FLASHS

Pros

GP de Francfort — Alexander Kristoff ne chôme pas

Publié le 01/05/2014 17:47

GP de Francfort. Un mois et demi après sa victoire sur Milan-San Remo, le Norvégien Alexander Kristoff gagne au sprint le Grand Prix de Francfort devant John Degenkolb.

Le vainqueur de Milan-San Remo : Alexander KristoffLe vainqueur de Milan-San Remo : Alexander Kristoff | © SirottiEn Allemagne aussi le premier jour de mai est chômé... sauf pour les coureurs qui ont chaque année rendez-vous avec le Grand Prix de Francfort, l'une des rares épreuves du calendrier à se tenir à date fixe. Sur les routes vertes et humides de la Hesse, c'est un parcours de 202 kilomètres qui attend le peloton, avec nombre de bosses susceptibles de provoquer une sélection avant le retour dans les rues de Francfort, où trois tours d'un tourniquet urbain de 3 kilomètres concluront la journée. D'une année l'autre, sprinteurs et puncheurs se succèdent au palmarès du Grand Prix allemand. Ni la succession des difficultés ni les conditions atmosphériques détestables ne sauront cette fois écarter les sprinteurs de la course à la victoire, ce qu'ils n'avaient plus été en mesure de jouer depuis le succès de Degenkolb en 2011.

Ce Grand Prix de Francfort n'aura pourtant pas manqué d'animation. Dix hommes d'abord ont longtemps occupé les premières positions : Anthony Delaplace et Clément Koretzky (Bretagne-Séché Environnement), Ben Gastauer (Ag2r La Mondiale), Wilco Kelderman (Belkin), Christoph Pfingsten (Allemagne), Marek Rutkiewicz (CCC Polsat Polkowice), Mirko Selvaggi (Wanty-Groupe Gobert), Eduard Vorganov (Team Katusha) et Paul Voss (Team NetApp-Endura). Mais la répétition de la côte de Mammolshain et l'orage qui s'y abat complique leur progression et un regroupement se précise à une quarantaine de kilomètres de l'arrivée.

A son tour, Brice Feillu (Bretagne-Séché Environnement) déclenche la bagarre avec onze coureurs clairement candidats à la victoire aujourd'hui. A l'attaque du Français répondent des favoris comme Fabian Wegmann (Garmin-Sharp), Alexander Kolobnev (Team Katusha) et Samuel Dumoulin (Ag2r La Mondiale). On note en outre la présence en tête de Baugnies, Benedetti, Herklotz, Janse-Van Rensburg, Lietaer, Paterski et Taciak. Mais le peloton n'a pas renoncé et un regroupement général s'opère dans les rues de Francfort, à l'entrée sur le circuit d'arrivée, qui tourne entre les gratte-ciels de la ville.

Les sprinteurs toujours présents dans le peloton aminci se préparent à livrer leur sprint. Ce sera un duel entre Alexander Kristoff (Team Katusha) et John Degenkolb (Giant-Shimano), mais le Norvégien se porte rapidement en tête pour couper la ligne le premier. Un mois et demi après sa victoire dans Milan-San Remo, qui avait précédé une 5ème place au Tour des Flandres, Alexander Kristoff ajoute un joli titre à son palmarès. Il précède John Degenkolb et Jérôme Baugnies (Wanty-Groupe Gobert), présent dans l'échappée du final.

Classement :

1. Alexander Kristoff (NOR, Team Katusha) les 202 km en 4h49'31" (41,9 km/h)
2. John Degenkolb (ALL, Giant-Shimano) m.t.
3. Jérôme Baugnies (BEL, Wanty Groupe-Gobert) m.t.
4. Pieter Jacobs (BEL Topsport Vlaanderen-Baloise) m.t.
5. Thomas Sprengers (BEL Topsport Vlaanderen-Baloise) m.t.
6. Rick Zabel (ALL, BMC Racing Team) m.t.
7. Fabian Wegmann (ALL, Garmin-Sharp) m.t.
8. Jan Dieteren (ALL, Team Stölting) m.t.
9. Alexander Porsev (RUS, Team Katusha) m.t.
10. Bartlomiej Matysiak (POL, CCC Polsat Polkowice) m.t.

Instagram Vélo101

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 16 décembre 2018
dimanche 03 février 2019
samedi 09 février 2019
samedi 23 février 2019
samedi 02 mars 2019
samedi 09 mars 2019
dimanche 10 mars 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES

Sportour déc-janv19
Fenioux déc18-janv19