FLASHS

Pros

Liège-Bastogne-Liège — L'objet de toutes les convoitises

Publié le 25/04/2014 12:32

Philippe Gilbert, Alejandro Valverde et leurs multiples adversaires convoitent la 100ème édition de Liège-Bastogne-Liège. Sur un tracé athlétique et teinté d'histoire.

Paysage typique de Liège-Bastogne-LiègePaysage typique de Liège-Bastogne-Liège | © SirottiElle fait depuis toujours l'objet de toutes les convoitises, placée au crépuscule de la campagne des classiques dont elle est la plus ancienne, sortie d'une imagination bien inspirée en 1892. Dimanche, Liège-Bastogne-Liège comptera 100 lignes à son palmarès. Un événement symbolique qui laisse présager une course d'anthologie dans le massif de l'Ardenne creusé par l'Ourthe et ses affluents.

C'est de la nature si spécifique du terrain ardennais, qui dément la réputation de plat-pays de la Belgique, que Liège-Bastogne-Liège a tiré sa belle réputation qui lui vaut, 122 ans après sa création, d'être toujours autant aspirée, désirée, rêvée. D'une année l'autre, le parcours a subi des ajustements. Celui de cette 100ème édition se démarquera de la précédente par le retour de plusieurs côtes inscrites au patrimoine de la Doyenne. Pour faire de cette édition une équipée formidable sur les plans sportif et historique, il a été décidé de réintroduire, après les mythiques côtes de Wanne, Stockeu et Haute-Levée (dont l'enchaînement a été reconstitué) et de la Redoute, les côtes des Forges, si décisive dans les années 80, et de la Roche-aux-Faucons, inaugurée en 2008.

Ces deux côtes, respectivement situées à 31,5 et 19,5 kilomètres de l'arrivée, précéderont le final traditionnel par la côte de Saint-Nicolas, point névralgique de l'épreuve à 5,5 kilomètres de la montée vers la ligne d'arrivée, établie à Ans depuis l'édition du Centenaire en 1992.

Philippe Gilbert donne l'assaut dans le CaubergPhilippe Gilbert donne l'assaut dans le Cauberg | © SirottiLorsque le Roi Philippe fera l'honneur de donner le départ de la classique dimanche matin à Liège, tous brûleront de succéder aux vainqueurs de légende qui figurent au palmarès, de Léon Houa en 1892 à Daniel Martin en 2013, en passant par Eddy Merckx et ses cinq victoires, Bernard Hinault dont la seconde victoire dans des conditions apocalyptiques en 1980, la dernière d'un Français, vous sera contée demain sur Vélo 101, Ferdi Kübler, Stan Ockers, Jacques Anquetil ou Sean Kelly. Il n'y en aura qu'un, pourtant, à lever les bras au ciel après 263 kilomètres passés à surmonter les difficultés de l'Ardenne.

La très courte campagne des classiques ardennaises, démarrée il y a une huitaine de jours, a suffi à donner un ascendant à deux grands champions dont on se délecte à l'avance du duel auguré. Triomphal à la Flèche Brabançonne puis à l'Amstel Gold Race, légèrement en retrait mercredi sur la Flèche Wallonne, quand il s'est fait enfermer au pied du Mur de Huy, Philippe Gilbert (BMC Racing Team) est celui autour duquel la Belgique tout entière s'unit dans l'espoir de voir l'un des siens accrocher cette 100ème édition de Liège-Bastogne-Liège. Mais en s'imposant il y a quarante-huit heures sur les hauteurs de Huy, Alejandro Valverde (Movistar Team) s'est érigé en principal adversaire du Wallon, lui qui a déjà conquis la Doyenne par deux fois, en 2006 et 2008.

Alejandro Valverde à l'affût dans le Mur de HuyAlejandro Valverde à l'affût dans le Mur de Huy | © SirottiSi les deux hommes ont adressé un message clair à leurs adversaires au cours de la semaine écoulée, ce qui les invitera à partager les responsabilités dimanche, ils devront encore composer avec une légion d'adversaires parmi lesquels Rui Costa et Damiano Cunego (Lampre-Merida), Daniel Martin et Tom-Jelte Slagter (Garmin-Sharp), Daniel Moreno et Joaquim Rodriguez (Team Katusha), Enrico Gasparotto et Vincenzo Nibali (Astana), Carlos Betancur (Ag2r La Mondiale), Simon Gerrans (Orica-GreenEdge), Simon Geschke (Giant-Shimano), Roman Kreuziger (Tinkoff-Saxo), Michal Kwiatkowski (Omega Pharma-Quick Step), Bauke Mollema (Belkin), Richie Porte (Team Sky), Samuel Sanchez (BMC Racing Team), Frank Schleck (Trek Factory Racing), Jelle Vanendert (Lotto-Belisol) et le Britannique Chris Froome (Team Sky), vainqueur d'une autre 100ème quant à lui, celle du Tour de France.

Le clan français, remuant mercredi à la Flèche Wallonne, sera mené par Romain Bardet (Ag2r La Mondiale), Warren Barguil (Giant-Shimano), Tony Gallopin (Lotto-Belisol), Benoît Vaugrenard (FDJ.fr), Rudy Molard et Julien Simon (Cofidis), Pierre Rolland et Thomas Voeckler (Team Europar).

Les 11 côtes :

• km 70 : côte de La Roche-en-Ardenne (2,8 km à 6,2 %)
• km 123 : côte de Saint-Roch (1 km à 11,1 %)
• km 167 : côte de Wanne (2,8 km à 7,2 %)
• km 173,5 : côte de Stockeu (1 km à 12,4 %)
• km 179 : côte de la Haute-Levée (3,6 km à 5,6 %)
• km 201 : côte de la Vecquée (3,1 km à 6,4 %)
• km 218,5 : côte de la Redoute (2 km à 8,9 %)
• km 231,5 : côte des Forges (1,9 km à 5,9 %)
• km 243,5 : côte de La Roche-aux-Faucons (1,5 km à 9,3 %)
• km 257,5 : côte de Saint-Nicolas (1,2 km à 8,6 %)
• km 263 : côte de Ans (2 km à 8 %)

Les 10 derniers vainqueurs :

2013 : Daniel Martin (IRL, Garmin-Sharp)
2012 : Maxim Iglinskiy (KAZ, Astana)
2011 : Philippe Gilbert (BEL, Omega Pharma-Lotto)
2010 : Alexandre Vinokourov (KAZ, Astana)
2009 : Andy Schleck (LUX, Team Saxo Bank)
2008 : Alejandro Valverde (ESP, Caisse d'Epargne)
2007 : Danilo Di Luca (ITA, Liquigas)
2006 : Alejandro Valverde (ESP, Caisse d'Epargne-Illes Balears)
2005 : Alexandre Vinokourov (KAZ, T-Mobile)
2004 : Davide Rebellin (ITA, Gerolsteiner)

Mavic nov18

Tacx semaine 3et4 nov18

Instagram Vélo101

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 09 décembre 2018
dimanche 16 décembre 2018
dimanche 03 février 2019
samedi 09 février 2019
samedi 23 février 2019
samedi 02 mars 2019
samedi 09 mars 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES