FLASHS

Tests de matériel

Test du sous-vêtement Underwear de Bio Racer

Publié le 20/04/2011 06:30

La marque belge Bio Racer propose une gamme de sous-vêtements techniques pour se protéger du froid et de l'humidité. Nous avons essayé le maillot manches longues.

Le sous-vêtement Underwear de Bio RacerLe sous-vêtement Underwear de Bio Racer | © Bio RacerLa marque belge Bio Racer, bien connue des pelotons pros et amateurs, propose une gamme de sous-vêtements techniques pour se protéger du froid et de l'humidité. La gamme se compose de maillots sans manches, manches courtes et manches longues avec ou sans membrane en Gamex Windprotect sur le torse et les épaules. Ces maillots sont disponibles en blanc ou en gris et en trois tailles S, M, L, XL et XXL. Nous avons essayé le maillot manches longues gris sans membrane.

Ce maillot est fabriqué en polypropylène et en fibres polyester (85 % polypropylène, 15 % polyester). Grâce aux qualités d'évacuation de l'humidité et aux propriétés isolantes de ce vêtement, la température du corps reste constante et il bénéficie d'un traitement anti-odeurs. La technologie sans coutures améliore le confort, la coupe donne aux muscles du torse un maintien encore meilleur.

Ce maillot est très léger. Il se porte comme une deuxième peau et on ne le sent pas, même au niveau des articulations. Aucune gêne, c'est très agréable à porter. Nous avons testé ce sous-vêtement en automne et en hiver sur des sorties VTT de trois à sept heures.

Sur les sorties d'automne, nous avons essayé le sous-vêtement sous un maillot freeride ample à manche longues. Pas de sensation de froid ni d'humidité. Même après une bonne ascension ou une descente engagée, le maillot régule bien la température du corps. Lors de sorties sur la journée avec pause casse-croûte, quand on sort le sac à dos, on ne ressent pas le besoin de se couvrir et si le soleil pointe ses rayons pas de surchauffe. Sur les sorties d'hiver nous nous sommes équipés en trois couches, le sous-vêtement Bio Racer, une polaire fine et un coupe-vent respirant. Par contre, on a réduit les temps des sorties à un maximum de quatre heures sous une température minimum de -6°. La sensation de froid était présente au départ et lors du premier quart d'heure puis la chaleur s'est installée pour ne plus nous quitter, le sous-vêtement évacuant l'humidité vers la polaire et restant chaud et peu humide.

Après une vingtaine de lavages, le maillot est comme neuf et n'a pas mauvaise odeur. Comme beaucoup de tissus techniques, il ne lui faut pas d'adoucissant ni de contact avec du velcro. Le prix de ce sous-vêtement est de 39 euros.

Plus d'infos sur Bio Racer sur www.bioracer.com. Pour toute question sur ce test matériel, vous pouvez nous contacter directement par email : testvelo101@velo101.com.

GARMIN

INSCRIPTION EN LIGNE