FLASHS

Pros

GP E3 — Une voie royale pour Sagan

Publié le 28/03/2014 19:10

GP E3. Peter Sagan tient son rang à Harelbeke. Le Slovaque remporte aisément ce GP E3, marqué par la chute qui a éliminé Fabian Cancellara à 40 kilomètres de l'arrivée.

Le Paterberg, nouveau juge de paix du Tour des FlandresLe Paterberg, nouveau juge de paix du Tour des Flandres | © SirottiDix jours avant le grand rendez-vous tant attendu en Flandre, c'est l'heure de la répétition générale ! Ce n'est pas un hasard si le GP E3 est surnommé le petit Tour des Flandres. Les difficultés sont là (dix-sept au total), les pavés aussi, tout comme les petites routes tracées dans les larges plaines. À dire vrai, mis à part le lieu d'arrivée, il n'y a guère que le kilométrage qui vient distinguer les deux épreuves avec "seulement" 213 kilomètres aujourd'hui, alors que le monument flamand dépassera allègrement les 250 kilomètres. Ceux que l'on attend dimanche prochain en revanche sont déjà bien présents. Voilà deux ans que l'on attend un duel digne de ce nom entre Tom Boonen (Omega Pharma-Quick Step) et Fabian Cancellara (Trek Factory Racing). Pour y assister, il faudra encore patienter un peu.

Lorsque les cadors se seront décidés à déclencher les hostilités, Jérôme Cousin (Team Europcar), Maxime Daniel (Ag2r La Mondiale), Laurens De Vreese (Wanty-Groupe Gobert), Florian Sénéchal (Cofidis) et Jay-Robert Thompson (MTN-Qhubeka) savent pertinemment qu'ils devront s'effacer. Alors les cinq hommes, parmi lesquels on n'aura pas manqué de remarquer la présence de trois Français, s'élancent en éclaireur après un départ rapide. L'écart atteint les sept minutes, mais s'égrainera au fur et à mesure que l'échappée progressera dans la zone des monts à l'entame des 100 derniers kilomètres. Le peloton avance quant à lui en rangs serrés, sans grosse accélération.

Les attaques ne secouent certes pas le paquet, mais les chutes et les crevaisons vont se multiplier dans la phase finale de la course. La plus sérieuse interviendra à une quarantaine de bornes de la ligne, à cinq kilomètres du pied du Paterberg, qui marque l'entrée dans la phase décisive. Cette chute va totalement bouleverser le cours de l'épreuve puisque Fabian Cancellara est pris dans cet empilage. Le Suisse, tellement au-dessus du lot l'an dernier, doit alors mener une course à handicap. L'Helvète ne perd pas espoir et tente de remonter un à un les coureurs éparpillés sur la route au grès des difficultés. Il parviendra à reprendre tout le monde... sauf quatre hommes.

Peter SaganPeter Sagan | © SirottiSep Vanmarcke (Belkin) ayant secoué le peloton dans le Paterberg, Geraint Thomas (Team Sky) fait de même dans le Vieux Quaremont. L'accélération n'est pas brutale, mais elle permet de faire la sélection. Niki Terpstra (Omega Pharma-Quick Step) et John Degenkolb (Giant-Shimano) sont parvenus à coller à la roue du Gallois tandis que Peter Sagan (Cannondale) et Stijn Vandenbergh (Omega Pharma-Quick Step) opèrent la jonction sur le faux plat à la sortie du Quaremont. C'est également à cet endroit que Fabian Cancellara organise la chasse avec l'appui de son coéquipier Stijn Devolder. Mais le Suisse fait figure d'épouvantail dans ce groupe et personne ne lui vient en aide. Après s'être rapproché à une dizaine de secondes de la tête de course, le groupe emmené par le champion de Belgique perd à nouveau du terrain et finit par s'incliner.

Il reste alors une vingtaine de kilomètres pour rejoindre Harelbeke et une voie royale s'ouvre pour Peter Sagan ! Le Slovaque pouvait craindre une alliance contre lui. Il n'en est rien et Stijn Vandenbergh abat une grosse charge de travail dans le groupe pour le vainqueur d'A Travers la Flandre, Niki Terpstra. Le dernier obstacle sur la route du Maillot Vert du dernier Tour de France, John Degenkolb, s'écarte dans le Tiegemberg, la dernière difficulté de la journée. Le vainqueur de la dernière édition de Gand-Wevelgem doit alors simplement gérer ses efforts et parvenir à contenir les attaques de ses trois compagnon de fugue qui ne manquent pas de le menacer dans le final. Terpstra et Vandenbergh tentent tour à tour leur chance, mais si ce n'est pas le Slovaque, c'est Thomas qui ramène le groupe sur le fuyard. À 300 mètres de la ligne, les jeux sont faits. Sagan n'a aucun mal à déborder le Britannique pour s'imposer sur le petit Tour des Flandres.

Classement :

1. Peter Sagan (SVQ, Cannondale) en 4h56'31"
2. Niki Terpstra (PBS, Omega Pharma-Quick Step) m.t.
3. Geraint Thomas (GBR, Team Sky) m.t.
4. Stijn Vandenbergh (BEL, Omega Pharma-Quick Step) m.t.
5. Sep Vanmarcke (BEL, Belkin) à 1'16"
6. Tony Gallopin (FRA, Lotto-Belisol) m.t.
7. Borut Bozic (SLO, Astana) à 1'19"
8. Tyler Farrar (USA, Garmin-Sharp) m.t.
9. Fabian Cancellara (SUI, Trek Factory Racing) m.t.
10. Greg Van Avermaet (BEL, BMC Racing Team) m.t.

Instagram Vélo101

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 16 décembre 2018
dimanche 03 février 2019
samedi 09 février 2019
samedi 23 février 2019
samedi 02 mars 2019
samedi 09 mars 2019
dimanche 10 mars 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES

Fenioux déc18-janv19
Sportour déc-janv19