FLASHS

Pros

Mondiaux Route Yorkshire — Un an en arc-en-ciel pour Mads Pedersen

Publié le 29/09/2019 17:33

A 23 ans le Danois Mads Pedersen devient Champion du Monde après une course complètement folle entre l'abandon de Gilbert et la fringale de Van der Poel... Il devance l'Italien Matteo Trentin et le Suisse Stefan Küng.

Les élites hommes ont clôturé cette semaine de Championnats du Monde et pour ne pas changer la pluie était au rendez-vous. De ce fait, les organisateurs ont pris la décision de réduire la partie en ligne, ce qui a enlevé deux difficultés avec le Buttertubs et le Grinton Moor, mais deux tours du circuit final ont été ajoutés. Soit un total de 261 kilomètres au lieu de 285. 

L'échappée matinale de ce mondial élites hommesL'échappée matinale de ce mondial élites hommes | © UCI

Les 197 coureurs se sont donc élancés à 9 heures, un horaire matinal auquel les pros n’ont pas l’habitude. C’est parti pour une très longue journée sur le vélo où collants longs et vestes chaudes étaient de sortie. Une échappée matinale s’est très rapidement dessinée avec des coureurs costauds comme Roglic, Polanc (SLO), Nielsen (DAN), Vakoc (TCH), Dillier (SUI), Bodnar (POL), Koch (ALL), Houle (CAN), Howes (USA), Quintana et Carapaz (COL). Derrière ce sont les Néerlandais pour Van der Poel, les Français pour Alaphilippe et les Américains qui contrôlent l’écart. Les fuyards seront repris à l’entrée sur le circuit final, c’est parti pour 9 tours sur des routes glissantes, techniques et piégeuses. 

Pris dans une chute, le Belge Philippe Gilbert n’est pas parvenu à revenir sur le peloton malgré l’aide du Vice-Champion du Monde de chrono Remco Evenepoel. Preuve de l’intensité de la course, Greg Van Avermaet va-t-il pouvoir faire briller la Belgique de son côté ? 

Pedersen, Küng et MosconPedersen, Küng et Moscon | © UCI

Les choses sérieuses commencent avec Craddock (USA) et Küng (SUI) qui ouvrent la route dans les 50 derniers kilomètres. Ils seront rejoints par Pedersen (DAN), Teunissen (NED), Moscon (ITA), des gros calibres… ça se fait à la patte. Le Néerlandais Mike Teunissen lâche vite prise du groupe de tête et au même moment Mathieu Van der Poel place « une grosse mine » et il sera uniquement suivi par l’Italien Matteo Trentin. Bis repetita de l’Artic Race of Norway ? On récapitule, à 15 kilomètres plus que 5 hommes en tête : Van der Poel, Trentin, Küng, Pedersen et Moscon. Pas de Belge, pas de Français… Yves Lampaert (BEL) donne tout à l’avant de ce qu’il reste du peloton pour tenter de revenir, avant que le Français Tony Gallopin lui prenne le relais. Mais c'est peine perdue, ils sont trop forts devant. 

L’hypo de Van der Poel 

Dans le dernier tour de circuit Mathieu Van der Poel lâche complètement prise, plus de son, plus d’image. C’est vidé, avec « plus rien dans le sac » que VDP laisse filer le quatuor qui se jouera la victoire. Avec plus de 6 heures au compteur, dans des conditions climatiques difficiles, la dépense énergétique est énorme et une hypoglycémie ne prévient pas, ça arrive même aux grands champions. Gilbert out, Van der Poel out, c'est qui le suivant ? 

Mads Pedersen Champion du Monde 2019Mads Pedersen Champion du Monde 2019 | © UCI

Stefan Küng aura été généreux dans les efforts, il en remet une couche dans le final ce qui fait céder Gianni Moscon. On a donc le trio Pedersen – Trentin – Küng pour le maillot arc-en-ciel, ils se sont légèrement regardés pour jouer avec les nerfs des autres avant le sprint. C’est finalement aux 200 mètres que le sprint est lancé et le Danois Mads Pedersen avait le plus de fraicheur et devient Champion du Monde Elites 2019, le premier Danois titré. A 23 ans, il devance l’Italien Matteo Trentin que beaucoup voyaient déjà vainqueur et le Suisse Stefan Küng. Après 65 kilomètres en échappée, le rouleur de la Groupama-FDJ Küng peut se satisfaire de sa place sur le podium. Du haut de ses 23 ans le Danois Pedersen réalise un gros coup mais après une course si longue et si difficile la pointe de vitesse pure ne veut plus dire grand-chose. Celui qui voulait simplement anticiper la décision entre les favoris afin d'aider ses équipiers comme Valgren ou Fulgsang se retrouve avec un somptueux maillot sur le dos, bravo champion. On a déjà hâte de voir la tunique de Champion du Monde que va lui concocter son équipe Trek-Segafredo. Il succède au palmarès à Alejandro Valverde, qui avait abandonné un peu plus tôt.  

Pas de coup d’éclat chez les Français avec un Julian Alaphilippe juste physiquement, après sa grosse saison il n’a pas réussi à revenir à 100% fin Septembre. On a envie de dire qu’il est humain, ce n’est pas une machine, et cela n’enlève rien à tout ce qu’il a réalisé. Tony Gallopin coupe la ligne en 23ème position. 

Classement Championnat du Monde Elites hommes : 

  1. Mads Pedersen (DAN) en 6h27’28’’
  2. Matteo Trentin (ITA) mt 
  3. Stefan Küng (SUI) à 2’’
  4. Gianni Moscon (ITA) à 17’’
  5. Peter Sagan (SLO) à 43’’ 
  6. Michael Valgren (DAN) à 45’’ 
  7. Alexander Kristoff (NOR) à 1’10’’
  8. Gorka Izagirre (ESP) à 1’10’’
  9. Rui Costa (POR) à 1’10’’
  10. Sonny Colbrelli (ITA) à 1’10’’ 

Par Maëlle Grossetête 

Maillon_Octobre 2019

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE