FLASHS

Pros

Milan-San Remo : présentation

Publié le 22/03/2002 00:05

Le 93ème Milan-San Remo ouvre la campagne des classiques. Les favoris, grimpeurs ou sprinters, sont nombreux.
Le 93ème Milan-San Remo ouvre la campagne des classiques. Les favoris, grimpeurs ou sprinters, sont nombreux.

C’est reparti pour un tour ! C’est reparti pour une Coupe du Monde ! C’est reparti pour une campagne de classiques ! Pour la 93ème fois de son histoire, ouverte en 1907 de l’imagination du directeur de la Gazzetta dello Sport, Eugenio Costamagna, Milan-San Remo va ouvrir la campagne des classiques, sous le soleil méditerranéen, et avec une multitude de favoris.

Si l’on apparente souvent le Tour des Flandres au Mondial des coureurs belges, il est bien évident que Milan-San Remo, plus grande course d’un jour italienne, équivaut à un championnat du monde pour les transalpins. S’imposer sur la Via Roma, au bout des 287 km de l’épreuve, voilà bien un rêve que beaucoup souhaiteraient réaliser. Et pas seulement des italiens, le dernier d’entre eux ayant inscrit son nom au palmarès étant Gabriele Colombo, en 1996.

Oui, la Primavera fascine le peloton. Et cela ne date pas d’aujourd’hui. Au siècle dernier, les plus grands coureurs de l’Histoire du cyclisme avaient déjà fortement contribué à la légende de la course : Lucien Petit-Breton le premier, en 1907 ; puis Costante Girardengo et ses six victoires (1918, 1921, 1923, 1925, 1926 et 1928), Gino Bartali (1939, 1940, 1947 et 1950), Fausto Coppi (1946, 1948 et 1949) ; nos français Louison Bobet (1951), Raymond Poulidor (1961), Marc Gomez (1982), Laurent Fignon (1988 et 1989) et Laurent Jalabert (1995) ; sans oublier les belges Roger De Vlaeminck (1973, 1978 et 1979) et l’indéfinissable Eddy Merckx (1966, 1967, 1969, 1971, 1972, 1975 et 1976).

Les capi ne font plus la décision

On n’inscrit jamais son nom par hasard au prestigieux palmarès de Milan-San Remo. Pourtant, l’épreuve semble se murer dans un schéma dans lequel on ne l’aurait jamais cru capable de s’enfermer il y a une dizaine d’années. En effet, depuis 1997, les capi, ces fameux monts italiens, semblent avoir perdu de leur influence sur la course. Si bien que depuis cinq ans, c’est toujours au sprint que s’achève la Primavera, pour le plus grand bonheur de l’Allemand Erik Zabel (Telekom), vainqueur à quatre reprises, seulement piégé par Andreï Tchmil en 1999, quand le Belge avait déjoué les plans des sprinters en sortant sous la flamme rouge.

Les monts n’impressionnent donc plus les sprinters et ne sont plus décisifs sur la course. Fini le temps où le Turchino, un col de 24 km au sommet duquel le peloton découvrait les rives de la Méditerranée, les Capi Mele, Cervo, Berta, Cipressa et Poggio faisaient la différence.

Autrefois, les dernières côtes de la journée, la Cipressa et le Poggio, dont le sommet est situé à cinq kilomètres de l’arrivée à San Remo, étaient déterminantes dans le déroulement de la course. Celui qui virait en tête au sommet s’imposait généralement un peu plus loin sur la Via Roma. Aujourd’hui, le peloton reste groupé et fond sur les quelques audacieux, devenus rares avec le temps, pour disputer un sprint majestueux sur les 400 mètres de la Via Roma.

Animer la course suffisamment tôt afin d’éviter un sprint

Si bien que les sprinters font désormais de Milan-San Remo l’une de leur chasse gardée. Erik Zabel ne cache pas que la Primavera est l’objectif majeur de sa saison, même s’il s’y présente cette année avec moins de victoires que les années passées (une étape de Tirreno-Adriatico), ce qui ne signifie en aucun cas qu’il n’évolue pas au même niveau que les dernières saisons. On peut vous l’affirmer, et ce malgré les apparences : Zabel sera bien au rendez-vous demain.

Face à lui, côté sprinters, on retrouvera Alessandro Petacchi et Fabio Baldato (Fassa Bortolo), Oscar Freire et Robert Hunter (Mapei-Quick Step), Mario Cipollini (Acqua e Sapone), Robbie McEwen (Lotto-Adecco), Endrio Leoni (Alessio), Antonio Salomone (Index-Alexia Alluminio), Graeme Brown et Enrico Degano (Panaria-Fiordo), Olaf Pollack (Gerolsteiner), Angel Vicioso (Kelme-Costa Blanca), Jan Svorada (Lampre-Daikin), Fabrizio Guidi (Team Coast) et George Hincapie (US Postal). Un sacré paquet de vainqueur potentiels !

