FLASHS

Pros

David Gaudu peut-il être le leader de la Groupama-FDJ sur le Tour de France 2021 ?

Publié le 19/11/2020 16:30

8ème de la dernière Vuelta, David Gaudu a montré qu’il avait les épaules pour endosser un rôle de leader à l’avenir. Dès le Tour de France 2021, qui partira de chez lui en Bretagne ?

5 jours avant le départ de la Vuelta à Irun, David Gaudu était aux côtés de Thibaut Pinot lors de la conférence de presse d’avant-course. Pourtant ce n’était pas en tant que simple coéquipier de luxe du franc-comtois, que le breton s’est présenté à ce rendez-vous traditionnel. Le lieutenant de Thibaut Pinot était pour la première fois de sa jeune carrière promu co-leader de l’équipe Groupama-FDJ sur un grand tour, aux côtés de son ainé : « J’ai confiance en David pour faire un bon résultat » indiquait alors Thibaut Pinot, sous forme de propos prémonitoires, de ce qui allait se dérouler sur ces 18 jours de course. Malgré un début de Vuelta difficile pour le Breton (de même que pour le franc-comtois), David Gaudu s’est véritablement révélé dans ce nouveau costume, suite à l’abandon du vainqueur au sommet du Tourmalet sur le Tour l’an dernier. En plus d’une huitième place à l’arrivée, il a ajouté à sa collection espagnole deux victoires d’étapes qui le font rentrer dans la catégorie des coureurs à suivre en 2021. Et si cette Vuelta 2020 sonnait comme une passation de pouvoir entre ces deux grimpeurs français d’exception ?

 

David Gaudu, concentréDavid Gaudu | © Groupama FDJ

Leader sur le Tour de France 2021 ?

La question mérite d’être posée face devant la performance impressionnante du jeune coureur breton. Surtout au vu de sa progression en troisième semaine, qu’il semble mieux gérer par rapport à son premier Grand Tour (le Tour de France 2018 achevé à la 34ème place du général). Sans oublier les contre-performances de Thibaut Pinot, le leader habituel, qui signifiait que le dernier Tour de France avait des allures « de tournant dans sa carrière ». Alors le jeune breton a-t-il une chance d’être le leader de sa formation sur le prochain Tour de France, qui partira de sa Bretagne natale le 26 juin prochain ? Le rêve n’est pas impossible. Marc Madiot et Thibaut Pinot, lui-même, ont déclaré que David Gaudu « serait leader sur un Grand Tour l’an prochain ». La question reste de savoir lequel. Suite à ses deux échecs sur la Grande Boucle, le coureur de Mélissey pourrait décliner l’offre en 2021 au profit du Giro, qu’il apprécie particulièrement. D’autant plus, qu’il semble inimaginable qu’Arnaud Démare ne retourne pas sur le Tour l’an prochain, après ses quatre victoires d’étapes sur le Tour d’Italie. La place serait alors faite pour David Gaudu. Reste à voir si une équipe serait formée autour de lui pour l’aider à bien figurer au général.

 

David Gaudu, tout sourire en prévision de 2021 ?David Gaudu, tout sourire en prévision de 2021 ? | © Groupama FDJ

 

Grimpeur hors pair mais des progrès à faire en chrono

Âgé de 24 ans, David Gaudu indique souvent « ne pas vouloir griller les étapes ». Il doit encore se familiariser avec ce nouveau rôle. Mais le breton fait partie de la vague montante du cyclisme international et il a toutes les qualités pour être rapidement opérationnel et ce, dès 2021. Programmé pour réussir depuis sa victoire sur le Tour de l’Avenir 2016, le jeune coureur doit encore progresser en contre la montre pour rêver plus grand. Une lacune qui pourrait lui être défavorable sur le prochain Tour de France et ses 58 km cumulés de Contre la Montre. Un défaut aux allures de véritable handicap pour que le breton puisse réellement performer au classement général. Surtout face à des spécialistes du type Roglic, Dumoulin et Froome (s’il est remis). Et ce, même si un chrono aura lieu dans la Mayenne, chère au manager de l’équipe, Marc Madiot. Le grand espoir français sur les courses par étapes doit également s’améliorer au niveau de son placement en course et ne pas se faire piéger sur les étapes de plaine. En contrepartie, le costamoricain peut compter sur ses formidables aptitudes de grimpeur et sa grande force mentale démontrée en Espagne, pour rebondir après une année 2020 jusqu’alors difficile. Un caractère de leader affirmé, que l’on a envie de voir sur la plus grande course cycliste au monde.

 

Par Maxime Lacaze

GARMIN

INSCRIPTION EN LIGNE