FLASHS

FORUM VELO 101

Forum Route Entraînement / Santé • Trajet de 279 km sur une journée : vos conseils ?

Retour au forum Route > Entraînement / Santé Bas de page

envoyé le 17/08/2018 17:10

Je fais le DodecAudax depuis 6 ans , et le 200 d'hiver, ça passe, mais juste, il suffit d'un éclairage de sécurité pour la "petite nuit" . Sur les 200 d'hiver , je réduis les pauses au strict nécessaire, disons 25 ou 30 mn en tout, et je fais plat pour que la moyenne soit meilleure, ce qui permet de boucler en 9 h (8h-17 h ) ou 9h15 .
Mes 200 d'été sont en montagne, ou comportent une première partie en montagne. Ca prend un peu plus de temps, 10 ou 11 h, mais en été, on s'en fiche un peu . Par temps très chaud, partir très, mais alors très très tôt, permet de réduire le temps d'exposition aux chaleurs intenses. Du style 4h-14 h ... tu as 1 ou 2 h sous la cagna, mais en se débrouillant bien ce ne sont pas des heures passées sur des grimpées de col.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 17/08/2018 17:44

Merci bien pour tous ces conseils. 

Aussi, comment vous faites pour ne pas avoir mal au cul sur la selle au bout de 3-4h de route ? J'ai un cuissard neuf et une selle que je pense être correcte ("fizik"), et au 80ème km de mon périple, j'ai été obligé de mettre un couvre-selle pour passer du confort du banc à celui d'un canapé....

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 17/08/2018 17:51

Merci bien pour tous ces conseils. 

Aussi, comment vous faites pour ne pas avoir mal au cul sur la selle au bout de 3-4h de route ? J'ai un cuissard neuf et une selle que je pense être correcte ("fizik"), et au 80ème km de mon périple, j'ai été obligé de mettre un couvre-selle pour passer du confort du banc à celui d'un canapé....

Il faut du temps pour que ton postérieur s'habitue. Tu es certain que ta selle est adaptée a ta morphologie?

Quand j'avais repris après 8 mois d'arrêt suite a mon accident, les premières sorties étaient courtes mais difficiles. On se rend vite compte que ce sont les heures de selle qui rendent les longues sorties possible. Il faut du temps comme pour tout...

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 17/08/2018 18:03

Merci bien pour tous ces conseils. 

Aussi, comment vous faites pour ne pas avoir mal au cul sur la selle au bout de 3-4h de route ? J'ai un cuissard neuf et une selle que je pense être correcte ("fizik"), et au 80ème km de mon périple, j'ai été obligé de mettre un couvre-selle pour passer du confort du banc à celui d'un canapé....

Félicitations pour la réussite de ton entreprise, surtout en l'absence de préparation spécifique, pour le mal au derche, c'est les bornes faites au préalable qui te permettent de roder le "cuir" smiley mr-green

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 17/08/2018 22:05

Salut !

@jo GARO: je ne connais pas encore e "dodécaudax", je vais aller voir  en quoi ça consiste en effet....Perso, 200km me parait une bonne distance aussi. Ca dure quand même moins longtemps même si personnellement c'est pas la fatigue qui m'a ralenti ou gonflé, mais bien mon manque de sens de l'orientation et les détours inutiles... Donc 200km me semble super, mais ça fait quand même environ 8h de selle, auxquelles il faut rajouter au moins 3 pauses de 15min pour manger/pisser/remplir gourdes/ajuster un truc qui a bougé etc. Disons 9h pour ces 200km: en hiver entre novembre et février ça me parait difficile sans éclairage. Et tes 635 km tu es as fait comment, sur 2 jours ? Là je suis admiratif, vraiment....

 

@Igor: oui ça m'a etonné pour le GPS. C'est un GARMIN EDGE pourtant, et la notice donne son autonomie pour... 15h! 15h en veille surement car la batterie descend de 10% environ par heure et c'est pire s'il fait chaud. Du coup j'ai une batterie externe....

@Sylvain: 210km dans les Vosges ? Je suis là aussi admiratif, moi qui habite le Jura quand je vois les montées/descentes incessantes avec des côtes régulièrement à 8% c'est pas ici que je tenterai mon prochain dodécaudax. Le différentiel de vitesse entre l'ascension des côtes (8-12km/h) et la descente derrière (50-70km/h) rend le calcul des moyennes de vitesses complètement inutiles je trouve. Ceci dit je vais continuer de faire mes 50-60 km ici avec les D+ et D- qu'on a ! ;)

@Ferdinand:  quant au contenu des gourdes. Je suis parti avec l'intention de ne pas manquer ni de glucose ni de minéraux, le sodium étant le plus important pour l'effort musculaire et le plus exsudé évidemment.  1ère gourde 1l dosée à 50g/l de glucose (sous forme de miel, bien meilleur pour la santé que cette *** de sucre blanc et qui lui-même contient des minéraux entra autres...) et 1g/l de sel de table. Une 2ème gourde dosée pareil, et dans le sac de selle 1,5l de cristalline. Le dosage doit être suffisant car ni la force musculaire ni l'endurance ne m'ont manqué, y compris la récupération complète en 48h. Il semblerait que la spiruline aide à la récupération musculaire aussi. Aussi, le matin avant le départ, j'ai soigneusement préparé un gros petit dèj' riche en minéraux, protéines végétales, fructose, et lipides.

@Michel: ben que veux-tu ! J'ai nettement moins galèré là qu'il y a 10 ans pour  180 km.  C'est beaucoup de mental je pense, il ne faut pas être "à fond dedans" et s'écouter je pense, prendre ça comme une superbe expérience à vivre au fil de la traversée des départements qui t'approche de ton but tout en ne trainant pas.

Jadis les 635 kilomètres avaient été fait très rapidement car dans le contexte de l'épreuve Bordeaux-Paris, même si j'avais fais les 500 derniers kilomètres seul, ça avait été bouclé en 21h, mais avec une sacrée avance car les 105 premiers kilomètres effectués en peloton avaient été parcourus à plus de 39 km/h de le moyenne, ça laisse de la marge pour s'asseoir smiley lol Pour moi c'était faisable en 18-19h selon avec qui et comment tu roules, mais on n'est pas du tout dans le même contexte que entièrement seul depuis chez soi en totale autonomie avec un esprit neutre. 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 17/08/2018 22:07

Merci bien pour tous ces conseils. 

Aussi, comment vous faites pour ne pas avoir mal au cul sur la selle au bout de 3-4h de route ? J'ai un cuissard neuf et une selle que je pense être correcte ("fizik"), et au 80ème km de mon périple, j'ai été obligé de mettre un couvre-selle pour passer du confort du banc à celui d'un canapé....

Sur les distances de plus de 200 km, je n'utilise que des cuissards typés longue distance + crème bepanthen surtout s'il fait très chaud .

Il faut aussi penser à se mettre en danseuse très régulièrement. Je n'ai jamais eu de souci réel de ce côté même sur les 1200 km du PBP ... mais je pense que je suis chanceuse car c'est assez rare. 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 18/08/2018 17:10

Sur les distances de plus de 200 km, je n'utilise que des cuissards typés longue distance + crème bepanthen surtout s'il fait très chaud .

Il faut aussi penser à se mettre en danseuse très régulièrement. Je n'ai jamais eu de souci réel de ce côté même sur les 1200 km du PBP ... mais je pense que je suis chanceuse car c'est assez rare. 

Perso j'ai évité de me mettre en danseuse, n'ayant jamais parcouru de si longues distances  je craignais de trop vite me fatiguer les jambes, j'ai cherché à rouler à allure moyenne  tout le temps pour être sûr d'arriver au bout. Seulement sur les 50 derniers km j'ai accéléré , mais je commençais à avoir mal aux genoux là, donc pour pédaler en danseuse....  Il y a un début à tout, mais je suis pressé de faire un  200km dès que possible . 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 18/08/2018 17:25

Perso j'ai évité de me mettre en danseuse, n'ayant jamais parcouru de si longues distances  je craignais de trop vite me fatiguer les jambes, j'ai cherché à rouler à allure moyenne  tout le temps pour être sûr d'arriver au bout. Seulement sur les 50 derniers km j'ai accéléré , mais je commençais à avoir mal aux genoux là, donc pour pédaler en danseuse....  Il y a un début à tout, mais je suis pressé de faire un  200km dès que possible . 

Là il s'agit juste de se mettre en danseuse quelques secondes ou quelques dizaines de secondes toutes les 10 mn, sur le plat ou en faux plat descendant, pour permettre à la circulation de "se refaire" dans la zone. Pas de monter un col tout en danseuse smiley mr-green

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 18/08/2018 17:35

Là il s'agit juste de se mettre en danseuse quelques secondes ou quelques dizaines de secondes toutes les 10 mn, sur le plat ou en faux plat descendant, pour permettre à la circulation de "se refaire" dans la zone. Pas de monter un col tout en danseuse smiley mr-green

Je roule énormément en danseuse (je suis très élégant en tutu) et il est vrai que ça remet bien tout en place, en assouplissant l'ensemble du corps.

Parfois il ne s'agit que de quelques secondes, mais c'est nécessaire à l'équilibre général et j'en ressens immédiatement les bienfaits.

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 18/08/2018 18:56

Salut !

@jo GARO: je ne connais pas encore e "dodécaudax", je vais aller voir  en quoi ça consiste en effet....Perso, 200km me parait une bonne distance aussi. Ca dure quand même moins longtemps même si personnellement c'est pas la fatigue qui m'a ralenti ou gonflé, mais bien mon manque de sens de l'orientation et les détours inutiles... Donc 200km me semble super, mais ça fait quand même environ 8h de selle, auxquelles il faut rajouter au moins 3 pauses de 15min pour manger/pisser/remplir gourdes/ajuster un truc qui a bougé etc. Disons 9h pour ces 200km: en hiver entre novembre et février ça me parait difficile sans éclairage. Et tes 635 km tu es as fait comment, sur 2 jours ? Là je suis admiratif, vraiment....

 

@Igor: oui ça m'a etonné pour le GPS. C'est un GARMIN EDGE pourtant, et la notice donne son autonomie pour... 15h! 15h en veille surement car la batterie descend de 10% environ par heure et c'est pire s'il fait chaud. Du coup j'ai une batterie externe....

@Sylvain: 210km dans les Vosges ? Je suis là aussi admiratif, moi qui habite le Jura quand je vois les montées/descentes incessantes avec des côtes régulièrement à 8% c'est pas ici que je tenterai mon prochain dodécaudax. Le différentiel de vitesse entre l'ascension des côtes (8-12km/h) et la descente derrière (50-70km/h) rend le calcul des moyennes de vitesses complètement inutiles je trouve. Ceci dit je vais continuer de faire mes 50-60 km ici avec les D+ et D- qu'on a ! ;)

@Ferdinand:  quant au contenu des gourdes. Je suis parti avec l'intention de ne pas manquer ni de glucose ni de minéraux, le sodium étant le plus important pour l'effort musculaire et le plus exsudé évidemment.  1ère gourde 1l dosée à 50g/l de glucose (sous forme de miel, bien meilleur pour la santé que cette *** de sucre blanc et qui lui-même contient des minéraux entra autres...) et 1g/l de sel de table. Une 2ème gourde dosée pareil, et dans le sac de selle 1,5l de cristalline. Le dosage doit être suffisant car ni la force musculaire ni l'endurance ne m'ont manqué, y compris la récupération complète en 48h. Il semblerait que la spiruline aide à la récupération musculaire aussi. Aussi, le matin avant le départ, j'ai soigneusement préparé un gros petit dèj' riche en minéraux, protéines végétales, fructose, et lipides.

@Michel: ben que veux-tu ! J'ai nettement moins galèré là qu'il y a 10 ans pour  180 km.  C'est beaucoup de mental je pense, il ne faut pas être "à fond dedans" et s'écouter je pense, prendre ça comme une superbe expérience à vivre au fil de la traversée des départements qui t'approche de ton but tout en ne trainant pas.

Félicitations ! Et chapeau bas smiley foot-in-mouth

Ton Garmin ne suivais pas le fichier GPX préalablement téléchargé ?

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 19/08/2018 10:21

Félicitations ! Et chapeau bas smiley foot-in-mouth

Ton Garmin ne suivais pas le fichier GPX préalablement téléchargé ?

Merci Jérémie.  Je ne crois pas avoir de mérite particulier, très franchement je n'ai pas galèré physiquement.... 

Je ne sais probablement pas bien me servir de mon GARMIN  car  je ne sais pas ce qu'est un fichier GPX.  J'avais  tout simplement noté sur une feuille les villages à traverser et les coordonnées GPS de certains points sur mon trajet: coordonnées entrées  dans le GPS les une après les autres à mesure que j'avançais et qui devaient me servir d'autant de "relais" sur mon chemin. Mais voilà, de point en point, le GPS m'a fait faire des détours imprévus, passer dans des sens-interdit et impasses....  Sans compter, les pistes "cyclables" à peine carrossables pour un vélo de route .

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 19/08/2018 10:40

Merci Jérémie.  Je ne crois pas avoir de mérite particulier, très franchement je n'ai pas galèré physiquement.... 

Je ne sais probablement pas bien me servir de mon GARMIN  car  je ne sais pas ce qu'est un fichier GPX.  J'avais  tout simplement noté sur une feuille les villages à traverser et les coordonnées GPS de certains points sur mon trajet: coordonnées entrées  dans le GPS les une après les autres à mesure que j'avançais et qui devaient me servir d'autant de "relais" sur mon chemin. Mais voilà, de point en point, le GPS m'a fait faire des détours imprévus, passer dans des sens-interdit et impasses....  Sans compter, les pistes "cyclables" à peine carrossables pour un vélo de route .

Un fichier GPX, c'est en fait une trace préalablement établie que tu charges dans ton Garmin. En gros, il lit alors la carte à ta place et t'indiques le chemin à suivre. Suivre les coordonnées comme t as fait peut fonctionner, mais tu dois alors bien paramétrer ton GPS pour qu'il comprenne que tu es un cycliste sur route et as un VTTiste ou un piéton. 

Répondre Prévenir le modérateur

Répondre

Modifier mon abonnement aux réponses de ce sujet

Retour au forum Route > Entraînement / Santé Haut de page

abus JUIN

KTM

INSCRIPTION EN LIGNE