FLASHS

Tests de matériel

Test du home-trainer Elite Drivo

Publié le 01/02/2017 10:58

Modèle haut de gamme de chez Elite, le home-trainer Drivo se distingue de ses concurrents par son capteur de puissance intégré.

Test du home-trainer Elite DrivoTest du home-trainer Elite Drivo | © Stéphane CognetLe dernier né et haut de gamme de la marque italienne en matière de home-trainer : le Drivo. Son atout mis en avant par Elite est son capteur de puissance intégré. En effet quand la plupart de ses concurrents calcule la puissance grâce à des algorithmes, le Drivo fonctionne comme vos capteurs de puissance présents sur votre vélo. C’est pourquoi le fabricant donne 1% de marge d’erreur sur la puissance. Nous vérifierons ces dires lors du test.

Le Drivo est livré dans un beau carton noir, bien emballé et rangé dans ses mousses de maintien. Ces home-trainer sont toujours assez lourds. Le haut de gamme d’Elite affiche un peu plus de 24 kg. A l’intérieur vous trouverez le logiciel de la marque, un DVD de la montée de l’Alpe d’Huez, une clé USB Ant+, un capteur de vitesse. Le Drivo est livré avec un corps de roue libre compatible Shimano/Sram 9, 10 ou 11 vitesses grâce aux entretoises. Attention, la roue libre n’est pas fournie ! Vous aurez la possibilité d'adapter un corps de roue libre Campagnolo, mais il sera à commander en plus. Au niveau des axes, les deux formats courants, à savoir à attache rapide (5x130/135) et à axe traversant 12x142mm sont adaptables.

Test du home-trainer Elite DrivoTest du home-trainer Elite Drivo | © Stéphane CognetCôté connectivité, le Drivo émet au standard Bluetooth et Ant+. Ainsi il permet de simuler des pentes de 24% et une résistance de 2000W ! Comme la majorité des home-trainer connectés, ce dernier est également compatible avec la majeure partie des applications destinées à la pratique du vélo en intérieur : MyTraining, Zwift, Trainer Road, etc. Ainsi, la résistance de l'appareil variera en fonction de l'application pour simuler au mieux les variations de parcours. Grâce au logiciel italien, vous pouvez programmer une séance et la retranscrire en direct. Ainsi programmer une séance spécifique en watts/temps, en pourcentage pente/temps ou en distance/watts est très simple. Une application compatible Androïd et iOs, myETraining, permet également de gérer la résistance du Drivo ou d’afficher en direct vos performances.

Grâce à ses bases triangulaires, le Drivo peut se régler en hauteur en fonction de votre diamètre de roue. Trois côtés pour trois standards : 27.5’’, 29’’ et 28’’ ou road pour les vélos de route. Pour la mise en place, il vous suffit de déplier le pied en vérifiant qu’il est bien verrouillé et fixer la base en serrant l’écrou rouge.

Test du home-trainer Elite DrivoTest du home-trainer Elite Drivo | © Stéphane CognetComme tous les home-trainer à entraînement direct, c’est lui qui supporte votre vélo en retirant votre roue arrière et en le posant sur ce dernier comme l’illustre la photo ci-contre. Une fois en place il ne reste plus qu’à lancer l’application Real ou tout autre capable de gérer la résistance du Drivo. A l’inverse des capteurs de puissance présent sur les vélos, le Drivo n’a pas besoin d’étalonnage. Il règle automatiquement sa calibration. Ensuite, une fois dans l’application, vous lancez la recherche du home-trainer et le couplage s’effectuera en vous précisant : "capteur de puissance et de cadence détectées".

Encore une fois la sensation de pédalage est très proche de celle sur route. Le Elite a un volant d’inertie de 6 kg, et sa résistance électrique associée au fluide permet de changer de puissance ou de pentes (en fonction du mode dont vous êtes connecté) sans à-coup. Certains diront que le temps de réaction est lent mais en condition réelle jamais vous n’aurez une descente et dans la seconde qui suit une pente à 15% sans portion, même courte, de transition. C’est pourquoi ce court temps de réaction nous rapproche plus de la réalité. Lors des tests, la puissance affichée était très proche de celle donnée par un capteur SRM (qui reste la valeur étalon dans les capteurs de puissance). Mais hélas les 1% annoncés sont surestimés. Nous sommes plus proches de 1,5 à 1,7%.

Test du home-trainer Elite DrivoTest du home-trainer Elite Drivo | © EliteContrairement aux capteurs "classiques", le Drivo n’utilise pas de jauge de contraintes (d’où le fait de ne pas l’étalonner en fonction de l’altitude ou température). A l’intérieur de celui-ci au niveau de l’axe du moyeu, des capteurs optiques mesurent un laps de temps entre la première et la seconde série de dents. La coupe de ce capteur fourni par Elite vous parlera plus que de longues explications complexes. Ainsi une fois ce temps analysé par le système, il le traduit en puissance pour ensuite faire varier sa résistance. Que ce soit à partir d’un protocole établi en avance (une séance spécifique avec des blocs en watts/temps) ou sur un parcours virtuel où le Drivo va simuler les différentes pentes rencontrées.

Enfin le bruit, grâce à un sonomètre, nous avons mesuré 67dB en pleine séance d’intensité. Attention, le niveau sonore dépend principalement de la pièce et de son environnement. Mais Elite a réduit le bruit de son home-trainer haut de gamme, pour rappel le RealTurbo Smart B+ affichait 68dB.

En conclusion, pour un peu plus de 1100 euros vous disposez d’un véritable outil de travail. Son capteur de puissance intégré vous permettra de toujours calibrer vos séances avec précision. Sa résistance couplée au fluide permet d’avoir une sensation très réaliste et son changement rapide sans à-coup en font encore un atout. Enfin une fois replié, sa poignée de transport permet de le ranger facilement ou de le laisser debout dans votre placard.

Plus d'infos sur Elite sur www.elite-it.com/fr. Pour toute question sur ce test matériel, vous pouvez nous contacter directement par email : testvelo101@velo101.com.