FLASHS

Pros

Critérium du Dauphiné — Un réservoir inépuisable

Publié le 10/06/2014 16:33

Critérium du Dauphiné # 3. Véritable spécialiste du sprint, la formation Giant-Shimano porte aux nues l'un des siens : Nikias Arndt, vainqueur pour quelques millimètres.

Blel Kadri emmène Kevin Reza et Cesare BenedettiBlel Kadri emmène Kevin Reza et Cesare Benedetti | © A.S.O./G. DemouveauxEn demandant aux grands leaders de s'employer dès les deux premiers jours de course avec un contre-la-montre déjà décisif dans les rues lyonnaises et une arrivée inédite, mais ô combien exigeante au col du Béal hier, les organisateurs du Critérium du Dauphiné n'ont pas franchement rendu la tâche facile aux sprinteurs. Plus encore qu'à l'accoutumée, l'épreuve alpestre n'est pas favorable aux purs spécialistes qui ont donc fait l'impasse sur cette voie classique de préparation au Tour de France. Chez Giant-Shimano par exemple, on ne retrouve ni Marcel Kittel ni John Degenkolb. La formation néerlandaise envoie l'un de ses jeunes, Nikias Arndt, faire ses armes face à des sprinteurs comme Gianni Meersman (Omega Pharma-Quick Step), Arnaud Démare (FDJ.fr), mais surtout face à une pléiade d'outsiders.

Malgré un profil plutôt vallonné dans sa première partie, l'étape ne semble pas convenir à un groupe de fuyards. Cesare Benedetti (Team NetApp-Endura), Natnael Berhane (Team Europcar) et Blel Kadri (Ag2r La Mondiale) tentent pourtant de faire mentir les pronostics. Les trois hommes entament leur raid entre le Puy-de-Dôme et l'Ardèche dès le baisser de drapeau. S'ils quittent Ambert dans les premières positions, ils ne pourront rallier Le Teil, 194 kilomètres plus loin en tête. La faute à des éléments qui se liguent contre eux. Malgré un fort vent défavorable (de trois-quarts face), le trio parvient à creuser un avantage grimpant à 7'30". Cependant, la formation FDJ.fr d'Arnaud Démare va faire tous les efforts nécessaires pour placer son poulain dans des conditions optimales et ramener le peloton sur les talons de l'échappée.

Mais il était écrit que la journée ne serait pas celle des potentiels vainqueurs de ce sprint attendu. Giacomo Nizzolo (Trek Factory Racing), au sortir de son Tour d'Italie, se retrouve au sol et abandonne tandis que Thor Hushovd (BMC Racing Team), pas dans un grand jour, lâche dès le pied du col de la Mûre, dernière difficulté du jour dont le sommet est placé à 40 bornes de la ligne. Le chemin paraît alors dégagé pour Arnaud Démare dont les équipiers assurent le gros de la poursuite pour revoir le trio d'échappée. Benedetti, Berhane et Kadri sont finalement repris à 23,5 kilomètres de la ligne. Le temps est encore long avant l'emballage massif et huit hommes vont en profiter pour ressortir, sous l'impulsion de l'Allemand Jens Voigt (Trek Factory Racing). Après avoir obtenu près de 40 secondes d'avance, ce groupe de fuyards est repris à 6 kilomètres de l'arrivée malgré les efforts de Nicolas Edet (Cofidis), dernier résistant.

L'impression visuelle donne Boeckmans vainqueur, mais c'est Arndt qui l'emporteL'impression visuelle donne Boeckmans vainqueur, mais c'est Arndt qui l'emporte | © SirottiLa tentative de Lieuwe Westra (Astana) ne rencontrera pas plus de succès dans les derniers kilomètres. Si cette 3ème étape se solde comme prévu au sprint, les acteurs ne sont pas ceux que l'on attendait. Arnaud Démare et Gianni Meersman, mal placés à l'entame de la dernière ligne droite, cèdent leur place à Nikias Arndt (Giant-Shimano) et Kris Boeckmans (Lotto-Belisol). Le premier lance son sprint de loin, le second finit très fort, mais l'Allemand préserve quelques centimètres d'avance pour griller la politesse au Belge. Sans Marcel Kittel, sans John Degenkolb, sans Ramon Sinkeldam et sans Luka Mezgec, la formation Giant-Shimano s'offre le luxe de placer deux hommes sur le podium de l'étape (Reinardt Janse Van Rensburg prend la 3ème place), et montre que son réservoir de sprinteurs semble inépuisable.

Demain, l'étape entre Montélimar et Gap (169,5 km) devrait sourire aux audacieux.

Classement 3ème étape :

1. Nikias Arndt (ALL, Giant-Shimano) les 194 km en 5h30'03" (35,3 km/h)
2. Kris Boeckmans (BEL, Lotto-Belisol) m.t.
3. Reinardt Janse Van Rensburg (AFS, Giant-Shimano) m.t.
4. Yannick Martinez (FRA, Team Europcar) m.t.
5. Davide Cimolai (ITA, Lampre-Merida) m.t.
6. Jens Keukeleire (BEL, Orica-GreenEdge) m.t.
7. Alexey Tsatevitch (RUS, Team Katusha) m.t.
8. Arnaud Démare (FRA, FDJ.fr) m.t.
9. Gianni Meersman (BEL, Omega Pharma-Quick Step) m.t.
10. Marco Marcato (ITA, Cannondale) m.t.

Classement général :

1. Christopher Froome (GBR, Team Sky) en 10h07'47"
2. Alberto Contador (ESP, Tinkoff-Saxo) à 12 sec.
3. Wilco Kelderman (PBS, Belkin) à 21 sec.
4. Andrew Talansky (USA, Garmin-Sharp) à 33 sec.
5. Jurgen Van Den Broeck (BEL, Lotto-Belisol) à 35 sec.
6. Vincenzo Nibali (ITA, Astana) à 50 sec.
7. Haimar Zubeldia (ESP, Trek Factory Racing) à 1'22"
8. Jakob Fuglsang (DAN, Astana) m.t.
9. Adam Yates (GBR, Orica-GreenEdge) à 1'31"
10. Tanel Kangert (EST, Astana) à 1'35"

Tacx semaine 3et4 nov18

Instagram Vélo101

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 09 décembre 2018
dimanche 16 décembre 2018
dimanche 03 février 2019
samedi 09 février 2019
samedi 23 février 2019
samedi 02 mars 2019
samedi 09 mars 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES