FLASHS

Pros

Gand-Wevelgem — Antoine Demoitié a succombé

Publié le 28/03/2016 11:54

Percuté au sol par une moto hier alors qu'il avait chuté sur Gand-Wevelgem, Antoine Demoitié est mort cette nuit des suites de ses blessures. Le Wallon avait 25 ans.

Antoine DemoitiéAntoine Demoitié | © Sirotti"Antoine Demoitié est à l'hôpital après une sévère chute. Son état est extrêmement grave. Il est aux soins intensifs du CHR de Lille. Sa femme et sa famille sont à ses côtés." Les informations communiquées avant la nuit par l'équipe Wanty-Groupe Gobert n'avaient rien de rassurant. Engagé hier sur Gand-Wevelgem, le Wallon de 25 ans avait été victime d'une chute impliquant quatre autres coureurs à 113 kilomètres de l'arrivée, sur la commune française de Sainte-Marie-Cappel (Nord). L'accident s'est produit en queue de peloton, juste devant la file des voitures suiveuses. Selon les premières informations, si les premiers véhicules ont eu le réflexe de s'écarter, une moto transportant un commissaire est allée droit sur les coureurs à terre, fauchant tragiquement Antoine Demoitié.

Transporté immédiatement vers l'hôpital d'Ypres, le coureur de Wanty-Groupe Gobert, inconscient, a été transféré en soirée vers l'unité de soins intensifs du CHR de Lille. Où il a succombé cette nuit à ses graves blessures.

Garçon de grand talent, arrivé en début d'année chez Wanty-Gobert après trois saisons prometteuses dans les rangs de l'équipe continentale Wallonie-Bruxelles (1er du Tour du Finistère 2014, 2ème de la Handzame Classic, 3ème du GP La Marseillaise et 4ème de Cholet-Pays de Loire 2015), Antoine Demoitié était reconnu pour ses qualités de puncheur-sprinteur.

L'accident mortel dont a été victime le Liégeois, et bien que ses circonstances précises feront l'objet d'une enquête d'ores et déjà confiée à la brigade de recherche d'Hazebrouck, survient au cœur d'une série noire qui, depuis plusieurs mois, a alimenté les débats sur la sécurité des coureurs en course. L'année dernière, plusieurs coureurs avaient fait les frais d'un acident de la circulation en course, le plus souvent causé par des motos – on se souvient parmi d'autres des accrochages dont avaient été victimes Greg Van Avermaet sur la Clasica San Sebastian ou encore Sergio Paulinho et Peter Sagan sur la Vuelta. Il y a un mois encore, c'est Stig Broeckx (Lotto-Soudal) qui avait été victime de la négligence d'un pilote sur Kuurne-Bruxelles-Kuurne.

Le terrible accident qui a causé la mort d'Antoine Demoitié à Gand-Wevelgem ne tardera pas à relancer les débats. Première instance à réagir ce matin, le CPA (association des coureurs) exige que soient immédiatement mises en lumière les circonstances de l'accident. "Nous ne voulons pas débattre à ce moment de tristesse et de chagrin, précise son président Gianni Bugno, mais nous ressentons en nous beaucoup de frustration. Nous avons toujours soutenu que la sécurité des coureurs devait être en première place dans les discussions des parties prenantes du cyclisme et, à la dernière réunion du Conseil du Cyclisme Professionnel, nous avons spécifiquement demandé une rapide communication sur les stratégies développées récemment pour améliorer la sécurité en course. Je ne veux accuser personne, mais il faut réfléchir quant à la responsabilité de chacun et veiller à ce qu'il soit toujours maintenu un très haut niveau d'attention, de sensibilisation et de contrôle sur les normes de sécurité au cours de chaque course cycliste."

Aujourd'hui, le cyclisme tout entier porte le deuil de la disparition d'Antoine Demoitié. Auquel son coéquipier et ami Gaëtan Bille entend rendre un dernier hommage par ce tweet : "grâce au don d'organes, Antoine a sauvé trois autres vies, il aura été un héros jusqu'au bout !"

SHIFT ACTIVE

ABUS FRANCE 2020

MAURIENNE TOURISME 2

INSCRIPTION EN LIGNE
samedi 04 juillet 2020
dimanche 26 juillet 2020
dimanche 02 août 2020
samedi 08 août 2020
dimanche 09 août 2020
samedi 29 août 2020
vendredi 18 septembre 2020
samedi 19 septembre 2020

VOIR TOUTES LES EPREUVES