Mais une arrivée au sprint n’est pas forcément évidente. Grimpeurs et baroudeurs pourront éviter un tel scénario en animant la course suffisamment tôt, bien avant la Cipressa et le Poggio. Mais qui osera se découvrir le premier ? Danilo Di Luca (Saeco-Longoni Sport), Paolo Savoldelli (Index-Alexia Alluminio), Giuliano Figueras (Panaria-Fiordo), Nico Mattan (Cofidis), Davide Rebellin (Gerolsteiner), Michele Bartoli, Francesco Casagrande (Fassa Bortolo), Paolo Bettini (Mapei-Quick Step), Erik Dekker (Rabobank), Dario Frigo (Tacconi Sport), Laurent Jalabert (CSC-Tiscali), Richard Virenque (Domo-Farm Frites) ou encore Marco Pantani (Mercatone Uno) et Lance Armstrong (US Postal) ?

Nous ne tarderons plus à le savoir. Peut-être avez-vous déjà votre petite idée ? Alors, inscrivez-vous vite pour participer à Prono 101, notre grand concours de pronostics.

La participation :
  • Acqua e Sapone (ITA) : Mario Cipollini (ITA), Gabriele Colombo (ITA), Cristian Gasperoni (ITA), Massimiliano Gentili (ITA), Giovanni Lombardi (ITA), Miguel Angel Martin Perdiguero (ESP), Mario Scirea (ITA) et Guido Trenti (USA)
  • Alessio (ITA) : Pietro Caucchioli (ITA), Laurent Dufaux (SUI), Andrea Ferrigato (ITA), Martin Hvastija (SLO), Ruslan Ivanov (RUS), Endrio Leoni (ITA), Franco Pelizotti (ITA) et Alexandre Shefer (KAZ)
  • Cofidis (FRA) : Peter Farazijn (BEL), Andrei Kivilev (KAZ), Massimiliano Lelli (ITA), Angelo Lopeboselli (ITA), Nico Mattan (BEL), Jo Planckaert (BEL), Robert Sassone (FRA) et Guido Trentin (ITA)
  • Crédit Agricole (FRA) : Frédéric Bessy (FRA), Johan Charpenteau (FRA), Sébastien Hinault (FRA),Thor Hushovd (NOR), Chris Jenner (FRA), Anthony Langella (FRA) et Yan Tournier (FRA)
  • CSC-Tiscali (DAN) : Tyler Hamilton (USA), Laurent Jalabert (FRA), Nicolas Jalabert (FRA), Danny Jonasson (DAN), Jakob Piil (DAN), Nicki Sörensen (DAN), Geert Van Bondt (BEL) et Paul Van Hyfte (BEL)
  • Domo-Farm Frites (BEL) : Enrico Cassani (ITA), Wilfried Cretskens (BEL), Servais Knaven (HOL), Tomas Konecny (RTC), Marco Milesi (ITA), Fred Rodriguez (USA), Max Van Heeswijk (HOL) et Richard Virenque (FRA)
  • Euskaltel-Euskadi (ESP) : Miguel Artetxe (ESP), Unai Etxebarria (VEN), Igor Flores (ESP), Iker Flores (ESP), Iñaki Isasi (ESP), César Solaun (ESP), Samuel Sanchez (ESP) et Josu Silloniz (ESP)
  • Fassa Bortolo (ITA) : Michele Bartoli (ITA), Ivan Basso (ITA), Francesco Casagrande (ITA), Serguei Ivanov (RUS), Dmitri Konyshev (RUS), Alessandro Petacchi (ITA), Gorazd Stangelj (SLO) et Matteo Tosatto (ITA)
  • Gerolsteiner (ALL) : Gianni Faresin (ITA), Olaf Pollack (ALL), Davide Rebellin (ITA), Saulius Ruskys (LIT), Torsten Schmidt (ALL), Ronny Scholz (ALL), Georg Totschnig (AUT) et Peter Wrolich (AUT)
  • iBanesto.com (ESP) : Dariusz Baranowski (POL), Tomasz Brozyna (POL), Juan Antonio Flecha (ESP), José Ivan Gutierrez (ESP), Eladio Jimeñez (ESP), David Latasa (ESP), Ruben Plaza (ESP) et Xabier Zandio (ESP)
  • Index-Alexia Alluminio (ITA) : Giuseppe Di Grande (ITA), Alberto Elli (ALL), Bo Hamburger (DAN), Paolo Lanfranchi (ITA), Mario Manzoni (ITA), Antonio Salomone (ITA), Paolo Savoldelli (ITA) et Paolo Valoti (ITA)
  • Kelme-Costa Blanca (ESP) : Francisco Cabello (ESP), Juan Miguel Cuenca (ESP), David Muñoz (ESP), Leandro Navarrete (ESP), Javier Pascual Llorente (ESP), Alejandro Valverde (ESP), Angel Vicioso (ESP) et Constantino Zaballa (ESP)
  • Lampre-Daikin (ITA) : Rubens Bertogliatti (UI), Alessandro Cortinovis (ITA), Ludo Dierckxens (BEL), Gabriele Missaglia (ITA), Max Sciandri (GBR), Marco Serpellini (ITA), Zbigniew Spruch (POL) et Jan Svorada (RTC)
  • Lotto-Adecco (BEL) : Mario Aerts (BEL), Christophe Brandt (BEL), Robbie McEwen (AUS), Thierry Marichal (BEL), Guennadi Mikhailov (RUS), Andrei Tchmil (BEL), Kurt Van Lancker (BEL) et Peter Van Petegem (BEL)
  • Mapei-Quick Step (ITA) : Paolo Bettini (ITA), Laszlo Bodrogi (HON), Davide Bramati (ITA), Dario Cioni (ITA), Paolo Fornaciari (ITA), Oscar Freire (ESP), Stefano Garzelli (ITA) et Robert Hunter (AFS)
  • Mercatone Uno (ITA) : Ermanno Brignoli (ITA), Fabiano Fontanelli (ITA), Ricardo Forconi (ITA), Luca Mazzanti (ITA), Massimiliano Mori (ITA), Gian Mario Ortenzi (ITA), Marco Pantani (ITA) et Francesco Secchiari (ITA)
  • Mobilvetta (ITA) : Alessandro Brendolin (ITA), Moreno Di Biase (ITA), Sasa Gajicic (YOU), Domenico Gualdi (ITA), Ruggero Marzoli (ITA), Uos Murn (SLO), Antonio Rizzi (ITA) et Mario Traversoni (ITA)
  • ONCE-Eroski (ESP) : René Andrle (RTC), David Arroyo (ESP), Giampaolo Caruso (ITA), Rafael Diaz Justo (ESP), Igor Gonzalez de Galdeano (ESP), Jan Hruska (RTC), Jörg Jaksche (ALL) et Abraham Olano (ESP)
  • Panaria-Fiordo (ITA) : Graeme Brown (AUS), Nicola Chesini (ITA), Enrico Degano (ITA), Vladimir Duma (UKR), Giuliano Figueras (ITA), Sergiy Matveyev (UKR), Nathan O'Neill (AUS) et Antonio Varriale (ITA)
  • Rabobank (HOL) : Jan Boven (HOL), Erik Dekker (HOL), Bram De Groot (HOL), Steven De Jongh (HOL), Karsten Kroon (HOL), Marc Wauters (BEL), Beat Zberg (SUI) et Markus Zberg (SUI)
  • Saeco-Longoni Sport (ITA) : Igor Astarloa (ESP), Mirko Celestino (ITA), Biagio Conte (ITA), Danilo Di Luca (ITA), Alessio Galletti (ITA), Cristian Pepoli (ITA), Marius Sabaliauskas (LIT) et Alessandro Spezialetti (ITA)
  • Tacconi Sport (ITA) : Gabriele Balducci (ITA), Gianluca Bortolami (ITA), Paolo Bossoni (ITA), Dario Frigo (ITA), Mauro Gerosa (ITA), Andrej Hauptman (SLO), Eddy Mazzoleni (ITA) et Mauro Radaelli (ITA)
  • Team Coast (ALL) : Bekim Christensen (DAN), Fabrizio Guidi (ITA), Frank Hoj (DAN), Mauro Gianetti (SUI), André Korff (ALL), Francisco Lara (ESP), Lars Michaelsen (DAN) et Raphaël Schweda (ALL)
  • Telekom (ALL) : Rolf Aldag (ALL), Kai Hundertmarck (ALL), Bobby Julich (USA), Andreas Klier (ALL), Jan Schaffrath (ALL), Alexandre Vinokourov (KAZ), Steffen Wesemann (ALL) et Erik Zabel (ALL)
  • US Postal (USA) : Lance Armstrong (USA), David Clinger (USA), George Hincapie (USA), Benoît Joachim (LUX), Floyd Landis (USA), Gian Paolo Mondini (ITA), Pavel Padrnos (RTC) et Cristian Vandevelde (USA)
Les principales difficultés :
  • Bric Berton (km 144)
  • Colle del Giovo (km 158)
  • Capo Mele (km 235)
  • Capo Cervo (km 240)
  • Capo Berta (km 248)
  • Cipressa (km 265)
  • Capo Verde (km 277)
  • Poggio (km 281)
Les derniers vainqueurs :

2001 : Erik Zabel (ALL)
2000 : Erik Zabel (ALL)
1999 : Andrei Tchmil (BEL)
1998 : Erik Zabel (ALL)
1997 : Erik Zabel (ALL)
1996 : Gabriele Colombo (ITA)
1995 : Laurent Jalabert (FRA)
1994 : Giorgio Furlan (ITA)
1993 : Maurizio Fondriest (ITA)
1992 : Sean Kelly (IRL)