FLASHS

Pros

Giro — Et de trois pour Bennett, Froome sacré

Publié le 27/05/2018 20:05

Sam Bennett a remporté la dernière étape du Giro d'Italia en devançant Elia Viviani. Il remporte ainsi sa troisième victoire d'étape sur le grand tour. Chris Froome, sans surprise, remporte cette 101ème édition

sam bennett Rome Girosam bennett Rome Giro | © Giro

On aura assisté à un vrai mano à mano durant ce 101ème Giro entre Sam Bennett (Bora Hansgrohe) et Elia Viviani (Quick Step Floors). Les deux hommes auront raflé toutes les étapes pouvant se finir par un sprint massif. Et sur les pavés romains de cette 21ème et dernière étape, c’est l’Irlandais qui a réussi à s’imposer pour la troisième fois en terre italienne. S’il n’a pas remporté autant d’étapes que son rival transalpin (4), il aura néanmoins brillé sur la plus belle des arrivées, en clôture de cette 101ème édition. « Je ne sais pas comment j’ai fait pour battre Elia Viviani a avoué l'Irlandais. J’ai tellement souffert ces derniers jours dans la montagne. Mais mon équipe a fait un travail fantastique pour ramener le peloton sur les échappés aujourd’hui. C’est fantastique de remporter trois étapes sur le Giro mais je vais devoir me lever demain et me concentrer sur les prochains objectifs. »

Un tracé final qui a fait parlé

Nids de poule, pavés glissants, nombreux virages… cette dernière étape de ce Giro n’avait rien d’une promenade de santé. Les coureurs ont d’ailleurs exprimé leur mécontentement sur ce tracé difficile. La course n’en a pas moins été affectée sur les 115 kilomètres. Une grosse échappée de plus de 20 coureurs a pris les devants après la parade du peloton dans les deux premiers tours. La course s’est ensuite emballée sous l’impulsion de la Quick Step Floors qui a mené un train d’enfer pour rester au contact des hommes de tête. 

Echappée en deuxième lame

Neutralisée lors du troisième passage sur la ligne des coureurs, la course s’est alors totalement débridée. Chris Froome (Team Sky) et son équipe ont fini en roue libre, comme une bonne centaine d’éléments du peloton qui n’avait rien à jouer sur cette ultime étape. Et les équipes de sprinteurs ont continué leur poursuite sur les fuyards, nommés Danny Van Poppel (LottoNL Jumbo), Florian Sénéchal (Quick Step Floors), Ryan Mullen (Trek Segafredo) et Tony Martin (Katusha Alpecin). Les quelques secondes d’avance que possédait le quatuor de tête n’ont pas été suffisantes pour se jouer la victoire d’étape et ils se sont vus rattraper dans les dix derniers kilomètres. 

Bennett parfaitement intercalé

Sous la flamme rouge, la Quick Step Floors a repris les choses en mains. Avec trois hommes menant le chemin à Elia Viviani, elle était la mieux armée pour remporter une sixième victoire d’étape sur cette édition 2018 par le biais de son sprinteur italien. C’était sans compter Sam Bennett, qui a parfaitement pris la roue de son principal concurrent dans les sprints massifs. L’Irlandais a profité du travail de Sabatini et de l’aspiration de Viviani pour le déborder à 200 mètres de la ligne d’arrivée. Il a pu lever les bras une nouvelle fois sur la grande boucle italienne. Lui qui n’avait jamais gagné d’étape sur un grand Tour a changé de dimension lors de ces trois semaines. Il est désormais considéré comme la crème du sprint mondial. 

Froome a pu célébrer 

chris froome vainqueur Girochris froome vainqueur Giro | © Giro

Vainqueur de la 19ème étape en prenant plus de 3 minutes d'avance sur Tom Dumoulin (Team Sunweb), Chris Froome s'est ensuite montré à son aise dans la 20ème étape et n'a jamais été inquiété pour ainsi remporter le premier Giro de sa carrière. Ce dimanche, le Kenyan blanc a fini en roue libre après son passage sur le troisième tour. Il a pu célébrer en compagnie de ses équipiers. « C’est super de sentir l’atmosphère ici à Rome. Le public a été à la hauteur et les monuments sont magnifiques. J’ai besoin d’un peu de temps pour réaliser mais la course a été incroyable. Pour n’importe quel cycliste, c’est un rêve de remporter les trois grands tours. Je me pince encore. Je n’arrive pas à croire que je suis ici à Rome avec le maillot rose sur les épaules. »

Classement de la 21ème étape :

1. Sam Bennett (IRL, Bora Hansgrohe)
2. Elia Viviani (ITA, Quick Step Floors) m.t.
3. Jean-Pierre Drucker (LUX, BMC) m.t.
4. Baptiste Planckaert (BEL, Katusha Alpecin) m.t.
5. Manuel Belletti (ITA, Androni Sidermec Bottecchia) m.t.
6. Sacha Modolo (ITA, EF Drapac) m.t.
7. Niccolo Bonifazio (ITA, Bahrain Merida) m.t.
8. Clément Venturini (FRA, AG2R La Mondiale) m.t.
9. Paolo Simion (ITA, Bardiani CSF) m.t.
10. Fabio Sabatini (ITA, Quick Step Floors) m.t.

Classement général de ce 101ème Giro :

1. Chris Froome (GBR, Team Sky) en 86h11'50’’
2. Tom Dumoulin (PBS, Team Sunweb) à 46 sec.
3. Miguel Angel Lopez (COL, Astana) à 4'57"
4. Richard Carapaz (EQU, Movistar Team) à 5'44"
5. Domenico Pozzovivo (ITA, Bahrain-Merida) à 8'03"
6. Pello Bilbao (ESP, Astana) à 11’50 »
7. Patrick Konrad (AUT, Bora-Hansgrohe) à 13’01"
8. George Bennett (NZL, Team LottoNL-Jumbo) à 13’17’’
9. Sam Oomen (PBS, Team Sunweb) à 14'18"
10. Davide Formolo (ITA, Bora Hansgrohe) à 15’16’’

Classement du maillot bleu de la montagne :

1. Chris Froome (GBR, Team Sky) 125 points
2. Giulio Ciccone (ITA, Bardiani CSF) 108 points
3. Simon Yates (GBR, Michelton Scott) 91 points
4. Mikel Nieve (ESP, Michelton Scott) 79 points
5. Richard Carapaz (ECU, Movistar) 65 points

Classement du maillot blanc :

1. Miguel Angel Lopez (COL, Astana) en 89h07’36’’
2. Richard Carapaz (ECU, Movistar) à 47sec.
3. Sam Oomen (NER, Team Sunweb) à 9’21’’
4. Valerio Conti (ITA, UAE Team Emirates) à 1h18’07’’
5. Fausto Masnada (ITA, Androni Sidermec Botttecchia) à 1h21’16’’

Classement du maillot cyclamen :

1. Elia Viviani (ITA, Quick Step Floors) 341 points
2. Sam Bennett (IRL, Bora Hansgrohe) 282 points
3. Davide Ballerini (ITA, Androni Sidermec Bottecchia) 147 points

KTM

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 28 avril 2019
mercredi 01 mai 2019
samedi 04 mai 2019
dimanche 05 mai 2019
mercredi 08 mai 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES