FLASHS

Pros

ITW d'Yvon Madiot, DS de la famille Groupama-FDJ

Publié le 01/08/2019 16:00

Sortant d'un Tour frustré, Yvon Madiot repart des Champs Elysées plein d'espoir pour les années à venir avec sa formation Groupama-FDJ. Entretien avec le Directeur Sportif du leader et malchanceux Thibaut Pinot.

Le mot « frustration » c’est le mot qui revient quand vous faites le bilan de ce Tour ?

Oui, il y a un goût d’inachevé. Il y a eu trop d’émotions à un moment pour que ça s’arrête comme ça. La nature a voulu que ça se termine ainsi. Il y a un manque.

Le très bon côté des choses c’est que par rapport aux années précédentes où les gens disaient qu’il lui manquait quelque chose (la technique en descente, la résistance à la chaleur, la gestion de la pression) est que finalement il a rempli toutes les cases ? 

Pour la chaleur il n’y a pas de problème, il a quand même gagné 2 étapes sur la Vuelta sous de grosses chaleurs. Après les descentes, il descend très très bien même des fois il faut le calmer un peu. Là c’est une blessure, c’est le coup du sort. Maintenant il a prouvé qu’il pouvait gagner un Grand Tour assez rapidement.

Yvon Madiot au micro de vélo101Yvon Madiot au micro de vélo101 | © Vélo101

Il l’a déjà annoncé, l’année prochaine ça sera le Tour de France en priorité ? 

C’est trop tôt pour le dire, il a surtout envie de rebondir. C’est ça qui lui a fait dire qu’il voulait faire le Tour. Maintenant on va prendre notre temps avec lui de voir tout cela. On connaît déjà quelques étapes qui peuvent être intéressantes pour lui. Il y a 2 ou 3 étapes qui sont assez sympas, et au Tour de France il y a toujours de la montagne. Il faut faire dans quel sens passera le tour, quelles régions on va traverser etc. Il y a de forte chance qu’il soit au départ bien évidement.  

L’année prochaine le Tour partira une semaine plus tôt à cause des Jeux Olympiques de Tokyo, ça peut changer des choses au niveau de l’aménagement du calendrier ? 

Oui ça change beaucoup de choses. Par apport au Giro, ça complique pour faire par exemple le doublé Giro-Tour. On a le temps d’y réfléchir. On va déjà terminer celui-là et que Thibaut se soigne.

Comment vous avez remobilisé les gars après l’abandon de Thibaut Pinot jeudi soir ? 

Il y a l’abattement le soir mais notre rôle à nous les DS c’est de relancer la machine, de rebondir. Ce sont des compétiteurs, ils sont équipiers mais ils sont compétiteurs dans l’âme donc ils n’allaient pas baisser les bras. Le coup a été rude pour tout le monde, on l’a encaissé maintenant on repart.

William Bonnet tente de réconforter Thibaut Pinot avant l'abandon du leader de la Groupama-FDJWilliam Bonnet tente de réconforter Thibaut Pinot avant l'abandon du leader de la Groupama-FDJ | ©

Vous devez être content de votre sélection quand on voit ces 8 gars qui ont formé véritablement une équipe à l’image de la réussite du contre-la-montre par équipe à Bruxelles ? 

Oui la sélection a été bonne. C’était celle qui convenait au parcours. De gros résultats collectifs, on a seulement fait une erreur où la sanction était assez dure. Un gros collectif, les gars étaient habitués à courir ensemble depuis décembre, à se préparer ensemble, d’y penser, de mettre des choses ensemble.  

L’année dernière Thibaut était en renouvellement de contrat avec vous, quel a été l’argument décisif qui l’a fait rester à la Groupama-FDJ ?

La famille. L’esprit de famille qu’il y a chez nous.

Marc Madiot avait dit à la présentation de l’équipe que Stefan Kung avait eu beaucoup de sollicitations, quel était, là-aussi, votre argument pour le faire venir chez vous ? 

La même chose que pour Thibaut je pense. On s’est entouré de personnes très compétentes dans beaucoup de domaines donc un mélange de professionnalisme et une ambiance de famille. 

Ça vous inspire quoi de voir que les vainqueurs des 2 Grands Tours 2019 sont des Sud-Américains ? 

C’est des générations, ça va tourner, ce sera bientôt des Français. Après les Anglais, les Sud-Americains, on va venir aux Français. 

Vous y croyez en nos Français après ce Tour de France fantastique ?

On a entrevu la chose. C’est pour cela qu’on peut dire que les Français peuvent gagner le Tour. 

David Gaudu dans le TourmaletDavid Gaudu dans le Tourmalet | © 

Vous avez des déjà les noms des coureurs pour la Vuelta ? 

Oui l’équipe est faite. On ne l’a pas dévoilé encore mais elle est faite depuis très longtemps. Ils travaillent ensemble depuis longtemps. 

Pensez-vous que David Gaudu dont on a vu le potentiel doit passer par un leadership sur un Grand Tour et pourquoi pas un Grand Tour à l’étranger pour apprendre à gérer une pression sur trois semaines ? 

Oui mais il a déjà commencé son apprentissage puisqu’il a été leader sur le Tour de Romandie avec une 5ème place à la clef et une jolie victoire d’étape. Il a également été leader sur l’UAE où il termine 3ème. Ce sont 2 courses World Tour de très haut niveau, il apprend gentiment. Les Grands Tours, il peut très bien finir son apprentissage auprès de Thibaut, il n’est pas obligé d’aller faire un Grand Tour tout seul.

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 07 mars 2021
jeudi 13 mai 2021
samedi 05 juin 2021
dimanche 20 juin 2021
dimanche 01 août 2021
samedi 14 août 2021
vendredi 10 septembre 2021
dimanche 03 octobre 2021

VOIR TOUTES LES EPREUVES