FLASHS

Piste

Coupe du Monde — Coup d'envoi de la Coupe du Monde

Publié le 04/11/2016 16:51

La Coupe du Monde de cyclisme sur piste s'ouvre ce week-end à Glasgow, en Ecosse. Sans le couple Jason Kenny-Laura Trott mais avec trois champions d'Europe français.

Au cœur du Vélodrome OlympiqueAu cœur du Vélodrome Olympique | © SirottiC'est un étrange programme international qui est proposé cet hiver aux pistards entrant dans un nouveau cycle olympique. Quatre manches de Coupe du Monde contre trois par le passé, mais des rendez-vous assez mal agencés. Deux manches européennes vont en effet se succéder ce week-end à Glasgow (Grande-Bretagne) puis le week-end prochain à Apeldoorn (Pays-Bas). Avant un break de trois mois au calendrier qui reportera les troisième et quatrième manches de la Coupe du Monde en seconde quinzaine de février à Cali (Colombie) puis Los Angeles (Etats-Unis). Pour des Championnats du Monde repoussés quant à eux à la mi-avril à Hong Kong... dans cinq mois et demi !

Autant dire qu'établir une hiérarchie tangible cet hiver relèvera certainement du défi à la sortie d'une année olympique qui a laissé des traces. A tel point que les héros de Rio, déjà absents pour l'essentiel des Championnats d'Europe de Saint-Quentin-en-Yvelines le mois dernier, bouderont aussi le premier acte de la Coupe du Monde en Ecosse. Le Sir Chris Hoy Velodrome, baptisé de la sorte en l'honneur du pistard le plus titré d'Ecosse, devra ainsi se passer de ses deux plus beaux ambassadeurs, Jason Kenny et Laura Trott (cinq médailles d'or à eux deux l'été dernier), qui ont mis l'automne à profit pour s'épouser et profiter de leur lune de miel.

Même topo côté français, où c'est la jeune génération, comme sur l'Euro, qui sera mise à l'honneur. Avec l'espoir de rééditer en Coupe du Monde les performances du mois dernier, quand la France était sortie en tête du tableau des médailles avec sept médailles dont trois titres européens. Sacrés à Saint-Quentin, Corentin Ermenault, Quentin Lafargue et Benjamin Thomas sont engagés à Glasgow. Si la plupart des champions olympiques manqueront à l'appel, les Bleus auront néanmoins affaire à des athlètes de renom : Katie Archibald, Steven Burke et Andrew Tennant (Grande-Bretagne), Tomas Babek (République Tchèque), Kenny De Ketele (Belgique), Eric Engler et Robert Förstemann (Allemagne), Simona Krupeckaite, Ausrine Trebaite et Andriy Vynokourov (Ukraine), Kirsten Wild (Pays-Bas) et Pavel Yakushevskiy (Russie), sacré champion d'Europe de vitesse.

Le programme des finales de la Coupe du Monde de Glasgow :

• vendredi 4 novembre : poursuite par équipes Dames
• vendredi 4 novembre : vitesse individuelle Messieurs
• vendredi 4 novembre : keirin Dames
• vendredi 4 novembre : poursuite par équipes Messieurs
• samedi 5 novembre : poursuite individuelle Dames
• samedi 5 novembre : scratch Messieurs
• samedi 5 novembre : course aux points Messieurs
• samedi 5 novembre : keirin Messieurs
• samedi 5 novembre : américaine Dames
• samedi 5 novembre : vitesse individuelle Dames
• dimanche 6 novembre : poursuite individuelle Messieurs
• dimanche 6 novembre : vitesse par équipes Dames
• dimanche 6 novembre : scratch Dames
• dimanche 6 novembre : omnium Dames
• dimanche 6 novembre : vitesse par équipes Messieurs
• dimanche 6 novembre : américaine Messieurs

La délégation française à Glasgow : Laurie Berthon (VC Saint-Julien Biofrais), Sylvain Chavanel (Direct Energie), Charlie Conord (SCO Dijon), Elise Delzenne (Lotto-Soudal), Coralie Demay (Poitou-Charentes.Futuroscope.86), Benjamin Edelin (US Créteil), Corentin Ermenault (CC Nogent-sur-Oise), Roxane Fournier (Poitou-Charentes.Futuroscope.86), Adrien Garel (CC Nogent-sur-Oise), Morgan Kneisky (Team Raleigh), Quentin Lafargue (Girondins de Bordeaux), Benjamin Thomas (Armée de Terre) et Sébastien Vigier (EC Montgeron Vigneux)