FLASHS

FORUM VELO 101

Forum Autres Dopage • Zimmerman Delion Bassons Moncoutié

Retour au forum Autres > Dopage Bas de page

envoyé le 10/06/2018 20:39

je te retourne la question peuvent t'ils être clean ?  smiley cool

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 11/06/2018 17:21

Malheureusement le post est parti en sucette. En arriver à compte le nombre de français dans le top 20 pour prouver qu'il n'y a pas eu de changement de résultat pour le cyclisme Français après 1998, mon dieu smiley rolleyes.

 

Donc pour en revenir au sujet, d'après Thomas Dekker (dans son bouquin), Laurens Ten Dam est complètement clean. Il est décrit comme quelqu'un faisant du vélo uniquement pour le plaisir.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 11/06/2018 17:52

Le Zimmerman, c'est Urs.

Comme beaucoup ici pensent que tous les coureurs pro se dopent, je commence une liste de pros qui me semblent au-dessus de tout soupçon.

Je vous invite à la compléter. (J'aurais bien mis d'autres noms, mais c'était l'assurance de faire déraper immédiatement).

N’importe quel coureur s'est dopé un certain nombre de fois.

J'en suis certain à 100 %.smiley wink

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 11/06/2018 22:31

Malheureusement le post est parti en sucette. En arriver à compte le nombre de français dans le top 20 pour prouver qu'il n'y a pas eu de changement de résultat pour le cyclisme Français après 1998, mon dieu smiley rolleyes.

 

Donc pour en revenir au sujet, d'après Thomas Dekker (dans son bouquin), Laurens Ten Dam est complètement clean. Il est décrit comme quelqu'un faisant du vélo uniquement pour le plaisir.

"...Laurens Ten Dam est complètement clean. Il est décrit comme quelqu'un faisant du vélo uniquement pour le plaisir."

 

Y'a des mecs comme ça, c'est dur à accepter pour ceux qui clament que tous se dopent. 

Le simple fait qu'il affiche tout sur strava depuis des années donne confiance car s'il se dopait il donnerait des fouets pour se faire battre. Il est très difficile de truquer des données année après année.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 12/06/2018 10:39

Ce que tu dis est vrai, mais ne pas reconnaitre qu'à partir de 1999, il y a eu une vrai rupture dans les résultats des Français, c'est se voiler la face.

C'est dommage, sur cqranqing, le classement par nation ne remonte que jusqu'à 1999, on ne voit donc pas cette rupture. On peut néanmoins voir la différence phénoménale avec aujourd'hui (le calcul du nb de points étant le même). Cela donne une meilleure image, en prenant en compte toute la saison, pas uniquement le Tour.

 

1999 : 7552 pts (4ème nation)

2000 : 6744 pts (5ème nation)

2001 : 6969 pts (4ème nation)

2002 : 6345 pts (4ème nation)

2003 : 6679 pts (4ème nation)

2004 : 6109 pts (6ème nation)

2005 : 5124 pts (8ème nation)

2006 : 5780 pts (7ème nation)

2007 : 5235 pts (8ème nation)

2008 : 5927 pts (6ème nation)

2009 : 6791 pts  (6ème nation)

2010 : 6207 pts (5ème nation)

2011 : 8135 pts (4ème nation)

2012 : 7651 pts (5ème nation)

2013 : 8340 pts (3ème nation)

2014 : 10148 pts (2ème nation)

2015 : 8667 pts (4ème nation)

2016 : 10378 pts (1ère nation)

2017 : 10317 pts (3ème nation)

2018 : 5361 pts (4ème nation). C'est  juste correcte, moins bon que l'an dernier (perte  de points du top 5 de Pinot sur le Giro).

 

Vu les résultats de 1997, début 1998, on peut penser qu'on était sur des bases supérieures à 10000 points.

On voit donc bien la cassure dès 1999. Alors je ne dis pas qu'en France on a arrêté de se doper, mais qu'il y ait eu une prise de conscience collective, ça oui.

 

 

 

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 12/06/2018 12:17

Ce que tu dis est vrai, mais ne pas reconnaitre qu'à partir de 1999, il y a eu une vrai rupture dans les résultats des Français, c'est se voiler la face.

C'est dommage, sur cqranqing, le classement par nation ne remonte que jusqu'à 1999, on ne voit donc pas cette rupture. On peut néanmoins voir la différence phénoménale avec aujourd'hui (le calcul du nb de points étant le même). Cela donne une meilleure image, en prenant en compte toute la saison, pas uniquement le Tour.

 

1999 : 7552 pts (4ème nation)

2000 : 6744 pts (5ème nation)

2001 : 6969 pts (4ème nation)

2002 : 6345 pts (4ème nation)

2003 : 6679 pts (4ème nation)

2004 : 6109 pts (6ème nation)

2005 : 5124 pts (8ème nation)

2006 : 5780 pts (7ème nation)

2007 : 5235 pts (8ème nation)

2008 : 5927 pts (6ème nation)

2009 : 6791 pts  (6ème nation)

2010 : 6207 pts (5ème nation)

2011 : 8135 pts (4ème nation)

2012 : 7651 pts (5ème nation)

2013 : 8340 pts (3ème nation)

2014 : 10148 pts (2ème nation)

2015 : 8667 pts (4ème nation)

2016 : 10378 pts (1ère nation)

2017 : 10317 pts (3ème nation)

2018 : 5361 pts (4ème nation). C'est  juste correcte, moins bon que l'an dernier (perte  de points du top 5 de Pinot sur le Giro).

 

Vu les résultats de 1997, début 1998, on peut penser qu'on était sur des bases supérieures à 10000 points.

On voit donc bien la cassure dès 1999. Alors je ne dis pas qu'en France on a arrêté de se doper, mais qu'il y ait eu une prise de conscience collective, ça oui.

 

 

 

 

Intéressant ..

 

 

Le cyclisme est plus agréable a regarder je trouve depuis quelques temps malgré encore quelques cas de dopages ...

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 12/06/2018 15:52

Tout est disponible sur cqranquing, je te laisse regarder.

 

En gros, l'Italie et l'Espagne se partagent les 2 premières places de 1999 à 2013 avec pour l'Italie plus de 10000pts tous les ans et pour l'Espagne plus de 9000pts chaque année.

 

Pour la Belgique, ils connaissent un creux dans le début des années 2000, comme pour la France, le dopage explique en partie ce creux avec la fin des résultats pour Franck Van den Broeck après 1999, associé aux fin de carrières de Tchmil et Musseew.

Répondre Prévenir le modérateur

Répondre

Modifier mon abonnement aux réponses de ce sujet

Retour au forum Autres > Dopage Haut de page

KTM

Sport 101 Facebook V4