FLASHS

FORUM VELO 101

Forum Autres Billets d'humeur • Stop

Retour au forum Autres > Billets d'humeur Bas de page

envoyé le 09/11/2018 15:36

Il y a quand même un sacré avantage pour nous avec un coût du litre a 2€. Quand les gens n'auront plus les moyens de prendre leur voiture, il y en aura moins sur les routes, et pour nos sorties en vélo, on sera plus en sécurité, même en groupesmiley cool

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/11/2018 15:51

Il y a quand même un sacré avantage pour nous avec un coût du litre a 2€. Quand les gens n'auront plus les moyens de prendre leur voiture, il y en aura moins sur les routes, et pour nos sorties en vélo, on sera plus en sécurité, même en groupesmiley cool

Voui! et je propose que des vélos à 15000 € pour que seuls les retraités puissent rouler tranquilles .

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/11/2018 17:00

Ca me rappelle un album de Spirou et Fantasio : "QRM sur Bretzelburg", se déroulant dans un état totalitaire où la politesse impose aux hommes de prendre la place assise des femmes et des personnes âgées dans le bus pour la simple raison que ce sont les passagers qui pédalent smiley mr-green

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 11/11/2018 19:37

L'argument des provinciaux contre l'augmentation du prix de l'essence est que pour eux la voiture est indispensable.

Mais pour ceux qui habitent dans les grandes villes, se loger est indispensable, et pour eux le logement coute bien plus cher que dans la Creuse.

Alors donnons l'eux un "chèque logement" que paieront les provinciaux à travers les impôts

On ne peut pas avoir le beurre, l'argent du beurre et la crémière

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 11/11/2018 23:35

Un conseil, il faut garder son vieux diesel au fond du garage.

Dans quelques années, quand on sera tous équipé en véhicules électriques, ces pignoufs de politiques nous démontreront chiffres d'experts à l'appuis que le diesel c'est mieux...

PS : En fonction de la couleur politique du gouvernement et du sens du vent, vous remplacerez avantageusement "diesel" par "essence". 

Il y a en effet un marché de 30 milliards d'Euros pour faire renouveler le parc automobile.Le gommeux étant aux ordres du capital industriel et financier, il  fait appliquer les consignes de ses maîtres. La pollution, tout le monde s'en tape. Les chinois et les ricains vont continuer comme avant, les avions vont continuer à voler, et un avion = 10000 voitures.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 11/11/2018 23:47

Il y a en effet un marché de 30 milliards d'Euros pour faire renouveler le parc automobile.Le gommeux étant aux ordres du capital industriel et financier, il  fait appliquer les consignes de ses maîtres. La pollution, tout le monde s'en tape. Les chinois et les ricains vont continuer comme avant, les avions vont continuer à voler, et un avion = 10000 voitures.

Je ne peux pas fournir de chiffres sur le sujet, mais il y aurait sûrement beaucoup plus de blé à faire en assainissant tout le merdier dans lequel on baigne.

Tu dis que les Chinois et les Ricains vont faire "comme avant" ? Non, pas d'accord, ils vont faire bien pire qu'avant. Ils ont déjà commencé d'ailleurs, talonnés par les Indiens et quelques autres.

Youpi.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 12/11/2018 00:03

Il y a en effet un marché de 30 milliards d'Euros pour faire renouveler le parc automobile.Le gommeux étant aux ordres du capital industriel et financier, il  fait appliquer les consignes de ses maîtres. La pollution, tout le monde s'en tape. Les chinois et les ricains vont continuer comme avant, les avions vont continuer à voler, et un avion = 10000 voitures.

Si on prend 8l/100 km pour la consommation moyenne de voitures occupées par 1,4 personne, ça fait 5,7 litres/100 km par personne.

Dans le cas d'un avion qui consommerait 10000 fois plus, 57 000 litres/100 km, s'il s'agit d'un Boeing 777-300ER qui emporte 181 280 litres de kérosène, soit 3,18 km d'autonomie par passager, ou considérant qu'il y en a 400, ça devient 1272 km, mais en réalité c'est plus de 10 fois plus. (désolé pour ce calcul biscornu, j'aurais dû le présenter autrement pour la compréhension).

Il emporte 453 litres / passager et avec cela peut voler 15 000 km, soit 3 litres /100 km.

En fait l'avion consomme plus que les voitures occupées par plus de 2 personnes, mais moins que les voitures ne transportant que le chauffeur.

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 12/11/2018 08:18

Il y a en effet un marché de 30 milliards d'Euros pour faire renouveler le parc automobile.Le gommeux étant aux ordres du capital industriel et financier, il  fait appliquer les consignes de ses maîtres. La pollution, tout le monde s'en tape. Les chinois et les ricains vont continuer comme avant, les avions vont continuer à voler, et un avion = 10000 voitures.

L'économie, le marché, ça existe, bien sûr, ça ramène des "sous" dans les caisses de l’État et ça donne du travail aux gens.

Mais, ici, il n'y a pas que ça :

Il y a aussi les impératifs européens qui font que nous sommes sous la menace de sanctions européennes pour non respect des normes de pollution.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 12/11/2018 10:16

L'économie, le marché, ça existe, bien sûr, ça ramène des "sous" dans les caisses de l’État et ça donne du travail aux gens.

Mais, ici, il n'y a pas que ça :

Il y a aussi les impératifs européens qui font que nous sommes sous la menace de sanctions européennes pour non respect des normes de pollution.

on decide de rejeter moins de co2 et qu'il y ait moins de pollution, dans les COP MACHIN TRUC, mais PERSONNE n'est capable d'y arriver, car LE MONDE NE CHANGE PAS, on reste et restera trés longtemps "dans les memes technologies". meme la FRANCE a legerement augmenté son empreinte carbone.

donc on fait quoi ??!!

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 12/11/2018 14:26

on decide de rejeter moins de co2 et qu'il y ait moins de pollution, dans les COP MACHIN TRUC, mais PERSONNE n'est capable d'y arriver, car LE MONDE NE CHANGE PAS, on reste et restera trés longtemps "dans les memes technologies". meme la FRANCE a legerement augmenté son empreinte carbone.

donc on fait quoi ??!!

Comme d'hab, on repasse la patate chaude aux générations suivantes en espérant qu'un bon gros volcan explose ou "érupte" pour refroidir la planète.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 12/11/2018 16:16

Le seul vrai moyen de polluer moins et de ne puis épuiser les ressources est la décroissance économique, démographique, etc.

Qui la met en pratique spontanément, par choix, sans attendre des mesures imposées ? Combien de fumeurs conscients des risques liés à leur pratique arrêtent de fumer ?

Nous n'agirons que lorsque nous aurons la certitude qu'il est trop tard… parce que juste avant, nous avons encore tout le temps !  smiley mr-green

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 12/11/2018 16:39

Le seul vrai moyen de polluer moins et de ne puis épuiser les ressources est la décroissance économique, démographique, etc.

Qui la met en pratique spontanément, par choix, sans attendre des mesures imposées ? Combien de fumeurs conscients des risques liés à leur pratique arrêtent de fumer ?

Nous n'agirons que lorsque nous aurons la certitude qu'il est trop tard… parce que juste avant, nous avons encore tout le temps !  smiley mr-green

Nous n'agirons que lorsque nous aurons la certitude qu'il est trop tard… parce que juste avant, nous avons encore tout le temps !  

C'est exactement ce que je pense également.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 12/11/2018 19:03

L'argument des provinciaux contre l'augmentation du prix de l'essence est que pour eux la voiture est indispensable.

Mais pour ceux qui habitent dans les grandes villes, se loger est indispensable, et pour eux le logement coute bien plus cher que dans la Creuse.

Alors donnons l'eux un "chèque logement" que paieront les provinciaux à travers les impôts

On ne peut pas avoir le beurre, l'argent du beurre et la crémière

+1

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 12/11/2018 23:22

Le seul vrai moyen de polluer moins et de ne puis épuiser les ressources est la décroissance économique, démographique, etc.

Qui la met en pratique spontanément, par choix, sans attendre des mesures imposées ? Combien de fumeurs conscients des risques liés à leur pratique arrêtent de fumer ?

Nous n'agirons que lorsque nous aurons la certitude qu'il est trop tard… parce que juste avant, nous avons encore tout le temps !  smiley mr-green

Qui la met en pratique spontanément, par choix, sans attendre des mesures imposées ?

Les Chinois ont pratiqué un temps la politique de l'enfant unique, partant du principe que plus on est de fous, moins y'a de riz.

Et puis... fini, simplement parce qu'il faut du monde qui bosse pour payer les retraites.


Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 12/11/2018 23:33

Qui la met en pratique spontanément, par choix, sans attendre des mesures imposées ?

Les Chinois ont pratiqué un temps la politique de l'enfant unique, partant du principe que plus on est de fous, moins y'a de riz.

Et puis... fini, simplement parce qu'il faut du monde qui bosse pour payer les retraites.


Les conséquences étaient bien plus graves que la question des retraites.

Il y a un déficit terrible de filles notamment dans les campagnes.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 13/11/2018 21:51

L'économie, le marché, ça existe, bien sûr, ça ramène des "sous" dans les caisses de l’État et ça donne du travail aux gens.

Mais, ici, il n'y a pas que ça :

Il y a aussi les impératifs européens qui font que nous sommes sous la menace de sanctions européennes pour non respect des normes de pollution.

Ca nous ramène au point de départ : l'UE, bureaucratie autocrate et  anti-démocratique , favorise les lobbies auxquels elle est asservie, qui au lieu de polluer directement vont polluer par la production de batteries, l'exploitation de terres rares, les déchets. Mais en rapportant du fric. Et en tapant au passage sur les plus défavorisés, par des mesures choc et sans transition, au lieu de faire les choses progressivement. Bon j'échappe pour deux ans à la casse de ma bagnole, ça s'arrêtera à 2001.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 13/11/2018 22:11

Ca nous ramène au point de départ : l'UE, bureaucratie autocrate et  anti-démocratique , favorise les lobbies auxquels elle est asservie, qui au lieu de polluer directement vont polluer par la production de batteries, l'exploitation de terres rares, les déchets. Mais en rapportant du fric. Et en tapant au passage sur les plus défavorisés, par des mesures choc et sans transition, au lieu de faire les choses progressivement. Bon j'échappe pour deux ans à la casse de ma bagnole, ça s'arrêtera à 2001.

Et l'irresponsabilité et inconséquence des mazouteux qui se déchargent en accusant les gouvernements successifs de les avoir encouragé à acheter un diesel alors qu'ils étaient tout BETEMENT obnubilés par le prix au litre et se ruaient sur un diesel impossible à amortir.

Cela doit faire 10 ans qu'on nous alerte sur les dangers du diesel. Depuis l'apparition des FAP car ces fameux FAP laissaient passer des particules plus fines, donc plus dangereuses car plus facilement ingérables par l'organisme.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 13/11/2018 22:17

Et l'irresponsabilité et inconséquence des mazouteux qui se déchargent en accusant les gouvernements successifs de les avoir encouragé à acheter un diesel alors qu'ils étaient tout BETEMENT obnubilés par le prix au litre et se ruaient sur un diesel impossible à amortir.

Cela doit faire 10 ans qu'on nous alerte sur les dangers du diesel. Depuis l'apparition des FAP car ces fameux FAP laissaient passer des particules plus fines, donc plus dangereuses car plus facilement ingérables par l'organisme.

Mais il y a quinze ou vingt ans il n'y avait pas mieux que le diesel : deux à trois litres de moins aux 100, pas de plomb, des filtres au top... Il y avait même la vignette verte. Admettons que tout cela ne soit pas encore une histoire de marchands (prêts à polluer par d'autres technologies, pillage d ressources, déchets nouveaux...  et par la production de dizaines de millions de véhicules neufs) , il faudrait au moins mettre au point une déflation raisonnable, par non-renouvellement  entre autres.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 13/11/2018 22:58

Mais il y a quinze ou vingt ans il n'y avait pas mieux que le diesel : deux à trois litres de moins aux 100, pas de plomb, des filtres au top... Il y avait même la vignette verte. Admettons que tout cela ne soit pas encore une histoire de marchands (prêts à polluer par d'autres technologies, pillage d ressources, déchets nouveaux...  et par la production de dizaines de millions de véhicules neufs) , il faudrait au moins mettre au point une déflation raisonnable, par non-renouvellement  entre autres.

la couche d ozone .......

https:// www.envea.com/environnement/2218-la-couche-d...

 

 

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 13/11/2018 23:29

Et l'irresponsabilité et inconséquence des mazouteux qui se déchargent en accusant les gouvernements successifs de les avoir encouragé à acheter un diesel alors qu'ils étaient tout BETEMENT obnubilés par le prix au litre et se ruaient sur un diesel impossible à amortir.

Cela doit faire 10 ans qu'on nous alerte sur les dangers du diesel. Depuis l'apparition des FAP car ces fameux FAP laissaient passer des particules plus fines, donc plus dangereuses car plus facilement ingérables par l'organisme.

Cela doit faire 10 ans qu'on nous alerte sur les dangers du diesel.

ça c'est en France ( et probablement en Allemagne), mais le discours (danger du diésel) était déjà celui-là depuis aussi loin que je me rappelle partout ailleurs.

Ce n'est pas sans rappeler le retard à l'allumage de la France concernant l'amiante pour protéger Eternit & Co.

Protéger la production industrielle française plutôt que la santé de ses habitants, c'était la préoccupation majeure des gouvernements qu'ils soient de droite ou de gauche.

(On se rappelle l'autre retard sur l'essence au plomb)

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 13/11/2018 23:37

Mais il y a quinze ou vingt ans il n'y avait pas mieux que le diesel : deux à trois litres de moins aux 100, pas de plomb, des filtres au top... Il y avait même la vignette verte. Admettons que tout cela ne soit pas encore une histoire de marchands (prêts à polluer par d'autres technologies, pillage d ressources, déchets nouveaux...  et par la production de dizaines de millions de véhicules neufs) , il faudrait au moins mettre au point une déflation raisonnable, par non-renouvellement  entre autres.

Tu as oublié le mot "objectivité" dans ton dictionnaire.

Remarque, je me gausse, toi le FO, FO qui s'érige en défenseur du travailleur mais qui accumule les casseroles qu'il fustige à ses ennemis smiley mr-green

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 14/11/2018 07:46

Tu as oublié le mot "objectivité" dans ton dictionnaire.

Remarque, je me gausse, toi le FO, FO qui s'érige en défenseur du travailleur mais qui accumule les casseroles qu'il fustige à ses ennemis smiley mr-green

Tu hibernais il y a une quinzaine d'années ?  On vantait le diesel, on lui octroyait les qualités que je cite plus haut. 

Quant à FO, le rapport ? Les boules puantes à l'approche des élections professionnelles, les tempêtes dans un verre d'eau  concernant deux anciens secrétaires ,  ça te parle ?

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 14/11/2018 14:05

Cela doit faire 10 ans qu'on nous alerte sur les dangers du diesel.

ça c'est en France ( et probablement en Allemagne), mais le discours (danger du diésel) était déjà celui-là depuis aussi loin que je me rappelle partout ailleurs.

Ce n'est pas sans rappeler le retard à l'allumage de la France concernant l'amiante pour protéger Eternit & Co.

Protéger la production industrielle française plutôt que la santé de ses habitants, c'était la préoccupation majeure des gouvernements qu'ils soient de droite ou de gauche.

(On se rappelle l'autre retard sur l'essence au plomb)

La pollution Diesel au niveau de particules fines et même ultra-fine est devenue sensible quand on a augmenté le rendement de ces moteurs en passant par l'injection directe avec des pressions énormes (jusque 2000b!).

On a bien mis des filtres à particules, mais ils laiserraient passer les nano-particules; sans doute qu'il y aura encore pas mal de progès dans ce domaine.Il faudrait contrôler aussi l'état du filtre à particules, sans compter tout ceux qui le retirent!

Il y a moyen de faire des moteurs diesel très propres et c'est le cas des tout nouveaux "Euro 6d temp", le problème c'est qu'il y en a encore de très vieux qui roulent.

Et au niveau industriel (poids lourds, génie civil, navigation, production d'électricité stationnaire de moyenne puissance, agriculture,...) TOUS les moteurs sont diesel. Mais même dans ce domaine, par exemple, les tracteurs agricoles ont désormais un réservoir ad-blue pour neutraliser les NOx.

Ce qui est regrettable c'est l'attitude "tout ou rien" des dirigeants politiques actuels : plus de moteur diesel (lire thermique), plus de centrale nucléaires, plus de chauffage à combustible fossile. Tout çà remplacé par des erzats de production énergétique bien incapables d'assurer cette énorme mission. On va droit dans le mur.

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 14/11/2018 14:37

Cela doit faire 10 ans qu'on nous alerte sur les dangers du diesel.

ça c'est en France ( et probablement en Allemagne), mais le discours (danger du diésel) était déjà celui-là depuis aussi loin que je me rappelle partout ailleurs.

Ce n'est pas sans rappeler le retard à l'allumage de la France concernant l'amiante pour protéger Eternit & Co.

Protéger la production industrielle française plutôt que la santé de ses habitants, c'était la préoccupation majeure des gouvernements qu'ils soient de droite ou de gauche.

(On se rappelle l'autre retard sur l'essence au plomb)

Protéger la production industrielle (…) plutôt que la santé de ses habitants, c'était la préoccupation majeure des gouvernements

Heureusement qu'on a corrigé le tir depuis cette époque ! smiley rolleyes

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 14/11/2018 14:40

La pollution Diesel au niveau de particules fines et même ultra-fine est devenue sensible quand on a augmenté le rendement de ces moteurs en passant par l'injection directe avec des pressions énormes (jusque 2000b!).

On a bien mis des filtres à particules, mais ils laiserraient passer les nano-particules; sans doute qu'il y aura encore pas mal de progès dans ce domaine.Il faudrait contrôler aussi l'état du filtre à particules, sans compter tout ceux qui le retirent!

Il y a moyen de faire des moteurs diesel très propres et c'est le cas des tout nouveaux "Euro 6d temp", le problème c'est qu'il y en a encore de très vieux qui roulent.

Et au niveau industriel (poids lourds, génie civil, navigation, production d'électricité stationnaire de moyenne puissance, agriculture,...) TOUS les moteurs sont diesel. Mais même dans ce domaine, par exemple, les tracteurs agricoles ont désormais un réservoir ad-blue pour neutraliser les NOx.

Ce qui est regrettable c'est l'attitude "tout ou rien" des dirigeants politiques actuels : plus de moteur diesel (lire thermique), plus de centrale nucléaires, plus de chauffage à combustible fossile. Tout çà remplacé par des erzats de production énergétique bien incapables d'assurer cette énorme mission. On va droit dans le mur.

 

On va droit dans le mur

C'est aussi ce que je me dis (nous nous disons). 

Ca me fait penser que mon réservoir est presque vide, va falloir faire le plein smiley embarassed

Répondre Prévenir le modérateur

Répondre

Modifier mon abonnement aux réponses de ce sujet

Retour au forum Autres > Billets d'humeur Haut de page

KTM

abus JUIN

INSCRIPTION EN LIGNE