FLASHS

Pros

Championnats du Monde — Wiggins détrône Martin

Publié le 24/09/2014 17:55

Championnat du Monde CLM. Le duel annoncé entre Tony Martin et Bradley Wiggins tourne à l'avantage du Britannique qui remporte son premier titre mondial.

Bradley Wiggins se montre le plus fort à PonferradaBradley Wiggins se montre le plus fort à Ponferrada | © SirottiCoureur de Grand Tour ? Coureur de classiques ? Pistard ? Rouleur ? Tout à la fois ? Difficile de placer Bradley Wiggins dans une case tant le Britannique prend un malin plaisir à briser les carcans de sa discipline. Alors qu'il s'apprête à disputer le contre-la-montre des Championnats du Monde, c'est une autre information qui s'est propagée dans les médias : celle de sa préparation au record de l'Heure, un secret de Polichinelle confirmé aujourd'hui par la BBC. Mais le Londonien ne se disperse pas pour autant. Son objectif est clair : devenir champion du monde sur la route. Lui le champion olympique du contre-la-montre n'avait jamais été titré aux Mondiaux et avait dû se contenter de l'argent à deux reprises en 2011 et 2013. Il lui fallait réparer cette anomalie aujourd'hui à Ponferrada. Bradley Wiggins va réussir sa mission.

Il le sait, pour s'imposer, il devra passer sur le corps de Tony Martin. Pour devenir roi, il doit d'abord faire échoir l'Allemand du piédestal sur lequel il est installé depuis trois ans. C'est un record que vise le Teuton avec quatre victoires consécutives pour rejoindre Fabian Cancellara au panthéon des rouleurs (même si le Suisse n'en avait décroché que trois à la suite). Le champion du monde sortant pensait s'être débarrassé de son rival puisque l'Helvète fait une fixation sur la course en ligne. Il s'est finalement trouvé un adversaire extrêmement redoutable.

Pourtant, tout s'engage pour le mieux pour le coureur d'Omega Pharma-Quick Step. Après 12,3 kilomètres, l'homme au plateau de 58 dents fait parler sa puissance dans une première partie sans relief. Mais l'avantage de quatre secondes dont il dispose au premier intermédiaire ne tarde pas à être réduit à néant quand Bradley Wiggins lance la machine. Il ne fait déjà plus aucun doute que le maillot arc-en-ciel se jouera entre ces deux-là. La course de Florence avait rapidement tourné à l'avantage de l'Allemand, mais le maillot arc-en-ciel s'éloigne alors que défilent les kilomètres de bitume espagnol. Car avant-même la mi-course, le Britannique a déjà porté son avance sur l'Allemand autour des 10 secondes.

Les positions aérodynamiques ne changeront rien pour Tony MartinLes positions aérodynamiques ne changeront rien pour Tony Martin | © SirottiLa fin de parcours nettement plus vallonnée que la première sera d'ailleurs à l'avantage de Bradley Wiggins qui reste souple dans son pédalage tandis que Tony Martin semble briser ses pédales par sa puissance. La recette qu'applique l'Allemand depuis trois ans n'est cette fois pas la bonne. Trois jours après avoir perdu son titre avec l'équipe Omega Pharma-Quick Step, il perd cette fois sa couronne en individuel. Son adversaire britannique met 56'25" pour boucler les 47,1 kilomètres. Lui met 26 secondes de plus. Pour la première fois depuis 2011, ce n'est donc pas l'or, mais l'argent qu'il va récolter sur le podium.

C'est en revanche une grande première pour Bradley Wiggins qui ajoute une nouvelle ligne à son palmarès. Multiple champion du monde sur la piste, il retrouve le maillot arc-en-ciel, cette fois sur la route pour la première fois. La déception du Tour de France auquel il n'a pas participé est maintenant digérée, tout comme les multiples désillusions qu'il a vécues depuis deux ans. On peut maintenant se demander quels seront les prochains objectifs du Londonien, mis à part le record de l'Heure.

Bradley Wiggins décroche enfin le maillot arc-en-ciel !Bradley Wiggins décroche enfin le maillot arc-en-ciel ! | © SirottiIl restait une place à décerner derrière les deux mastodontes et comme on pouvait s'y attendre, ils ont été nombreux à y prétendre. L'identité de l'homme sur la 3ème marche du podium a varié sur les différents points intermédiaires parsemés sur le parcours. C'est d'abord Sylvain Chavanel qui s'annonce comme le candidat le plus sérieux, mais le Châtelleraudais, comme souvent, coince après le premier intermédiaire et termine au-delà du Top 15. Le match qui s'annonce alors entre Vasil Kiryienka et Rohan Dennis promet d'être serré. L'Australien ne parvient plus à suivre le rythme au 3ème pointage et sera distancé par le Biélorusse, mais le duel est finalement arbitré par Tom Dumoulin. Le Néerlandais après un départ timide se reprend dans la partie la plus difficile du circuit pour décrocher la médaille de bronze à 23 ans.

Classement :

1. Bradley Wiggins (GBR, Grande-Bretagne) les 47,1 km en 56'25" (50,5 km/h)
2. Tony Martin (ALL, Allemagne) à 26 sec.
3. Tom Dumoulin (PBS, Pays-Bas) à 40 sec.
4. Vasil Kiryienka (BLR, Biélorussie) à 47 sec.
5. Rohan Dennis (AUS, Australie) à 57 sec.
6. Adriano Malori (ITA, Italie) à 1'11"
7. Nelson Oliveira (POR, Portugal) à 1'21"
8. Anton Vorobyev (RUS, Russie) à 1'29"
9. Jan Barta (TCH, République Tchèque) à 1'43"
10. Jonathan Castroviejo (ESP, Espagne) à 1'44"

Mavic nov18

Instagram Vélo101

Tacx semaine 3et4 nov18

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 09 décembre 2018
dimanche 16 décembre 2018
dimanche 03 février 2019
samedi 09 février 2019
samedi 23 février 2019
samedi 02 mars 2019
samedi 09 mars 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES