FLASHS

Magazine

On a aimé / On a moins aimé

Publié le 05/08/2019 07:00

La rééducation de Froome, l'exploit de Remco, l'ambiance sur la Ride London, le retour tout en haut de PFP, l'abandon de Julian Alaphilippe, la vague de Kirsten Wild... Retrouvez tout ce qu'on a aimé et moins aimé cette semaine.

On a aimé, 

La rééducation de Chris Froome. Il a partagé une vidéo sur son compte Twitter où il pédale sur son home-trainer, à une jambe. Même si l’on sait que ça va être compliqué de performer d’ici la fin de saison, cela fait plaisir de voir un grand champion sur pieds déterminé à revenir au plus haut-niveau. 

Evenepoel remporte sa première grande classiqueEvenepoel remporte sa première grande classique | © donostiako klasikoa

Remco Evenepoel qui réalise l’exploit. Du haut de ses 19 ans le Belge Remco Evenepoel membre du Wolf Pack a remporté en solitaire la Clasica San Sebastian après être sorti dans les 20 derniers kilomètres et avoir résisté au retour des favoris, notamment un certain Greg Van Avermaet, Champion Olympique en titre, rien que ça. L’an dernier il dominait tous les débats chez les juniors et bien après quelques mois au sein du peloton professionnel il continue sur sa lancée. Nous avons une génération dorée et un avenir radieux avec cette pépite et Egan Bernal, Thomas Pidcock, Tadej Pogacar… 

Le peloton féminin dans les rues de LondresLe peloton féminin dans les rues de Londres | © Ride London

L’ambiance sur la Ride London. Les Anglais savent faire, ce week-end de Ride London a été une vraie réussite. On a surtout aimé la version féminine le samedi soir en plein centre, en passant notamment à côté du Palais de Buckingham. Tout était réuni pour avoir un bel évènement : un public nombreux qui sait mettre l’ambiance, un live télévisé sur Eurosport, la même grille de prix que les hommes (25000 euros pour le/la vainqueur(e)), une magnifique cérémonie protocolaire et une sécurité irréprochable pour les cyclistes. Des épreuves comme ça, on en veut plus ! 

PFP s'impose à Val di Sole en Coupe du MondePFP s'impose à Val di Sole en Coupe du Monde | © WMN Cycling

Les retours simultanés au plus haut niveau de Pauline Ferrand-Prévôt et Jenny Risseveds, la Suédoise championne olympique de VTT à Rio. La Champenoise renoue avec la première marche du podium à Val di Sole lors de la Coupe du Monde de VTT et la Suédoise prend la troisième place après un après-JO très compliqué. A 3 semaines des Championnats du Monde ça promet et laisse tous les espoirs pour Julie Bresset, elle aussi Championne Olympiques à Londres, en 2012. 

Mattéo Trentin s'impose à GapMattéo Trentin s'impose à Gap | © Getty Images

Petit retour sur le Tour de France. Mattéo Trentin chez CCC, Vincenzo Nibali pressenti avec une colonie italienne pour épauler Giulio Ciccone chez Trek-Segafredo et Nairo Quintana envisagé chez Arkéa-Samsic ont tous les trois laissé un joli cadeau d’adieu à leur équipe, sous forme d’une victoire d’étape sur le Tour. Le signe que, malgré un Tour pas facile à certains moments, ils ont tenu à laisser une jolie signature au bas du contrat. 

On a moins aimé, 

L’abandon de Julian Alaphilippe sur la Clasica San Sebastian. Samedi Julian Alaphilippe (Deceuninck Quick Step) a abandonné la Clasica San Sebastian, il n’a pas été en mesure de réaliser le doublé après son succès l’an dernier. Même si l’on comprend qu’il est fatigué et que la pression retombe après son si beau Tour de France on aurait aimé le voir à la bagarre dans le final de cette Classica qui lui convient si bien. 

Chute dans le sprint final de Ride LondonChute dans le sprint final de Ride London | © Anton Vos

La vague de Kirsten Wild. Samedi soir s’est déroulée la Ride London féminine en plein centre de Londres, une course rapide qui s’est terminée par un sprint chaotique. En effet, la Néerlandaise Kirsten Wild (WNT Rotor) a fait une vague ce qui provoque une énorme chute aux 300 mètres. Elle coupe la ligne en première position mais a finalement été déclassée pour son attitude, une juste décision de la part du jury car plus de 15 filles vont au sol… On sait que dans un sprint ça frotte, ça joue des coudes, ça fait peur et il faut faire sa place mais sans mettre en danger les autres concurrent(e)s. 

Movistar meilleure équipe du TDFMovistar meilleure équipe du TDF | © Movistar

Là aussi, retour sur le Tour avec la stratégie incompréhensible des Movistar. On vous a épargné l’interview de fin de Tour « On est contents car on a gagné le classement par équipes ». Mais comment expliquer un tel fiasco quand on a 4 coureurs dans l’échappée royale derrière Nibali à Val Thorens et qu’on se contente de faire deux et trois. Quand on a Mikel Landa, Alejandro Valverde, Nairo Quintana mieux que secondés par Marc Soler, vainqueur de Paris-Nice, rien que ça. On se doit d’avoir une stratégie d’attaque et pas simplement se contenter de suivre.

Fulcrum Speed 40 DB et Zerocarbon_Decembre 2019

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 15 décembre 2019
dimanche 02 février 2020
dimanche 01 mars 2020
dimanche 08 mars 2020
dimanche 05 avril 2020
dimanche 12 avril 2020
dimanche 10 mai 2020

VOIR TOUTES LES EPREUVES