FLASHS

Pros

Liège-Bastogne-Liège — L'actu du 28 avril

Publié le 28/04/2014 13:27

Gilbert a manqué de forces, Pozzovivo en découverte, Barguil regrette la tactique des équipes, Froome et Betancur malades, 3 questions à Kwiatkowski.

Philippe Gilbert au départ de la DoyennePhilippe Gilbert au départ de la Doyenne | © Pol LoncinPhilippe Gilbert. Chez lui, Philippe Gilbert (BMC Racing Team) espérait inscrire pour la deuxième fois son nom au palmarès de Liège-Bastogne-Liège pour la 100ème édition. Mais le Wallon n'a pas pu faire le doublé sept jours après l'Amstel Gold Race . "Avec le vent, la course n'a pas été évidente, souligne le Belge. Il y avait souvent la possibilité, pour les équipes, de s'organiser pour éviter les attaques. Beaucoup d'équipiers étaient encore dans le peloton. La course a été très rapide et le peloton n'a jamais explosé. Il ne m'a pas manqué beaucoup, peut-être deux ou trois centimètres. Je n'ai pas eu assez de force à la fin. On ambitionnait mieux. On voulait la victoire, mais ça n'a pas été facile du tout. Tout le monde était à fond dans la montée d'Ans. Le plus rapide a gagné. Gerrans est un très beau vainqueur. Ce n'est pas une surprise."

Domenico Pozzovivo. Quelques heures seulement après sa 2ème place finale au classement général du Tour du Trentin, Domenico Pozzovivo (Ag2r La Mondiale) découvrait la Doyenne des classiques. Et l'Italien n'a pas fait de la figuration, étant l'un des acteurs principaux d'une course pas franchement animée. "C'est ma première course ici à Liège. J'ai essayé de partir dans la Roche aux Faucons. Je pensais qu'un petit groupe pouvait y sortir, explique le Transalpin. Il y avait trop de coureurs qui se regardaient. J'ai fait une bonne tentative, mais le peloton n'a pas laissé partir. J'ai vu qu'à Saint-Nicolas je pouvais encore attaquer. Je suis parti avec Caruso. Malheureusement, les favoris sont revenus à 300 mètres de l'arrivée. J'ai vraiment tout donné pour faire le mieux possible."

Warren Barguil s'agite dans la côte de la RedouteWarren Barguil s'agite dans la côte de la Redoute | © SirottiWarren Barguil. Même si les résultats n'ont pas forcément suivi, on retiendra que les jeunes Français n'ont pas eu froid aux yeux sur les Ardennaises. En dehors de la belle 10ème place de Romain Bardet (Ag2r La Mondiale), dont vous retrouverez l'interview demain sur Vélo 101, la prestation de Warren Barguil (Giant-Shimano) est également à souligner. Le Breton s'est dévoilé dans la Redoute, mais n'a pas pu tromper la vigilance du peloton. "La course était vraiment verrouillée, déplore le double vainqueur d'étape sur la Vuelta. J'ai tenté quelque chose dans la côte de La Redoute. Mais j'ai été le seul ou presque à le faire alors qu'il aurait fallu que je puisse être accompagné par quelques coureurs. J'ai essayé, je n'ai pas de regret. Ce qui me dérange le plus c'est que les grandes équipes ne pensaient qu'à une chose : cadenasser la course".

Chris Froome. Tout vainqueur du Tour qu'il est, Christopher Froome (Team Sky) souhaitait participer aux classiques, et notamment à la Doyenne à laquelle il a pris le départ à cinq reprises sans jamais rentrer dans les vingt premiers. Peine perdue, une infection pulmonaire bénigne l'a empêché de se rendre place Saint-Lambert pour le départ, tout comme son coéquipier Peter Kennaugh. Malade, le Britannique a préféré se préserver pour le Tour de Romandie duquel il prendra le départ demain pour défendre son titre. Chris Froome n'était pas le seul à briller par son absence sur la grande place liégeoise. Carlos Betancur (Ag2r La Mondiale), 4ème à Liège l'an dernier,est resté dans le bus, victime d'une angine.

Alberto Contador remporte Tirreno-AdriaticoAlberto Contador remporte Tirreno-Adriatico | © SirottiClassement UCI WorldTour. La période de classiques s'est terminée hier, et pourtant, c'est un coureur de grands tours qui est installé en tête du classement UCI ! Le chemin qui doit mener Alberto Contador (Tinkoff-Saxo) vers le Tour de France ne passait pas par les Ardennaises, et encore moins par les Flandriennes, mais El Pistolero a profité de ses bons résultats sur les courses par étapes pour s'installer au poste de numéro un mondial. La multiplication des vainqueurs sur les classiques n'est pas étrangère à la 1ère place du Madrilène puisqu'il devance le vainqueur à Liège, Simon Gerrans, celui de La Flèche, Alejandro Valverde, et celui du Tour des Flandres, Fabian Cancellara. Le classement par équipes reste dominé par Omega Pharma-Quick Step qui place Michal Kwiatkowski et Niki Terpstra aux 5ème et 6ème rangs.

Classement UCI WorldTour # 12 :

1. Alberto Contador (ESP, Tinkoff-Saxo) 308 pt
2. Simon Gerrans (AUS, Orica-GreenEdge) 264 pt
3. Alejandro Valverde (ESP, Movistar Team) 262 pt
4. Fabian Cancellara (SUI, Trek Factory Racing) 260 pt
5. Michal Kwiatkowski (POL, Omega Pharma-Quick Step) 244 pt
6. Niki Terpstra (PBS, Omega Pharma-Quick Step) 200 pt
-. Sep Vanmarcke (BEL, Belkin) 200 pt
8. Peter Sagan (SVQ, Cannondale) 183 pt
9. John Degenkolb (ALL, Giant-Shimano) 174 pt
10. Alexander Kristoff (NOR, Team Katusha) 151 pt

Classement UCI WorldTour par équipes # 12 :

1. Omega Pharma-Quick Step (BEL) 693 pt
2. Movistar Team (ESP) 533 pt
3. Team Katusha (RUS) 443 pt
4. Ag2r La Mondiale (FRA) 434 pt
5. BMC Racing Team (USA) 430 pt
6. Tinkoff-Saxo (RUS) 419 pt
7. Trek Factory Racing (USA) 349 pt
8. Team Sky (GBR) 326 pt
9. Orica-GreenEdge (AUS) 321 pt
10. Belkin (PBS) 309 pt

3 questions à... Michal Kwiatkowski (Omega Pharma-Quick Step)

Michal KwiatkowskiMichal Kwiatkowski | © Sirotti

Michal, que représente pour vous un podium à Liège-Bastogne-Liège ?
C'est très important pour moi. Mon équipe était présente pour m'épauler aujourd'hui. Dans les trois autres courses, j'ai signé de bons résultats. J'étais en très bonne forme ce dimanche. Réaliser un podium à Liège-Bastogne-Liège est quelque chose de très spécial d'autant plus que c'est lors de la 100ème édition. Je pense que je vais rentrer dans l'histoire pour cela. Je suis très heureux. Même quand on se sent bien, c'est parfois difficile de s'imposer. Ce n'est pas évident d'attendre, mais j'ai préféré tout jouer sur mon sprint. Toute la journée, mes coéquipiers ont pris soin de moi. Ils m'ont fait confiance. Je savais que je pouvais sprinter dans de bonnes conditions. Je n'avais pas besoin d'attaquer. Dans la côte, il y avait encore beaucoup de Movistar. Ils ont très bien travaillé. C'était difficile d'attaquer. Je pense qu'à la fin ma plus grande chance était d'attendre.

Qui était le plus fort ce dimanche selon vous ?
C'était difficile à dire. Valverde a très bien couru aujourd'hui. Il était très fort. Dans Saint-Nicolas, il était très bien et dans la côte des Forges, il a accéléré très facilement. Il a dû faire un très long sprint où il fait deuxième, mais, pour moi, il était le meilleur, encore plus que Gerrans. Je crois en mes capacités pour cette course. Je peux gagner ici plus tard. J'ai déjà couru très bien à l'Amstel Gold Race et à la Flèche Wallonne et j'ai encore fait une belle performance ce dimanche. Je suis un peu déçu, car je me sentais encore mieux qu'aux deux courses précédentes. Cette année, j'ai changé ma préparation. J'ai eu de très bonnes sensations à Liège. 

On vous a vu, avec Valverde, en forme cette semaine. N'est-ce pas trop tôt dans l'optique du Tour ?
Je pense que ce sont des courses très différentes. J'étais en bonne forme cette semaine. Les Ardennaises étaient un objectif pour moi. Le Tour en est un autre, mais ils ne sont pas inconciliables. Je vais faire le Tour de Romandie. Après, je ne sais pas encore. J'ai couru Tirreno-Adriatico pour voir l'état de forme des autres coureurs qui visent le Tour.

Propos recueillis par Pol Loncin à Ans le 27 avril 2014.

Sport 101 Facebook V4

INSTAGRAM

La Drômoise
INSCRIPTION EN LIGNE
vendredi 20 septembre 2019
samedi 21 septembre 2019
dimanche 22 septembre 2019
samedi 28 septembre 2019
dimanche 29 septembre 2019
dimanche 13 octobre 2019
samedi 19 octobre 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES