FLASHS

FORUM VELO 101

Forum Route Entraînement / Santé • Trajet de 279 km sur une journée : vos conseils ?

Retour au forum Route > Entraînement / Santé Bas de page

envoyé le 07/08/2018 16:45

@sylvain: je redoute tout autant ce challenge que je me suis  fixé de façon masochiste (smiley laughing) que j'ai hâte de la faire... Je prendrai même mes basquettes des fois que les chaussures à cales me fassent mal, c'est arrivé une fois après 60km......

Je crains tout de même pour le jambon, ça reste de la viande qui si j'en crois la météo, par 27°C,  ne va pas apprécier...

 

@Olivier: je pars dimanche, et quand j'aurai besoin de manger ce sera vers 11h-13h je pense, et tout sera fermé....  Je ne sais pas ce qu'il en est en Suisse mais ici c'est fermé. 

dans du papier alu aucun soucis .....

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 07/08/2018 16:58

@sylvain: je redoute tout autant ce challenge que je me suis  fixé de façon masochiste (smiley laughing) que j'ai hâte de la faire... Je prendrai même mes basquettes des fois que les chaussures à cales me fassent mal, c'est arrivé une fois après 60km......

Je crains tout de même pour le jambon, ça reste de la viande qui si j'en crois la météo, par 27°C,  ne va pas apprécier...

 

@Olivier: je pars dimanche, et quand j'aurai besoin de manger ce sera vers 11h-13h je pense, et tout sera fermé....  Je ne sais pas ce qu'il en est en Suisse mais ici c'est fermé. 

Tu trouve toujours une boulangerie ou un troquet qui peut faire un casse dalle

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 07/08/2018 17:16

Quoi qu'il en soit je suis conscient que je n'ai jamais fait autant d'une traite et je compte aller doucement, m'arrêter dès que le besoin s'en fera sentir, et tacher de garder le mental: chanter, siffloter, regarder le paysage etc moi ça m'a toujours fait du bien de ce coté là. 

Je pars dimanche et une grosse partie s'effectuera sur pistes cyclables le long d'un canal. En cas de galère avec l'eau, je demanderai  à des riverains de me donner de l'eau à  entre 2 cimetières .  

J'emmène des protéines en poudre, de la spiruline, supplémentation en vitamines/minéraux la veille, et 4l d'eau + barres crues embarqués.

Niveau "salé" qu'emmèneriez vous qui ne craigne pas trop la chaleur dans le sac ?  

Quand je vois la vitesse à laquelle chauffe l'eau dans mes bidons alors que je le vide toutes les 2h sur des longues distances, le temps que tu arrives à boire tes 4L d'eau tu seras arrivé.

Ton eau sera chaude donc pas agréable à boire et surtout tu te charges de manière complètement inutile de 2 kgs en trop.

Tu parlais de deux gourdes (1L et 0.75L). C'est très bien comme ça.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 07/08/2018 17:16

@sylvain: je redoute tout autant ce challenge que je me suis  fixé de façon masochiste (smiley laughing) que j'ai hâte de la faire... Je prendrai même mes basquettes des fois que les chaussures à cales me fassent mal, c'est arrivé une fois après 60km......

Je crains tout de même pour le jambon, ça reste de la viande qui si j'en crois la météo, par 27°C,  ne va pas apprécier...

 

@Olivier: je pars dimanche, et quand j'aurai besoin de manger ce sera vers 11h-13h je pense, et tout sera fermé....  Je ne sais pas ce qu'il en est en Suisse mais ici c'est fermé. 

ah oui les 35 heures smiley mr-green

tu as raison...même si ici en Suisse on trouve des boulangeries le dimanche matin jusque vers 12h.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 07/08/2018 17:26

ah oui les 35 heures smiley mr-green

tu as raison...même si ici en Suisse on trouve des boulangeries le dimanche matin jusque vers 12h.

Oui les 35h ont  terminé  de tuer   l'économie Française,  merci les gauchistes déconnectés de la réalité du travail.  Bon en meme  temps ce sera dimanche après-midi aussi on ne  peut pas trop leur en vouloir non-plus. .

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 07/08/2018 18:15

Deux bidons suffisent, comme le dit Thibault pas la peine de te charger inutilement, lorsque tu en as vidé un tu cherches une fontaine ou un cimetière, pareil pour la boulangerie, à toi de t'arranger pour arriver dans un village vers midi, impossible qu'à cette heure il n'y en ait pas une d'ouverte, les boulangers sont pas soumis aux 35 heures, sinon ils fermeraient boutique.

Attention, comme l'a dit Joachim, tu risque d'avoir mal au c..., le manque de dénivelé va t'obliger à pédaler un max assis sur la selle, alors lever le derche à la moindre occasion peut te sauver les fesses...

Ma plus longue distance c'est 317 km ( D+ de 2500 m, le tour des Bouches du Rhône) dans la journée, départ un 22 juin à 5 heures et arrivée à 20 heures pile, avant j'avais allongé les distances, un 200 bornes (à plus de 28 de moyenne) un mois plus tôt et 10 jours avant le départ 246 km, moyenne de mon parcours (317 km) 24,37 km/h...j'avais prévu une pause avant Saint Rémy de Provence mais le repas que m'a apporté ma femme a dû attendre, mon fils s'étant trompé de lieu de rendez-vous, résultat une bonne fringale pour monter les Antiques et elle n'était pas passée pour l'ascension du Val d'Enfer...dur...

Le plus terrible ça été la traversée de la Camargue, d'Arles à Port Saint Louis du Rhône, vent de la mer dans le nez et surtout route plate comme la main, un arrêt à un troquet (Mas-Thibert) pour boire un coca et surtout souffler, le long du Rhône impossible de s'arrêter sous peine de se faire bouffer par les moustiques...

Comme certains te l'ont dit il faudra prendre du plaisir sur ta bécane, je pense que sans préparation et surtout sans avoir fait de longues distances ce sera très dur, attention de ne pas te charger outre mesure, les baskets sont inutiles, si t'as mal aux pieds tu fais une pause tout en desserrant tes chaussures...

Bonne balade smiley wink

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 07/08/2018 18:30

Oui les 35h ont  terminé  de tuer   l'économie Française,  merci les gauchistes déconnectés de la réalité du travail.  Bon en meme  temps ce sera dimanche après-midi aussi on ne  peut pas trop leur en vouloir non-plus. .

@Mah, surtout, surtout, n'oublie pas de pousser les pédales dés ton départ, on ne sait jamais.. ton vélo ne peut pas être d'accord avec ce challenge et risque de se frustrer sur place en soufflant pffffff du pneu avant, tsssss du pneu arrière..

@LUDO, surtout, évite le sandwich(gluten, pas bon pour la digestion et caca mou), mais surtout prends du papier alu, au cas ou tu tomberais sur des crottes de lapin durant ton périple, (riche en oligo éléments et haute valeur digestive)...

Tiens nous au courant, on a hate que tu rallumes la lumière pour nous dire "qu'elle était bien bonne" méhéhéhéhé...la chêvre smiley mr-greensmiley mr-greensmiley mr-green

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 07/08/2018 18:40

@Olivier: je suis assez admiratif devant une telle moyenne sur un 200km et tout autant sur un 317 km.....   Mais comme je le disais, mon but c'est de relever le challenge, et pas, pour le moment, de le faire "chrono en main".  Je vais aller tranquillement et m'arrêter plusieurs fois pour marcher , m'allonger, me déchausser....  ;)

J'ai bien noté tes recommandations  ! smiley wink   

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 11/08/2018 19:55

@Olivier: je suis assez admiratif devant une telle moyenne sur un 200km et tout autant sur un 317 km.....   Mais comme je le disais, mon but c'est de relever le challenge, et pas, pour le moment, de le faire "chrono en main".  Je vais aller tranquillement et m'arrêter plusieurs fois pour marcher , m'allonger, me déchausser....  ;)

J'ai bien noté tes recommandations  ! smiley wink   

Au fait, je n'ai pas tout lu, peut-être que quelqu'un a déjà fait la remarque, mais tant qu'à faire 279, pourquoi ne pas rallonger et faire 300 ?

21 km en +, c'est même pas 10% du total smiley tongue-out

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 16/08/2018 14:56

Bon alors,. qu'est ce que ca a donné ?

On est impatient de lire ton compte rendu !

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 16/08/2018 15:57

Bon alors,. qu'est ce que ca a donné ?

On est impatient de lire ton compte rendu !

il est en récupération à l'hosto smiley mr-green...sans déconner, j'espère que tout s'est bien passé

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 16/08/2018 20:55

Salut tout le monde,

 

 Ben non  ça s'est très bien passé... :)   Je me suis pas mal paumé, le GPS n'étant pas d'accord avec mon itinéraire préalablement rédigé sur des feuilles: donc détours, contournements, retour en arrière parfois, pistes cyclables à peine carrossables à certains endroits m'ont fait chuter ma vitesse moyenne et rallongé le temps de parcours.... 

Donc le départ fut samedi matin 06h02 précisément ! Au lever du jour, même un peu avant. Pas mal de difficultés dès le début  du à l'absence de panneaux dans certains villages et le GPS qui n'était pas d'accord avec mon  plan de route tout en n'étant pas logique à certains endroits.  Faute d'avoir pris le cable compatible pour la batterie externe, arrêt du GPS au 191ème km  après 7h54' de selle. A ce moment, j'ai noté où j'étais, la distance parcourue, le temps de parcours et la durée des deux pauses qui ont suivi pour pouvoir calculer temps de parcours et kilométrage total.

Au lieu des 284 km prévus, j'estime mon parcours à 308 km (a minima), après avoir repris google map et retracé les villages  que  je me souvenais avoir traversé.  

Temps de route pauses décomptées: 13h38'

Nombre de pauses ou arrêts: 7

Eau consommée: 2,8l

Vitesse moyenne: 24,18 km/h jusque à l'arrêt du GPS, et 22,65 km/h sur l'ensemble du parcours.

C'est lent je trouve, mais j'ai vraiment galèré à plein d'endroits avec en plus le poids du sac de selle qui me ralentissait beaucoup dans les côtes surtout. J'avais plus l'oeil sur l'itinéraire que sur la route en elle-même.  Le gros avantage malgré tout c'est la quasi absence de vent et les 23°C de température qui étaient des conditions idéales pour ce genre de trajet. Cela dit, j'ai nettement accéléré les 50 derniers kilomètres, parcourus de nuit.....

Au 80ème km, déjà mal au cul sur la selle : j'ai mis un couvre-selle que j'avais embarqué prévoyant le coup,  et qui m'a grandement aidé. A l'arrivée, j'avais les genoux fatigués, un peu les quadriceps et le dos aussi. Le lendemain c'était encore un peu fatigué tout ça, mais le 2ème jour plus rien de sensible. 

Je n'ai pas l'impression d'avoir galèré physiquement par contre : je serais prêt à recommencer et suis vraiment content d'avoir tenté "l'aventure".

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 16/08/2018 21:25
Bravo pour ce premier 300. C’est mal, mais je ne peux pas m’en empêcher : je te félicite d’avoir fait mentir certains intervenants qui parlaient d’autant plus fort qu’ils n’ont apparemment jamais dépassé les 80 km du critérium local.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 16/08/2018 21:36

Bravo pour ce premier 300. C’est mal, mais je ne peux pas m’en empêcher : je te félicite d’avoir fait mentir certains intervenants qui parlaient d’autant plus fort qu’ils n’ont apparemment jamais dépassé les 80 km du critérium local.

Non ce n'est pas mal Ferdinand, juste qu'il ne faut pas (se) sous-estimer ni juger les gens sans connaitre leur personnalité et donc leur ténacité...  Humblement, je suis content de ce que j'ai fait du lever au coucher du soleil et je recommencerai plusieurs fois dans l'avenir, probablement avant cet hiver pour un autre 250-300 km.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 16/08/2018 21:43

Non ce n'est pas mal Ferdinand, juste qu'il ne faut pas (se) sous-estimer ni juger les gens sans connaitre leur personnalité et donc leur ténacité...  Humblement, je suis content de ce que j'ai fait du lever au coucher du soleil et je recommencerai plusieurs fois dans l'avenir, probablement avant cet hiver pour un autre 250-300 km.

Bravo pour avoir mené à bien ton défi, je me dois de te présenter mes excuses pour ma première intervention un peu ironique.

Tu as démontré de belles capacités d'endurance et tu peux envisager de repousser tes limites un peu plus loin la prochaine fois.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 16/08/2018 21:52

Non ce n'est pas mal Ferdinand, juste qu'il ne faut pas (se) sous-estimer ni juger les gens sans connaitre leur personnalité et donc leur ténacité...  Humblement, je suis content de ce que j'ai fait du lever au coucher du soleil et je recommencerai plusieurs fois dans l'avenir, probablement avant cet hiver pour un autre 250-300 km.

Si tu as pris gout je t'encourage à trancher, et cibler des sorties de 200 kilomètres, c'est déjà une bonne distance mais c'est un poil moins lourd que des 280-300 bornes. Depuis janvier je fais mon 200 une fois par mois, max 250. Un réseau cyclotouriste appelle cela "dodécaudax" nom que tu trouveras facilement sur Internet. Dans le temps j'avais été jusqu'à 635 bornes, mais je me suis résolument convenu que 200 bornes était une forme de distance idéale quand tu veux faire du long, distance qui représente tous les avantages des longues distances sans ses contraintes. Ça évite aussi de partir avec d'imposantes sacoches, tu évites aussi les contraintes éclairage. On part faire 200 bornes comme on part faire 100 bornes, faut juste quelques barres de céréales en plus. Tu mets le bon équilibre à 200 kilomètres une fois par mois, et un 300 une fois par an vers juin quand les jours sont les plus longs. Je t'encourage à ne pas chercher à repousser tes limites, mais au contraire à trouver un équilibre. CEPENDANT il est parfois nécessaire de repousser un peu ses limites pour parvenir ensuite à l'équilibre. 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 16/08/2018 22:12

Salut tout le monde,

 

 Ben non  ça s'est très bien passé... :)   Je me suis pas mal paumé, le GPS n'étant pas d'accord avec mon itinéraire préalablement rédigé sur des feuilles: donc détours, contournements, retour en arrière parfois, pistes cyclables à peine carrossables à certains endroits m'ont fait chuter ma vitesse moyenne et rallongé le temps de parcours.... 

Donc le départ fut samedi matin 06h02 précisément ! Au lever du jour, même un peu avant. Pas mal de difficultés dès le début  du à l'absence de panneaux dans certains villages et le GPS qui n'était pas d'accord avec mon  plan de route tout en n'étant pas logique à certains endroits.  Faute d'avoir pris le cable compatible pour la batterie externe, arrêt du GPS au 191ème km  après 7h54' de selle. A ce moment, j'ai noté où j'étais, la distance parcourue, le temps de parcours et la durée des deux pauses qui ont suivi pour pouvoir calculer temps de parcours et kilométrage total.

Au lieu des 284 km prévus, j'estime mon parcours à 308 km (a minima), après avoir repris google map et retracé les villages  que  je me souvenais avoir traversé.  

Temps de route pauses décomptées: 13h38'

Nombre de pauses ou arrêts: 7

Eau consommée: 2,8l

Vitesse moyenne: 24,18 km/h jusque à l'arrêt du GPS, et 22,65 km/h sur l'ensemble du parcours.

C'est lent je trouve, mais j'ai vraiment galèré à plein d'endroits avec en plus le poids du sac de selle qui me ralentissait beaucoup dans les côtes surtout. J'avais plus l'oeil sur l'itinéraire que sur la route en elle-même.  Le gros avantage malgré tout c'est la quasi absence de vent et les 23°C de température qui étaient des conditions idéales pour ce genre de trajet. Cela dit, j'ai nettement accéléré les 50 derniers kilomètres, parcourus de nuit.....

Au 80ème km, déjà mal au cul sur la selle : j'ai mis un couvre-selle que j'avais embarqué prévoyant le coup,  et qui m'a grandement aidé. A l'arrivée, j'avais les genoux fatigués, un peu les quadriceps et le dos aussi. Le lendemain c'était encore un peu fatigué tout ça, mais le 2ème jour plus rien de sensible. 

Je n'ai pas l'impression d'avoir galèré physiquement par contre : je serais prêt à recommencer et suis vraiment content d'avoir tenté "l'aventure".

C'est quoi  ce GPS qui ne tient pas 8h?

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 16/08/2018 22:16

Bravo pour ce premier 300. C’est mal, mais je ne peux pas m’en empêcher : je te félicite d’avoir fait mentir certains intervenants qui parlaient d’autant plus fort qu’ils n’ont apparemment jamais dépassé les 80 km du critérium local.

Des noms ?  smiley mr-green 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 16/08/2018 22:21

Salut tout le monde,

 

 Ben non  ça s'est très bien passé... :)   Je me suis pas mal paumé, le GPS n'étant pas d'accord avec mon itinéraire préalablement rédigé sur des feuilles: donc détours, contournements, retour en arrière parfois, pistes cyclables à peine carrossables à certains endroits m'ont fait chuter ma vitesse moyenne et rallongé le temps de parcours.... 

Donc le départ fut samedi matin 06h02 précisément ! Au lever du jour, même un peu avant. Pas mal de difficultés dès le début  du à l'absence de panneaux dans certains villages et le GPS qui n'était pas d'accord avec mon  plan de route tout en n'étant pas logique à certains endroits.  Faute d'avoir pris le cable compatible pour la batterie externe, arrêt du GPS au 191ème km  après 7h54' de selle. A ce moment, j'ai noté où j'étais, la distance parcourue, le temps de parcours et la durée des deux pauses qui ont suivi pour pouvoir calculer temps de parcours et kilométrage total.

Au lieu des 284 km prévus, j'estime mon parcours à 308 km (a minima), après avoir repris google map et retracé les villages  que  je me souvenais avoir traversé.  

Temps de route pauses décomptées: 13h38'

Nombre de pauses ou arrêts: 7

Eau consommée: 2,8l

Vitesse moyenne: 24,18 km/h jusque à l'arrêt du GPS, et 22,65 km/h sur l'ensemble du parcours.

C'est lent je trouve, mais j'ai vraiment galèré à plein d'endroits avec en plus le poids du sac de selle qui me ralentissait beaucoup dans les côtes surtout. J'avais plus l'oeil sur l'itinéraire que sur la route en elle-même.  Le gros avantage malgré tout c'est la quasi absence de vent et les 23°C de température qui étaient des conditions idéales pour ce genre de trajet. Cela dit, j'ai nettement accéléré les 50 derniers kilomètres, parcourus de nuit.....

Au 80ème km, déjà mal au cul sur la selle : j'ai mis un couvre-selle que j'avais embarqué prévoyant le coup,  et qui m'a grandement aidé. A l'arrivée, j'avais les genoux fatigués, un peu les quadriceps et le dos aussi. Le lendemain c'était encore un peu fatigué tout ça, mais le 2ème jour plus rien de sensible. 

Je n'ai pas l'impression d'avoir galèré physiquement par contre : je serais prêt à recommencer et suis vraiment content d'avoir tenté "l'aventure".

Bravo mon max c'est 210 km dans les Vosges et il y a bien longtemps .... mais perso 300 ça ne me dirais rien peur de la lassitude ...

Tu ne dis pas ce que tu a mangé ?

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 16/08/2018 23:55

Des noms ?  smiley mr-green 

Pas très compliqué : dans les messages de ce fil, tu regardes les interventions qui sont dépourvues du moindre conseil et qui se contentent d'annoncer à Mah le pire pour son défi personnel. A tort, puisqu'il l'a réussi et qu'il est encore vivant pour nous raconter qu'il est arrivé au bout de son trajet.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 16/08/2018 23:57

Salut tout le monde,

 

 Ben non  ça s'est très bien passé... :)   Je me suis pas mal paumé, le GPS n'étant pas d'accord avec mon itinéraire préalablement rédigé sur des feuilles: donc détours, contournements, retour en arrière parfois, pistes cyclables à peine carrossables à certains endroits m'ont fait chuter ma vitesse moyenne et rallongé le temps de parcours.... 

Donc le départ fut samedi matin 06h02 précisément ! Au lever du jour, même un peu avant. Pas mal de difficultés dès le début  du à l'absence de panneaux dans certains villages et le GPS qui n'était pas d'accord avec mon  plan de route tout en n'étant pas logique à certains endroits.  Faute d'avoir pris le cable compatible pour la batterie externe, arrêt du GPS au 191ème km  après 7h54' de selle. A ce moment, j'ai noté où j'étais, la distance parcourue, le temps de parcours et la durée des deux pauses qui ont suivi pour pouvoir calculer temps de parcours et kilométrage total.

Au lieu des 284 km prévus, j'estime mon parcours à 308 km (a minima), après avoir repris google map et retracé les villages  que  je me souvenais avoir traversé.  

Temps de route pauses décomptées: 13h38'

Nombre de pauses ou arrêts: 7

Eau consommée: 2,8l

Vitesse moyenne: 24,18 km/h jusque à l'arrêt du GPS, et 22,65 km/h sur l'ensemble du parcours.

C'est lent je trouve, mais j'ai vraiment galèré à plein d'endroits avec en plus le poids du sac de selle qui me ralentissait beaucoup dans les côtes surtout. J'avais plus l'oeil sur l'itinéraire que sur la route en elle-même.  Le gros avantage malgré tout c'est la quasi absence de vent et les 23°C de température qui étaient des conditions idéales pour ce genre de trajet. Cela dit, j'ai nettement accéléré les 50 derniers kilomètres, parcourus de nuit.....

Au 80ème km, déjà mal au cul sur la selle : j'ai mis un couvre-selle que j'avais embarqué prévoyant le coup,  et qui m'a grandement aidé. A l'arrivée, j'avais les genoux fatigués, un peu les quadriceps et le dos aussi. Le lendemain c'était encore un peu fatigué tout ça, mais le 2ème jour plus rien de sensible. 

Je n'ai pas l'impression d'avoir galèré physiquement par contre : je serais prêt à recommencer et suis vraiment content d'avoir tenté "l'aventure".

Juste pour mon information personnelle : qu'avais-tu mis dans tes bidons ?

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 17/08/2018 07:29

J'avoue avoir été sceptique à la lecture de sa préparation, et j'avais de sérieux doutes quand à la réussite de son projet.

Finalement, bien content pour lui qu'il m'ait donne tort, et toutes mes félicitations pour cet exploit dont je serais bien incapable, voilà qui est dit!

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 17/08/2018 10:49

Salut !

@jo GARO: je ne connais pas encore e "dodécaudax", je vais aller voir  en quoi ça consiste en effet....Perso, 200km me parait une bonne distance aussi. Ca dure quand même moins longtemps même si personnellement c'est pas la fatigue qui m'a ralenti ou gonflé, mais bien mon manque de sens de l'orientation et les détours inutiles... Donc 200km me semble super, mais ça fait quand même environ 8h de selle, auxquelles il faut rajouter au moins 3 pauses de 15min pour manger/pisser/remplir gourdes/ajuster un truc qui a bougé etc. Disons 9h pour ces 200km: en hiver entre novembre et février ça me parait difficile sans éclairage. Et tes 635 km tu es as fait comment, sur 2 jours ? Là je suis admiratif, vraiment....

 

@Igor: oui ça m'a etonné pour le GPS. C'est un GARMIN EDGE pourtant, et la notice donne son autonomie pour... 15h! 15h en veille surement car la batterie descend de 10% environ par heure et c'est pire s'il fait chaud. Du coup j'ai une batterie externe....

@Sylvain: 210km dans les Vosges ? Je suis là aussi admiratif, moi qui habite le Jura quand je vois les montées/descentes incessantes avec des côtes régulièrement à 8% c'est pas ici que je tenterai mon prochain dodécaudax. Le différentiel de vitesse entre l'ascension des côtes (8-12km/h) et la descente derrière (50-70km/h) rend le calcul des moyennes de vitesses complètement inutiles je trouve. Ceci dit je vais continuer de faire mes 50-60 km ici avec les D+ et D- qu'on a ! ;)

@Ferdinand:  quant au contenu des gourdes. Je suis parti avec l'intention de ne pas manquer ni de glucose ni de minéraux, le sodium étant le plus important pour l'effort musculaire et le plus exsudé évidemment.  1ère gourde 1l dosée à 50g/l de glucose (sous forme de miel, bien meilleur pour la santé que cette *** de sucre blanc et qui lui-même contient des minéraux entra autres...) et 1g/l de sel de table. Une 2ème gourde dosée pareil, et dans le sac de selle 1,5l de cristalline. Le dosage doit être suffisant car ni la force musculaire ni l'endurance ne m'ont manqué, y compris la récupération complète en 48h. Il semblerait que la spiruline aide à la récupération musculaire aussi. Aussi, le matin avant le départ, j'ai soigneusement préparé un gros petit dèj' riche en minéraux, protéines végétales, fructose, et lipides.

@Michel: ben que veux-tu ! J'ai nettement moins galèré là qu'il y a 10 ans pour  180 km.  C'est beaucoup de mental je pense, il ne faut pas être "à fond dedans" et s'écouter je pense, prendre ça comme une superbe expérience à vivre au fil de la traversée des départements qui t'approche de ton but tout en ne trainant pas.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 17/08/2018 11:22

Salut !

@jo GARO: je ne connais pas encore e "dodécaudax", je vais aller voir  en quoi ça consiste en effet....Perso, 200km me parait une bonne distance aussi. Ca dure quand même moins longtemps même si personnellement c'est pas la fatigue qui m'a ralenti ou gonflé, mais bien mon manque de sens de l'orientation et les détours inutiles... Donc 200km me semble super, mais ça fait quand même environ 8h de selle, auxquelles il faut rajouter au moins 3 pauses de 15min pour manger/pisser/remplir gourdes/ajuster un truc qui a bougé etc. Disons 9h pour ces 200km: en hiver entre novembre et février ça me parait difficile sans éclairage. Et tes 635 km tu es as fait comment, sur 2 jours ? Là je suis admiratif, vraiment....

 

@Igor: oui ça m'a etonné pour le GPS. C'est un GARMIN EDGE pourtant, et la notice donne son autonomie pour... 15h! 15h en veille surement car la batterie descend de 10% environ par heure et c'est pire s'il fait chaud. Du coup j'ai une batterie externe....

@Sylvain: 210km dans les Vosges ? Je suis là aussi admiratif, moi qui habite le Jura quand je vois les montées/descentes incessantes avec des côtes régulièrement à 8% c'est pas ici que je tenterai mon prochain dodécaudax. Le différentiel de vitesse entre l'ascension des côtes (8-12km/h) et la descente derrière (50-70km/h) rend le calcul des moyennes de vitesses complètement inutiles je trouve. Ceci dit je vais continuer de faire mes 50-60 km ici avec les D+ et D- qu'on a ! ;)

@Ferdinand:  quant au contenu des gourdes. Je suis parti avec l'intention de ne pas manquer ni de glucose ni de minéraux, le sodium étant le plus important pour l'effort musculaire et le plus exsudé évidemment.  1ère gourde 1l dosée à 50g/l de glucose (sous forme de miel, bien meilleur pour la santé que cette *** de sucre blanc et qui lui-même contient des minéraux entra autres...) et 1g/l de sel de table. Une 2ème gourde dosée pareil, et dans le sac de selle 1,5l de cristalline. Le dosage doit être suffisant car ni la force musculaire ni l'endurance ne m'ont manqué, y compris la récupération complète en 48h. Il semblerait que la spiruline aide à la récupération musculaire aussi. Aussi, le matin avant le départ, j'ai soigneusement préparé un gros petit dèj' riche en minéraux, protéines végétales, fructose, et lipides.

@Michel: ben que veux-tu ! J'ai nettement moins galèré là qu'il y a 10 ans pour  180 km.  C'est beaucoup de mental je pense, il ne faut pas être "à fond dedans" et s'écouter je pense, prendre ça comme une superbe expérience à vivre au fil de la traversée des départements qui t'approche de ton but tout en ne trainant pas.

Faire 200 en montagne, c'est juste une question d'habitude. Je ne dis pas que c'est facile mais avec de l'entrainement, tu y arrives. Il y a de beaux brevets de montagne pour se faire la main comme celui du Jura qui a eu lieu cette année... 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 17/08/2018 13:00

Salut !

@jo GARO: je ne connais pas encore e "dodécaudax", je vais aller voir  en quoi ça consiste en effet....Perso, 200km me parait une bonne distance aussi. Ca dure quand même moins longtemps même si personnellement c'est pas la fatigue qui m'a ralenti ou gonflé, mais bien mon manque de sens de l'orientation et les détours inutiles... Donc 200km me semble super, mais ça fait quand même environ 8h de selle, auxquelles il faut rajouter au moins 3 pauses de 15min pour manger/pisser/remplir gourdes/ajuster un truc qui a bougé etc. Disons 9h pour ces 200km: en hiver entre novembre et février ça me parait difficile sans éclairage. Et tes 635 km tu es as fait comment, sur 2 jours ? Là je suis admiratif, vraiment....

 

@Igor: oui ça m'a etonné pour le GPS. C'est un GARMIN EDGE pourtant, et la notice donne son autonomie pour... 15h! 15h en veille surement car la batterie descend de 10% environ par heure et c'est pire s'il fait chaud. Du coup j'ai une batterie externe....

@Sylvain: 210km dans les Vosges ? Je suis là aussi admiratif, moi qui habite le Jura quand je vois les montées/descentes incessantes avec des côtes régulièrement à 8% c'est pas ici que je tenterai mon prochain dodécaudax. Le différentiel de vitesse entre l'ascension des côtes (8-12km/h) et la descente derrière (50-70km/h) rend le calcul des moyennes de vitesses complètement inutiles je trouve. Ceci dit je vais continuer de faire mes 50-60 km ici avec les D+ et D- qu'on a ! ;)

@Ferdinand:  quant au contenu des gourdes. Je suis parti avec l'intention de ne pas manquer ni de glucose ni de minéraux, le sodium étant le plus important pour l'effort musculaire et le plus exsudé évidemment.  1ère gourde 1l dosée à 50g/l de glucose (sous forme de miel, bien meilleur pour la santé que cette *** de sucre blanc et qui lui-même contient des minéraux entra autres...) et 1g/l de sel de table. Une 2ème gourde dosée pareil, et dans le sac de selle 1,5l de cristalline. Le dosage doit être suffisant car ni la force musculaire ni l'endurance ne m'ont manqué, y compris la récupération complète en 48h. Il semblerait que la spiruline aide à la récupération musculaire aussi. Aussi, le matin avant le départ, j'ai soigneusement préparé un gros petit dèj' riche en minéraux, protéines végétales, fructose, et lipides.

@Michel: ben que veux-tu ! J'ai nettement moins galèré là qu'il y a 10 ans pour  180 km.  C'est beaucoup de mental je pense, il ne faut pas être "à fond dedans" et s'écouter je pense, prendre ça comme une superbe expérience à vivre au fil de la traversée des départements qui t'approche de ton but tout en ne trainant pas.

Si tu es intéressé par les longues distances, je te conseille de faire des BRM (brevets randonneurs mondiaux): cela va du 200 au 1000. Il y a sûrement un club qui en organise dans ta région. Il suffit d'aller voir sur le site de la FFCT (calendrier par région).

Répondre Prévenir le modérateur

Répondre

Modifier mon abonnement aux réponses de ce sujet

Retour au forum Route > Entraînement / Santé Haut de page

Campagnolo Août

INSTAGRAM

Sport 101 Facebook V4

La Drômoise
INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 15 septembre 2019
vendredi 20 septembre 2019
samedi 21 septembre 2019
dimanche 22 septembre 2019
samedi 28 septembre 2019
dimanche 29 septembre 2019
dimanche 13 octobre 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES