce que de nouvelles expériences sont en cours de construction.

Au total ça représente des centaines et des centaines de chercheurs qui ne seront pas facilement découragés.

Mais j'ai vu apparaître plusieurs articles dans la ligne de Maeder.

Je garde un oeil sur le sujet et si je vois qq chose d'intéressant j'interviens smiley smile

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 27/11/2017 09:45

Si Maeder dit vrai c'est la cata,

regarde sur la figure présentée ds cet article de 2015 de Pauline Gagnon

https://www.quantumdiaries.org/2015/07/24/dark-matter-and-dark-energy-better-watch-out/

la figure qui montre le nombre d'expériences ayant déjà permis de restreindre le domaine d'existence éventuelle de tels objets et tient compte de ce que de nouvelles expériences sont en cours de construction.

Au total ça représente des centaines et des centaines de chercheurs qui ne seront pas facilement découragés.

Mais j'ai vu apparaître plusieurs articles dans la ligne de Maeder.

Je garde un oeil sur le sujet et si je vois qq chose d'intéressant j'interviens smiley smile

Ce ne sera pas nécessairement une catastrophe pour ces chercheurs. Si l'on ne détecte pas, dans ces futures expériences, le signal de ces particules dans les vibrations des cristaux, cela voudrait dire que:

- soit, ces particules n'existent pas (ce qui tendrait à conforter le thèse de Maeder),

- soit que l'interaction de la matière noire avec la matière baryonique est encore plus faible que ce que l'expérience permet de tester. Dans ce cas, l'expérience aurait démontré que le seuil d'interaction détectable doit se situer encore en-deçà de la limite atteinte par les instruments du programme CRESST.

Un résultat négatif d'une expérience peut aussi avoir un aspect positif (les résultats négatifs de l'expérience de Michelson-Morley par exemple).

Affaire à suivre de toute façon. L'article de André Maeder étant très récent (novembre de cette année), il faut s'attendre peut-être à des critiques dans les mois à venir.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 27/11/2017 22:24

Ho pute borgne !!!

C'est énorme.

Mais l'invariance d'échelle du vide (ou le contraire), est-ce une "simple hypothèse" ? 

Si oui, comment peut-on construire un tel édifice théorique sans que la validité (ou non) de cette hypothèse soit évoquée ? 

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 05/12/2017 11:25

Bon, ben l'étude de Maeder ne semble pas déchainer l'enthousiasme si j'en crois le silence de Futura et un tout petit sujet dans son forum... lequel renvoie vers une critique sans appel  : 

http://backreaction.blogspot.fr/2017/11/astrophysicist-discovers-yet-another.html

 

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 05/12/2017 23:51

Bon, ben l'étude de Maeder ne semble pas déchainer l'enthousiasme si j'en crois le silence de Futura et un tout petit sujet dans son forum... lequel renvoie vers une critique sans appel  : 

http://backreaction.blogspot.fr/2017/11/astrophysicist-discovers-yet-another.html

 

 

Salut Patrick,

Merci pour avoir déterré cette perle.

Quand j'aurai le temps j'espère me souvenir de venir relire les commentaires, 

y'a une belle dispute entre Sabine et André.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 06/12/2017 10:03

Bon, ben l'étude de Maeder ne semble pas déchainer l'enthousiasme si j'en crois le silence de Futura et un tout petit sujet dans son forum... lequel renvoie vers une critique sans appel  : 

http://backreaction.blogspot.fr/2017/11/astrophysicist-discovers-yet-another.html

 

 

On ne fait pas de la science sur un blog. Réservons-çà aux climato-sceptiques.

Si l'on veut critiquer sérieusement le papier de Maeder on publie une réponse argumentée et soumise au peer review  dans la même revue (ici Astr. J.).

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 06/12/2017 11:27

On ne fait pas de la science sur un blog. Réservons-çà aux climato-sceptiques.

Si l'on veut critiquer sérieusement le papier de Maeder on publie une réponse argumentée et soumise au peer review  dans la même revue (ici Astr. J.).

 

Ce qui me frappe tout de même c'est le total désintérêt de Futura sur ce sujet. Et de ses débatteurs les plus assidus sur le forum.

J'ai l'impression qu'il se passe un peu la même chose qu'avec Milgrom... Il a l'étiquette "iconoclaste", donc aucune intérêt, on passe son chemin.

Ou alors sont-ils plongés dans des abîmes de réflexion et attendent-ils de s'être faits une idée sur la question ? Si c'est le cas, ce serait sympa de le dire...

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/12/2017 17:30

On ne fait pas de la science sur un blog. Réservons-çà aux climato-sceptiques.

Si l'on veut critiquer sérieusement le papier de Maeder on publie une réponse argumentée et soumise au peer review  dans la même revue (ici Astr. J.).

 

Je te signale quand même que la Sabine dont je parlais plus haut semble connaître le sujet mieux qu'André Maeder si j'en juge par leur discussion sur le blog cité par Patrick.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/12/2017 17:45

Je te signale quand même que la Sabine dont je parlais plus haut semble connaître le sujet mieux qu'André Maeder si j'en juge par leur discussion sur le blog cité par Patrick.

J'ai compris -à peu près- ce qu'était le mur de Planck !

En oscillant entre Johnny et d'Ormesson !

Je suis en train de terminer "Comme un chant d'espérance" de Johnny ... euh ... non ... de Jean d'O.

Il en parle et j'ai compris !

"A partir d'une promenade dans nos origines, ce livre raconte l'histoire de l'univers. Sous les traits d'un détective métaphysique, Jean d'Ormesson mène l'enquête et tente avec gaieté de percer ce mystère du rien, c'est à dire du tout. Ravissements et surprises sont au rendez-vous de son épatante entreprise".

Comme quoi on n'est pas obligé de s'enquiquiner pour comprendre ! 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/12/2017 18:14

J'ai compris -à peu près- ce qu'était le mur de Planck !

En oscillant entre Johnny et d'Ormesson !

Je suis en train de terminer "Comme un chant d'espérance" de Johnny ... euh ... non ... de Jean d'O.

Il en parle et j'ai compris !

"A partir d'une promenade dans nos origines, ce livre raconte l'histoire de l'univers. Sous les traits d'un détective métaphysique, Jean d'Ormesson mène l'enquête et tente avec gaieté de percer ce mystère du rien, c'est à dire du tout. Ravissements et surprises sont au rendez-vous de son épatante entreprise".

Comme quoi on n'est pas obligé de s'enquiquiner pour comprendre ! 

Tu te contentes de peu.

Belle frugalité intellectuelle.

Répondre Prévenir le modérateur

Répondre

Modifier mon abonnement aux réponses de ce sujet

Retour au forum Autres > Billets d'humeur Haut de page

KTM

Rose Bikes

INSCRIPTION EN LIGNE