FLASHS

Pros

Eneco Tour — Un condensé de classiques

Publié le 09/08/2015 17:21

L'Eneco Tour persiste dans une formule séduisante où tous les profils peuvent s'exprimer sur les routes de l'Amstel, de Liège ou du Tour des Flandres.

La côte de Saint-Roch sur Liège-Bastogne-LiègeLa côte de Saint-Roch sur Liège-Bastogne-Liège | © ASO/Bruno BadeDes monts des Flandres aux bosses ardennaises en passant par les collines limbourgeoises, les Pays-Bas et la Belgique sont loin d'être des pays aussi plats que ce que certains veulent bien penser. L'Eneco Tour est bien la preuve qu'il est possible de concevoir des tracés exigeants aux plats-pays. La formule de l'épreuve belgo-néerlandaise est bien connue depuis dix ans, elle continue d'attirer une partie des meilleurs cyclistes au monde. Elle a toutefois la particularité d'être la seule course par étapes du WorldTour qui atterrit dans la poche d'un homme de classiques. Surtout depuis que le parcours a été remanié il y a deux ans.

L'édition 2015 s'inscrit dans la même veine en empruntant les routes de l'Amstel Gold Race, de Liège-Bastogne-Liège et du Tour des Flandres lors des trois derniers jours de course. Vendredi, pas moins de 22 côtes seront à escalader dans les collines du Limbourg avec dans un double enchaînement final, les bosses méconnues de Windraak (700 m à 4,5 %), Kollenberg (400 m à 5 %), Sittarderweg (800 m à 4 %) et Weg langs Stammen (350 m à 8 %). Samedi, l'étape ardennaise ne se conclura plus sur les pentes de la Redoute, mais l'étape promet d'être exigeante avec les côtes de Saint-Roch (1 km à 11%), de la rue Bois des Moines (1,2 km à 8%), d'Achouffe (800 m à 8 %) et de Petite Mormont (400 m à 5%) dans les 30 derniers kilomètres. Le final dimanche se fera comme toujours à quelques encablures du Mur de Grammont.

Les hommes de classiques comme Tim Wellens et Tiesj Benoot (Lotto-Soudal), Tom Boonen et Niki Terpstra (Etixx-Quick Step), Philippe Gilbert et Greg Van Avermaet (BMC Racing Team), Matti Breschel (Tinkoff-Saxo), Diego Ulissi et Rui Costa (Lampre-Merida) et Sylvain Chavanel (IAM Cycling) partent avec un avantage certain. À moins que Fabian Cancellara (Trek Factory Racing), Lars Boom (Astana) ou Wilco Kelderman (Team LottoNL-Jumbo) creusent un écart suffisamment conséquent sur le chrono de 13,9 kilomètres à Hoogerheide jeudi.

Les trois premières étapes devraient quant à elles se conclure au sprint. André Greipel (Lotto-Soudal), Sacha Modolo (Lampre-Merida), Giacomo Nizzolo (Trek Factory Racing), Moreno Hofland (Team LottoNL-Jumbo), Elia Viviani (Team Sky), Andrea Guardini (Astana) et Arnaud Démare (FDJ) pourront s'en donner à cœur joie.

Le parcours :

• 1ère étape (lundi 10 août) : Bolsward-Bolsward (183,5 km)
• 2ème étape (mardi 11 août) : Breda-Breda (180,0 km)
• 3ème étape (mercredi 12 août) : Beveren--Ardooie (171,9 km)
• 4ème étape (jeudi 13 août) : Hoogerheide-Hoogerheide (13,9 km CLM)
• 5ème étape (vendredi 14 août) : Riemst-Sittard Geleen (179,6 km)
• 6ème étape (samedi 15 août) : Heerlen-Houffalize (198 km)
• 7ème étape (dimanche 16 août) : St Pieters-Leeuw-Geraardsbergen (193,8 km)

Le palmarès :

2014 : Tim Wellens (BEL, Lotto-Belisol)
2013 : Zdenek Stybar (TCH, Omega Pharma-Quick Step)
2012 : Lars Boom (PBS, Rabobank)
2011 : Edvald Boasson-Hagen (NOR, Team Sky)
2010 : Tony Martin (ALL, HTC-Columbia)
2009 : Edvald Boasson-Hagen (NOR, Team Columbia)
2008 : José-Ivan Gutierrez (ESP, Caisse d'Epargne)
2007 : José-Ivan Gutierrez (ESP, Caisse d'Epargne)
2006 : Stefan Schumacher (ALL, Gerolsteiner)
2005 : Bobby Julich (USA, Team CSC)

INSTAGRAM

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 17 novembre 2019
samedi 07 décembre 2019
dimanche 15 décembre 2019
dimanche 08 mars 2020
dimanche 05 avril 2020
dimanche 12 avril 2020

VOIR TOUTES LES EPREUVES