FLASHS

Tests de matériel

Test du Bianchi 928 Carbon Superleggera

Publié le 04/02/2009 00:05

Test du Bianchi 928 Carbon Superleggera, un cadre destiné à la compétition qui apparaît tout de suite solide, compact, bien campé sur ses bases.
Test du Bianchi 928 Carbon Superleggera, un cadre destiné à la compétition qui apparaît tout de suite solide, compact, bien campé sur ses bases.

Un cadre nano tech :

L'hiver passé, nous avions testé le Bianchi 928 C2C "Coast to Coast", un vélo aux lignes futuristes conçu pour les cyclosportifs. Cette année, nous montons en gamme avec le 928 Carbon Superleggera, pour atteindre la hors catégorie : un cadre HoC destiné à la compétition qui fut celui utilisé par le team Barloworld en 2008. La conception de ce cadre relève elle aussi de la technologie du futur, puisqu'elle met en œuvre les nanotechnologies, dont on dit que les applications vont révolutionner l'industrie des prochaines décennies. Un nanotube de carbone est 100000 fois plus fin qu'un cheveu, six fois plus léger et cent fois plus résistant que l'acier, ce qui en fait le matériau le plus solide jamais construit. Déjà présent dans les balles et les raquettes de tennis, les skis, les carrosseries de Formule 1, et donc les cadres de vélo, notamment chez BMC, Time et Bianchi.

Nous n'en sommes là qu'aux premiers balbutiements de cette révolution technologique. Concernant les cadres de vélo, il s'agit d'une évolution du matériau composite pour le rendre plus résistant, notamment à la coupure pour laquelle Bianchi annonce 27 % de gain. Les microfissures commencent dans les espaces vides présents entre la fibre de carbone et la résine époxyde. Ces espaces sont d'extrêmes petites dimensions. En comblant ces espaces par un additif nanopower, la structure du cadre est plus compacte et plus résistante. La fourche bénéficie également de cette technologie, et d'un renfort interne : Technology Section Reinforce TSR. Le cadre pèse 850 grammes et la fourche 315 grammes. Le qualificatif Superleggera est donc ici justifié.

Précisons maintenant l'origine du matricule 928 de ce cadre. Au nombre 928 est associé le nombre 459, ceci afin d'évoquer les années 1949, 1952 et 1998. Et qu'y a-t-il de commun à ces trois années ? Le doublé Giro-Tour de France pour Bianchi avec les fabuleux Fausto Coppi et Marco Pantani !

Un vert céleste musclé :

Au premier regard, ce cadre nous apparaît solide, compact, bien campé sur ses bases. Celles-ci, larges et triangulées, rejoignent un boitier de pédalier massif sur lequel s'appuie un tube diagonal au diamètre imposant qui semble tenir le tube de direction par deux doigts qui l'enlacent. Le tube supérieur fait de même. Pentagonal à l'avant, ce tube bloque celui de la selle sur quatre côtés pour se prolonger en un wishbone lui aussi volumineux, sur lequel s'accrochent des haubans incurvés. Autant de pièces qui intimement reliées ne semblent n'en faire qu'une seule, solide et compacte, prête à résister aux plus fortes sollicitations.

Equipées de pneus Vittoria Diamente Pro Light, les roues Campagnolo Eurus et leurs fameux rayonnages G3 aux larges rayons confirment l'aspect musclé de l'animal. Groupe Campagnolo Record 53x39, potence Dedaelementi Zero 100, cintre Deda Campione, tige de selle Deda BlackStick superbement associée à une selle Fi'zi:k Arione Cx carbone. C'est 6,7 kg de beau matériel, et de haut de gamme d'origine italienne ! Nous regretterons seulement que la guidoline ne soit pas plus épaisse et donc plus confortable.
Les lignes de ce cadre sont élégamment soulignées par deux couleurs : le noir et le vert céleste. Ce vert céleste, qui identifie immédiatement un vélo Bianchi, est si bien nommé qu'il toucha effectivement les cieux lors des magnifiques ascensions de Fausto Coppi et de Marco Pantani. Une couleur dont on pourrait dire qu'elle appartient au patrimoine italien. Bianchi semble en tous cas le revendiquer puisqu'à côté de trois petits carrés vert-blanc-rouge du drapeau national s'aligne un quatrième carré vert céleste.

Un pur-sang italien :

Il n'est pas besoin de rouler très longtemps sur ce vélo pour être convaincu que nous chevauchons là un cheval de course diablement efficace. La direction bien alignée sur le cadre et la trajectoire, l'arrière pousse le vélo sans faiblir, les relances sont vives, légères et faciles. Le rendement est donc excellent, mais bien évidemment le dynamisme de ce destrier ne fait pas dans la souplesse, et il pourrait bien user son cavalier avant la ligne d'arrivée si celui-ci ne soigne pas son coup de pédale et son choix de braquet, notamment dans les longues ascensions.
Soyons précis : il s'agit bien que le cycliste adapte son effort aux performances du cadre. Ce dernier n'est pas exclusif, pas excessivement rigide, son confort est même très satisfaisant. C'est un vélo de course qui ravira les coureurs, mais qui conviendra aussi aux cyclosportifs, sachant que les uns et les autres devront rester lucides face à la facilité de relance et au rendement de ce Bianchi.

Qu'en est-il des roues Campagnolo Eurus ? D'évidence, pour rouler sur le grand braquet, elles sont parfaites. Mais pour grimper, la roue arrière semble un peu lourde et d'une inertie peu adaptée. Notre essayeur n'a pas résisté à l'envie de tester ce cadre avec ses roues Mavic Cosmic Carbone Ultimate, d'autant plus que ce sont celles qu'utilise l'équipe Barloworld. La rigidité du cadre est alors plus flagrante et la machine devenue quasiment aérienne ! Il est clair qu'un cadre de ce calibre mérite des roues appropriées au gabarit du cycliste et au terrain d'expression. A chacun d'optimiser le choix de ses roues.

Les tailles et les prix :

Attention au choix de la taille, car il n'en existe que six. Les longueurs ramenées à l'horizontale sont 525, 535, 550, 560, 575 et 585 mm. La configuration présentée ici, avec les roues Eurus et donc le nouveau groupe Record 11 vitesses coûte 6999 €. Mais ce cadre est également proposé par Cycleurope pour 4999 € avec des roues Campa Zonda et le groupe Chorus 11 vitesses, ou équipé de roues Mavic Ksyrium Elite et un groupe Ultegra SL pour 3699 €. Ce qui rend tout de même plus accessible ce cadre de très haut de gamme.

Plus d'infos sur Bianchi sur www.bianchi.com. Pour toute question sur ce test matériel, vous pouvez nous contacter directement par email : testvelo101@velo101.com.
INSCRIPTION EN LIGNE
samedi 05 juin 2021
dimanche 06 juin 2021
dimanche 20 juin 2021
samedi 03 juillet 2021
dimanche 01 août 2021
samedi 14 août 2021
dimanche 29 août 2021
vendredi 10 septembre 2021

VOIR TOUTES LES EPREUVES