FLASHS

Pros

Cas Froome : Prudhomme attend des réponses

Publié le 07/03/2018 14:13

Chris Froome va prendre part à sa deuxième course cette saison sur le Tirreno-Adriatico. L'UCI n'a toujours pas rendu de verdict dans cette affaire et cela agace.

Christian PrudhommeChristian Prudhomme | © Vélo 101Contrôlé positif à un taux anormal de Salbutamol sur la Vuelta 2017, Chris Froome (Team Sky) et son équipe n’ont toujours pas été sanctionnés ou blanchis dans cette affaire. L’UCI tarde à clarifier la situation du quadruple vainqueur du Tour de France qui continue de courir en 2018. Et cela commence à agacer. Les organisateurs de course ont élevé la voix et notamment Christian Prudhomme. 

"Il faut une réponse"

Sur BFMTV, le directeur du Tour de France et du Paris-Nice s’est indigné sur la situation actuelle autour de Chris Froome. « Ce que l'on veut ardemment, comme tous les organisateurs, c’est que l’UCI donne une réponse. Je disais dès le mois de décembre, que nous voulions une réponse rapide. Aujourd’hui, on peut retirer le rapide. On veut une réponse, les organisateurs en ont besoin » a-t-il signifié sur la chaine de la TNT. Christian Prudhomme se mue même en porte-parole des organisateurs de course. « Il faut une réponse. Pas spécialement pour nous, le Tour de France, mais bien pour tous les organisateurs. Qu’il n’y ait pas un coureur dont on dira ensuite qu’il n’aurait pas dû s’aligner au départ. C’est fou ! C’est complètement ubuesque ! ». Le directeur du GiroMauro Vegni a d’ailleurs demandé des garanties à l’UCI concernant la participation de Froome au premier grand tour de la saison. L’Italien espère éviter un imbroglio où le Britannique se verrait disqualifier après une possible victoire en mai. Cela avait pu être le cas pour Alberto Contador en 2011 sur le Giro ou Floyd Landis en 2006 sur le Tour. 

Landis très critique avec la Sky

Floyd Landis sous le maillot US Postal en 2004Floyd Landis sous le maillot US Postal en 2004 | © SirottiSi certains pèsent leurs mots pour ne pas entrer dans le cadre de propos discriminatoires, Floyd Landis préfère parler cash. Dans l’œil du cyclone avec Froome et Bradley Wiggins après la récente publication d'un rapport dénonçant leur usage de certains médicaments pour améliorer leurs performances, la Sky ne pourrait pas faire long feu si l’on en croit l’ancien coéquipier de Lance Armstrong. « Je suis certain à 100% qu'il n'y aura plus d'équipe Sky sur le Tour de France cette année » a déclaré Landis à CyclingNews. Les explications de la Sky par le biais d’un communiqué qui réfutait les accusations n’ont pas convaincu le vainqueur du Paris-Nice qui se montre très virulent envers Brailsford. « Les pièces s'assemblent et aucune personne avec plus de deux neurones ne pourrait dire que c'était juste une coïncidence. Je ne pense pas que des gars comme Froome et Brailsford réalisent à quel point ils semblent troubles. Ils pensent qu'ils arrivent en étant élégants, mais ils ressemblent simplement aux plus gros connards de la Terre. Ils pensaient être au sommet, mais personne ne fera plus jamais confiance à Brailsford. » -Léo Labica

Sena sept18

EvoluCycle

INSCRIPTION EN LIGNE
samedi 29 septembre 2018
dimanche 30 septembre 2018
dimanche 07 octobre 2018
dimanche 14 octobre 2018
samedi 20 octobre 2018

VOIR TOUTES LES EPREUVES