FLASHS

Piste

Championnats du Monde — Le trio historique maintenu

Publié le 02/02/2016 15:20

Malgré l'hiver difficile connu par les sprinteurs français, la stabilité sera de rigueur aux Mondiaux. Baugé, Sireau et D'Almeida sont retenus pour la vitesse par équipes.

L'équipe de France de vitesse par équipes : Grégory Baugé, Kévin Sireau, Michael D'AlmeidaL'équipe de France de vitesse par équipes : Grégory Baugé, Kévin Sireau, Michael D'Almeida | © Laurent BarréGrégory Baugé, Kevin Sireau, Michael D'Almeida : tel sera le trio qui portera le maillot tricolore lors de la vitesse par équipes des Championnats du Monde à Londres du 2 au 6 mars prochain. Laurent Gané misera donc sur la stabilité et l'expérience pour tenter de conserver le titre mondial conquis l'an dernier sur le vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines. Au cours de cet hiver difficile pour les sprinteurs français, tout le monde aura eu sa chance, mais personne n'aura réellement su la saisir. De multiples formules auront été essayées : Kevin Sireau et Michael D'Almeida en démarreur, Quentin Lafargue en relayeur ou François Pervis en finisseur, mais aucune n'a réellement apporté entière satisfaction. Le trio français n'ayant jamais fait mieux qu'une 4ème place cet hiver aux Championnats d'Europe.

Des trois positions, c'est sur la première que se sont portés les principaux soucis de l'équipe de France. Sur l'ensemble des Coupes du Monde, le démarreur français a toujours été repoussé au-delà du Top 10 lors des qualifications. La position de Grégory Baugé, présent à Cambridge puis à Hong Kong, était-elle fragilisée pour autant ? Pas sûr. "Nous avons essayé tout au long de la saison de changer les postes et de mettre d'autres coureurs en démarreur, j'en fais partie. Mais nous n'avons pas trouvé quelqu'un qui marche mieux que Grégory Baugé", note très justement Kevin Sireau. Le problème n'est pas nouveau. L'Antillais, qui occupe le poste depuis 2007, avait réalisé le 10ème temps à Saint-Quentin aux Mondiaux 2015, ce qui n'avait pas empêché les Français de s'emparer du deuxième temps des qualifications, puis du titre mondial.

Gregory BaugéGregory Baugé | © Vélo 101Les trois dixièmes de plus qui séparent sa meilleure performance cette année de celle des derniers Mondiaux n'y fera rien. Grégory Baugé retrouvera les deux hommes qu'il côtoie depuis bientôt dix ans et dont la collaboration a toujours été fructueuse. Ensemble, les trois hommes ont ramené quatre médailles lors des six derniers Championnats du Monde, sans compter leur médaille d'or retirée suite au no-show de Grégory Baugé en 2011. Même s'ils sont restés en deçà de leur meilleur niveau, Kevin Sireau, comme Michael D'Almeida ont de leur côté réussi à conforter leur position malgré la concurrence de Quentin Lafargue et de François Pervis à leurs postes respectifs et même si les résultats n'ont pas forcément suivi.

Il est encore trop tôt pour dire si les sprinteurs français auront retrouvé des couleurs d'ici aux Mondiaux après un hiver bien terne. Toujours est-il qu'il semble certain qu'ils le seront pour Rio cet été. Les Championnats du Monde revêtiront une importance capitale pour d'autres, à commencer par Quentin Lafargue. Mais l'Aquitain n'aura que la vitesse individuelle pour se présenter comme une alternative crédible aux quatre pistards chevronnés, devant lui dans la hiérarchie nationale. Médaillé de bronze sur la vitesse individuelle l'an dernier, il pourrait cependant participer au kilomètre, discipline où il fut médaillé de bronze aux Championnats d'Europe en 2014. La fédération est en attente d'une dérogation concernant les quotas. Il devrait accompagner François Pervis qui s'alignera en outre sur le keirin avec Michael D'Almeida.

Chez les Dames, les sélectionneurs font confiance à Sandie Clair et Virginie Cueff alignées sur la vitesse par équipes et la vitesse individuelle. Virginie Cueff triplera avec le keirin. Du côté des enduristes, la sélection ne sera annoncée que lundi prochain.

L'équipe de France du sprint pour les Championnats du Monde à Londres :

• vitesse par équipes Dames : Sandie Clair (Île-de-France) et Virginie Cueff (Bretagne)
• vitesse par équipes Messieurs : Grégory Baugé (Île-de-France), Michael D'Almeida (Île-de-France) et Kevin Sireau (Armée de Terre)
• keirin Messieurs : Michael D'Almeida (Île-de-France) et François Pervis (Pays de la Loire)
• vitesse individuelle Dames : Sandie Clair (Île-de-France) et Virginie Cueff (Bretagne)
• keirin Dames : Virginie Cueff (Bretagne)
• vitesse individuelle Messieurs : Grégory Baugé (Île-de-France), Quentin Lafargue (Provence) et François Pervis (Pays de la Loire)