FLASHS

Pros

Critérium du Dauphiné — Et à la fin, c'est Katusha qui gagne

Publié le 12/06/2014 15:55

Critérium du Dauphiné # 5. Comme hier, sur une étape semblable, le Team Katusha s'impose. Cette fois, c'est Simon Spilak qui grimpe sur la première marche du podium.

Les Alpes en toile de fondLes Alpes en toile de fond | © SirottiC'est à s'y méprendre : cette 4ème étape ressemble comme deux gouttes d'eau à celle de la veille. Un terrain vallonné, quelques difficultés, dont la dernière à 20 kilomètres de l'arrivée. Les ingrédients qui font cette étape entre Sisteron et La Mûre sont les mêmes que ceux entre Montélimar et Gap hier. À terrain similaire, scénario semblable. Celle d'une échappée conséquente qui entame la dernière difficulté avec suffisamment d'avance pour se disputer le gain de l'étape. La ressemblance sera frappante une fois l'identité du vainqueur connue. En revanche, ce qui change par rapport à hier, c'est l'attitude des favoris. Restés au chaud en direction de Gap, les prétendants au Maillot Jaune vont se réveiller aujourd'hui et vont tenter de déstabiliser Chris Froome (Team Sky) qui devra taper du poing sur la table avant d'entamer le week-end décisif.

Le col de Manse avait permis hier à la course de se décanter à l'avant et à Yuriy Trofimov (Team Katusha) de s'extraire pour rejoindre Gap en vainqueur. La même difficulté, mais cette fois franchie dans l'autre sens est située après 69 kilomètres. Elle permettra à Damiano Caruso et Alessandro De Marchi (Cannondale), Mikaël Chérel et Blel Kadri (Ag2r La Mondiale), Egor Silin and Simon Spilak (Team Katusha), Darwin Atapuma (BMC Racing Team), Jan Bakelants (Omega Pharma-Quick Step), Bart De Clercq (Lotto-Belisol), Stephan Denifl (IAM Cycling), Dries Devenyns (Giant-Shimano), Cyril Gautier (Team Europcar), Bartosz Huzarski (Team NetApp-Endura), Daryl Impey (Orica-GreenEdge), Christophe Le Mével (Cofidis), Arthur Vichot (FDJ.fr) et Jens Voigt (Trek Factory Racing) de prendre leurs distances.

Alberto Contador a tenté de déstabiliser Chris FroomeAlberto Contador a tenté de déstabiliser Chris Froome | © SirottiAprès avoir bataillé pendant plus d'une heure trente, ce groupe de fuyards restera constamment sous la menace du peloton. Et pour cause, Bart De Clercq, le mieux classé au général, n'est qu'à 2'47" de Chris Froome. Aussi, l'échappée ne parviendra jamais à bénéficier de plus de 3 minutes d'avance. C'est cependant suffisant pour espérer la victoire. Au sommet du col de la Morte, l'avant-dernière difficulté du jour, tous les éléments sont réunis pour assister à une belle bagarre entre les hommes à l'avant.

Finalement, cette grande explication va éclater à l'arrière. Les Tinkoff-Saxo ont pris la place du Team Sky à l'avant du peloton pour préparer l'offensive d'Alberto Contador. L'Espagnol attend de basculer au sommet pour entamer la descente à toute vitesse. Bénéficiant du soutien de son coéquipier Sergio Paulinho, le Madrilène tente de faire vaciller le Maillot Jaune. L'écart grimpe au délà des 40 secondes et son coup de poker semble alors gagnant. Mais le Britannique peut encore compter sur sa garde qui imprime le tempo en tête de paquet pour réduire l'écart sur Contador. L'ancien vainqueur du Tour qui porte le maillot vert sur ce Dauphiné est repris une quinzaine de kilomètres plus loin, mais innove dans sa tactique pour déstabiliser Chris Froome. Voilà qui promet pour le Tour de France !

Simon Spilak offre à Katusha son deuxième succès en deux joursSimon Spilak offre à Katusha son deuxième succès en deux jours | © SirottiMalgré l'explication des cadors, les échappés ont le temps de se disputer le gain de l'étape. Et comme hier, c'est un Katusha qui tire son épingle du jeu. On savait Simon Spilak à l'aise sous la pluie, il prouve désormais qu'il ne perd rien de ses qualités dans la fournaise. Le Slovène, 2ème du Tour du Romandie derrière Chris Froome il y a un mois, attaque dans les derniers kilomètres d'ascension de la côte de Laffrey et part en solitaire. Ses anciens compagnons sont avalés par le peloton, mais il parvient à garder un maigre avantage sur la ligne pour offrir à son équipe sa deuxième victoire en deux jours. À l'attaque dans le final avec Simon Yates (Orica-GreenEdge), Wilco Kelderman (Belkin) revient à 12 secondes de Chris Froome, dans le même temps qu'Alberto Contador. Le Dauphiné n'est pas encore joué !

Demain, 168 kilomètres seront au programme des coureurs entre Grenoble et Poisy.

Classement 5ème étape :

1. Simon Spilak (SLO, Team Katusha) les 184 km en 4h51'24" (37,9 km/h)
2. Wilco Kelderman (PBS, Belkin) à 14 sec.
3. Adam Yates (GBR, Orica-GreenEdge) m.t.
4. Daryl Impey (AFS, Orica-GreenEdge) à 17 sec.
5. Romain Bardet (FRA, Ag2r La Mondiale) m.t.
6. Daniel Moreno (ESP, Team Katusha) m.t.
7. Tanel Kangert (EST, Astana) m.t.
8. Damiano Caruso (ITA, Cannondale) m.t.
9. Arthur Vichot (FRA, FDJ.fr) m.t.
10. Leopold Konig (TCH, Team NetApp-Endura) m.t.

Classement général :

1. Christopher Froome (GBR, Team Sky) en 19h01'00"
2. Alberto Contador (ESP, Tinkoff-Saxo) à 12 sec.
3. Wilco Kelderman (PBS, Belkin) m.t.
4. Andrew Talansky (USA, Garmin-Sharp) à 33 sec.
5. Jurgen Van Den Broeck (BEL, Lotto-Belisol) à 35 sec.
6. Vincenzo Nibali (ITA, Astana) à 50 sec.
7. Haimar Zubeldia (ESP, Trek Factory Racing) à 1'22"
8. Jakob Fuglsang (DAN, Astana) m.t.
9. Adam Yates (GBR, Orica-GreenEdge) à 1'24"
10. Tanel Kangert (EST, Astana) à 1'35"

Mavic nov18

Instagram Vélo101

Tacx semaine 1et2 nov18

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 09 décembre 2018
dimanche 16 décembre 2018
dimanche 03 février 2019
samedi 09 février 2019
samedi 23 février 2019
samedi 02 mars 2019
samedi 09 mars 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES