FLASHS

Journaux de bord

JDB #4 : W.TURNES

Publié le 25/04/2019 08:00

Troisième rendez-vous du Journal de bord, cette fois, c'est le Cyclosport avec William Turnes. Cyclosportif et écrivain emblématique de son sport.


- Comment se déroule ce début de saison ?

Je viens de poser mes skis.

Après un rythme intense alternant entre les pistes enneigées et le vélo, la transition est d'actualité. Le relâchement et la fatigue accumulée se font sentir. Je connais ces moments particuliers et après une quinzaine tout rentre dans l'ordre. 

- Quelles sont les premières courses au programme ?

Je me suis déjà aligné sur 2 chronos (Aiton et Chanaz). Un peu tôt compte tenu de mon entrainement mais la courte distance et l'effort solitaire m'ont convaincu. Le but était de prendre ces départs pour régler les automatismes et autres protocoles que je découvre. Aussi je l'avoue, savoir où je me situe par rapport aux spécialistes de l'exercice était une interrogation. 

- La forme est bonne et tu ressens les bienfaits de l'entrainement hivernal ?

Oui l'entrainement hivernal est primordial pour débuter sans trop de retard. Mes performances sur ces 2 CLM m'ont largement satisfait. Je me situe à quelques secondes de coureurs d'expérience et qui ont déjà bien couru l'hiver. C'est donc encourageant et motivant pour les futurs entraînements spécifiques. 

- Tu vois encore des points à travailler ?

A chaque début de saison je sens mes lacunes (vélocité, distance, rythme, poids...) par rapport aux coureurs qui roulent plus. En revanche le ski m'apporte de la force et un état de forme bien maintenu.

turnes 2William Turnes | © William Turnes

- Comment organises-tu tes semaines d'entrainement ?

Après 4 mois où je dois composer entre mon activité professionnelle saisonnière (sans jour de repos) et les entraînements, je m'autorise un bon mois où le vélo est ma priorité. Je vais donc rouler avec moins de contraintes de timing. Un luxe qui me permet en général de combler mon retard. 

- Le temps n'est pas trop un frein pour les sorties ?

A cette époque souvent la météo est correcte chez moi.

Les cols vont commencer à se dégager...

Sinon je pars avec mon camping car vers un terrain adéquat. 

- Tu fais quelques cyclosportives en attendant les grosses échéances ?

- Lesquelles sont-elles et quels sont leurs objectifs ?

Oui je commence le week-end du 28 au Raid du Bugey. 

La route verte puis la Côte d'Orienne (pour la qualif des championnat de France FFC) devraient suivre.  

Lorsque je prends un départ c'est toujours avec l'envie de pouvoir jouer et peser sur la course. Mes souhaits sont là dès que ma condition me le permettra (fin mai j'espère).

Cette année mes premiers objectifs se situent début juin avec une manche UCI Granfondo en Slovénie. L'Ardéchoise que je pense découvrir. Les championnats de France dans les 2 disciplines mi juillet. Les Championnat du monde Master en Pologne Fin Août. 

Je peux également partir vers des projets de dernières minutes comme Le Tour de Marie Galante l'année dernière. 

Je ne m'impose aucune barrière. Si l'opportunité et l'envie sont là, je fonce...

Je pratique mon sport sans aucune pression hormis celle de donner mon meilleur et de me créer de riches souvenirs.

null

Cette année, j'ai voulu marquer mon attachement à mon rôle d'ambassadeur de La Maurienne.
J'ai projeté en avant première un film promotionnel que j'ai décidé de tourner l'automne dernier. 
C'est une véritable satisfaction de partager ainsi les images de mon ''territoire magiques'':

Maillon_Octobre 2019

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE