FLASHS

Pros

Giro d'Italia — Richard Carapaz très solide

Publié le 14/05/2019 18:00

L'Equatorien Richard Carapaz (Movistar) s'impose en toute puissance devant l'Australien Caleb Ewan (Lotto Soudal) et l'Italien Diego Ulissi (UAE Emirates). Primoz Roglic (Jumbo Visma) augmente son avance au classement général.

Une longue étape de 235 kilomètres était au programme du jour entre Orbetello et Frascati. Elle ne présente pas de difficulté majeure malgré un final difficile avec les 2 derniers kilomètres en montée, autour de 4/5% de moyenne, ce qui conviendra très bien aux sprinteurs / puncheurs. Hier le sprint n’a pas été simple à manœuvrer avec un vent de face très fort. L’Italien Elia Viviani (Deceuninck Quick Step) a coupé la ligne en premier, avant de se faire déclasser pour la vague qu’il a causé sur Matteo Moschetti (Trek-Segafredo). C’est finalement le Colombien Fernando Gaviria (UAE Emirates) qui s’est imposé devant le Français Arnaud Démare (Groupama-FDJ). 

Les échappées du jour sur la 4ème étapeLes échappées du jour sur la 4ème étape | © Giro Italia

Dès le début un trio prend les devants et ce sera la bonne échappée du jour, avec Marco Frapporti (Androni Giocattoli Sidermec), Mirco Maestri (Bardiani CSF) et Damiano Cima (Nippo Vini Fantini). L’écart monte extrêmement vite puisqu’au bout de 18 kilomètres ils comptent déjà 10 minutes d’avance. Ils seront repris à 10 kilomètres de l’arrivée, après avoir passé plus de 200km en tête. Dans le final la tension est importante dans le peloton, ça roule très vite. Il y a eu deux grosses chutes dans les 10 derniers kilomètres, impliquant notamment le Néerlandais Tom Dumoulin (Sunweb), il perdra malheureusement près de 4 minutes sur le leader Primoz Roglic. Ces deux incidents scinderont le peloton en plusieurs groupes, on retrouve seulement une quinzaine de coureurs à l’avant dont les sprinteurs Viviani, Démare, Ackermann, Ewan, le porteur du maillot rose Roglic, et les grimpeurs / puncheurs Carapaz, Ulissi, Conti. 

Richard Carapaz s'imposeRichard Carapaz s'impose | © Giro Italia

C’est la formation UAE Emirates qui fera un très gros tempo dans l’ascension finale, avec notamment Valerio Conti pour son leader Diego Ulissi. Mais l’Equatorien aura bien joué le coup en anticipant le sprint et résistant jusqu’à l’arrivée pour s’offrir un beau succès sur ce 102ème Giro. L’Australien Caleb Ewan (Lotto Soudal) revient sur lui mais ce ne sera pas assez, il prend la deuxième place et l’Italien Diego Ulissi (UAE Emirates) complète le podium. A noter la belle 5ème place du Français Florian Sénéchal (Deceuninck Quick Step). Quant à Arnaud Démare (Groupama FDJ) il a lâché prise à 500 mètres de la ligne, il termine à la 9ème place. 

Richard Carapaz solideRichard Carapaz solide | © Movistar

Le gros coup dur du jour est du côté de la Sunweb avoir Tom Dumoulin qui passe la ligne 4 minutes après le vainqueur avec la jambe en sang. Simon Yates (Mitchelton Scott) et Vincenzo Nibali (Bahrain Merida) perdent 16 secondes sur Primoz Roglic. Demain la journée sera plus courte avec « seulement » 140 kilomètres, le début d’étape comporte quelques difficultés avant un final totalement plat. 

Classement 4ème étape : 

  1. Richard Carapaz (Movistar) en 5h58’17’’
  2. Caleb Ewan (Lotto Soudal) mt 
  3. Diego Ulissi (UAE Emirates) mt 
  4. Pascal Ackermann (Bora Hansgrohe) à 2’’
  5. Florian Sénéchal (Deceuninck Quick Step) à 2’’
  6. Primoz Roglic (Jumbo Visma) à 2’’
  7. Valerio Conti (UAE Emirates) à 14’’
  8. Miguel Angel Lopez (Astana) à 18’’
  9. Arnaud Démare (Groupama-FDJ) à 18’’
  10. Simon Yates (Mitchelton Scott) à 18’’ 

Classement général provisoire : 

  1. Primoz Roglic (Jumbo Visma) en 16h19’20’’
  2. Simon Yates (Mitchelton Scott) à 35’’
  3. Vincenzo Nibali (Bahrain Merida) à 39’’
  4. Miguel Angel Lopez (Astana) à 44’’
  5. Diego Ulissi (UAE Emirates) à 44’’ 
  6. Rafal Majka (Bora Hansgrohe) à 49’’
  7. Bauke Mollema (Trek Segafredo) à 55’’ 
  8. Damiano Caruso (Bahrain Merida) à 56’’ 
  9. Bob Jungels (Deceuninck Quick Step) à 1’02’’ 
  10. Davide Formolo (Bora Hansgrohe) à 1’06’’

Par Maëlle Grossetête 

KTM

Sport 101 Facebook V4