FLASHS

Piste

Mano a mano entre Keisse-Deketele et Coquard-Kneisky

Publié le 27/10/2012 15:00

Pour l’avant-dernière soirée de ces quatre jours de Grenoble, le duel entre les Belges et les Français bat son plein.

Jules Pijourlet en showmanJules Pijourlet en showman | © Anaïs George-MollandAprès la chasse de vingt minutes du deuxième soir, les Français ont concédé un tour à l’équipe Deketele-Keisse, et occupent la seconde position au général. Pour ce troisième soir, la chasse de trente-cinq minutes allait être le théâtre de la lutte acharnée entre ces deux formations pour la première place. Très vite, les hostilités ont été lancées par l’équipe italienne, Ciccone-Masotti. Ils ont pris très rapidement un tour, suivis par l’équipe des jeunes français, Boudat-Brisse, qui émerveille un peu plus tous les soirs Daniel Mangeas. Les attaques des différentes formations leaders se multipliaient. À trente tours de l’arrivée, cinq équipes pouvaient encore prétendre à la victoire dans cette américaine : Kneisky-Coquard, Keisse-Deketele, Hester-Hoffman, Boudat-Brisse et les jeunes régionaux qui faisaient belle impression, Pijourlet-Fouache. 

Bryan Coquard et Morgan Kneisky aux 4 Jours de GrenobleBryan Coquard et Morgan Kneisky aux 4 Jours de Grenoble | © Anaïs George-MollandBryan Coquard enflammait le Palais des Sports à l’amorce du premier sprint classement en plaçant une attaque et en devançant sur la ligne Deketele.  Lors du deuxième sprint classement, Marc Hester s’est imposé devant l’équipe italienne. Le troisième et dernier sprint était donc décisif pour la victoire finale. À sept tours de l’arrivée, l’équipe belge Deketele-Keisse se plaçait à l’avant du peloton pour empêcher toute attaque de la paire française. Lorsque la cloche retentit, tout le Palais des Sports se levait comme un seul homme : Bryan Coquard, 20 ans,  réalisait une remontée spectaculaire sur Deketele et le coiffait sur la ligne d’arrivée. C’est une splendide victoire pour l’équipe française Kneisky-Coquard. Au général, à la fin de cette chasse de 35 minutes, Deketele-Keisse sont en tête avec un tour d’avance sur la formation française.

A la fin de la soirée, Daniel Mangeas annonçait que grâce aux épreuves parallèles, les Français ont engrangé suffisamment de points pour bénéficier d’un tour de bonification. Le duel entre les Belges et les Français promet donc d’être grandiose pour la dernière soirée de ces 4 jours de Grenoble, puisque seuls quelques points les séparent désormais.

Après Kenny, Baugé. C’est à une finale du master du sprint SAMSE sans le champion olympique à laquelle le Palais des Sports a assisté. En effet, éliminé en quart de finale face à Mickaël Bourgain, le Britannique n’ira pas plus loin pour cette soirée. La finale était donc 100% française et opposait Grégory Baugé au jeune Kévin Sireau. C’est dans un sprint serré que les deux adversaires se sont départagés, sprint qui était à l’avantage du champion  du monde, Grégory Baugé.

le peloton cadet de ce National Piste des jeunesle peloton cadet de ce National Piste des jeunes | © Anaïs George-MollandChez les cadets, le public grenoblois assistait à un spectacle plus ouvert : Thomas Oustry semblait dominer la course aux points mais c’était sans compter sur le Bisontin Kevin Mosnier et le Haut-Savoyard Tom England, bien déterminés à ne pas le laisser faire. Il s’imposait tout de même avec un tour d’avance sur le peloton. Kevin Mosnier qui avait lui aussi pris un tour, terminait deuxième et Tom England complétait le podium grâce à des sprints victorieux. Lors du scratch, après une attaque de Thomas Oustry, c’est au final Joffrey Eychenne qui s’est imposé, grâce à un sprint gagné en costaud. Thomas Oustry conservait tout de même la tête du classement général. - Anaïs George-Molland

CAMPAGNOLO

INSCRIPTION EN LIGNE
samedi 14 août 2021
dimanche 29 août 2021
vendredi 10 septembre 2021
samedi 11 septembre 2021
dimanche 19 septembre 2021
dimanche 03 octobre 2021

VOIR TOUTES LES EPREUVES