FLASHS

Pros

Liège-Bastogne-Liège — Paroles de favoris

Publié le 27/04/2014 11:44

Ils sont favoris, outsiders, équipiers, DS. Chacun aura un rôle à tenir aujourd'hui dans la 100ème édition de Liège-Bastogne-Liège. Nous avons recueilli leurs impressions.

Michal KwiatkowskiMichal Kwiatkowski | © SirottiJan Bakelants (Omega Pharma-Quick Step). "L'équipe sera organisée autour de Michal Kwiatkowski. Il fait partie des favoris. Notre rôle sera donc de le protéger. Avec le nouveau parcours, la course sera plus difficile. On doit espérer que la course s'emballe dans la Redoute mais c'est toujours délicat de prédire ce qu'il va se passer. Que ce soit la 100ème Doyenne ou non, l'important est toujours d'essayer de gagner."

Romain Bardet (Ag2r La Mondiale). "J'ai envie de faire un bon résultat car pour le moment l'équipe est passée à côté des deux premières classiques. Je partagerai le rôle de leader avec Carlos Betancur et Domenico Pozzovivo. Je reviens cette année à Liège après une première participation en 2013. C'est très important d'avoir déjà un peu d'expérience. J'espère que cela suffira déjà pour faire une bonne course. J'aimerais intégrer les dix premiers mais ça va être compliqué. Il y a beaucoup de grands coureurs au départ comme Gilbert, Valverde, Martin et Nibali. Il faudra courir juste et ne pas faire d'erreurs. Le parcours est très dense après la Redoute. Dans la Roche-aux-Faucons, cela va aller très vite. Ce sera à moi de répondre présent à cet endroit de la course."

Warren Barguil (Giant-Shimano). "Je me sens assez bien. Ma Flèche Wallonne a été bonne même si j'ai manqué de chance. Les jambes étaient là et c'est de bon augure pour le week-end. Je ne sais pas trop ce dont je suis capable. Je vais essayer de suivre les meilleurs et apprendre le plus possible de cette course. Je ne peux pas dire que j'espère être dans le Top 10 ou dans le Top 5. C'est impossible sur une course aussi dure que celle-ci. La reconnaissance d'hier a été bonne. On a parcouru les 90 derniers kilomètres. J'ai pu voir que c'était très difficile. Il y a beaucoup de prétendants à la victoire mais je vois bien Vincenzo Nibali s'imposer."

Simon GerransSimon Gerrans | © SirottiSimon Gerrans (Orica-GreenEdge). "J'espère rééditer le podium que j'ai signé dimanche dernier. Je n'ai jamais fait d'aussi bons résultats à Liège qu'à l'Amstel. En plus, la course va être plus dure qu'avant avec les multiples ascensions dans les derniers kilomètres. Je préfère quand la Roche-aux-Faucons n'est pas au menu des coureurs car c'est une côte très dure. Cela m'est un peu défavorable. Mais je me sens bien. Les prétendants à la victoire seront nombreux demain. Outre Valverde et Gilbert, Martin, Rodriguez et Nibali seront très dangereux. Le fait que ce soit la 100ème édition ne change pas beaucoup de choses pour moi mais cela sera encore plus spécial pour le vainqueur."

Michal Kwiatkowski (Omega Pharma-Quick Step). "Mes sensations sont très bonnes. Je me sens prêt à courir et je suis très motivé. Nous avons, chez Omega Pharma-Quick Step, une très bonne équipe. Assurément, nous allons nous battre pour un bon résultat. Je pense que j'ai très bien récupéré après les deux premières classiques ardennaises, notamment grâce à ma très bonne préparation pour ces courses. Je me sens mieux que l'an dernier à la même période. Je pense que c'est le coureur le plus fort qui remportera la course. Je ne sais donc pas si je serai en mesure de m'imposer."

Björn Leukemans (Wanty-Groupe Gobert). "Je ne sais pas quelle performance je peux réaliser. Je n'ai pas roulé mercredi. J'ai donc bien récupéré de dimanche dernier. Là, c'est la dernière classique. Cette année, je les ai toutes roulées. J'espère encore être en forme. Ce sera très compliqué car c'est une course de vrais spécialistes. Mais je serai peut-être encore avec eux dans le final. Je pense que le changement du tracé est positif pour les coureurs plus offensifs. Si je suis bien, je devrai tenter quelque chose. Après la Redoute, il y a plusieurs endroits qui sont favorables pour passer à l'attaque, à Sprimont par exemple."

Daniel MartinDaniel Martin | © SirottiDaniel Martin (Garmin-Sharp). "Je ne pense pas qu'il y ait un grand favori. Pour moi, il y a plusieurs prétendants. Comme j'ai gagné la course l'an dernier, les gens me mettent plus de pression cette année mais ça ne me dérange pas. J'aime la pression et je suis très serein. Je ne pense pas que je serai plus surveillé qu'en 2013. L'an dernier déjà, les coureurs qui étaient avec moi dans la dernière côte savaient ce dont j'étais capable. C'était surtout une surprise pour les spectateurs, pas pour mes adversaires. La Flèche Wallonne a été une course éprouvante. J'étais très fatigué à l'arrivée mais aujourd'hui je me sens à nouveau en forme. J'espère donc faire une belle course. Mon équipe est prête pour décrocher un bon résultat. On verra bien. Je pense qu'avec le parcours proposé cette année, un groupe d'hommes forts peut partir en contre. Cela rendrait la course encore plus dure et intéressante pour le public."

Philippe Mauduit, directeur sportif de Tinkoff-Saxo. "Roman Kreuziger est en forme mais il n'est pas le favori de la course. Malgré tout, on va lui donner sa chance et jouer sa carte. Mais on a vu sur les deux dernières courses que plusieurs coureurs lui étaient supérieurs : Valverde, Rodriguez, Kwiatkowski, Froome ou encore Gilbert. Ce sont donc leurs équipes qui doivent prendre leurs responsabilités. La course devrait être très contrôlée et très rapide. La Roche-aux-Faucons devrait être le lieu décisif. J'espère que Roman sera assez fort pour suivre les meilleurs. La météo peut avoir une grande influence. Avant-hier, il faisait 23°. A la suite d'un orage, la température a chuté à 15°. Une telle différence en peu de temps peut jouer sur le scénario de la course."

Bauke MollemaBauke Mollema | © SirottiBauke Mollema (Belkin). "Mes sensations sont bonnes. J'ai passé une bonne semaine avec mes 7ème et 4ème places à l'Amstel et à Huy. J'espère encore améliorer ces résultats. Le parcours me convient mieux que lors des deux courses précédentes. Il est encore plus exigeant. Selon moi, je peux faire bonne figure dans les longues côtes qui sont proposées. D'autres coureurs, comme Froome, préfèrent également le tracé de la Doyenne à ceux de l'Amstel Gold Race ou de la Flèche Wallonne. Je pense que Gilbert et Valverde sont les favoris mais il faudra aussi se méfier de Dan Martin."

Valerio Piva, directeur sportif de BMC Racing Team. "Philippe Gilbert est un des favoris mais Valverde et Rodriguez, qui est venu pour gagner, sont aussi très forts. Aucun coureur n'est réellement hors du lot. A l'Amstel Gold Race, Philippe a dominé. A la Flèche, c'était Valverde. Liège est une autre course, plus difficile. Bien sûr Gilbert est favori mais, à côté de lui, il y a beaucoup d'autres prétendants. Même s'il est à domicile, je ne pense pas que nous ayons une pression supplémentaire par rapport aux autres. Nous ne sommes pas les seuls à viser la victoire. La pression est sur les épaules de plusieurs coureurs. Nous ne voulons pas être les seuls à contrôler la course même si nous prendrons nos responsabilités. Philippe Gilbert passe chez lui. Il aime la course. Il sera donc très motivé. En 2011, il était celui qui dominait le peloton. Ce n'est pas le cas cette année même s'il était en très grande forme à l'Amstel."

Nicolas Portal, directeur sportif du Team Sky. "Richie Porte et Chris Froome adorent Liège-Bastogne-Liège. L'an dernier, ils ont tous les deux insisté pour être présents ici et ont apprécié la course. Après une longue période en stage, ils sont très motivés pour faire cette course. Ils ont envie de porter à nouveau un dossard. Liège est une course qui peut leur convenir assez bien. Pour moi, un Top 10 serait déjà très bien. Dans ce type de course, il faut posséder une petite pointe de vitesse ce qui n'est pas l'atout majeur de Chris. Nous ne sommes pas dans la même position que Valverde ou Gilbert qui peuvent se permettre d'attendre Ans. Le final sera très dur avec la modification du tracé. Il peut y avoir une ouverture pour nos deux leaders dans les 20 derniers kilomètres. On doit tenter quelque chose. En plus, ils ont des qualités de rouleurs. Ce sera très intéressant."

Andy SchleckAndy Schleck | © SirottiAndy Schleck (Trek Factory Racing). "Ma semaine n'a pas été optimale avec ma douleur au genou. Je pense toutefois que la course se passera bien. Vendredi, je me suis senti mieux pendant la reconnaissance. Je prendrai le départ sans objectif personnel mais j'espère effectuer un bon travail pour mes coéquipiers. Je pense que notre équipe est bonne et que nous devrions faire de bons résultats. Liège-Bastogne-Liège reste une course à part. C'est ma course préférée. Je suis donc content d'être au départ, même si je suis diminué. C'est la plus belle des courses. En plus, elle a une grande histoire. Cette année le parcours est un peu différent. Selon moi, la course est rendue plus dure. Il faudra être très attentif dans la Roche-aux-Faucons."

Frank Schleck (Trek Factory Racing). "J'espère faire une belle course car la Doyenne me tient à cœur. En plus, j'ai beaucoup travaillé pour bien y figurer. C'est toujours difficile de définir à l'avance un objectif. Il faudra voir avec la course. En tout cas, elle devrait commencer à se jouer dans la trilogie Wanne, Stockeu, Haute-Levée. Puis, l'introduction de la côte des Forges et de la Roche-aux-Faucons va rendre la course plus intéressante. Ce sont des petites routes et des côtes difficiles. Il faudra être bien placé pour ne pas perdre trop d'énergie."

Alejandro Valverde (Movistar Team). "J'ai fêté mon anniversaire vendredi. Mes amis et une partie de ma famille m'ont donc rejoint en Belgique pour l'occasion. Physiquement, je me sens très bien. J'ai reconnu la dernière partie de la course, qui est plus dure. Avec les modifications, elle me convient très bien, surtout si j'ai la même forme que mercredi. Je pense d'ailleurs l'avoir conservée. Mon équipe et moi serons donc très tranquilles même si nous aurons de grands adversaires. Ce sera un duel avec Philippe Gilbert, bien sûr, mais il ne faut pas sous-estimer Purito Rodriguez, Vincenzo Nibali, Bauke Mollema ou Michal Kwiatkowski."

Vincenzo NibaliVincenzo Nibali | © SirottiAlexandre Vinokourov, manager d'Astana. "L'équipe est très motivée et est à 100% derrière Vincenzo Nibali. Nous avons des coureurs qui peuvent l'épauler, notamment en se glissant dans une contre-attaque. On va essayer de terminer la journée avec une victoire. En tant qu'ancien vainqueur, je peux conseiller Vincenzo. J'ai roulé avec lui samedi matin. Je lui ai dit qu'il ne fallait pas sortir tout seul après la Roche-aux-Faucons. Il faut être accompagné d'au moins une personne. S'il peut sortir avec Gilbert ou Valverde, il peut aller au bout, mais seul c'est très difficile. Ces deux coureurs sont les deux grands favoris, pas seulement parce qu'ils ont gagné cette semaine, mais aussi parce qu'ils sont toujours présents ici. Il faudra également tenir à l'œil Bauke Mollema ainsi que Daniel Martin qui a une équipe forte autour de lui."

Propos recueillis à Liège par Pol Loncin.

Mavic nov18

Tacx semaine 1et2 nov18

Instagram Vélo101

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 09 décembre 2018
dimanche 16 décembre 2018
dimanche 03 février 2019
samedi 09 février 2019
samedi 23 février 2019
samedi 02 mars 2019
samedi 09 mars 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES