FLASHS

Pros

Vuelta # 11 : Martinez en solo

Publié le 06/09/2006 18:15

L'Espagnol Egoï Martinez s'offre la 11ème étape de la Vuelta après une longue échappée. Valverde conserve la tête.
L'Espagnol Egoï Martinez s'offre la 11ème étape de la Vuelta après une longue échappée. Alejandro Valverde conserve la tête du général.

Sur le papier, la deuxième semaine de course du Tour d'Espagne semblait longue et inintéressante car pratiquement dépourvue de grandes difficultés et accessible aux sprinters. Pourtant, sur le terrain, impossible de s'ennuyer. Après l'échappée royale lancée hier sur les routes de la Cantabrique, une nouvelle course de mouvement est à attendre aujourd'hui sur celles de la Castille-Leon. La onzième étape de la Vuelta se déroule entre Torrelavega et Burgos sur la distance de 173,6 kilomètres. C'est la moins évidente des six journées de course proposées en deuxième semaine. En effet, deux cols de 1re catégorie sont tout de même à escalader, ceux-ci étant cependant placés en début de journée. Les ascensions du Puerto de la Braguia (8,5 km) et du Puerto del Escudo (8 km), situé à 70 kilomètres de l'arrivée, annoncent de grandes manœuvres.
Le Russe Denis Menchov (Rabobank), lui, n'en peut plus. Souffrant de l'estomac, le vainqueur sortant de la Vuelta refuse de reprendre la course. Il ne repartira pas ce matin. Son abandon passe inaperçu car la guerre est déclarée entre le Team CSC et la Caisse d'Epargne-Illes Balears. L'équipe de Carlos Sastre accuse effectivement celle d'Alejandro Valverde de ne pas assumer ses responsabilités. La polémique s'est déclenchée hier, alors que le Murcian arborait le Jersey de Oro de leader pour la toute première fois. Après une première semaine où les coureurs de Caisse d'Epargne-Illes Balears se sont montrés très entreprenants, ils ont adopté hier une tactique plus sage, plaçant Vladimir Karpets dans la bonne échappée et laissant le soin au Team CSC de mener la chasse. C'est tactique, mais pour Carlos Sastre, cette attitude prête à débat.

Les mots ne servent à rien, c'est sur le terrain que les deux leaders espagnols vont s'expliquer ce matin. Carlos Sastre n'hésite pas à provoquer l'équipe adverse. Puisque les Caisse d'Epargne ont décidé de ne pas travailler, il va leur forcer la main en attaquant dans la première ascension, suivi de près par Alexandre Vinokourov et Andrey Kashechkin (Astana). Alejandro Valverde et les siens sont surpris par ce démarrage dans l'ascension matinale du Puerto de la Braguia mais réagissent tout de suite. Il est temps pour l'équipe du leader de laisser filer une échappée matinale. Après 27 kilomètres de course, la Caisse d'Epargne-Illes Balears accorde un bon de sortie à treize hommes et prend bien soin d'y placer l'un des siens. Joaquin Rodriguez est le mieux classé de l'échappée et joue les espions dans le groupe de tête.

Première apparition de la pluie sur le Tour d'Espagne.

Outre Joaquin Rodriguez, l'échappée du jour comprend donc Dario-David Cioni (Liquigas), Scott Davis (T-Mobile), Theo Eltink (Rabobank), Volodymir Gustov (Team CSC), Thor Hushovd (Crédit Agricole), Iñigo Landaluze (Euskaltel-Euskadi), Eric Leblacher (Française des Jeux), David Loosli (Lampre-Fondital), Egoï Martinez (Discovery Channel), Stuart O'Grady (Team CSC), Alexandr Usov (Ag2r Prévoyance) et Sergueï Yakovlev (Astana). Pour tenter de calmer les ardeurs de ses adversaires, Alejandro Valverde ordonne à ses hommes de rouler en tête du peloton... mais à allure modérée. Ainsi, les Caisse d'Epargne-Illes Balears concèdent rapidement plus d'un quart d'heure d'avance aux treize fuyards. Le peloton s'enterre pour laisser les échappés se disputer la victoire d'étape sur les larges routes conduisant vers Burgos.

Pour la première fois depuis le départ de la Vuelta, la course rencontre un orage. Elle essuie de violentes averses, les températures chutant brutalement en cours de journée. On quitte la barre des 30 degrés pour avoisiner celle des 20 degrés. Pour ne pas se refroidir, l'Espagnol Egoï Martinez décide donc de repartir à l'attaque. Il s'isole dans la grimpée de l'Alto del Escurdo, à 105 kilomètres de l'arrivée. C'est de la folie et pourtant, l'attaquant obtient très vite une avance de deux minutes sur ses anciens compagnons d'échappée. La poursuite ne s'organise pas. Cette mésentente oblige Volodymir Gustov et Iñigo Landaluze à partir en contre. Le duo de chasseurs rentre finalement sur l'échappé solitaire à 45 kilomètres de Burgos. Mais rien n'est encore perdu pour Egoï Martinez, qui réserve une nouvelle surprise à ses accompagnateurs.

A 15 kilomètres de l'arrivée, Egoï Martinez ne supporte plus la présence à ses côtés de Volodymir Gustov et Iñigo Landaluze. Malgré la quantité d'efforts déployés en cette journée grise et pluvieuse, l'ancien vainqueur du Tour de l'Avenir repart à l'assaut. Ses deux compagnons de fugue ne bougent pas. Egoï Martinez s'envole vers une victoire d'étape amplement méritée. Après 145 kilomètres d'échappée, il peut prendre le temps de savourer un grand succès d'étape dans le Tour d'Espagne. Le Français Eric Leblacher se classe 11ème. Le peloton, lui, accuse un retard de 15'04" à l'arrivée à Burgos. Le classement général ne subit aucune modification. Alejandro Valverde conserve le Jesey de Oro avec un avantage toujours très étroit, les cinq premiers se tenant tous en moins de 101 secondes.

Demain jeudi, la douzième étape aura lieu entre Aranda de Duero et Guadalajara (169,3 km).

Classement 11ème étape :

1. Egoï Martinez (ESP, Discovery Channel) les 173,6 km en 4h20'32"
2. Iñigo Landaluze (ESP, Euskaltel-Euskadi) à 55 sec.
3. Volodymir Gustov (UKR, Team CSC) m.t.
4. Thor Hushovd (NOR, Crédit Agricole) à 3'35"
5. Alexandre Usov (BLR, Ag2r Prévoyance) m.t.
6. David Loosli (SUI, Lampre-Fondital) m.t.
7. Andrea Moletta (ITA, Gerolsteiner) m.t.
8. Théo Eltink (PBS, Rabobank) m.t.
9. Scott Davis (AUS, T-Mobile) m.t.
10. Joaquin Rodriguez (ESP, Caisse d'Epargne-Illes Balears) à 3'37"
Classement complet

Classement général :

1. Alejandro Valverde (ESP, Caisse d'Epargne-Illes Balears) en 45h54'45"
2. Andrey Kashechkin (KAZ, Astana) à 27 sec.
3. Carlos Sastre (ESP, Team CSC) à 44 sec.
4. José-Angel Gomez-Marchante (ESP, Saunier Duval-Prodir) à 56 sec.
5. Alexandre Vinokourov (KAZ, Astana) à 1'38"
6. Janez Brajkovic (SLO, Discovery Channel) à 2'05"
7. Danilo Di Luca (ITA, Liquigas) à 2'21"
8. Manuel Beltran (ESP, Discovery Channel) à 2'28"
9. Vladimir Karpets (RUS, Caisse d'Epargne-Illes Balears) à 3'02"
10. Sergio Paulinho (POR, Astana) à 3'42"
Classement complet

Classement par points :

1. Thor Hushovd (NOR, Crédit Agricole) 133 pt
2. Francisco-José Ventoso (ESP, Saunier Duval-Prodir) 79 pt
3. Erik Zabel (ALL, Team Milram) 71 pt
4. Alexandre Vinokourov (KAZ, Astana) 60 pt
5. Alejandro Valverde (ESP, Caisse d'Epargne-Illes Balears) 59 pt
6. Stuart O'Grady (AUS, Team CSC) 48 pt
7. Carlos Sastre (ESP, Team CSC) 46 pt
8. Paolo Bettini (ITA, Quick Step) 42 pt
9. José-Angel Gomez-Marchante (ESP, Saunier Duval-Prodir) 42 pt
10. Andrey Kashechkin (KAZ, Astana) 40 pt

Classement de la montagne :

1. Pietro Caucchioli (ITA, Crédit Agricole) 73 pt
2. José-Miguel Elias (ESP, Relax-Gam) 70 pt
3. Egoï Martinez (ESP, Discovery Channel) 59 pt
4. David Arroyo (ESP, Caisse d'Epargne-Illes Balears) 52 pt
5. Alejandro Valverde (ESP, Caisse d'Epargne-Illes Balears) 42 pt
6. Carlos Sastre (ESP, Team CSC) 42 pt
7. Danilo Di Luca (ITA, Liquigas) 40 pt
8. Angel Vallejo (ESP, Relax-Gam) 36 pt
9. Janez Brajkovic (SLO, Discovery Channel) 33 pt
10. Andrey Kashechkin (KAZ, Astana) 32 pt

Classement par équipes :

1. Discovery Channel (USA) en 131h17'49"
2. Astana (KAZ) à 6'49"
3. Caisse d'Epargne-Illes Balears (ESP) à 10'11"
4. Lampre-Fondital (ITA) à 19'01"
5. Euskaltel-Euskadi (ESP) à 19'18"
6. Team CSC (DAN) à 36'55"
7. Saunier Duval-Prodir (ESP) à 43'31"
8. Rabobank (PBS) à 52'09"
9. Relax-Gam (ESP) à 53'27"
10. Cofidis (FRA) à 1h09'35"

Keo Blade juillet18

Pro du Sport

Abus juill18

INSCRIPTION EN LIGNE
samedi 28 juillet 2018
dimanche 29 juillet 2018
samedi 04 août 2018
dimanche 05 août 2018
mercredi 08 août 2018
samedi 11 août 2018

VOIR TOUTES LES EPREUVES

Sena juillet18

Rosti