FLASHS

Tests de matériel

Test du pneu Michelin Power All Season

Publié le 15/01/2020 15:40

Les pneus Michelin Power All Season existent depuis quelques temps déjà mais ils n’étaient jamais passés entre les mains, ou plutôt les roues de la rédaction de vélo101.

L’idée est partie du pied du Ventoux fin septembre, où de longues discussions avec Alain Delcourt en charge du développement vélo (https://www.velo101.com/pros/article/world-tour-materiel-101-32--21604) nous avaient interpellés. Selon notre interlocuteur, sur certaines phases de course, les coureurs de Cofidis étaient restés sur le vélo tandis que des adversaires étaient tombés. Les pneus Power All Season leur sont d’ailleurs livrés pour leurs entrainements hivernaux. Des pneus qui se veulent à la fois solides contre les crevaisons, résistants à l’usure et accrocheurs.

Le cocktail parfait pour rouler l’hiver, saison durant laquelle le cycliste veut bien perdre quelques watts en rendement mais ni tomber ni devoir changer de chambre à air sur le bord de la route par une température glaciale. Le genre de mésaventure qui est arrivée à chacun d’entre nous mais que l’on essaie de supprimer complètement de sa pratique.

Quand le cycliste pense « pneu hiver sans histoires », il y a de fortes chances pour que son esprit le dirige vers un modèle qui fait probablement référence : le Continental 4 Seasons dont la présence au catalogue du manufacturier allemand depuis plusieurs années se retrouve sur les roues de cyclistes qui n’hésitent pas à braver les conditions hivernales : pour les fameux cyclistes qui habitent au « Nord de la Loire », cela signifie pluie, vent, silex et autres joyeusetés.

 

La théorie et la pratique

Pour reprendre quelques aspects théoriques du Power All Season, voici quelques points :

-          En 28 de large, le pneu a été pesé à 299 g contre 233 g pour un Power Road en 25.

-          Contre la crevaison il bénéficie d’une gomme Aramid Protek +.

-          Pour le grip, il bénéficie d’une sculpture « Hi-Grip Design » et d’un mélange de gommes « Grip Compound »

 

Michelin Power_02© Michelin

 

Pour situer le cadre du test, la paire de pneus a été utilisée sur 1750 km de l’hiver en Picardie. Un peu comme partout en France, difficile de parler de vrai hiver jusqu’à cette mi-janvier tant les températures ont été clémentes. Très peu de gelées donc mais beaucoup de pluie et donc de routes mouillées. Sur ce total de 1750 km, environ 1400 ont été faits avec des routes plus ou moins grasses, c’est-à-dire des conditions « idéales » pour crever.

Pour autant, et même si cela ne vaut pas pour règle absolue concernant la suite, le bilan ne fait pas état de la moindre crevaison.

Au début du test, pour des raisons surtout psychologiques c’est-à-dire de vieilles habitudes de coureur du genre « plus c’est gonflé et mieux ça roule », les pressions ont été choisies autour de 7-7,5 bars. C’est finalement trop. Surtout que le flanc du pneu indique 6 bars maxi pour pression maxi !

Après quelques âpres discussions, et pour un poids de cycliste autour de 78 kg les pressions choisies ont été autour de 6-6,5 bars sur route mouillée et 6,5-7 bars (quand les vieilles habitudes ont été trop tentantes) sur route sèche. Si l’impression de souplesse/confort est bien évidemment présente à ces pressions par rapport à un équivalent en 25 gonflé à 1 bar de plus, il est difficile de ressentir un moins bon roulage une fois habillé avec une tenue hivernale tout en roulant sur une route détrempée. De toutes façons, il est ici question d’entrainement hivernal et non de recherche ultime de la performance en termes de rendement.

Les températures les plus « élevées » auxquelles le pneu a été soumis se situent autour de 12°C tant sur le mouillé que sur le sec. C’est dans ce 2ème cas de figure, qu’un pneu du type Power Road chez le même fabricant donne de meilleurs résultats, le Power All Season pouvant donner l’impression d’être davantage « collé ».

 

Michelin Power_03© Vélo 101

 

Au fil des sorties, et malgré des routes la plupart du temps très glissantes surtout en ville sur les bandes blanches mais également en virages serrés (il existe effectivement des virages en épingles même en Picardie), la confiance a été gagnée progressivement. Si bien qu’aucune amorce de début de glissade n’a été décelée, même si la limite (chute) n’a pas été atteinte. C’est un pneu qui donne véritablement confiance de par son adhérence. La seule perte d’accroche – lors d’un freinage en ligne droite ­– est à mettre au crédit d’une descente rapide, pentue et mouillée avec un freinage brutal en bas pour tenter de passer avant un compagnon de route.

L’examen des 2 pneus laisse toujours apparaitre de façon très visible les témoins d’usure. Donc même à l’arrière, les 1750 km sont loin d’avoir permis d’atteindre la mi-vie du pneu. Une seule vraie coupure est à noter, toujours sur l’arrière, mais n’ayant pas entrainé de crevaison. Cette coupure a été facilement rattrapable à l’aide d’une colle cyanolite de type Super Glue-3.

Au final, ce Power All Season est une vraie bonne surprise dont les qualités entrevues sur la route le placent directement au sommet de cette gamme de produits. Le cycliste qui s’entraine sérieusement l’hiver ne peut pas rêver de mieux que de rouler en sécurité dès que la route est grasse sans craindre la crevaison à chaque sortie.

De plus, même si le prix public du pneu se situe à 42,99€, de nombreuses boutiques en ligne le proposent à moins de 35€, ce qui constitue un très bon rapport qualité/prix.

 

Retrouvez toutes les informations sur le site https//bike.michelin.com et si vous avez des questions vous pouvez nous contacter par mail : testvelo101@velo101.com

 

Par Paul Seuwin et Olivier Dulaurent

BIKE SHOW EVENTS

AVIGNON TOURISME

LABORATOIRE FENIOUX
INSCRIPTION EN LIGNE