FLASHS

Pros

Eneco Tour — Ils peuvent maintenant le redouter

Publié le 16/08/2014 18:19

Eneco Tour # 6. A l'attaque à 12 kilomètres de l'arrivée, Tim Wellens repousse suffisamment ses adversaires pour gagner l'étape de la Redoute et prendre la tête.

Tom DumoulinTom Dumoulin | © SirottiC'est un maillot de leader, certes, mais un maillot qui ne tient pas en place. Les écarts étant toujours restreints sur l'Eneco Tour, la tunique blanche saute d'épaules en épaules sans donner le sentiment de vouloir se fixer sur les unes ou sur les autres. Le chrono mercredi avait donné l'avantage à Lars Boom (Belkin), les monts pavés hier ont favorisé Tom Dumoulin (Giant-Shimano). Mais il serait faire erreur que de cristalliser la bataille finale sur ces deux seuls garçons. Ce sont certes les plus actifs, mais compte tenu des maigres différences au classement général et de la nature du parcours à venir (les Ardennes belges aujourd'hui, le Limbourg néerlandais demain), tout doit encore pouvoir chavirer d'un bord comme de l'autre.

Le danger est partout entre Heerlen et la côte de la Redoute (173,9 km), sur un parcours inspiré de Liège-Bastogne-Liège avec seize côtes à gravir dont trois fois la Redoute. Mais il ne viendra pas de l'échappée bien matinale lancée par Nathan Haas et Nick Nuyens (Garmin-Sharp), Tom Boonen (Omega Pharma-Quick Step), Davide Cimolai (Lampre-Merida), Alex Dowsett (Movistar Team), Moreno Moser (Cannondale), Kevin Van Melsen (Wanty-Groupe Gobert) et Kenneth Vanbilsen (Topsport Vlaanderen-Baloise). Les échappés prendront autant de minutes qu'ils sont à l'avant, huit, mais les côtes qui se succèdent vont se charger de les ralentir, jusqu'à ce que tout le monde ait été revu à 15 kilomètres de l'arrivée, Nathan Haas étant le dernier à déposer les armes.

Tim Wellens gagne à la RedouteTim Wellens gagne à la Redoute | © SirottiLes Français se démarquent aussitôt. On voit Alexandre Pichot (Team Europcar) prendre la tête, rejoint dans la côte de Chambralles, à 11 kilomètres de l'arrivée, par un contre porté par Tim Wellens (Lotto-Belisol) et Arnold Jeannesson (FDJ.fr). Le Belge Tim Wellens est le plus déterminé. A peine rentré sur la tête de course, il repart de plus belle pour creuser un écart important sous les gouttes de pluie qui s'invitent dans la finale. Si Tim Wellens a pu sortir ainsi, c'est qu'il y en a d'autres à surveiller en premier lieu pour les leaders du classement général. Pourtant, sa 16ème place à 49 secondes n'en fait pas un garçon à prendre à la légère. A 23 ans, le vice-champion de Belgique du contre-la-montre a déjà quelques références, 2ème cette année du Ster ZLM Toer dans la foulée d'un Giro dont il avait pris la 2ème place au Mont Cassin.

Mais la guerre des nerfs que se livrent Lars Boom et Tom Dumoulin en tête de peloton les détourne de l'essentiel. Un peu plus tôt, le Maillot Blanc Tom Dumoulin a accéléré un bon coup mais n'a pas trompé la vigilance de Lars Boom. Aussi, dans la côte de Niaster à 6 kilomètres de l'arrivée, c'est Lars Boom qui démarre. Son accélération est porteuse. Le Néerlandais creuse l'écart sur le petit peloton à la tête duquel Tom Dumoulin travaille seul. Le mano a mano est engagé jusque dans la côte de la Redoute, où Lars Boom semble marquer le pas. Greg Van Avermaet (BMC Racing Team), qui a bondi derrière, ramène Tom Dumoulin à 2 secondes seulement de Lars Boom, lequel prend les secondes de bonification qui vont avec la 2ème place de l'étape pour repasser devant Dumoulin au classement général.

Mais tout cela est-il bien nécessaire ? Tim Wellens, auquel ses adversaires n'ont pas prêté l'attention qu'il méritait, a sorti une grosse performance en reprenant pas moins de 50 secondes à Lars Boom, 52 secondes à Tom Dumoulin, en une douzaine de kilomètres d'échappée. Le Belge s'adjuge non seulement l'étape de la Redoute, mais avec les secondes de bonification il se pose en nouveau leader du classement général. Avant l'étape finale et ses vingt-deux côtes demain, Tim Wellens possède 7 secondes d'avance sur Lars Boom, 13 sur Tom Dumoulin.

Demain dimanche, l'Eneco Tour se conclura entre Riemst et Sittard-Geleen (183,4 km).

Classement 6ème étape :

1. Tim Wellens (BEL, Lotto-Belisol) les 173,9 km en 4h28'19" (38,9 km/h)
2. Lars Boom (PBS, Belkin) à 50 sec.
3. Greg Van Avermaet (BEL, BMC Racing Team) à 52 sec.
4. Tom Dumoulin (PBS, Giant-Shimano) m.t.
5. Geraint Thomas (GBR, Team Sky) à 56 sec.
6. Andriy Grivko (UKR, Astana) à 58 sec.
7. Jelle Vanendert (BEL, Lotto-Belisol) à 59 sec.
8. Niki Terpstra (PBS, Omega Pharma-Quick Step) m.t.
9. Philippe Gilbert (BEL, BMC Racing Team) m.t.
10. Marco Marcato (ITA, Cannondale) m.t.

Classement général :

1. Tim Wellens (BEL, Lotto Belisol) en 21h03'27"
2. Lars Boom (PBS, Belkin) à 7 sec.
3. Tom Dumoulin (PBS, Giant-Shimano) à 13 sec.
4. Andriy Grivko (UKR, Astana) à 33 sec.
5. Greg Van Avermaet (BEL, BMC Racing Team) à 34 sec.
6. Geraint Thomas (GBR, Team Sky) à 38 sec.
7. Niki Terpstra (PBS, Omega Pharma-Quick Step) à 45 sec.
8. Philippe Gilbert (BEL, BMC Racing Team) à 48 sec.
9. Jens Keukeleire (BEL, Orica-GreenEdge) à 56 sec.
10. Sebastian Langeveld (PBS, Garmin-Sharp) à 1'04"

Maillon_Octobre 2019

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE