FLASHS

FORUM VELO 101

Forum Autres Billets d'humeur • Rugby

Retour au forum Autres > Billets d'humeur Bas de page

envoyé le 17/03/2019 14:35

Christian .

Désolé, tu ne fais que nous ressortir  le nombre de joueurs "étrangers 

Tu as raison .mais il faut passer à autres choses

. Les "étrangers" sont là, ce ne sont pas des con ....ds de casseurs ,

comme ceux qui ont cassé à Paris ,et qui  par conséquence vont mettre 

des gens au chômage. ...

Donc on repense notre système. 

On peut alléger le championnat, virer les vieux joueurs ,foutre en taule,

ceux qui cassent ,revoir les dirigeants avec une politique manageriale

plus forte et plus repressive en faisant prendre conscience à chacun

de sa part de responsabilité dans ce désordre inadmissible. ..

Et ça repartira .

Et affreté un avion pour les renvoyer chez eux , je sais 500 c'est beaucoup dans un avion , surtout que c'est des costauds ,et la soute a bagages ? Pourvoyeur que l'on ne me prenne pas au sérieux , sinon quand je vais sortir promener le chien .!!!

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 17/03/2019 15:18

Et affreté un avion pour les renvoyer chez eux , je sais 500 c'est beaucoup dans un avion , surtout que c'est des costauds ,et la soute a bagages ? Pourvoyeur que l'on ne me prenne pas au sérieux , sinon quand je vais sortir promener le chien .!!!

Non ..on garde les joueurs étrangers ....et nous promenons le chien......

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 18/03/2019 06:01

Christian .

Désolé, tu ne fais que nous ressortir  le nombre de joueurs "étrangers 

Tu as raison .mais il faut passer à autres choses

. Les "étrangers" sont là, ce ne sont pas des con ....ds de casseurs ,

comme ceux qui ont cassé à Paris ,et qui  par conséquence vont mettre 

des gens au chômage. ...

Donc on repense notre système. 

On peut alléger le championnat, virer les vieux joueurs ,foutre en taule,

ceux qui cassent ,revoir les dirigeants avec une politique manageriale

plus forte et plus repressive en faisant prendre conscience à chacun

de sa part de responsabilité dans ce désordre inadmissible. ..

Et ça repartira .

Xavier BOILEAU a écrit :Désolé, tu ne fais que nous ressortir  le nombre de joueurs "étrangers Tu as raison .mais il faut passer à autres choses

 Les "étrangers" sont là, ce ne sont pas des con ....ds de casseurs ,

 comme ceux qui ont cassé à Paris ,et qui  par conséquence vont mettre 

 des gens au chômage. ...

 

 se passerait il dans le rugby la même chose que dans certaines professions (bâtiment, routiers etc etc) ou les entreprises font appel a la main d'œuvre venu d'ailleurs histoire d'avoir une main d'œuvre "bon marché"?

et bien lorsqu'à tout les niveaux de la compétition les clubs de rugby utilisent des joueurs (moins chère) venu de partout, dans un premier temps cela peut créer du chômage sur des  joueurs pro qui ne trouveront pas de contrat c'est certain, mais a longue échéance ayant moins de joueur Français sur les terrains dans le top 14 et autres championnats a divers niveaux, il est évident que cela réduira la possibilité de progression de joueurs pouvant prétendent un jour a l'équipe de France. 

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 18/03/2019 06:59

Xavier BOILEAU a écrit :Désolé, tu ne fais que nous ressortir  le nombre de joueurs "étrangers Tu as raison .mais il faut passer à autres choses

 Les "étrangers" sont là, ce ne sont pas des con ....ds de casseurs ,

 comme ceux qui ont cassé à Paris ,et qui  par conséquence vont mettre 

 des gens au chômage. ...

 

 se passerait il dans le rugby la même chose que dans certaines professions (bâtiment, routiers etc etc) ou les entreprises font appel a la main d'œuvre venu d'ailleurs histoire d'avoir une main d'œuvre "bon marché"?

et bien lorsqu'à tout les niveaux de la compétition les clubs de rugby utilisent des joueurs (moins chère) venu de partout, dans un premier temps cela peut créer du chômage sur des  joueurs pro qui ne trouveront pas de contrat c'est certain, mais a longue échéance ayant moins de joueur Français sur les terrains dans le top 14 et autres championnats a divers niveaux, il est évident que cela réduira la possibilité de progression de joueurs pouvant prétendent un jour a l'équipe de France. 

 

Il y a des années que cela s'agrave 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 18/03/2019 07:39

Xavier BOILEAU a écrit :Désolé, tu ne fais que nous ressortir  le nombre de joueurs "étrangers Tu as raison .mais il faut passer à autres choses

 Les "étrangers" sont là, ce ne sont pas des con ....ds de casseurs ,

 comme ceux qui ont cassé à Paris ,et qui  par conséquence vont mettre 

 des gens au chômage. ...

 

 se passerait il dans le rugby la même chose que dans certaines professions (bâtiment, routiers etc etc) ou les entreprises font appel a la main d'œuvre venu d'ailleurs histoire d'avoir une main d'œuvre "bon marché"?

et bien lorsqu'à tout les niveaux de la compétition les clubs de rugby utilisent des joueurs (moins chère) venu de partout, dans un premier temps cela peut créer du chômage sur des  joueurs pro qui ne trouveront pas de contrat c'est certain, mais a longue échéance ayant moins de joueur Français sur les terrains dans le top 14 et autres championnats a divers niveaux, il est évident que cela réduira la possibilité de progression de joueurs pouvant prétendent un jour a l'équipe de France. 

 

Désolé,Patrick.

Tu es affligeant .tu melanges tout .

Bon c est pas grave ......

Bonne journée.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 18/03/2019 07:43

Il y a des années que cela s'agrave 

je sais  mais il se passe aussi la même chose dans le foot ,mais comme l'équipe de France ne marche pas trop mal, tout le monde fait semblant de ne pas voir , 

dans le monde du travail idem  le chauffeur routier, ou l'ouvriers du bâtiments  qui constatent que des boites françaises sous traitent le travail alors que eux restent sur le carreau c'est "kif kif" 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 18/03/2019 08:11

je sais  mais il se passe aussi la même chose dans le foot ,mais comme l'équipe de France ne marche pas trop mal, tout le monde fait semblant de ne pas voir , 

dans le monde du travail idem  le chauffeur routier, ou l'ouvriers du bâtiments  qui constatent que des boites françaises sous traitent le travail alors que eux restent sur le carreau c'est "kif kif" 

il y a quelques années les joueurs français partaient jouer a l'étranger , en angleterre et même dans l'hémisphère sud ( Frédéric Michalak ) entre autre  , aujourd'hui ? plus un , la raison est simple , le rugby français est pauvre … de joueurs .

Apres , excuse moi de ne pas mélanger sport et le " travail " , car je vois juste dans cela l'appauvrissement de l'équipe de France car comme les clubs se renforcent avec des " étrangers" … la championnat et même les équipes qui nous représentent dans le championnat d'europe tiennent leur place .

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 18/03/2019 09:00

je sais  mais il se passe aussi la même chose dans le foot ,mais comme l'équipe de France ne marche pas trop mal, tout le monde fait semblant de ne pas voir , 

dans le monde du travail idem  le chauffeur routier, ou l'ouvriers du bâtiments  qui constatent que des boites françaises sous traitent le travail alors que eux restent sur le carreau c'est "kif kif" 

Désolé de m incruster.

Une fois tu m as dit : fais pas la tronche,nous sommes champion du monde....de foot .

Les joueurs de l équipe  de France jouent majoritairement à l étranger ?...

Bon ou est ta logique .

En foot en club ,pas terribles ,en rugby en club niveau européen sommes pas mauvais ....

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 18/03/2019 11:15

Désolé de m incruster.

Une fois tu m as dit : fais pas la tronche,nous sommes champion du monde....de foot .

Les joueurs de l équipe  de France jouent majoritairement à l étranger ?...

Bon ou est ta logique .

En foot en club ,pas terribles ,en rugby en club niveau européen sommes pas mauvais ....

 

et bien  tout simplement que dans le rugby les joueurs venu de l'étranger sont souvent issu de pays majeurs du rugby ce qui n'est pas tout a fait le cas des joueurs de foot 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 10/04/2019 15:04

Pour ceux qui sont interessés, la suite du feuilleton LAPORTE et consors, via Affaire NOVES..

Bonne lecture............................

L'opposition à Bernard Laporte prend corps

XV DE FRANCE - Des noms prestigieux mais pas encore de tête de liste ni de programme précis : l'opposition à Bernard Laporte se met en ordre de marche à un an de l'élection à la présidence de la Fédération française de rugby (FFR).

Un groupe de sept

"Un projet qui ressoude la famille." Florian Grill, le président de la Ligue d'Ile-de-France, pilote pour l'instant l'avion et relaye depuis mars les réunions du "groupe de travail" en vue de la bataille électorale qui s'annonce en 2020.

 

Après l'élection surprise fin 2016 de Laporte face au sortant Pierre Camou, Grill, l'un des trois élus de la liste battue à siéger au comité directeur, s'est rapidement positionné en opposant N.1 de l'ex-sélectionneur du XV de France (1999-2007) et manager à succès de Toulon (2011-2016), affichant publiquement ses désaccords via les réseaux sociaux.

 

Les deux autres rescapés de la liste Camou, les anciens internationaux Serge Blanco et Fabien Pelous, sont sortis du silence ces derniers mois pour critiquer de manière virulente la gestion clivante, selon eux, de Laporte et de son bras droit Serge Simon.

 

Le trio a été rejoint par quatre autres anciens internationaux, dont deux sélectionneurs, Marc Lièvremont et Jean-Claude Skrela, l'ancien directeur sportif de Clermont Jean-Marc Lhermet et Olivier Magne.

 

Pas de chef désigné

A ce groupe de sept personnalités, on peut presque rajouter le plus récent des ex-sélectionneurs, Guy Novès, à qui les Prud'hommes de Toulouse viennent d'accorder lundi 1 million d'euros de dédommagement pour son licenciement fin 2017, jugé sans fondement.

 

"J'ai évidemment une sensibilité plus proche des gens qui ne sont pas tout à fait d'accord avec ce qui se passe (à la FFR)", a déclaré Novès, nommé par Camou et proche de Pelous, son capitaine lorsqu'il était manager à Toulouse.

 

Son combat judiciaire désormais derrière lui, Novès, qui reproche à Laporte et Simon d'avoir programmé son éviction, peut-il se lancer dans la bataille en tant que N.1 ? Il bénéficie de la notoriété nationale et de l'assise dans le Sud-Ouest, toujours prédominant dans le rugby français, que n'a pas Grill, élu parisien qui pourrait souffrir de cette étiquette.

 

Mais Grill refuse pour le moment d'évoquer l'ordre des positions. "C'est accessoire", balaye cet ancien deuxième ligne, PDG d'un groupe de conseil en marketing et media. "La base, c'est de mettre les choses dans le bon ordre: d'abord travailler sur un projet avant de savoir qui sera la ou les têtes de liste."

 

Un programme à préciser

Le projet discuté lors de ces réunions mensuelles, qui tendent à devenir bimensuelles, est en gestation avec une idée motrice: réunir un rugby français divisé par l'actuelle gouvernance. "C'est un projet pour, pas un projet contre", insiste Grill, qui prône "un rugby de mouvement et de vitesse, à la fois l'ADN du rugby français et son avenir".

 

Si Grill souligne ne pas être un opposant systématique malgré la "chasse aux sorcières" organisée selon lui par Laporte pour "éliminer toutes les personnes qui pouvaient être, entre guillemets, estampillées Camou", il ne manque pas de griefs à l'encontre d'une direction fédérale qui a affiché une perte de 7,35 millions sur son dernier exercice.

 

Les "dérapages financiers" sont en première ligne, sur le dossier Novès mais aussi l'abandon du projet du Grand Stade prévu à Ris-Orangis, "l'augmentation de la masse salariale et des frais", déplore Grill, également très inquiet de la renégociation du contrat avec l'assureur GMF qui pourrait peser lourd sur les prochains comptes.

 

Sur le plan local, l'opposition devra tracer un plan de route pour les Ligues, calquées sur le modèle des nouvelles régions et donc très éloignées des clubs. "Ce sont des bassins immenses, avec plus de 300 ou 400 clubs dans certaines zones. On a perdu beaucoup en proximité", regrette Grill.

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 10/04/2019 16:40

Pour ceux qui sont interessés, la suite du feuilleton LAPORTE et consors, via Affaire NOVES..

Bonne lecture............................

L'opposition à Bernard Laporte prend corps

XV DE FRANCE - Des noms prestigieux mais pas encore de tête de liste ni de programme précis : l'opposition à Bernard Laporte se met en ordre de marche à un an de l'élection à la présidence de la Fédération française de rugby (FFR).

Un groupe de sept

"Un projet qui ressoude la famille." Florian Grill, le président de la Ligue d'Ile-de-France, pilote pour l'instant l'avion et relaye depuis mars les réunions du "groupe de travail" en vue de la bataille électorale qui s'annonce en 2020.

 

Après l'élection surprise fin 2016 de Laporte face au sortant Pierre Camou, Grill, l'un des trois élus de la liste battue à siéger au comité directeur, s'est rapidement positionné en opposant N.1 de l'ex-sélectionneur du XV de France (1999-2007) et manager à succès de Toulon (2011-2016), affichant publiquement ses désaccords via les réseaux sociaux.

 

Les deux autres rescapés de la liste Camou, les anciens internationaux Serge Blanco et Fabien Pelous, sont sortis du silence ces derniers mois pour critiquer de manière virulente la gestion clivante, selon eux, de Laporte et de son bras droit Serge Simon.

 

Le trio a été rejoint par quatre autres anciens internationaux, dont deux sélectionneurs, Marc Lièvremont et Jean-Claude Skrela, l'ancien directeur sportif de Clermont Jean-Marc Lhermet et Olivier Magne.

 

Pas de chef désigné

A ce groupe de sept personnalités, on peut presque rajouter le plus récent des ex-sélectionneurs, Guy Novès, à qui les Prud'hommes de Toulouse viennent d'accorder lundi 1 million d'euros de dédommagement pour son licenciement fin 2017, jugé sans fondement.

 

"J'ai évidemment une sensibilité plus proche des gens qui ne sont pas tout à fait d'accord avec ce qui se passe (à la FFR)", a déclaré Novès, nommé par Camou et proche de Pelous, son capitaine lorsqu'il était manager à Toulouse.

 

Son combat judiciaire désormais derrière lui, Novès, qui reproche à Laporte et Simon d'avoir programmé son éviction, peut-il se lancer dans la bataille en tant que N.1 ? Il bénéficie de la notoriété nationale et de l'assise dans le Sud-Ouest, toujours prédominant dans le rugby français, que n'a pas Grill, élu parisien qui pourrait souffrir de cette étiquette.

 

Mais Grill refuse pour le moment d'évoquer l'ordre des positions. "C'est accessoire", balaye cet ancien deuxième ligne, PDG d'un groupe de conseil en marketing et media. "La base, c'est de mettre les choses dans le bon ordre: d'abord travailler sur un projet avant de savoir qui sera la ou les têtes de liste."

 

Un programme à préciser

Le projet discuté lors de ces réunions mensuelles, qui tendent à devenir bimensuelles, est en gestation avec une idée motrice: réunir un rugby français divisé par l'actuelle gouvernance. "C'est un projet pour, pas un projet contre", insiste Grill, qui prône "un rugby de mouvement et de vitesse, à la fois l'ADN du rugby français et son avenir".

 

Si Grill souligne ne pas être un opposant systématique malgré la "chasse aux sorcières" organisée selon lui par Laporte pour "éliminer toutes les personnes qui pouvaient être, entre guillemets, estampillées Camou", il ne manque pas de griefs à l'encontre d'une direction fédérale qui a affiché une perte de 7,35 millions sur son dernier exercice.

 

Les "dérapages financiers" sont en première ligne, sur le dossier Novès mais aussi l'abandon du projet du Grand Stade prévu à Ris-Orangis, "l'augmentation de la masse salariale et des frais", déplore Grill, également très inquiet de la renégociation du contrat avec l'assureur GMF qui pourrait peser lourd sur les prochains comptes.

 

Sur le plan local, l'opposition devra tracer un plan de route pour les Ligues, calquées sur le modèle des nouvelles régions et donc très éloignées des clubs. "Ce sont des bassins immenses, avec plus de 300 ou 400 clubs dans certaines zones. On a perdu beaucoup en proximité", regrette Grill.

 

A suivre.

Il est vrai que Laporte se prend pour  DIEU le père.

Je crois que c'est un opportuniste ,non pas sur les résultats qu' ils affichent .

Là le costume est trop grand .

La société évolue enfin pas toute la société,le rugby change .

Les grandes nations se sont remises en cause,je n'évoque pas l'hémisphère sud bien que certaines commencent à souffrir .

Restent les Irlandais,les gallois ,les anglais qui eux savent garder leurs cadres et ainsi réussir.

Laporte va grincer ......

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 10/04/2019 19:47

A suivre.

Il est vrai que Laporte se prend pour  DIEU le père.

Je crois que c'est un opportuniste ,non pas sur les résultats qu' ils affichent .

Là le costume est trop grand .

La société évolue enfin pas toute la société,le rugby change .

Les grandes nations se sont remises en cause,je n'évoque pas l'hémisphère sud bien que certaines commencent à souffrir .

Restent les Irlandais,les gallois ,les anglais qui eux savent garder leurs cadres et ainsi réussir.

Laporte va grincer ......

et la FFR couler !

y'a pas une loi "macron" qui limite les indemnités prudhommales, afin de ne pas faire couler des entreprises fragiles ?

j'aime bien Guy Noves, mais 1 million d'euros c'est enorme. d'ailleurs paye t on des impots sur des indemnités prudhommales ? il est tranquille jusqu'à la fin de ses jours, il pourra aller en maison de retraite, si besoin est.

tout ça de la faute à Bernie ........

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 10/04/2019 21:47

et la FFR couler !

y'a pas une loi "macron" qui limite les indemnités prudhommales, afin de ne pas faire couler des entreprises fragiles ?

j'aime bien Guy Noves, mais 1 million d'euros c'est enorme. d'ailleurs paye t on des impots sur des indemnités prudhommales ? il est tranquille jusqu'à la fin de ses jours, il pourra aller en maison de retraite, si besoin est.

tout ça de la faute à Bernie ........

et la FFR couler

Peut être pas couler mais au moins perdre beaucoup de sous qui auraient été utile aux clubs.

Mais ça, le Couillon Laporte et le nain Simon, ils s'en foutent, ils ont le pouvoir........de déconner!

Ils aimaient pas Novès, ils ont mis leur copain Brunel,.......wouawh, des résultats fulgurants smiley mr-green smiley lol

Si quelqu’un devait être licencié pour faute grave, c'est pas les entraineurs, c'est ces 2 magouilleurs incompétents.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 11/04/2019 07:40

et la FFR couler !

y'a pas une loi "macron" qui limite les indemnités prudhommales, afin de ne pas faire couler des entreprises fragiles ?

j'aime bien Guy Noves, mais 1 million d'euros c'est enorme. d'ailleurs paye t on des impots sur des indemnités prudhommales ? il est tranquille jusqu'à la fin de ses jours, il pourra aller en maison de retraite, si besoin est.

tout ça de la faute à Bernie ........

Pour les indemnités,je ne crois pas .

C est un dédommagement,enfin je le comprends ainsi.

Bonne journée.

Petite gelée ce matin .

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 11/04/2019 07:42

et la FFR couler

Peut être pas couler mais au moins perdre beaucoup de sous qui auraient été utile aux clubs.

Mais ça, le Couillon Laporte et le nain Simon, ils s'en foutent, ils ont le pouvoir........de déconner!

Ils aimaient pas Novès, ils ont mis leur copain Brunel,.......wouawh, des résultats fulgurants smiley mr-green smiley lol

Si quelqu’un devait être licencié pour faute grave, c'est pas les entraineurs, c'est ces 2 magouilleurs incompétents.

Je ne  suis pas certain ,mais la FFR est dans le rouge .

Bonne journée.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 11/04/2019 08:32

pour ceux qui veulent en savoir plus sur le verdict....

Comme l'ecole des fans, tout le monde est content tout le monde a gagné...manque Jacques MARTIN......smiley lolsmiley lol

 

La FFR condamnée à verser 1 millions d'euros à Novès

Ce lundi à Toulouse, le conseil des prud'hommes a débouté Guy Novès de 1,4 milions d'euros par rapport à sa demande concernant les heures supplémentaires. La FFR est condamnée à verser 1 millions d'euros à l'ancien sélectionneur français, déboutée sur la faute grave et sur la demande de requalification de contrat de CDD en CDI. Guy Novès à déclaré être plutôt "satisfait" à l'issue de l'audience, car la faute grave "n'y est pas".

 

XV DE FRANCE - Ce lundi le conseil des prud’hommes de Toulouse a annoncé que la FFR était condamnée à verser 1,008 million d’euros à Guy Novès alors que l’ancien sélectionneur réclamait 2,9 millions d’euros pour rupture abusive de contrat.

Novès qui a un mois pour décider, s’il fait appel ou pas de la décision a pour sa part indiqué qu’il était satisfait du jugement, notamment parce que la fédération a été déboutée pour son licenciement pour faute grave. "Je ne sais pas si c'est suffisant pour réparer tout ce que j'ai subi ces derniers mois mais c'est un soulagement" a déclaré Guy Novès devant les micros, sous entendant qu’il n’allait pas faire appel.

 

Novès satisfait du jugement

Si Guy Novès a laissé apparaître sa grande satisfaction à l'annonce du jugement du conseil des prud'hommes de Toulouse, il laissait entre les mains de son avocat Maître Nougarolis le choix définitif de faire appel, ou non. Lequel ne laisse planer que peu de doutes : "À priori, il n'y a pas d'intérêt pour nous de faire appel. Nous avons obtenu satisfaction sur tout ce qui concerne nos demandes axées sur l'exécution du contrat de travail, ce pour quoi nous étions venus. Nous voulions remettre en cause la faute grave et toute notion de faute, puis être réparés pour cela. La réparation me semble juste. Il ne semble donc y avoir aucune raison pour nous d'interjeter appel".

 

Un jugement "raisonnable" selon l’avocat de la FFR

XV DE FRANCE - Maître Joseph Aguerra, avocat de la FFR, a pris connaissance, ce lundi, de la décision du Conseil des Prud’hommes de Toulouse condamnant la FFR à verser un peu plus d’un million d’euros à Guy Novès, l’ancien sélectionneur du XV de France licencié en décembre 2017, puis l’a commentée.

Pour le conseil fédéral, "il s’agit d’un jugement raisonnable. Je tiens à souligner le professionnalisme du conseil des prud’hommes de Toulouse qui a su prendre une décision équilibrée. Guy Novès réclamait 3 millions et a obtenu 1 million. C’est une réaction d’une grande sérénité. C’est rare que dans ce genre d’affaires, le verdict contente les deux parties. Je crois que c’est le cas".

 

Quant à savoir si la FFR fera appel de la décision, celui qui avait aussi défendu le club de football de l’Olympique lyonnais dans son conflit avec son ex-entraîneur Claude Puel, demande un temps de réflexion. "Je ferais bien mal mon travail, si je répondais tout de suite à cette question. Je dois analyser tout le compte-rendu de la décision. Nous avons un mois pour nous décider", indique-t-il tout en reconnaissant qu’il s’agit "d’un verdict sans excès et je n’ai pas l’impression d’avoir subi un échec".

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 11/04/2019 13:23

pour ceux qui veulent en savoir plus sur le verdict....

Comme l'ecole des fans, tout le monde est content tout le monde a gagné...manque Jacques MARTIN......smiley lolsmiley lol

 

La FFR condamnée à verser 1 millions d'euros à Novès

Ce lundi à Toulouse, le conseil des prud'hommes a débouté Guy Novès de 1,4 milions d'euros par rapport à sa demande concernant les heures supplémentaires. La FFR est condamnée à verser 1 millions d'euros à l'ancien sélectionneur français, déboutée sur la faute grave et sur la demande de requalification de contrat de CDD en CDI. Guy Novès à déclaré être plutôt "satisfait" à l'issue de l'audience, car la faute grave "n'y est pas".

 

XV DE FRANCE - Ce lundi le conseil des prud’hommes de Toulouse a annoncé que la FFR était condamnée à verser 1,008 million d’euros à Guy Novès alors que l’ancien sélectionneur réclamait 2,9 millions d’euros pour rupture abusive de contrat.

Novès qui a un mois pour décider, s’il fait appel ou pas de la décision a pour sa part indiqué qu’il était satisfait du jugement, notamment parce que la fédération a été déboutée pour son licenciement pour faute grave. "Je ne sais pas si c'est suffisant pour réparer tout ce que j'ai subi ces derniers mois mais c'est un soulagement" a déclaré Guy Novès devant les micros, sous entendant qu’il n’allait pas faire appel.

 

Novès satisfait du jugement

Si Guy Novès a laissé apparaître sa grande satisfaction à l'annonce du jugement du conseil des prud'hommes de Toulouse, il laissait entre les mains de son avocat Maître Nougarolis le choix définitif de faire appel, ou non. Lequel ne laisse planer que peu de doutes : "À priori, il n'y a pas d'intérêt pour nous de faire appel. Nous avons obtenu satisfaction sur tout ce qui concerne nos demandes axées sur l'exécution du contrat de travail, ce pour quoi nous étions venus. Nous voulions remettre en cause la faute grave et toute notion de faute, puis être réparés pour cela. La réparation me semble juste. Il ne semble donc y avoir aucune raison pour nous d'interjeter appel".

 

Un jugement "raisonnable" selon l’avocat de la FFR

XV DE FRANCE - Maître Joseph Aguerra, avocat de la FFR, a pris connaissance, ce lundi, de la décision du Conseil des Prud’hommes de Toulouse condamnant la FFR à verser un peu plus d’un million d’euros à Guy Novès, l’ancien sélectionneur du XV de France licencié en décembre 2017, puis l’a commentée.

Pour le conseil fédéral, "il s’agit d’un jugement raisonnable. Je tiens à souligner le professionnalisme du conseil des prud’hommes de Toulouse qui a su prendre une décision équilibrée. Guy Novès réclamait 3 millions et a obtenu 1 million. C’est une réaction d’une grande sérénité. C’est rare que dans ce genre d’affaires, le verdict contente les deux parties. Je crois que c’est le cas".

 

Quant à savoir si la FFR fera appel de la décision, celui qui avait aussi défendu le club de football de l’Olympique lyonnais dans son conflit avec son ex-entraîneur Claude Puel, demande un temps de réflexion. "Je ferais bien mal mon travail, si je répondais tout de suite à cette question. Je dois analyser tout le compte-rendu de la décision. Nous avons un mois pour nous décider", indique-t-il tout en reconnaissant qu’il s’agit "d’un verdict sans excès et je n’ai pas l’impression d’avoir subi un échec".

 

Je crois que la FFR ,ne fera pas appel .

De toutes les façons,si appel ,Il y a ,les prud hommes ne seront plus compétents .

Il faut que la FFR  ferme sa bouche ,car  les frais vont sensiblement augmenter.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 11/04/2019 18:05

Je crois que la FFR ,ne fera pas appel .

De toutes les façons,si appel ,Il y a ,les prud hommes ne seront plus compétents .

Il faut que la FFR  ferme sa bouche ,car  les frais vont sensiblement augmenter.

La FFR ne devrait pas donner suite, puisque tout le monde y trouve son comptesmiley wink

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 11/04/2019 18:12

la FFR a un deficit de plus de 7 millions !!

""""" l'abandon du projet du Grand Stade prévu à Ris-Orangis, """"" en grande partie le déficit viendrait de ce projet.......et également de la mauvaise gestion de l'équipe précédante.......

A voir et à suivre..........................................le feuilleton risque d'être long......smiley lol

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 14/04/2019 18:50

Du grand Stade toulousain.....un peu comme Gilbert sur Paris Roubaix...

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 14/04/2019 19:34

Du Grand Stade, mais du Grand Clermont aussi, victoire qui a tenu à un fil......Deux belles equipes pour un grand match.........

Racing et MPL, grand match aussi.....................

Un bon aprés midi de rugby entrecoupé d'un magnifique PARIS ROUBAIX....smiley wink

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 15/04/2019 10:37

Du grand Stade toulousain.....un peu comme Gilbert sur Paris Roubaix...

comme dit ci dessus très cher xav , pour un beau match il faut 2 bonnes équipes , et moi c'est Clermontsmiley wink

Répondre Prévenir le modérateur

Répondre

Modifier mon abonnement aux réponses de ce sujet

Retour au forum Autres > Billets d'humeur Haut de page

Campagnolo Juillet

Oisans tourisme 1ère semaine

Sport pulsion astana

KTM

Maurienne Tourisme

La Drômoise
INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 26 mai 2019
samedi 27 juillet 2019
samedi 03 août 2019
dimanche 04 août 2019
samedi 10 août 2019
samedi 17 août 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES