FLASHS

Piste

Kevin Sireau a gagné ses éperons

Publié le 14/04/2015 10:25

Kevin Sireau et François Pervis ont signé un contrat les liant à l'Armée de Terre et à son équipe cycliste. Les deux sprinteurs sont plus sereins à un an des Jeux.

Kevin SireauKevin Sireau | © Vélo 101C'est bien connu, un bonheur n'arrive jamais seul. Kevin Sireau a connu la joie de voir ce dicton se confirmer. Un mois après les Championnats du Monde où il fut titré en vitesse par équipes avec Gregory Baugé et Michaël D'Almeida, lui, comme François Pervis, ont apposé leur signature au bas d'un contrat d'un genre un peu particulier. Désormais, Kevin Sireau n'est plus qu'un simple cycliste membre de la société civile. Depuis peu, le sprinteur est aussi un militaire. Le Berrichon a gagné ses éperons, et sera rattaché à l'équipe de l'Armée de Terre.

Pour ce faire, et comme pour n'importe quelle personne lambda, le natif de Châteauroux a dû passer une série de tests il y a une dizaine de jours pour intégrer l'armée, même si son statut sera forcément adapté. "L'adjudant-chef David Lima Da Costa, le manager de l'équipe, a reçu l'accord pour recevoir des sprinteurs dans sa structure, nous explique Kevin Sireau. La fédération a proposé mon nom et celui de François Pervis. Les termes de mon contrat sont assez simples : je ferai partie de l'équipe pro comme je l'étais à l'époque de Cofidis."

Signé il y a une dizaine de jours, le contrat permettra surtout au triple champion du monde de revivre de son sport après des années de flottement. Depuis l'arrêt de la structure Cofidis à la fin de l'année 2010, et plus encore depuis que l'entreprise a cessé de l'aider en 2012, le pistard qui fêtera ses 28 ans prochainement était dans une position indélicate. "Ça fait plaisir de faire partie d'une équipe, mais aussi d'être serein sur le suivi, l'accompagnement en plus de la fédération, s'est réjoui un Kevin Sireau souriant à l'occasion de la Nuit du Vélo vendredi à Roubaix. C'est la certitude d'avoir un salaire qui tombe à la fin du mois. C'est un souci en moins à l'entraînement et au quotidien. On n'a pas besoin de penser à tout cela pour se préparer dans les meilleures dispositions. C'est mieux dans l'optique des Jeux Olympiques."

Fabien CanalFabien Canal | © Vélo 101Depuis quelques mois, avant même qu'elle ne possède le statut d'équipe professionnelle, l'Armée de Terre est devenue une structure d'accueil pour certains athlètes restés en marge du monde de la route. Le cyclo-crossman, Fabien Canal avait ouvert la voie fin 2013 en évoluant sous le maillot militaire pendant l'hiver. Les pistards n'ont pas tardé à suivre, surtout les adeptes des disciplines d'endurance. Romain Le Roux, Jordan Levasseur, et depuis quelques mois, Benjamin Thomas et Julien Duval sont soutenus dans leurs différents projets sportifs sur la piste.

Désormais, David Lima Da Costa tend la main aux sprinteurs en engageant deux des meilleurs Français actuels, trois si l'on considère que Michaël D'Almeida, bien que restant civil, pourra bénéficier de l'aide des Militaires. Une aubaine pour les pistards comme Kevin Sireau qui devaient faire face à une situation précaire depuis de nombreuses années. "Le fait d'être militaire se rapproche de la vie d'un sportif de haut niveau d'un point de vue de la cohésion, de l'esprit d'équipe, des concessions et de l'investissement, estime le Castelroussin. "L'équipe de l'Armée de Terre est en plein développement. On la voit sur de plus en plus de courses. Évidemment, l'équipe m'aidera dans mes déplacements. Il y a une partie des événements que je ferai avec l'équipe de France. J'espère faire un maximum de courses avec le maillot camouflage. Mais c'est encore en pourparlers."

Cependant, pas question de voir Kevin Sireau porter le maillot sur la route. Le sprinteur se concentra sur la piste et sur son objectif olympique. Le chemin qui mène à Rio est encore long. Celui-ci débutera dès le mois de juin pour celui qui rêve de porter le trio de vitesse français au sommet de la hiérarchie mondiale au Brésil. 

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 25 août 2019
dimanche 08 septembre 2019
dimanche 15 septembre 2019
vendredi 20 septembre 2019
samedi 21 septembre 2019
dimanche 22 septembre 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES