FLASHS

Pros

Etoile de Bessèges — Démare en fanfare

Publié le 01/02/2017 17:29

Etoile de Bessèges # 1. La première sortie du train FDJ d'Arnaud Démare est couronnée de succès. Le Picard s'impose au sprint devant Alexander Kristoff.

Arnaud Démare vainqueurArnaud Démare vainqueur | © Sirotti"L'objectif premier, c'est de gagner des courses !" Les mots prononcés par Marc Madiot jeudi dernier à l'Elysées Biarritz résonnent encore que, déjà, les coureurs de la FDJ ont traduit les paroles en actes. Deux fois. A la Marseillaise entonnée dimanche par le champion de France Arthur Vichot s'est ajoutée cet après-midi la première étape de l'Etoile de Bessèges. Et ce n'est pas un succès anodin. Cette étape gardoise, traditionnellement promise aux sprinteurs entre Bellegarde et Beaucaire (158 km), la FDJ la convoitait tout particulièrement. Pour une raison évidente : elle marquait la première sortie du train d'Arnaud Démare, renforcé durant la trêve avec les arrivées des Italiens Davide Cimolai et Jacopo Guarnieri. Le sprinteur beauvaisien comptait beaucoup sur leur renfort pour gagner plus encore qu'il ne l'a fait depuis deux ans (deux victoires en 2015, cinq en 2016 dont Milan-San Remo).

Ça n'a donc pas manqué. Au bout d'une course dont l'attention aura longtemps été concentrée sur les quatre coureurs qui, depuis le départ, se relayaient en tête de course, un peloton compact s'est engagé pour la dernière fois sur la route retenue cette année pour accueillir l'arrivée de l'étape inaugurale de l'Etoile, le Quai de la Paix en travaux étant interdit à pareille manifestation. Echappés le plus clair de la journée, Frederik Backaert (Wanty-Groupe Gobert), Jérémy Bescond (HP BTP-Auber 93), Nico Denz (Ag2r La Mondiale) et Kevin Lebreton (Armée de Terre) avaient déposé les armes quelques kilomètres plus tôt sans trop donner de difficulté aux équipes de sprinteurs, qui préparaient leur affaire avec sérénité.

Arnaud Démare congratule Davide CimolaiArnaud Démare congratule Davide Cimolai | © SirottiIl y avait un choc à l'arrivée à Beaucaire car le plateau des sprinteurs, même sans le septuple vainqueur d'étape Bryan Coquard, retenu cette fois par le Tour de Valence, se veut savoureux. A Arnaud Démare, on opposait volontiers un autre lauréat de la Classicissima, Alexander Kristoff (Katusha-Alpecin). Et le duel entre ces deux-là retenait d'autant plus l'attention que le poisson-pilote du Norvégien, Jacopo Guarnieri, est passé à l'ennemi. Voilà qui aura payé car à Beaucaire, c'est bien Arnaud Démare qu'on aura vu se démarquer de la meute pour s'adjuger la plus précoce de ses victoires à l'entame d'une saison qu'on lui promet de toute beauté. Le sprinteur picard aura laissé derrière lui Alexander Kristoff, 2ème, et Roy Jans (WB-Veranclassic-Aqua Protect).

Demain jeudi, la deuxième étape reliera Nîmes à Rodilhan (152 km).

Classement 1ère étape :

1. Arnaud Démare (FRA, FDJ) les 158,4 km en 3h34'19" (44,4 km/h)
2. Alexander Kristoff (NOR, Katusha-Alpecin) m.t.
3. Roy Jans (BEL, WB-Veranclassic-Aqua Protect) m.t.
4. Florian Sénéchal (FRA, Cofidis) m.t.
5. Rudy Barbier (FRA, Ag2r La Mondiale) m.t.
6. Bert Van Lerberghe (BEL, Sport Vlaanderen-Baloise) m.t.
7. Jasper De Buyst (BEL, Lotto-Soudal) m.t.
8. Christophe Laporte (FRA, Cofidis) m.t.
9. Damien Touzé (FRA, HP BTP-Auber 93) m.t.
10. Jérémy Lecroq (FRA, Roubaix Lille Métropole) m.t.

Classement général :

1. Arnaud Démare (FRA, FDJ) en 3h34'09"
2. Alexander Kristoff (NOR, Katusha-Alpecin) à 4 sec.
3. Roy Jans (BEL, WB-Veranclassic-Aqua Protect) à 6 sec.
4. Nico Denz (ALL, Ag2r La Mondiale) à 7 sec.
5. Kevin Lebreton (FRA, Armée de Terre) à 8 sec.
6. Jérémy Bescond (FRA, HP BTP-Auber 93) à 9 sec.
7. Florian Sénéchal (FRA, Cofidis) à 10 sec.
8. Rudy Barbier (FRA, Ag2r La Mondiale) m.t.
9. Bert Van Lerberghe (BEL, Sport Vlaanderen-Baloise) m.t.
10. Jasper De Buyst (BEL, Lotto-Soudal) m.t.

BIKE SHOW EVENTS

INSCRIPTION EN LIGNE