FLASHS

Pros

Paris-Camembert — Benoit Cosnefroy presque à domicile

Publié le 16/04/2019 18:31

Benoit Cosnefroy (AG2R La Mondiale) s'impose sur Paris-Camembert, presque à domicile, après être sorti en costaud dans les derniers mètres. Il devance Pierre Luc Périchon (Cofidis) et son coéquipier Quentin Jaurégui.

Créée en 1934, aujourd’hui s’est déroulée la 80ème édition de Paris-Camembert, épreuve faisant partie du calendrier UCI Europe Tour. 182 kilomètres étaient à parcourir entre Pont-Audemer dans l’Eure et Livarot, où est jugée l’arrivée. L’an dernier sur les terres normandes Lilian Calmejane s’était imposé devant Valentin Madouas et Andrea Vendrame. 

Parcours Paris Camembert 2019Parcours Paris Camembert 2019 | © Paris Camembert

Dès le début de course les attaques fusent et c’est au km10 qu’un trio se dessine, avec les Français Maxime Cam et Corentin Ermenault (Vital Concept B&B Hôtels) et Pierre Luc Périchon (Cofidis), mais immédiatement ce dernier se relève. Nous retrouvons donc deux coureurs de la même formation à l’avant, à l’image de la deuxième étape du Tour du Haut Var où Vichot, Gautier et Rolland étaient en échappée ensemble. Après 1 heure de course l’écart est de 5 minutes sur un peloton contrôlé par la Total Direct Energie et la Groupama-FDJ. Sur la deuxième partie de l’épreuve le profil se complique avec un enchainement de montées raides et de descentes. Et ce n’est pas un avantage pour les échappées, le peloton revient à une allure folle sur le duo de tête. A 80 kilomètres de l’arrivée le Normand Benoit Cosnefroy (AG2R La Mondiale) sort en contre et revient sur Ermenault et Cam. Il fait le "jump" comme on dit dans le milieu. 

L'esprit d'équipeL'esprit d'équipe | © Fred Machabert

Le Picard Corentin Ermenault (Vital Concept B&B Hôtels) lâche prise à 70 kilomètres du but, alors que Lennert Teugels (Cibel) tente d’opérer la jonction avec le duo Cosnefroy – Cam. C’est chose faite à 60 kilomètres du but, nous avons donc 3 hommes en tête avec une avance oscillant entre 30 secondes et la minute. Un autre coureur fera la jonction, en la personne d’Alexis Guérin (Delko Marseille Provence). Dans les trente derniers kilomètres un groupe de costauds opérera la jonction, alors que Maxime Cam a été distancé. Cousin, Ourselin, Gesbert, Hardy, El Farès, Doubey, Joyce, Paasschens, Jauregui, Périchon, Hoelgaard et Geniets figurent maintenant en tête. 

Benoit Cosnefroy vainqueurBenoit Cosnefroy vainqueur | © Fred Machabert

Ça roule fort, il y a des attaques de partout, mais le plus fort aujourd’hui est le Normand Benoit Cosnefroy (AG2R La Mondiale), qui s’offre un très beau succès sur ses terres natales. C’est sa deuxième victoire professionnelle après le Grand-Prix d’Isbergues en 2017. Il devance de quelques longueurs Pierre-Luc Périchon (Cofidis) et son coéquipier Nordiste Quentin Jaurégui. Le peloton s’est joué la 10ème place et c’est l’Italien Andrea Vendrame (Androni Giocattoli Sidermec) qui règle ce sprint.  

Classement Paris-Camembert : 

  1. Benoit Cosnefroy (AG2R La Mondiale) en 4h29’50’’
  2. Pierre-Luc Périchon (Cofidis) à 3’’
  3. Quentin Jauregui (AG2R La Mondiale) à 5’’
  4. Romain Hardy (Arkéa Samsic) à 5’’
  5. Julien El Fares (Delko Marseille Provence) à 5’’
  6. Mathijs Paasschens (Wallonie Bruxelles) à 5’’
  7. Jérome Cousin (Total Direct Energie) à 5’’ 
  8. Kévin Geniets (Groupama-FDJ) à 5’’ 
  9. Elie Gesbert (Arkea Samsic) à 8’’ 
  10. Andrea Vendrame (Androni Giocattoli Sidermec) à 37’’ 

Par Maëlle Grossetête 

KTM

Rose Bikes

INSCRIPTION EN LIGNE