FLASHS

Tests de matériel

Test Seegg Apparel, maillot et cuissard courts

Publié le 20/07/2019 18:45

Seegg Apparel est une marque récente, née en 2017 au pied des Pyrénées où le Tour de France déroule son parcours ces jours-ci.

Elle arrive sur un marché particulièrement concurrentiel, celui du textile haut de gamme, domaine dans lequel la technicité des produits et leur esthétisme se disputent à l’image de marque. En effet, pas facile de déclencher l’achat pour une tenue complète cuissard et maillot, à près de 300€.

Mais Seegg arrive justement avec des arguments : une coupe particulièrement étudiée et un accent mis vers la visibilité. Un point trop souvent « oublié » sur les meilleurs produits. Le défi est pourtant de taille car il n’est jamais évident de rester visible sur la route, sans ressembler à un employé de la DDE ou un manifestant en gilet jaune – propos tenus ici sans la moindre mauvaise arrière pensée.

 

seegg06© Vélo 101

La réception du cuissard et du maillot ne fait que confirmer le discours et les photos du site internet : les 2 produits sont très techniques, bien pensés pour des cyclistes qui roulent vraiment. Le nombre de panneaux et les différents matériaux semblent avoir été pensés dans un vrai but d’efficacité et de confort. Les manches sont très longues, bien dans la tendance actuelle initiée par les pros. Ces cyclistes dont le métier est de pédaler vantent souvent le gain en aérodynamisme – chaque watt gagné compte à ce niveau – voire la possibilité d’augmenter la surface visible pour les sponsors, mais même à l’essai statique et sans les considérations des professionnels, ces manches sont très confortables. Elles épousent parfaitement le bras, sans le comprimer de façon excessive. L’élasticité de l’ensemble permettra même à différents diamètres de biceps de se sentir confortable.

Au sujet de la taille, pour 1m90/72 kg j’ai roulé avec un cuissard en M et un maillot en S. Après avoir testé en statique les 2 tailles immédiatement supérieures, c’est la combinaison M et S qui paraissait la plus appropriée sur la route. Les différences entre les tailles sont assez limitées, mais le maillot en M par exemple induit par exemple plus de plis sur le ventre en position cycliste. Cependant, gardez à l’esprit que ce genre de coupe de maillot sera mieux apprécié des cyclistes  ayant l’habitude des maillots ajustés et n’ayant pas trop de surpoids. Il serait toujours possible d’opter pour une ou deux tailles supplémentaires mais il conviendra d’en faire l’essai avant de partir rouler. Quoi qu’il en soit et comme il est de coutume avec les marques vendant sur Internet, le service des retours produit sera là pour échanger une taille qui ne serait pas la bonne.

 

seegg04© Vélo 101


Le maillot utilise 3 types de tissu différents, selon leur position : ici pour l’élasticité, là pour le côté respirabilité et enfin pour garantir une certaine rigidité de l’ensemble comme dans le dos afin que le chargement des poches ne se promène dans le dos en cas de danseuse. Le modèle testé ici est d’un bleu assez classique… mais classe ! Cependant, pour ce modèle, appelé « bleu gris classique » de la gamme Premium, d’autres coloris bien plus originaux sont proposés pour ceux qui veulent se démarquer des ensembles unis, avec des noms tirés du jargon cycliste comme « je vais avaler la bosse » ou « j’en ai plein les pattes ». Ces phrases se retrouvent même sur le maillot lui-même, au niveau du torse par exemple. Des empiècements réfléchissants sont placés un peu partout mais ils restent discrets.

 

seegg05© Vélo 101

 

Le cuissard quant à lui, est équipé d’une peau Cytech, la marque référence en la matière. Le modèle de peau choisi par la marque est de type « longue distance ». La coupe est agréable avec un effet seconde peau, et les bretelles de ce cuissard « Elite » laissent espérer un excellent confort en roulant.

 

A l’usage

Les bonnes impressions que l’essai statique laissait espérer, se sont prolongées sur le vélo.

L’ensemble est parfaitement coupé, très agréable à porter. Le cycliste ressent parfaitement l’air passer sous les bras, les manches se révèlent effectivement très agréables, le chargement dans les poches est très bien maintenu. L’impression générale laissée par le maillot est un réel effet seconde peau du fait que le matériau suit parfaitement les contours de la peau. Y compris au niveau des épaules, qui laissent habituellement échapper un peu de « flottement ».

Testé par des températures voisines de 30°C, la longueur des manches n’a pas posé le moindre souci. Au contraire, du fait de sa légèreté générale, le maillot se fait oublier quand le mercure augmente. Le seul bémol pourrait concerner l’absence d’une poche zippée comme cela est devenu la norme aujourd’hui. Mais la marque a certainement privilégié le poids et l’efficacité, à cet aspect pratique.

De son côté, le cuissard a également répondu présent. Contrairement à de trop nombreux modèles, ici la peau est judicieusement positionnée par rapport au périnée, c’est-à-dire que l’épaisseur la plus importe est réellement là où le cycliste s’assoit alors que trop souvent, la partie la plus épaisse se situe trop en arrière. Le tissu est agréable, de même que la légère compression au niveau de la bande située en bas.

A noter que les produits sont livrés avec une petite mise en garde sur les lavages trop fréquents et trop agressifs. Il est conseillé de laver à la main l’ensemble pour garantir sa durée de vie, voire de simplement le rincer à l’eau car il s’agit finalement que de transpiration. Le conseil a été appliqué à la lettre et les températures estivales aidant, les 5 min passées pour s’acquitter de cette tâche garantissent un long usage des 2 produits. Cependant, les empiècements réfléchissants peuvent sembler fragiles. Mais Seegg est en train de changer son procédé de fabrication pour offrir encore plus de résistance à ce niveau là.

 

seegg02© Seegg Apparel

 

Bilan du test

Le cuissard Elite et le maillot Classique Premium se sont montrés d’excellents compagnons de sortie. Parfaitement coupés, très confortables, très « à la page » avec des manches longues qui donnent un look très course au cycliste, il est très agréable d’enchainer les kilomètres avec cet ensemble.

Si le prix global est plutôt élevé (129€ le maillot, 149€ le cuissard), la qualité n’a absolument rien à envier à des produits encore plus chers. Avec un tel ensemble, vous achetez parmi ce qui se fait de mieux sur le marché, avec l’avantage supplémentaire d’être visible.

Site Internet : www.seegg-apparel.com

Si vous avez des questions sur le test, n'hésitez pas à nous contacter à l'adresse testvelo101@velo101.com.

Fulcrum Speed 40 DB et Zerocarbon_Decembre 2019

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 15 décembre 2019
dimanche 02 février 2020
dimanche 01 mars 2020
dimanche 08 mars 2020
dimanche 05 avril 2020
dimanche 12 avril 2020
dimanche 10 mai 2020

VOIR TOUTES LES EPREUVES