FLASHS

Pros

Freins à disques — Les freins à disques à l'arrêt !

Publié le 14/04/2016 15:31

Un an jour exactement après avoir annoncé le lancement de l'expérimentation des freins à disques sur la route, l'UCI a décidé de suspendre immédiatement l'expérience.

Sur Paris-Roubaix, l'équipe Lampre-Merida utilisait un Scultura DiscSur Paris-Roubaix, l'équipe Lampre-Merida utilisait un Scultura Disc | © MeridaLe frein à disques sur la route est-il mort-né ? Son expérimentation au cœur du peloton professionnel est en tout cas suspendue, quatre jours après l'accident dont a été victime Francisco-José Ventoso (Movistar Team) sur Paris-Roubaix. L'Espagnol, victime d'un accrochage sur un secteur pavé, s'est entaillé le muscle tibial en tapant de la jambe gauche le disque d'un coureur qui en faisait l'expérience sur la reine des classiques. Hier, deux jours après son opération, il a tenu à dénoncer les dangers de cette évolution dans une lettre ouverte à laquelle il a joint sur sa page Facebook quelques photos suffisamment éloquentes de sa blessure. "Les disques provoquent de graves coupures, ce sont de vraies machettes, faut-il attendre qu'un drame horrible se produise pour prendre des mesures ?", a-t-il écrit, ses propos étant repris en chœur par ses pairs sur les réseaux sociaux.

Aussi l'Union Cycliste Internationale n'a-t-elle pas mis longtemps à réagir. Faisant suite à la demande en ce sens que lui a adressée l'Association Internationale des Groupes Cyclistes Professionnels (AIGCP), qui représente toutes les équipes pros, elle a décidé aujourd'hui de suspendre avec effet immédiat l'expérimentation des freins à disques sur les courses sur route.

Répondant à une volonté des constructeurs, la fédération internationale avait fini par accepter, il y a un an jour pour jour, que cette évolution du marché fasse son apparition dans le peloton professionnel. Les premiers tests avaient été menés en août et en septembre derniers, la possibilité ayant alors été donnée aux équipes du WorldTour d'utiliser des vélos munis de ce dispositif sur deux épreuves de leur choix. Une première expérimentation que l'UCI, en accord avec les parties prenantes, avait accepté de prolonger sur l'ensemble de la saison 2016 auprès de toutes les catégories d'équipes pros. Ce n'est qu'à l'issue de l'année qu'une décision devait être adoptée, avec à la clé l'adoption ou le rejet des freins à disques pour les saisons futures.

Aujourd'hui, le frein à disques est à l'arrêt. Et son avenir chez les professionnels reste en suspens. L'Union Cycliste Internationale doit maintenant engager de vastes consultations à ce sujet dans le cadre de sa Commission Matériel, au sein de laquelle sont représentés les équipes, les coureurs, les mécaniciens, les fans, les commissaires et l'industrie du cycle – via la Fédération Mondiale de l'Industrie du Sport (WFSGI). Elle réaffirme d'ores et déjà un élément essentiel : "la sécurité des coureurs a toujours été et demeurera toujours la priorité absolue".