FLASHS

Tests de matériel

Test d’une tenue femme PEARL iZUMi

Publié le 28/03/2018 10:00

Durant l'hiver, notre testeuse a eu tout loisir d’essayer une tenue de chez PEARL iZUMi comprenant la veste ELITE Pursuit Softshell, le cuissard long à bretelles ELITE Pursuit Thermal, et le sous-maillot ML P.R.O. Transfer Wool.

Test d’une tenue femme PEARL iZUMiTest d’une tenue femme PEARL iZUMi | © Vélo101Commençons par la veste (149,95 € du S au XL) combinant deux matières : la ELITE Softshell, soit trois couches qui isolent, protègent et respirent, sur le devant et les manches, ainsi que la ELITE Thermal Fleece, une maille en polaire thermique dans le dos. Quoi de mieux pour créer un équilibre idéal entre le transfert d'humidité et la résistance au vent et à l'eau. Lors de nos entraînements, juste avec le sous-maillot dessous, on a pu constater que l’on transpirait peu et que les variations de températures, lors de montées suivies de descentes par exemple, ne procuraient pas de sensations de froid incommodantes.

La doublure intérieure est toute douce, apportant un excellent confort, renforcé par l’extrême extensibilité du produit qui permet une liberté de mouvement exceptionnelle sur le vélo.

On notera que le col remonte bien haut, appréciable lors de températures fraîches, et offrant la possibilité de ne pas mettre de tour de cou selon la météo. Afin d’éviter les irritations, la fermeture éclair, doublée tout le long pour empêcher les entrées d’air, est protégée par un rabat en bout de ligne.

Petit bémol, les manches sont vraiment longues et un peu trop larges.

Test d’une tenue femme PEARL iZUMiTest d’une tenue femme PEARL iZUMi | © Vélo101A l’arrière, on trouve trois poches, assez profondes pour y glisser le nécessaire de réparation, ravitaillement… Et, une couche supplémentaire en cas de pluie ou de grand froid ! En effet, si l’on peut, sans problème, rouler sous une bruine ou quelques averses, la matière dorsale ne confère pas une imperméabilité totale. Tout comme par des températures sous les 7°, cette veste nécessite le port d’une épaisseur en sus.

A souligner, la présence de multiples éléments réfléchissants afin de renforcer le côté sécuritaire lors d’une faible luminosité, sachant que le coloris rose fluo ne passe pas inaperçu !

Test d’une tenue femme PEARL iZUMiTest d’une tenue femme PEARL iZUMi | © Vélo101Passons maintenant au cuissard long à bretelles, noir (149,95 € du S au L). Il a été confectionné dans une matière en laine polaire thermique dotée de la nouvelle technologie PI Dry™, traitement hydrophobe utilisé sur les tissus tissés ou tricotés, permettant aux fibres de repousser l’eau, sans affecter la respirabilité ou la sensation au toucher.

Contrairement à un traitement déperlant classique dont les propriétés hydrophobes s'amenuisent déjà après 20 lavages, celui-ci promet une efficacité maximale même après 100 lavages.

Tout comme les manches de la veste, le collant est un peu long. Il semblerait donc que PEARL iZUMi taille plutôt grand, ou tout au moins, que la marque soit généreuse en longueur.

Test d’une tenue femme PEARL iZUMiTest d’une tenue femme PEARL iZUMi | © Vélo101Le cuissard est très confortable, la peau de chamois ELITE Pursuit 1 :1 épousant parfaitement l’anatomie féminine, et permettant de rouler 4 à 5 heures sans aucun soucis, nous avons pu le vérifier lors de nos longues sorties foncières. Afin de permettre de l’enfiler plus facilement, il est muni de fermetures éclair en bas des jambes, protégées par un rabat en bout, encore un détail qui fait toute la différence. Elles sont ourlées d’éléments réfléchissants que l’on retrouve aussi un peu plus haut, tandis que le logo PEARL iZUMi est apposé sur la fesse gauche et la cuisse droite.

L’originalité de ce collant tient dans le fait que l’arrière des bretelles ne soit pas rattaché à la ceinture élastiquée, et ce, afin de ne pas avoir à se déshabiller complètement si la cycliste ressent le besoin de satisfaire une envie pressante. Une idée ingénieuse qui conforte notre impression sur PEARL iZUMi et sa volonté d’offrir à ses clientes le meilleur produit possible.

Autre détail non négligeable, la présence d’une attache centrale à l’avant des bretelles qui permet, si on le souhaite, de les resserrer.

Test d’une tenue femme PEARL iZUMiTest d’une tenue femme PEARL iZUMi | © Vélo101Souvent négligé par le cycliste, le sous-maillot est pourtant un élément très important dans sa tenue. Ici, le P.R.O. Women’s Transfer Wool Long Sleeve Cycling Baselayer (79,95 € du XS au XL) est composée en grande partie de laine mérinos, 86% à l’avant et 38% à l’arrière. Une matière isolante qui évacue bien la transpiration et n’a pas d’odeur, fort appréciable car il évite cette sensation de froid quand l’humidité reste au contact de la peau.

Sa coupe est prêt du corps et différents empiècements le composent afin d’optimiser la protection et la respirabilité. En effet, le dos et le dessous des bras sont en maille "nid d'abeille" tandis que ventre, poitrine et dessus des bras sont plus épais, la partie latérale des manches étant très extensible pour un ajustement optimal en position plus allongée sur le vélo.

Encore une fois, les manches sont longues, mais ce n'est pas gênant, et un petit élastique au poignet permet, pour celles qui le souhaitent, d’y glisser le pouce pour un maintien plus précis. 

Ce sous-maillot est très efficace, offrant une bonne protection contre le froid et optimisant l’évacuation de l’humidité. PEARL iZUMi indique de l’utiliser entre -7 et 7°, mais tout dépend de ce que l’on met par dessus. Si l’on avait une petite recommandation à faire à la marque, ce serait de rehausser un brin l’encolure, ou de proposer un modèle similaire mais avec un col cheminée, plus adapté à la saison hivernale.

Vous pouvez retrouver ces produits sur www.pearlizumi.com, et poser vos questions à notre testeuse sur testvelo101@velo101.com

 

Maillon_Octobre 2019

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE