FLASHS

Piste

Jeux Olympiques — Les Bleus entrent en piste

Publié le 11/08/2016 23:13

Les Jeux Olympiques de Rio abordent un tournant, ce soir pour le cyclisme, avec l'entrée en scène des pistards. Les Français restent médaillables à plus d'un titre.

Le Vélodrome Olympique de RioLe Vélodrome Olympique de Rio | © SirottiLes Jeux Olympiques de Rio abordent un tournant, ce soir pour le cyclisme, avec l'entrée en scène des pistards. Six jours durant, l'arène flambant neuve du Vélodrome Olympique de Rio, livrée il y a un mois et demi à peine, va vibrer au rythme d'une discipline ancestrale du programme olympique (elle y figure depuis les premiers Jeux de l'ère moderne en 1896), qui demeure l'une des principales fournisseuses de médailles pour l'équipe de France. Même si l'âge d'or de la piste française s'éloigne Olympiade après Olympiade.

Il faut remonter aux JO de l'an 2000 pour retrouver trace d'une médaille d'or tricolore sur la piste (quatre cette année-là entre le keirin et la vitesse par équipes chez les garçons, le 500 mètres et la vitesse individuelle chez les filles, plus deux médailles d'argent). Et si l'or fait défaut au bilan français depuis Sydney, les résultats des Bleus n'ont jamais manqué de venir alimenter le tableau des médailles : deux à Athènes en 2004 (l'argent du kilomètre, le bronze de la vitesse par équipes), deux à Pékin en 2008 (l'argent de la vitesse par équipes, le bronze de la vitesse individuelle), trois à Londres en 2012 (l'argent de la vitesse par équipes, de la vitesse individuelle et de l'omnium). On n'en attend pas moins de nos athlètes à compter de ce soir et jusqu'à mardi soir sur la piste du vélodrome brésilien.

Réaménagé il y a quatre ans pour un meilleur équilibre entre les épreuves masculines et féminines, le programme olympique comprend cinq disciplines pour les hommes comme pour les femmes : la vitesse par équipes, la vitesse individuelle, le keirin, l'omnium et la poursuite par équipes (seule discipline sur laquelle la France n'alignera aucun athlète).

Au cœur du Vélodrome OlympiqueAu cœur du Vélodrome Olympique | © SirottiEt la France, sans faire figure de favorite absolue, a son mot à dire dans chacune ou presque des courses dont elle convoitera le titre olympique. Dès ce soir en vitesse par équipes, où elle alignera une triplette inédite avec Grégory Baugé, François Pervis et Michaël D'Almeida, une décision réalisée avant tout au profit des épreuves individuelles, puisque les sprinteurs retenus pour les tournois de vitesse et de keirin devaient impérativement être choisis parmi les trois de la vitesse par équipes. C'est pour favoriser les chances françaises en vitesse (avec deux anciens champions du monde comme Baugé et Pervis) et en keirin (avec le double champion du monde François Pervis) que l'entraîneur national Laurent Gané a décidé de laisser Kevin Sireau sur la touche. Les jours à venir nous diront si le choix a été judicieux.

Si une médaille olympique n'est pas hors de portée des sprinteuses Sandie Clair (championne d'Europe de vitesse individuelle et par équipes en 2010) et Virginie Cueff (vice-championne d'Europe de keirin en 2015), il faudra plus que tout compter sur l'omnium, seul gage de satisfaction des Mondiaux de Londres, quand Laurie Berthon avait décroché l'argent, alors que Thomas Boudat reste un ancien champion du monde de la spécialité (2014).

Quatre ans après leur razzia sur la piste du Lee Valley VeloPark (sept médailles d'or, une d'argent, une de bronze), les Britanniques remettent quant à eux leurs titres en jeu. Et ils s'affichent avec deux "routiers" pour vedettes, Bradley Wiggins en poursuite par équipes et Mark Cavendish dans l'omnium, même si les deux champions avaient fait leurs premières armes sur la piste avant d'écumer les plus belles courses sur route. Bradley Wiggins, à 36 ans, s'est mis en tête d'accrocher une huitième médaille olympique qui en ferait le coureur cycliste le plus médaillé de tous les temps aux Jeux. Même si avec un cinquième titre, ce qu'il vise en poursuite par équipes, il resterait une longueur derrière le sextuple champion olympique Chris Hoy. Un premier élément de réponse devrait intervenir ce soir à Rio, à la première de six soirées qu'on se promet palpitantes.

Le programme des épreuves de cyclisme sur piste aux Jeux de Rio (heure française) :

Jeudi 11 août :

• 21h00 : vitesse par équipes Messieurs (qualifications)
• 21h19 : poursuite par équipes Dames (qualifications)
• 22h10 : vitesse par équipes Messieurs (premier tour)
• 22h23 : poursuite par équipes Messieurs (qualifications)
• 23h21 : vitesse par équipes Messieurs (finales)

Vendredi 12 août :

• 21h00 : vitesse par équipes Dames (qualifications)
• 21h14 : vitesse individuelle Messieurs (qualifications)
• 21h52 : poursuite par équipes Messieurs (premier tour)
• 22h17 : vitesse par équipes Dames (premier tour)
• 22h30 : vitesse individuelle Messieurs (1/16èmes de finale)
• 23h00 : vitesse par équipes Dames (finales)
• 23h08 : vitesse individuelle Messieurs (repêchages 1/16èmes de finale)
• 23h34 : poursuite par équipes Messieurs (finales)

Samedi 13 août :

• 15h00 : keirin Dames (premier tour)
• 15h23 : vitesse individuelle Messieurs (1/8èmes de finale)
• 15h44 : keirin Dames (repêchages)
• 16h07 : vitesse individuelle Messieurs (repêchages 1/8èmes de finale)
• 16h17 : poursuite par équipes Dames (premier tour)
• 21h00 : vitesse individuelle Messieurs (1/4 de finale)
• 21h18 : vitesse individuelle Messieurs (9-12èmes places)
• 21h22 : keirin Dames (deuxième tour)
• 22h07 : poursuite par équipes Dames (finales)
• 22h27 : keirin Dames (finales)
• 22h41 : vitesse individuelle Messieurs (1/2 finales)
• 23h17 : vitesse individuelle Messieurs (5-8èmes places)

Dimanche 14 août :

• 21h00 : vitesse individuelle Dames (qualifications)
• 21h40 : omnium Messieurs 1/6 (scratch)
• 22h04 : vitesse individuelle Messieurs (finales)
• 22h12 : vitesse individuelle Dames (1/16èmes de finale)
• 22h50 : omnium Messieurs 2/6 (poursuite individuelle)
• 23h51 : vitesse individuelle Dames (repêchages 1/16èmes de finale)
• 0h15 : omnium Messieurs 3/6 (élimination)

Lundi 15 août :

• 15h00 : vitesse individuelle Dames (1/8èmes de finale)
• 15h21 : omnium Messieurs 4/6 (kilomètre)
• 15h50 : vitesse individuelle Dames (repêchages 1/8èmes de finale)
• 15h59 : omnium Dames 1/6 (scratch)
• 21h00 : omnium Messieurs 5/6 (tour lancé)
• 21h26 : vitesse individuelle Dames (9-12èmes places)
• 21h30 : omnium Dames 2/6 (poursuite individuelle)
• 22h23 : omnium Messieurs 6/6 (course aux points)
• 23h17 : omnium Dames (élimination)

Mardi 16 août :

• 15h00 : vitesse individuelle Dames (1/4 de finale)
• 15h18 : keirin Messieurs (premier tour)
• 15h57 : omnium Dames 4/6 (500 mètres)
• 16h25 : keirin Messieurs (repêchages)
• 16h46 : vitesse individuelle Dames (5-8èmes places)
• 21h00 : vitesse individuelle Dames (1/2 finales)
• 21h10 : omnium Dames 5/6 (tour lancé)
• 21h46 : keirin Messieurs (deuxième tour)
• 22h05 : omnium Dames 6/6 (course aux points)
• 22h44 : vitesse individuelle Dames (finales)
• 23h14 : keirin Messieurs (finales)

L'équipe de France sur piste aux Jeux Olympiques 2016 :

• vitesse par équipes Messieurs : Grégory Baugé (Ile-de-France), François Pervis (Pays de la Loire) et Michael D'Almeida (Ile-de-France)
• vitesse par équipes Dames : Sandie Clair (Ile-de-France) et Virginie Cueff (Bretagne)
• keirin Dames : Sandie Clair (Ile-de-France) et Virginie Cueff (Bretagne)
• vitesse individuelle Messieurs : Grégory Baugé (Ile-de-France) et François Pervis (Pays de la Loire)
• omnium Messieurs : Thomas Boudat (Direct Energie)
• keirin Messieurs : François Pervis (Pays de la Loire)
• vitesse individuelle Dames : Sandie Clair (Ile-de-France) et Virginie Cueff (Bretagne)
• omnium Dames : Laurie Berthon (Rhône-Alpes)

BIKE SHOW EVENTS

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 20 juin 2021
samedi 24 juillet 2021
dimanche 01 août 2021
samedi 14 août 2021
dimanche 29 août 2021
vendredi 10 septembre 2021
samedi 11 septembre 2021
vendredi 17 septembre 2021

VOIR TOUTES LES EPREUVES