FLASHS

Pros

Les jeunes prennent le pouvoir sur les classiques

Publié le 05/03/2018 11:26

Si le Paris-Nice a cristallisé les regards dimanche, il y avait également deux classiques qui ont vu Matej Mohoric et Rémi Cavagna s’imposer.

Rémi CavagnaRémi Cavagna | © Sirotti

Les pépites du peloton s’expriment déjà cette saison. Non pas sur les routes du Paris-Nice où la concurrence est rude pour tenter d’accrocher une victoire mais sur le GP Industria & Artigianato ainsi que sur le Dwars door West-Vlaanderen. Rémi Cavagna (Quick Step Floors) et Matej Mohoric (Bahrain Merida) ont propulsé la jeunesse au pouvoir dimanche. Dans des courses bien différentes par leur parcours et leurs difficultés, les deux ont fait parler leur vitesse dans le final pour s’imposer en patron. 

Cavagna et Sénéchal font briller la France

A 22 ans seulement, Rémi Cavagna a prouvé qu’il avait la carrure pour être l’avenir du cyclisme mondial. Le rouleur de la Quick Step Floors a remporté sa première victoire professionnelle ce dimanche en s’adjugeant la course A Travers la Flandre-Occidentale. Sur ces 189 kilomètres entre Nieuwpoort et Ichtegem, le Français a dompté les secteurs pavés ainsi que les côtes à fort pourcentage. « Je suis extrêmement satisfait de ma première victoire » s'est réjoui Cavagna. « Dans les courses précédentes, je n’étais pas si mal non plus, mais je n’ai pas réussi à achever le travail. Enfin, cette fois, j’y suis parvenu. » Un autre Français a brillé sur les routes flamandes et il s’agit encore une fois d’un Quick Step Floors. Florian Sénéchal, spécialiste des classiques du Nord n’a terminé qu’à trois petites secondes de son coéquipier. Encore une fois, après leur double victoire sur le GP du Samyn, la Quick Step Floors réédite le doublé sur une classique belge. L'équipe de Patrick Lefevere est en grande forme lorsqu'il s'agit d'emballer les courses flandriennes.

Mohoric succède à Adam Yates 

Pour la 41ème édition du GP Industria & Artigianato, les quatre bosses dans le final ont décanté la course. Alors qu’un groupe assez fourni s’en allait vers un sprint semi-massif, Matej Mohoric (Bahrain Merida) en a décidé autrement. Le champion du Monde espoir a attendu la dernière descente qui menait à Larciano pour réaliser un effort individuel tout en puissance. Il n’a jamais été repris par le peloton et a franchi la ligne seul, avec trois secondes d’avance sur Marco Canola (Nippo-Vini Fantini) et 11 sur Davide Ballerini (Androni Sidermec Bottecchia). Au lendemain de sa onzième place sur les Strade Bianche, le Slovène a trouvé les ressources dans les jambes pour succéder à Adam Yates, qui a terminé à la 28ème place. Il a également battu des favoris à la victoire comme Rafal Majka (Bora Hansgrohe) ou Francesco Gavazzi (Androni Sidermec Bottecchia). -Léo Labica

EvoluCycle

Sena sept18

INSCRIPTION EN LIGNE
samedi 29 septembre 2018
dimanche 30 septembre 2018
dimanche 07 octobre 2018
dimanche 14 octobre 2018
samedi 20 octobre 2018

VOIR TOUTES LES EPREUVES