FLASHS

Pros

Froome au-dessus du lot

Publié le 27/08/2017 18:12

Vuelta #9. Chris Froome a réalisé un gros coup de force dans le final de cette 9ème étape. Il s'impose en puncheur et conserve un peu plus son maillot de leader.

Chris FroomeChris Froome | © SirottiA la veille de la première journée de repos, les coureurs ont eu droit à une étape sensiblement identique à celle de la veille qui terminait à Xorret de Cati. Si elle ne présente pas de difficultés particulières, son final était très relevé. L’Alto de Puig Llorença dans la Costa Blanca est à gravir par deux fois dans les 50 derniers kilomètres. Avec des pourcentages atteignant les 21%, la montée n’est pas si longue, 4 bornes. Elle devrait favoriser les puncheurs comme Julian Alaphilippe (Quick-Step Floors) lors de la 8ème étape. Les favoris devaient tout de même rester concentrés pour ne pas se faire piéger. On sait surtout que Chris Froome a montré ses limites dans les côtes pentues et courtes, manquant d’explosivité comme cela avait pu être le cas sur la 12ème étape du Tour, à Peyragudes. 

Cannondale roule sur l'échappée

Sous le soleil et la chaleur habituelle dans la Vuelta, les coureurs, partis d’Orihuela pour finir à Cumbre del Sol, ont démarré l’étape sur les chapeaux de roue. Les attaques fusaient dans le plat. Après 20 kilomètres de course, un groupe de 10 coureurs se détachait à l’avant. Anthony Turgis (Cofidis), Marc Soler (Movistar Team) Markel Irizar (Bahrain-Merida) et Tobias Ludvigsson (FDJ) étaient les principaux gros noms de l’échappée matinale. L’écart n’a pas dépassé les 3 minutes, car derrière, la Cannondale-Drapac menait la poursuite pour le leader Michael Woods, en très bonne forme sur cette Vuelta. Ils ont été rejoints une heure plus tard par la Sky, BMCBahrain-Merida ou la Trek-Segafredo. L’échappée perdait au fur et à mesure des précieuses secondes. A 40 kilomètres de la ligne, l’écart descendait sous les deux minutes alors que Ludvigsson et Soler se détachaient à la pédale avant la montée de Puig de Llorença. Romain Bardet a d’ailleurs tenté de faire la différence lors du passage dans la ville de Teulada dans la Communidad Valencia. Pas assez tranchant dans ses attaques, Roamin Bardet, le leader AG2R La Mondiale n’a pas réussi à partir et il se fait reprendre après 800 mètres devant le peloton.  

De la Cruz met Froome en orbite

Après 9 étapes où la course de mouvement a prédominé, les jambes étaient lourdes. Tellement que les favoris ne se sont pas tellement dévoilés dans les deux ascensions du Puig de Llorença, où l’on pouvait s’attendre à une belle bataille. Les leaders se sont contentés de suivre le rythme imposé par Mikel Nieve, surtout. Car Nieve a fait forte impression. Dès que les pentes s’élevaient et que Romain Bardet (AG2R La Mondiale) tentait de partir, le Basque de la Sky revenait au train sur les fuyards. 

L’explication a eu finalement lieu dans le dernier kilomètre. Sous la flamme rouge, Nieve s’écartait alors pour laisser Chris Froome dans un fauteuil. David De la Cruz qui relançait alors n’aurait peut-être pas dû. Il a lancé dans son sillage le Britannique qui n’a fait qu’une bouchée des 500 derniers mètres. Son attaque fulgurante a laisse bouche bée la plupart de la dizaine de coureurs présents. Seul Esteban Chavez (Orica-Scott) et Michael Woods (Cannondale-Drapac) arrivaient à tenir l’allure du récent vainqueur du Tour. Dans son style si particulier, vissé sur sa scelle comme à une chaise et tournant rapidement les jambes, Froomey a dans un premier temps fait craqué Woods. Il n’avait alors qu’à se lever sur ses pédales pour distancer Chavez, au rupteur derrière le maillot rouge. Son panache était alors récompensé quand le leader du classement général levait les bras sur la ligne d'arrivée. Le poing rageur, Froome confirme que sa soif de victoires ne s'arrête pas au classement général. 

Froome gagne du terrain 

En grande forme dans cette Vuelta, le vainqueur du dernier Tour de France a très bien géré son étape avant le jour de repos. Bien entouré par Nieve et PoelsFroome est allé chercher la victoire alors que son maillot n’était pas en danger. Malin dans sa position dans le groupe de favoris, celui qui n’a jamais gagné la Vuelta réussit un gros coup de force dans cette 9ème étape. -Léo Labica

Classement de la 9ème étape : 

1. Chris Froome (GBR, Team Sky) en 4h07’13“
2. Esteban Chaves (COL, Orica-Scott) à 4“
3. Michael Woods (CAN, Cannondale-Drapac) à 5“
4. Wilco Kelderman (NER, Team Sunweb) à 8“
5. Ilnur Zakarin (RUS, Katusha-Alpecin) m.t.
6. Alberto Contador (ESP, Trek-Segafredo) à 12“
7. David De la Cruz (ESP, Quick-Step Floors) m.t.
8. Sam Oomen (NER, Team Sunweb) m.t.
9. Nicolas Roche (IRL, BMC) à 14“
10. Vincenzo Nibali (ITA, Bahrain-Merida) m.t.

Classement général à l'issue de la 9ème étape :

1. Chris Froome (GBR, Team Sky) en 32h26'13"
2. Esteban Chaves (COL, Orica-Scott) à 36“
3. Nicolas Roche (IRL, BMC Racing Team) à 1’03“
4. Vincenzo Nibali (ITA, Bahrain-Merida) à 1’15“
5. Tejay Van Garderen (USA, BMC Racing Team) à 1’26“
6. David De La Cruz (ESP, Quick-Step Floors) à 1'30"
7. Fabio Aru (ITA, Astana) à 1'33"
8. Michael Woods (CAN, Cannondale-Drapac) à 1'52"
9. Adam Yates (GBR, Orica-Scott) à 1'55"
10. Ilnur Zakarin (RUS, Katusha-Alpecin) à 2’15"

Fulcrum Speed 40 DB_Novembre 2019

Sport 101 Facebook V4

INSTAGRAM

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 17 novembre 2019
samedi 07 décembre 2019
dimanche 15 décembre 2019
dimanche 08 mars 2020
dimanche 05 avril 2020
dimanche 12 avril 2020
samedi 23 mai 2020

VOIR TOUTES LES EPREUVES